Remobilisation festivalière

ACTUS | Vie culturelle / Les très lourdes conséquences de la crise sanitaire ne laissent pas les organisateurs de festivals indifférents. Aujourd’hui, beaucoup réagissent publiquement et témoignent de leur détermination pour 2021. Explications.

Martin de Kerimel | Mardi 8 décembre 2020

Photo : (c) Lila Azeu


Agir pour ne pas connaître une deuxième saison blanche consécutive : c'est la volonté de quelque 200 événements musicaux partout en France, qui viennent de cosigner une tribune. Un texte au titre explicite – « Festivals 2021, Pourquoi on y croit ! » – comme pour mieux secouer le cocotier. Le ton est déterminé. Extraits : « En tant qu'organisateurs de festivals, rien ne nous interdit d'y croire. Optimistes de nature, entrepreneurs de métier, nous sommes engagés pleinement dans la préparation de nos prochaines éditions (…). Nos équipes sont déjà au travail. Les artistes se préparent. Le public nous attend ».

« Un message positif »

Rémi Perrier, le big boss du festival Musilac, prévu du 8 au 11 juillet prochain à Aix-les-Bains, fait partie des initiateurs de cette démarche. « On avait envie de délivrer un message positif, sans pour autant s'abandonner à la politique de l'autruche, indique-t-il. Petits et grands, on est tous touchés et on sait bien que tous les scénarios restent possibles pour l'an prochain, mais on se dit que le pire n'est jamais certain. » D'où cette intention de s'adresser à tous : artistes, public, partenaires et décideurs politiques. Les festivals prennent leurs responsabilités et cherchent à élaborer des protocoles pour anticiper les futures normes sanitaires. Sur ce dossier crucial, le Prodiss, le syndicat national du spectacle musical et de variété, devrait avoir finalisé ses propositions en janvier. Ce ne sera pas trop tôt pour préparer la venue d'artistes, eux-mêmes dans les starting-blocks.

Et en Isère ?

Dans notre département, plusieurs festivals ont signé la tribune. C'est le cas par exemple de Jazz à Vienne ou du Vercors Music Festival. Aux manettes de cet événement, Hadrien de Villeblanche reste prudent, mais estime que l'activité festivalière « voit désormais le bout du tunnel ». Lui aussi continue de plancher sur différentes hypothèses : « On a désormais du recul sur certaines règles sanitaires. On réfléchit à l'organisation d'un festival assis, avec mille personnes maximum, mais que l'on pourrait transformer en jauge debout si les conditions sanitaires le permettent. » Les dates de la prochaine édition sont calées début juillet, si rien ne change d'ici là. Sortir du bois n'est pas aussi évident pour tout le monde. On pourrait ainsi s'étonner de l'absence d'autres festivals isérois parmi les premiers signataires de la tribune. Début décembre, Sylvain Nguyen, le patron du Périscope, expliquait vouloir prendre le temps d'en rediscuter avec ses confrères. Il a déjà fait une croix sur l'édition 2021 d'Holocène et espère que le Musée Électronique, pour ce qui devrait être sa troisième édition, pourra enfin se dérouler en intégralité. Quelque chose nous dit que l'on n'a sûrement pas fini d'en parler !


Une crise sans précédent

C'est dès le mois de mai que le Prodiss a tiré la sonnette d'alarme pour évoquer l'impact de la crise sanitaire pour la profession, évoquant « des conséquences d'une ampleur inédite » et une activité économique « réduite à néant ». « Dans un secteur qui fait vivre 135 000 emplois en France, le coût économique et social est considérable, avec plus de la moitié des entreprises et plus de 75% des emplois intermittents menacés à court terme », écrivait-il alors, en exergue d'un rapport chiffré, réalisé en collaboration avec le cabinet EY. « La perte de chiffre d'affaires pour les entreprises du secteur (salles, festivals, producteurs de spectacles) est estimée à 1, 8 milliard d'euros pour les entreprises adhérentes de notre syndicat, qui représentent 80% du chiffre d'affaires total, entre le 1er mars et le 31 décembre.» Une inquiétude XXL pour des structures qui produisent plus de 65 000 spectacles, en salles et festivals, et rassemblent quelque 30 millions de spectateurs chaque année. En mai toujours, le Prodiss écrivait : « La situation actuelle met en risque 21 635 artistes et techniciens en régime d'intermittence, soit 76% des emplois, auxquels s'ajoutent 46% des emplois permanents. » Les chiffres ne se sont sans doute pas améliorés depuis…

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Cinémas : chronique d’une reprise espérée

ECRANS | Comme si de rien n’était, ou presque… La 93e cérémonie des Oscar s’est tenue le 25 avril, avec deux mois de retard par rapport aux années précédentes. Pendant ce temps, la planète cinéma demeure encore et toujours suspendue à l’évolution favorable d’une cohorte d’indicateurs, espérant une réouverture pérenne des salles. Résumé des épisodes précédents et état des lieux avant un retour (incertain) mi-mai.

Vincent Raymond | Mercredi 28 avril 2021

Cinémas : chronique d’une reprise espérée

La fermeture des salles de cinéma s’est désormais installée dans le paysage culturel et économique : à la différence de la période mars-juin 2020, elle constitue depuis fin octobre une parenthèse qui n’en finit plus de se refermer. Et les rebondissements incessants de la crise sanitaire, dignes d’un film catastrophe à l’issue incertaine, comme sa gestion internationale cacophonique, rendent le futur immédiat illisible. Partout dans le monde. Ainsi, si l’on jette un coup d’œil aux pays limitrophes de la France, seule l’absence d’harmonisation fait figure de cohérence : si la Belgique n’envisage pas de réouverture avant début juin (avec une jauge limitée à 200 personnes), l’Allemagne la retarde encore en envisageant d’exiger la présentation d’un test Covid négatif de moins de 24h. Les salles sont en revanche ouvertes au Luxembourg (depuis janvier avec distanciation et couvre-feu à 23h), en Espagne (suivant les restrictions locales des régions), en Suisse (depuis le 19 avril avec masque, distanciation et jauge), en Italie (depuis le 26 avril, avec couvre-feu à 22h)… Et la France ?

Continuer à lire

Musilac tombe à l’eau

Festival | La nouvelle est tombée vendredi 2 avril, à midi pile : l’édition 2021 du festival, censée se dérouler du 8 au 11 juillet, est complètement annulée. Un terrible coup d’arrêt pour un événement qui va connaître une seconde année blanche consécutive.

Martin de Kerimel | Vendredi 2 avril 2021

Musilac tombe à l’eau

Quel choc ! C’est officiel : il n’y aura donc pas de Musilac pour animer les soirées du début de l’été prochain. La longue incertitude qui planait sur l’événement a pris fin vendredi 2 avril, à l’heure du déjeuner. On savait évidemment que la jauge limitée à 5 000 personnes, assises et distanciées, compliquait sévèrement l’organisation du festival, de même que la probable impossibilité d’y proposer une offre de buvette et de restauration – la source habituelle d’une bonne partie des recettes utiles. Un sondage laissait entendre que le public restait solidaire avec l’équipe, mais réfractaire à une formule de ce type. C’est-à-dire prêt à accepter des contraintes, mais presque unanimement hostile à l’idée d’un festival assis. Une étude était cependant encore en cours pour valider (ou non) la tenue d’un événement sous une autre configuration. Désormais, c’est sûr : rien ne sera possible. « La situation intenable pour nous » Les organisateurs se sont expliqués par le biais d’un communiqué : « Comme il y a un an, trop de choses sont contre nous : la situation sanitaire, tout d’abord, qui reste l’essentiel et dont nous comprenons bien à quel point elle est dif

Continuer à lire

Festivals estivaux : des incertitudes demeurent

MUSIQUES | Roselyne Bachelot a tranché : pour la ministre de la Culture, les festivals estivaux ne pourront accueillir que 5 000 personnes assises et distanciées, dans le respect des gestes barrières. Les organisateurs sauront-ils s’adapter ? Certains d’entre eux ont déjà renoncé. D'autres nous ont répondu et fait part de leurs difficultés.

La rédaction | Mercredi 3 mars 2021

Festivals estivaux : des incertitudes demeurent

Magic Bus en format réduit En novembre dernier, l’association Retour de Scène se voulait optimiste (on ne sait plus trop, mais il y avait peut-être de quoi, à l’époque !) et annonçait des dates pour son prochain festival Magic Bus. La 20ème édition devait se tenir du 6 au 8 mai, avec une programmation presque bouclée. Aujourd’hui, l’équipe du festival est largement revenue sur ces projets initiaux, mais elle ne s’en démène pas moins pour maintenir un événement adapté aux contraintes sanitaires annoncées. Damien Arnaud, coordinateur de l’association grenobloise, nous explique tout : « On est en cours de réflexion pour proposer un format assis en jauge réduite (pas plus de 500 personnes) courant juin. Ce ne sera pas à l’Esplanade, mais on cherche tout de même un lieu en plein air. La programmation sera axée sur la découverte de la scène locale avec, tout de même, un ou deux artistes d’envergure nationale en tête d’affiche. Certaines esthétiques, comme l’électro, ne seront malheureusement pas représentées. Ce sera une autre approche, plus tranquille. Ce que je peux d’ores et déjà annoncer, c’est que le Student Groove Orchestra, en partenariat avec le Crous

Continuer à lire

Couvre-feu : une nouvelle question d’adaptation et de survie

Crise sanitaire | L’instauration d’un couvre-feu dans toute l’agglomération grenobloise oblige une fois encore le monde culturel à affronter une situation extrêmement complexe. Un nouveau coup très dur, aux conséquences pour l’heure incalculables.

Martin de Kerimel | Mardi 20 octobre 2020

Couvre-feu : une nouvelle question d’adaptation et de survie

Décidément, en 2020, le verbe s’adapter se décline à tous les temps. On espérait qu’après deux mois de confinement printanier, on saurait suffisamment se protéger du coronavirus pour pouvoir revivre "normalement". Retrouver ses proches, retourner au travail, aller au restaurant, profiter sans inquiétude de tout ce que le monde culturel peut offrir, au cinéma, au théâtre, au concert… et plus puisqu’affinités. Bien sûr, dans de nombreux cas, il a fallu conserver une distance avec les autres, porter un masque et ne pas être trop nombreux au même endroit. Ces efforts, auxquels nous avons largement consenti, n’ont pas suffi : le virus, que l’on croyait en recul, est toujours là, en force. La "deuxième vague" annoncée comme une possibilité s’est concrétisée. Nous voilà de nouveau contraints à adopter un mode de vie différent, plus austère, en rentrant chez nous avant 21 heures, pour n’en ressortir au plus tôt qu’à 6 heures le lendemain – sauf cas dérogatoire particulier. Vingt millions de Français Emmanuel Macron a pris cette décision pour Paris, l’Île-de-France et huit métropoles, dont celle de Grenoble. Au total, vingt millions de Français sont concer

Continuer à lire

Fermeture à 22h : les bars culturels s’adaptent

Actu dans la ville | Crise sanitaire / Depuis le 28 septembre, les bars ont l’obligation de fermer à 22h afin de faire face à la recrudescence de l’épidémie de Covid-19 à Grenoble et ailleurs. Comment les établissements qui proposent aussi une programmation culturelle s’adaptent-ils à la situation ? Le PB a mené son enquête.

Hugo Verit | Mardi 6 octobre 2020

Fermeture à 22h : les bars culturels s’adaptent

Nouveau coup dur pour les bars. Face au rebond de l’épidémie de coronavirus à Grenoble (tout comme dans d’autres villes), le gouvernement a imposé de nouvelles restrictions dont la fermeture anticipée des débits de boisson à 22h, en vigueur depuis le 28 septembre. Une nouvelle difficile à digérer pour tous ces établissements qui tentaient, depuis le déconfinement, de mener une vie à peu près normale. Au Petit Bulletin, nous n’oublions pas que ce sont aussi des lieux culturels, où l’on peut assister à un concert ou à un spectacle, qui doivent une fois de plus s’adapter. C’est notamment le cas du Trankilou, le bar super chaleureux du boulevard Joseph-Vallier. Ici, on a accueilli la nouvelle avec une certaine sérénité : « On a déplacé notre programmation à l’heure de l’apéro. Les premiers concerts débutent à 18h30 et à 21h, tout est terminé. Ça demande simplement de s’organiser autrement. Il y a une personne en plus l’après-midi pour accueillir les artistes qui font leurs balances. » On le sait, une fermeture anticipée, c’est une inévitable baisse du chiffre d’affaires. Dont le Trankilou est bien conscient : « L’autre jour, alors même qu’il n’y avait pas de concert, on

Continuer à lire

Le Périscope : « On se tient prêt à redémarrer »

Interview | Connu des Grenoblois comme l’organisateur des festivals Holocène et Musée électronique et comme le producteur de tournées de Trois Cafés Gourmands ou de Jérémy Frérot, Le Périscope a lui aussi vu son activité fortement déstabilisée par le covid-19. Sylvain Nguyen, gérant de la structure, nous en dit plus sur qu’elle a vécu et comment elle entrevoit l’avenir.

Nathalie Gresset | Mardi 9 juin 2020

Le Périscope : « On se tient prêt à redémarrer »

« J’ai du mal à mesurer toutes les conséquences que le covid a et aura sur notre activité, constate amèrement Sylvain Nguyen, l’un des deux fondateurs et gérants du Périscope. Le printemps et l’été, nos deux plus grosses saisons en tant que producteur de tournées et organisateur de festivals, sont annulés. Économiquement, c’est évidemment catastrophique. » Reports en cascade, annulations, chômage partiel pour les membres de l’équipe… Comme bon nombre d’acteurs du secteur culturel, l’entreprise grenobloise d’une dizaine de salariés n’est pas épargnée par les répercussions de la crise sanitaire. « Au début du confinement, on avait tout autant de travail car il fallait gérer les reports/annulations, rapatrier le matériel sur la route… Puis ça s’est calmé. Pendant le deuxième mois, on s’est concentré sur la communication envers le public et nos équipes. » Musée électronique reporté, Holocène annulé Côté concerts, Le Périscope a pour l’instant trouvé de nouvelles dates pour la totalité de ses événements. Les prestations de Gauvain Sers et d’Oldelaf prévues en mars à la Belle Électrique ont ainsi été décalées respectivement au 24 septem

Continuer à lire

Rémi Perrier : « Aujourd'hui, je ne peux pas dire si Musilac est annulé ou ne l’est pas »

Festival | Du samedi 11 au mardi 14 juillet devrait se tenir à Aix-les-Bains (Savoie) le festival Musilac, avec des têtes d’affiche françaises et internationales comme PNL, Iggy Pop, Lenny Kravitz, Angèle, -M-, Metronomy, Lomepal, Niska… Sauf que Rémi Perrier, le producteur de spectacle basé à Grenoble qui gère l’événement, ne sait pas si cette dix-neuvième édition pourra avoir lieu. On lui a passé un coup de fil pour en savoir plus.

