Un autre regard sur l'agglo grenobloise

Patrimoine | Les membres de Patrimoine et Développement se sont donné rendez-vous pour une rencontre samedi 11 janvier. L’occasion de (re)découvrir la commanderie d’Échirolles et de faire plus ample connaissance avec l’association.

Martin de Kerimel | Mardi 7 janvier 2020

Photo : DR


Ils n'ont pas attendu Stéphane Bern pour s'intéresser aux vieilles pierres : l'animateur était encore un bébé quand, en 1965, l'association Patrimoine et Développement du Grand Grenoble a vu le jour. Elle était connue sous un autre nom : celui de Comité de sauvegarde du Vieux Grenoble. Son objectif : sauver de la destruction les vieux remparts de la cité, dont une partie subsiste aujourd'hui. Depuis, l'idée qui fédère les membres associés reste la même : mettre en lumière le patrimoine bâti, lorsqu'il est méconnu et/ou menacé.

À Grenoble et au-delà

Le 11 janvier, avant la traditionnelle galette des Rois, Patrimoine et Développement débute son année 2020 avec une conférence sur la chapelle de l'ordre des Templiers, à la commanderie d'Échirolles. Un programme conçu avec Marc Mingat-Lerme, historien et chercheur indépendant, afin de sensibiliser le plus grand nombre aux conditions de préservation de cet édifice médiéval. « Nos conférences poursuivent toujours un but éducatif de partage de la connaissance, rappelle Philippe Boué, président de l'association. En général, elles concernent des bâtiments de Grenoble intra muros, mais, cette fois, nous innovons avec cette découverte échirolloise. » Désormais, le rendez-vous est fixé à 14h30 à la Maison des associations, rue Berthe-de-Boissieux.

L'association se déplace parfois sur site pour d'autres rencontres et, déclarée d'intérêt général, elle travaille en autonomie avec des structures équivalentes et regroupe quelque 200 adhérents. Il arrive qu'elle intervienne en milieu scolaire. « La sauvegarde du patrimoine proprement dite reste une démarche plus difficile à mener, sur la base de procédures et de dossiers administratifs lourds », admet Philippe Boué. Le président insiste particulièrement sur « l'importance de veiller aussi à la préservation du patrimoine privé, de proximité ». En contact fréquent avec des propriétaires privés, Patrimoine et Développement tâche donc de les informer au mieux sur ces sujets et, dans la même logique, sur leur droit à obtenir des aides financières.


La chapelle de l'Ordre des Templiers de Grenoble à la Commanderie d’Échirolles

Par Marc Mingat-Lerme, historien, chercheur indépendant et président de l’association Graphe, au côté de Patrimoine et Développement du Grand Grenoble
Maison des Associations 6 rue Berthe de Boissieux Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter