L'Espace culturel René Proby, « une salle de proximité »

ACTUS | Saint-Martin-d’Hères inaugure ce week-end ce nouvel espace culturel. Une aubaine pour l'Heure bleue, la salle de spectacle de la ville.

Aurélien Martinez | Mardi 13 octobre 2015

Photo : Ville de Saint-Martin-d'Hères


Ça bouge du côté de Saint-Martin-d'Hères, avec l'inauguration d'un nouvel établissement culturel et associatif : l'Espace René Proby, du nom de l'ancien maire communiste de la ville mort cet hiver. Une équipement polyvalent, réfection de l'ancienne salle Paul Bert détruite par les flammes en 2007, qui pourra servir à diverses associations et structures culturelles locales (la Maison de la poésie ou encore Les Arts du récit organiseront des rendez-vous) et qui sera aussi fortement utilisée par l'Heure bleue, la grande salle de spectacle martinéroise.

« J'attendais ça avec impatience » : Vincent Villenave, le directeur de l'Heure bleue, y voit ainsi une complémentarité possible entre les deux lieux – 120 places en mode assis et 250 en debout à l'Espace culturel René Proby contre 520 et 1 400 à l'Heure bleue. Il pourra ainsi programmer des artistes « en émergence » et tenter des « expérimentations » en prenant moins de risques. « On pourra aussi faire de séries comme ça sera le cas en avril avec le nouveau spectacle de la Fabrique des petites utopies » – une dizaine de représentations, scolaires incluses. Et aussi laisser plus souvent le plateau aux artistes pour des périodes de création, chose difficilement réalisable à l'Heure bleue. Des artistes qui proposeront alors divers temps de rencontre avec les habitants. « Ce sera véritablement une salle de proximité. »

Vincent Villenave a donc beaucoup d'ambitions, même s'il regrette de ne pas avoir eu de ligne budgétaire supplémentaire pour l'ouverture. « C'est une année expérimentale. » En attendant, ce sera la fête le samedi de l'inauguration avec plusieurs propositions artistiques et participatives l'après-midi et un gros concert le soir (la Psychiatrik Fanfaroid de la compagnie Naum et la chanteuse Imaz'Elia).

Inauguration de l'Espace culturel René Proby, samedi 17 octobre à partir de 17h à Saint-Martin-d'Hères


Inauguration de l'Espace culturel René Proby

"Psychiatrik fanfaroïd", théâtre instrumental par la Cie Naüm + concert de Imaz'Elia
L'Heure Bleue Rue Jean Vilar Saint-Martin-d’Hères
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

« On n’est pas un théâtre à l’arrêt ! »

Crise du coronavirus | Depuis le 30 octobre et le deuxième confinement, les lieux culturels français sont fermés au public, sans date de réouverture annoncée pour le moment. Mais derrière les portes closes, entre lassitude et optimisme, il se passe tout de même des choses. Alors que la MC2 est occupée, quatre responsables de théâtres de la région grenobloise nous ont raconté leur activité "chez eux".

Aurélien Martinez | Mercredi 17 mars 2021

« On n’est pas un théâtre à l’arrêt ! »

Au Grand Angle de Voiron « Nous allons bien, du moins aussi bien que nous le pouvons. » À Voiron, si l’immense salle de 1700 places assises qu’est le Grand Angle est fermée au public depuis fin octobre, en coulisse, ça s’active toujours comme nous l’a expliqué son directeur Vincent Villenave. En dehors des murs du théâtre notamment, avec des représentations dans les écoles (vu que le gouvernement le permet), mais également directement sur le plateau disponible faute de spectacles donnés, avec des résidences de création proposées aux artistes – la compagnie de danse Arcosm, la compagnie de magie nouvelle 32 Novembre… « Au commencement du deuxième confinement et les semaines suivantes, il y a eu un sentiment de désœuvrement, d’épuisement, avec cette insupportable politique du "stop and go" – on rouvre à telle date, non ce sera celle-

Continuer à lire

Céline Fuchs, nouvelle directrice de l'Heure bleue : « Le projet de Saint-Martin d’Hères m’intéressait bien »

ACTUS | On a rencontré la nouvelle directrice de la salle martinéroise avant la présentation de saison prévue mercredi 11 septembre.