Aurélien Martinez | Vendredi 10 avril 2020

Rémi Perrier : « Aujourd'hui, je ne peux pas dire si Musilac est annulé ou ne l’est pas »

Pouvez-vous nous dire aujourd’hui si la dix-neuvième édition du festival Musilac aura bien lieu mi-juillet ? Rémi Perrier : Non, car on a plusieurs problèmes. Le premier est que ça va commencer à péter du côté des artistes avant même que le gouvernement français et les préfectures ne se prononcent sur des décisions territoriales. Il y a des Américains, des Anglais, des Africains qui nous disent qu’ils ne seront sans doute pas en Europe cet été, ne sachant pas s’ils seront autorisés à bouger ou, si jamais c’est possible, s’il y aura des avions pour les transporter. Des problèmes concrets pour un organisateur de festival ! Un autre problème, c’est la billetterie : en ce moment, on ne vend quasiment plus de place pour Musilac, ce qui est aisément compréhensible. Mais ce qu’on ne vend pas maintenant, on sait que ce sera irrattrapable pour la suite. Si suite il y a… Vous semblez donc vous préparer à une annulation… À mesure que des festivals s’annulent autour de la France – Glastonbury, Bayreuth, Roskilde… –, je ne vois pas comment un préfet ou un gouvernement autoriseraient des rassemblements

Continuer à lire

Le Grand Son : « Annuler le festival a été une décision douloureuse à prendre mais c’était sûrement la plus sage »

ACTUS | Le Grand Son tire sa révérence. Le festival, qui se tenait chaque été depuis 1988 dans la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, n’aura pas lieu du 18 au 21 juillet comme prévu. En cause : les difficultés financières de l’Éphémère, l’association porteuse de l’événement qui a tenu une assemblée générale extraordinaire samedi 22 juin. On l’a contactée, ainsi que la société grenobloise le Périscope qui coorganisait la manifestation.

Nathalie Gresset | Lundi 24 juin 2019

Le Grand Son : « Annuler le festival a été une décision douloureuse à prendre mais c’était sûrement la plus sage »

À quelques semaines du festival, la décision est tombée et en a surpris plus d’un. La 32e édition du festival Le Grand Son (Les Rencontres Brel jusqu’en 2017) n’aura pas lieu du 18 au 21 juillet à Saint-Pierre-de-Chartreuse. Pourtant, avec des artistes comme Deluxe, Cats on Trees, Jérémy Frérot, Trois Cafés Gourmands ou encore Oldelaf, le casting 2019 avait de quoi attirer un public large. Tout s’est plutôt joué en coulisse. Car depuis plusieurs mois, l’association l’Éphémère, créatrice et porteuse de l’événement, est confrontée à des difficultés financières. « En novembre, nous nous sommes engagés dans une procédure de redressement judiciaire pour essayer de sauver l’association et le festival » explique Jean-Pierre Godefroy, président de la structure. « Après six mois d’observation, nous avons eu une nouvelle audience avec la juge et le procureur de la République, qui ont constaté que notre dette était conséquente : elle s’élevait à plus de 260 000 euros. » Liquidation judiciaire de l’Éphémère Ne pouvan

Continuer à lire

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

Festival | Ailleurs, il y a Rock en Seine, les Eurockéennes, les Vieilles Charrues ou le Main Square. En Auvergne-Rhône-Alpes (à Aix-les-Bains, en Savoie, pour être précis), il y a Musilac, son lac (donc), ses milliers de festivaliers et ses quatre jours de programmation bourrés jusqu'à la gueule. Revue au jour le jour.

Stéphane Duchêne | Mardi 18 juin 2019

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

11 juillet : Les enfants terribles S'il fallait tenter de donner un semblant de cohérence à cette soirée d'ouverture de Musilac, on la placerait sous le signe des golden boys (and girls), puisque l'on verra se succéder sur les scènes du festival les jeunes stars montantes que sont l'électro-explorateur Thylacine, le collectif de hip-hop rennais Columbine, le rock sans voyelle de la révélation MNNQNS et l'énigmatique météore Boulevard des airs. Ajoutez à cela une double fille de en la personne de Lou Doillon, le sidekick préféré du prince Orelsan qu’est Gringe (dont la carrière musico-cinématographique décolle en flèche), l'acteur le plus punk d'Hollywood (Jared Leto avec son groupe Thirty Seconds to Mars – pluie d'évanouissements à prévoir) et l'idole hip-hop US Macklemore. On peut alors se demander ce que le totem 90's Garbage fait au milieu de ce

Continuer à lire

Qui es-tu le Périscope ?

