Insomniak / Quoi de neuf à Grenoble?

Orlando Fernandes | Jeudi 27 septembre 2012

Avant l'effort
Au Petit Bulletin, on n'est pas que des bourrins aficionados de gros sons. Nous sommes aussi des êtres raffinés et affables, qui aimons de temps en temps la douceur d'une charmante petite échoppe. Le restaurant la Voisine (rue des Bons enfants, près du cinéma Le Club), qui pour n'importe quel badaud pressé ressemble fortement à un établissement distingué pour vieilles personnes, est, contre toute attente, l'une de nos tables grenobloises préférées. Niveau budget, c'est on ne peut plus correct ; et surtout niveau assiette, c'est un régal (mention spéciale au tartare de bœuf et aux desserts). Que la patronne ait décidé d'ouvrir, en plus du midi, deux soirs par semaine (les jeudis et vendredis), nous ravit au plus haut point. Ou comment commencer la soirée en douceur avant de finir comme des sauvages.

Genre, t'es macho ?
La parité, c'est maintenant. Pourquoi alors ne pas commencer par mettre fin aux tarifs préférentiels pour la gent féminine à l'entrée des discothèques ? Quelle intrigante conception de l'égalité, vendue sous couvert de galanterie... La misogynie (oui, car la femme est ici utilisée comme objet destiné à rameuter des consommateurs) a encore de beaux jours devant elle. Et de belles nuits, aussi.

George et Georgette V
Le (seul) club gay et lesbien friendly de Grenoble propose l'entrée gratuite à tou(te)s, tous les vendredis avant minuit (13 euros après, avec conso). Offre intéressante : un verre d'alcool offert pour un acheté. La salle à l'étage étant actuellement en travaux, les nuits spéciales se font rares. A noter quand même une soirée cabaret le 5 octobre de 20 h à 23 h avec des transformistes et des chanteuses. Avec un hologramme de Dalida ?

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Où sortir à Grenoble jusqu’au petit matin ?

GUIDE URBAIN | Étudiant nouvellement arrivé à Grenoble ou vieux de la vieille en manque d’inspiration, vous voilà en quête d’un spot où finir la soirée ? Quand, entre 1h et 2h du matin, les rideaux des bars commencent à fermer, d’autres lieux (salles de concert, boîtes, clubs…) sont là pour vous ouvrir grand les bras. Sélection.

Sandy Plas | Mardi 3 octobre 2017

Où sortir à Grenoble jusqu’au petit matin ?

L’Ampérage Musiques psychédéliques, transe, rock ou électro : l’Ampérage est la salle de concert associative où se croisent toutes les cultures. Et un point de ralliement pour tous ceux qui aiment bouger jusqu’au petit matin. Car entre deux concerts, l’endroit propose nombre de soirées marquées par un bel éclectisme. À l’image des Melting, qui permettent de sauter à pieds joints dans la culture psychédélique. 163, cours Berriat – Grenoble. Tram A, arrêt Berriat-Le Magasin. De 23h à 6h. Tarifs variables selon les soirées. Tél. 04 76 96 55 88 Le Drak-Art Amateurs de cultures alternatives, le Drak-Art est fait pour vous ! Se croisent ici une bonne partie de ce qui se fait de mieux en matière de musique techno et électro, avec des virages vers le dub et le drum and bass. Un bon mélange à apprécier sur le dancefloor qui se transforme au gré des soirées, plus ou moins intimes. Le bonus ? La fermeture à 7h du mat’, histoire de rentabiliser la soirée jusqu’au bout. 163, cours Berri

Continuer à lire