Nathalie Gresset | Mardi 10 septembre 2019

Céline Fuchs, nouvelle directrice de l'Heure bleue : « Le projet de Saint-Martin d’Hères m’intéressait bien »

Après avoir été pilotée pendant 12 ans par Vincent Villenave, désormais directeur du Grand Angle à Voiron, la scène régionale de l’Heure Bleue de Saint-Martin-d’Hères s’est dotée d’une nouvelle directrice artistique en la personne de Céline Fuchs. La Spinalienne d’origine, qui a pris ses fonctions le 8 juillet en tant que directrice du spectacle vivant de la mairie, connaît déjà bien la région :« j'ai fait mes études à l’Institut de géographie alpine de Grenoble dont j’ai été diplômée en 2000. J’ai ensuite commencé ma carrière comme muséographe pour le Musée dauphinois et d’autres lieux. En parallèle, j’étais aussi pas mal impliquée dans le milieu associatif au sein de structures comme Cap Berriat, Peuple et culture… » En 2005, c’est à Rumilly en Haute-Savoie qu’elle se rend pour parfaire son expérience en travaillant 14 ans pour la mairie, d’abord comme responsable du service culturel, puis, à partir de 2010, en tant que directrice artistique et administrative

Continuer à lire

Vincent Villenave : « Faire que le Grand Angle rayonne encore plus sur le Pays voironnais »

ACTUS | Depuis janvier et à la suite du départ de sa précédente directrice Éliane Baracetti, le Grand Angle, immense salle de spectacle de Voiron, est piloté par Vincent Villenave, ancien directeur de l’Heure bleue de Saint-Martin-d’Hères. On l’a rencontré.

Aurélien Martinez | Mardi 5 mars 2019

Vincent Villenave : « Faire que le Grand Angle rayonne encore plus sur le Pays voironnais »

« En un peu plus de douze ans, je pensais avoir fait le tour de l’Heure bleue. » Voilà pourquoi Vincent Villenave a de nouveau postulé l’an passé à la direction du Grand Angle de Voiron, après une première tentative infructueuse en 2014. « Ce qui m’intéresse particulièrement dans cette salle, c’est son rayonnement sur le territoire qui l’entoure. » Car ce paquebot qui, selon les configurations, peut monter à 2200 places (« c’est sûr que l’Heure bleue, à côté, c’est presque un théâtre de poche – et pourtant l’Heure bleue n’est pas une petite salle ! »), a des missions plus larges qu’un théâtre municipal implanté dans l’agglomération grenobloise. Ce qui se ressent dans sa programmation extrêmement variée, où les stars du rire (Kev Adams, Artus, Arnaud Tsamère ou encore Ahmed Sylla viendront à Voiron les prochains mois) et de la chanson (Pascal Obispo, I Muvrini…) côtoient des propositions moins grand public – du théâtre, de la danse… « C’est comme un grand écart pour arriver à concilier deux aspects qui peuvent paraître sinon antinomiques en tout

Continuer à lire

Des vacances au théâtre avec le programme Vive les vacances

ACTUS | Quand plusieurs salles de spectacle de l'agglo décident d'ouvrir leurs portes aux plus jeunes pendant les vacances scolaires, on ne peut qu'applaudir.

Aurélien Martinez | Mardi 18 octobre 2016

Des vacances au théâtre avec le programme Vive les vacances

Et c’est parti pour la saison 4 de Vive les vacances, programme lancé en 2013 qui porte plutôt bien son nom. Soit plusieurs salles de l’agglomération grenobloise qui ont décidé de programmer des spectacles destinés au jeune public pendant les petites vacances scolaires, périodes où ces salles étaient habituellement fermées – oui, on l’a écrit (et regretté) de nombreuses fois dans ces pages, mais on ne comprend pas ce calendrier culturel construit autour d’une forte activité certains mois (mars et novembre par exemple) et de plus d’activité du tout à d’autres moments. Mais revenons-en à cette chouette initiative. Sur la saison 2016/2017, dix spectacles seront ainsi donnés dans huit salles de l’agglo. Pendant ces premières vacances de l’année, celles de Toussaint, on pourra se rendre à la MC2 pour découvrir Dormir 100 ans de l’auteure et metteuse en scène Pauline Bureau – une pièce qui, nous dit-on, « explore ce passage particulier de l’entrée dans l’adolescence ». À la Rampe, on aura plutôt droit à de la chanson (avec la souvent vue dans l’agglo Tartine Reverdy), a