ACTUS | Zoom sur la société grenobloise qui organise cette première édition du festival Musée électronique.

Nathalie Gresset | Jeudi 13 juin 2019

Qui es-tu le Périscope ?

Avec l’entrée en piste de la première édition du festival Musée électronique, voilà un bon prétexte pour s’intéresser de plus près à la structure derrière la programmation de l’événement : le Périscope. Fondée en 2001 par Sylvain Nguyen et Alexandre Aujolas et aujourd’hui implantée sur le cours Berriat, la société grenobloise d’une dizaine de salariés a deux missions principales : la production de tournées d’artistes grand public et indépendants, et, depuis trois ans, l’organisation de festivals dans la région. « On ne fait pas seulement du booking. Les artistes nous confient leur activité concert du début à la fin. On les aide à développer leur spectacle, à recruter les équipes techniques et à trouver des lieux de diffusion. On construit une relation de proximité avec eux en essayant de comprendre leur essence afin de la reproduire sur scène » explique Sylvain Nguyen. Cette structure dotée « d’un fort es

Continuer à lire

Musée électronique : « Un festival élégant mais pas pédant »

ACTUS | Le Périscope, producteur grenoblois à qui l'on doit notamment le festival Holocène, proposera mi-juin au Musée dauphinois la première édition de son événement baptisé Musée Électronique. On vous en dit un peu plus.

Aurélien Martinez | Mardi 26 mars 2019

Musée électronique : « Un festival élégant mais pas pédant »

Un lieu splendide à flanc de Bastille avec une vue imprenable sur Grenoble ; une programmation électro classieuse (Agoria, Breakbot, Busy P, Myd…) : pour le lancement de son événement Musée Électronique, le producteur grenoblois Le Périscope, qui organise notamment le festival Holocène (la prochaine édition sera cet automne), a voulu « faire quelque chose d’élégant mais pas pédant » comme nous l’a expliqué le programmateur Robin Direr. « Pour Holocène, on avait commencé à être en contact avec Olivier Cogne, le directeur du Musée dauphinois, dans l’idée de, pourquoi pas, proposer des concerts dans la chapelle du lieu. Mais on n’a pas réussi à organiser ça… On est tout de même restés en lien, comme Olivier Cogne a envie de redynamiser ce musée qui est magnifique, et d'attirer une certaine tranche d’âge qui ne vient

Continuer à lire

Le festival Holocène reviendra bien cette année, mais en octobre

ACTUS | C’est avec une succincte mais sympathique animation (des SMS envoyés entre deux personnes) que le festival Holocène vient d’annoncer sur ses réseaux sociaux (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 28 février 2019

Le festival Holocène reviendra bien cette année, mais en octobre

C’est avec une succincte mais sympathique animation (des SMS envoyés entre deux personnes) que le festival Holocène vient d’annoncer sur ses réseaux sociaux que sa troisième édition est prévue pour les 18 et 19 octobre 2019 : il était temps. Car comme les deux premières avaient eu lieu début mars, beaucoup de monde se questionnait logiquement sur l’avenir d’un festival qui faisait le mort. Un changement de période lié, sans doute (le Périscope, société de production grenobloise aux commandes d’Holocène, n’a pas souhaité répondre à nos questions), à l’arrivée du géant Tomorrowland à l'Alpe d'Huez début mars, soit quasiment sur les mêmes dates que celles de départ d’Holocène, et en plus avec des esthétiques musicales voisines. Et un changement qui démontre que le festival se cherche encore depuis sa création, lui qui

Continuer à lire

Grand bain musical à Musilac

Festival | Vieilles gloires, valeurs sûres, piliers de festoche, jeunes pousses, smoothies de genres et autres étrangetés à découvrir : le festival lacustre Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), va baigner l'été musical d'un éclectisme qui attire les foules comme les amateurs éclairés, jusqu'à les confondre. La preuve avec la programmation détaillée par jour.

Stéphane Duchêne | Mardi 19 juin 2018

Grand bain musical à Musilac

Old Wave le jeudi D'une certaine manière, s'il fallait un hymne en ouverture de cette édition 2018 de Musilac, il pourrait consister en trois bouts de refrains se répondant depuis le fin fond des âges 80 ; quand les uns martèleraient « I Just can't get enough », les autres répondraient « Don't you forget about me » ou « Always the sun ». Car, on l'aura compris, c'est une soirée très marquée "ressac de la new wave" que celle du jeudi, avec Depeche Mode, Simple Minds et The Stranglers – quand bien même les carrières de chacun de ces groupes britanniques n'auraient pas résisté d'égale manière au passage du temps. Pour le reste, on notera que J. Bernardt, transfuge des Belges de Balthazar, remplacera numériquement son collègue Warhaus, présent l'an dernier ce même soir ; que le rock indé répondra présent avec le Stroke Albert Hammond Jr. (le meilleur d'entre eux, sans doute), Findlay et The Mistery Lights ; que les amateurs de bizarrerie en auront pour leur compte avec le black metal-gospel-blues de Z

Continuer à lire

Le Grand Son dévoile sa programmation 2018

Festival | Le festival de Saint-Pierre-de-Chartreuse, ex-Rencontres Brel, vient de lâcher les seize noms que l’on pourra découvrir sous chapiteau entre le jeudi 19 et le dimanche 22 juillet.

Aurélien Martinez | Jeudi 29 mars 2018

Le Grand Son dévoile sa programmation 2018

Le Grand Son, on le rappelle pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi, c’est la nouvelle appellation du festival Les Rencontres Brel, effectif depuis l’an passé. Un changement de nom lié à des questions pratiques (la famille Brel le détenait) qui n’a pourtant pas fondamentalement modifié l’esprit très ouvert et éclectique du festival d’été de Saint-Pierre-de-Chartreuse. Comme le prouvera la 31e édition prévue entre le jeudi 19 et le dimanche 22 juillet et dont la programmation on ne peut plus variée vient d’être dévoilée. Soit, pendant quatre soirs (et non plus cinq comme précédemment), quatre artistes à découvrir sous chapiteau, avec une alternance de genre. Le jeudi et premier jour sera ainsi plus chanson, avec la tête d’affiche Grand Corps Malade (photo), la future tête d’affiche Gauvain Sers (sorte de Renaud des années 2010) et les deux nouveaux Caruso et Pomme

Continuer à lire

Tomorrowland : les acteurs culturels interpellent la Région

ACTUS | Et notamment le responsable du festival grenoblois Holocène, potentiellement l'un des plus impactés par la décision de Laurent Wauquiez.

Aurélien Martinez | Mardi 20 mars 2018

Tomorrowland : les acteurs culturels interpellent la Région

Comme nous l’expliquions début mars, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et son président Laurent Wauquiez ont annoncé que Tomorrowland, l'un des plus gros festivals électro du monde basé à Anvers, installerait du 13 au 15 mars 2019 une édition hivernale à l'Alpe d'Huez. Et ce avec 400 000 euros de subvention. Une décision à laquelle ont souhaité réagir de nombreux acteurs culturels régionaux évoluant dans les musiques actuelles, via une lettre ouverte publiée vendredi 16 mars sur notre site et largement lue et partagée depuis. À Grenoble, l’un des signataires les plus impactés est le producteur privé le Périscope qui, depuis l’an passé, organise début mars avec la société Allo Floride le festival Holocène, dédié aux musiques actuelles – et donc en partie à

Continuer à lire

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

Festival | Le festival vient d'annoncer une vingtaine de nouveaux noms, qui complètent ceux dévoilés précédemment. On fait le point sur les 40 connus (50 sont attendus).