Continuer à lire

De belles surprises à l’Heure bleue

ACTUS | La nouvelle programmation de la salle de Saint-Martin-d’Hères réserve son lot de propositions alléchantes.

Aurélien Martinez | Mardi 30 juin 2015

De belles surprises à l’Heure bleue

Ô joie : en octobre, le fameux Professeur Rollin sera de passage par Saint-Martin-d’Hères avec Rollin se rebiffe, seul-en-scène dans lequel l’humoriste lettré répond aux questions du public sur des sujets allant « de la mondialisation aux flux migratoire » en passant par « la bien-pensance et les logiques de profit ». Rayon humour, on aura aussi droit à une autre chroniqueuse officiant sur France Inter : Sophia Aram avec son one-woman-show tout frais où le titre parle de lui-même – Le fond de l’air effraie ; et le fameux Fellag avec un Bled Runner présenté comme le « best of d’une carrière ». En musique, ô joie encore, l’une des meilleures auteures-compositrices-interprètes françaises sera de retour dans l’agglo : Claire Diterzi avec son concert 69 battements par minute. En théâtre, on dit (ou plutôt écrit) encore ô joie, puisqu

Continuer à lire

En route vers 2014 / 2015

ACTUS | Deuxième épisode (sur quatre) de notre série d’articles consacrés à ce que l’on découvrira la saison prochaine sur les différentes scènes de l’agglo. Avec cette semaine le Théâtre municipal de Grenoble, l’Heure bleue de Saint-Martin-d’Hères et l’Amphithéâtre de Pont-de-Claix. Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Mardi 10 juin 2014

En route vers 2014 / 2015

Le Théâtre municipal de Grenoble 2014 / 2015 sera une année dans la parfaite continuité des précédentes élaborées par la directrice Evelyne Augier-Serive, entre grands noms, humoristes stars, textes d’auteurs, vaudevilles et créations plus atypiques. Dans ce flot de propositions, côté rire, on retient la venue de l’efficace Troupe à Palmade avec le spectacle L’Entreprise, le retour de Marianne James sur scène avec un nouveau personnage baptisé Miss Carpenter, ou encore le rendez-vous avec le Dauphinois Serge Papagalli (La Santé par les plantes, sur les fameux Maudru). Côté répertoire, nous intriguent la mise en scène de La Tempête de Shakespeare par Christophe Lidon avec l’excellent Claude Rich, celle de L’Avare de Molière par Jean-Louis Martinelli avec Jacques Weber, et surtout Le Misanthrope (encore Molière) revu et corrigé par l’excellentissime Michel Fau, avec au casting Julie Depardieu et la trop rare Édith Scob.

Continuer à lire

Du sang neuf

SCENES | PREVIEW/ Que verra-t-on la saison prochaine dans les théâtres de l’agglo ? Deuxième tentative de réponse cette semaine (avant notre panorama de septembre prochain) avec le dévoilement de la programmation de l’Hexagone et de l’Heure Bleue. AM

François Cau | Mercredi 8 juin 2011

Du sang neuf

19 créations sur 43 spectacles programmés : l’Hexagone de Meylan poursuit sur sa lancée, se différenciant ainsi d’autres salles dites généralistes. Une prise de risque qui néanmoins rend difficile l’analyse de la programmation a priori. Parmi ces créations dont on ne sait pas grand-chose mais qui titillent notre curiosité, il y a celle du circassien Camille Boitel (vu dernièrement à la MC2 avec L’Immédiat) accompagné de Boris Gibé, ou encore celle de Joris Mathieu sur l’œuvre et la vie de Philip K. Dick. Le Songe d’une nuit d’été par la Cie L’Unijambiste promet aussi d’envoyer du lourd, au vu de l’univers très fort du metteur en scène déjà passé deux fois à Meylan. De plus, on attend beaucoup du Sous la glace de Falk Richter (mise en scène d’Andrea Novicov), l’auteur allemand s’attaquant frontalement à l’univers de l’entreprise. Et on retrouvera avec plaisir Adrien Mondot pour sa dernière livraison made in Hexagone – sa résidence prenant fin en 2011. Enfin, à noter que le festival des Rencontres-i, biennale arts-sciences organisée par l’Hexagone, prend encore de l’ampleur, tant au niveau du nombre de spectacles proposés (une douzaine) que du nombre de

Continuer à lire

La Rampe et l’Heure Bleue : vers l’autre et au-delà !

MUSIQUES | Avant notre traditionnel panorama de septembre (attendu comme le messie, on le sait !), regardons de plus près ce que les salles de l’agglo nous offrent pour la saison prochaine. Aujourd’hui, la Rampe d’Échirolles et l’Heure Bleue de Saint-Martin-d’Hères. Here we go. AM

François Cau | Jeudi 10 juin 2010

La Rampe et l’Heure Bleue : vers l’autre et au-delà !

Cette année, c’est officiel, La Rampe (avec sa petite sœur La Ponatière – il ne faut pas l’oublier !) est une scène conventionnée danse et musiques. La programmation de Jacky Rocher, aux commandes du lieu depuis maintenant deux ans, s’en ressent donc pleinement. Ainsi, niveau danse, on retrouvera des habitués de la scène échirolloise : Bouba Landrille Tchouda, toujours en résidence dans le lieu, qui présentera sa dernière création "Murmures" (en novembre) ; Denis Plassard et sa compagnie Propos seront là avec "Les cadavres se regardent dans le miroir" (en janvier), tout comme les fabuleux Thomas Guerry et Camille Rocailleux qui, après leur très beau "La Mécanique des Anges", reviendront à la Rampe fin mars avec "Traverse", spectacle jeune public visible par tous. Il faudra aussi compter cette saison sur l’Espagnol Andrés Marín et son flamenco contemporain (en octobre), ou encore Josette Baïz et son univers très personnel avec cette fois-ci un travail autour d’Oliver Twist (en février). Et les gagnants de concours [Re]connaissance présenteront leurs pièces en entier en octobre (Marion Lévy, Isida Micani et Mickaël Le Mer). En avant la musique Au

Continuer à lire

C’est du Belge

SCENES | Avant de revenir plus en détail sur son spectacle de clôture (Ook, chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui, déjà évoqué dans notre supplément Rentrée Culturelle Panorama) (...)

| Mercredi 14 mars 2007

C’est du Belge

Avant de revenir plus en détail sur son spectacle de clôture (Ook, chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui, déjà évoqué dans notre supplément Rentrée Culturelle Panorama) dans notre numéro du 21 mars, évoquons le lancement du nouveau Mois de la Création Belge à la salle martinéroise L’Heure Bleue. Débuté le 6 mars avec la “comédie indigène“ Gembloux, à la recherche des soldats oubliés (retour sur la bataille de Gembloux, où des tirailleurs marocains s’illustrèrent contre les troupes nazies), l’événement se poursuit les 13 et 14 mars avec l’attachant spectacle de la Compagnie Baladeu’x, Double Tour, une fantaisie circassienne et poétique pour un couple… et une porte, où l’alchimie des interprètes joue pour beaucoup dans le charme dégagé. Le 15 mars, un prestigieux homonyme de notre icône adorée, le jazzman Philip Catherine, nous fera redécouvrir son répertoire, grandement épaulé par le Brussels Jazz Orchestra. Enfin, le jeune public ne sera pas en reste le 21 mars avec le spectacle de marionnettes Bistouri, délire cartoonesque d’une précision… chirurgicale.

Continuer à lire