Aurélien Martinez | Mardi 27 février 2018

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

IAM, Franz Ferdinand, Beth Ditto, MC Solaar, Depeche Mode, Deep Purple, Simple Minds, Rone, Indochine, Roméo Elvis, Chloé… On connaissait déjà une partie des artistes qui seront programmés cet été, entre le jeudi 12 et le dimanche 15 juillet, à Aix-les-Bains, face au lac. Mais le festival aimant chaque année tenir son public en haleine, il en garde toujours sous le coude. Son équipe organisatrice vient donc de dévoiler d'autres noms, dont des têtes d'affiche comme : le on-ne-le-présente-plus Orelsan, qui a tout raflé aux dernières Victoires de la musique grâce à son rap simple et basique

Continuer à lire

Festival Holocène : quatre soirs quatre ambiances

MUSIQUES | Du mardi 27 février au samedi 3 mars aura lieu dans plusieurs salles de Grenoble et de l’agglomération la deuxième édition du festival Holocène, créé par la société de production grenobloise Le Périscope. Avec un programme varié au possible (au risque de s’y perdre ?) qui enchaîne les têtes d’affiche et les découvertes. On détaille tout ça avant de poser quelques questions au maître d’œuvre de l’aventure.

La rédaction | Mardi 20 février 2018

Festival Holocène : quatre soirs quatre ambiances

Un mardi hip-hop Gros contrastes en perspective pour la date rap du festival. En tête d’affiche, on retrouve ainsi Davodka, MC du XVIIIe arrondissement parisien autoproduit et figure de proue d’une certaine forme de rap français "à l’ancienne", peu médiatisée mais bénéficiant d’une base de fidèles inaliénables. "Kickeur" de premier plan en activité depuis bientôt 15 ans, Davodka, grandi à l’école des "freestyles" et "open-mics", rappe vite et bien, dénonçant les injustices et les tracas du quotidien sur des instrus "boom-bap" traditionnelles construites autour de samples mélancoliques. Pour l’originalité et l’innovation, on repassera, même si en dépit d’une certaine tendance à enfoncer les portes ouvertes dans ses textes, le talent est bel et bien là. À l’opposé du spectre, on retrouve les trois rappeurs suisses Di-Meh, Makala et Slimka, incarnations flamboyantes d’un rap "new-school" électronique et tapageur taillé pour les clubs, entièrement basé sur le charisme, l’énergie et la spontanéité. À vous de choisir votre camp ! DG

Continuer à lire

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

Noël | Noël approchant à grands pas, voici notre traditionnelle sélection de cadeaux immatériels. Soit des concerts et des spectacles dont il reste des places (on s’en est assuré) et qui, lors du déballage des paquets, vous placeront pour sûr du côté de celles et ceux qui refusent ce monde matérialiste-capitaliste et qui préfèrent offrir des émotions vivantes – même si bon, une tablette, ça peut toujours faire plaisir.

La rédaction | Mardi 5 décembre 2017

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

Pour les cinéphiles qui n’ont rien contre aller de temps en temps au théâtre Créé cet automne, le spectacle Festen de Cyril Teste est l'une des claques théâtrales de l'année, justement parce que c'est plus que du théâtre. Qualifié de « performance filmique » par son metteur en scène, c'est l'adaptation sur le plateau du fameux film Festen de Thomas Vinterberg sorti en 1998 sur une réunion de famille qui part en vrille du fait de la révélation d’actes terribles commis par le père il y a des années. Un récit anxiogène à l'écran, qui se déploie sur scène dans une scénographique immense… et sur un écran retransmettant des images tournées en direct, notamment derrière le décor. Remarquable. Festen À la MC2 du mardi 23 au samedi 27 janvier De 10€ à 25€ Pour celles et ceux que le burlesque n’effraie pas, bien au contraire Le théâtre, ce n'est pas que des spectacles bavards et longs. C'est aussi des propositions sans paroles au potentiel comique incroyable, dans la

Continuer à lire

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

Festivals | La billetterie des deux festivals ouvre le vendredi 1er décembre

Aurélien Martinez | Mardi 28 novembre 2017

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

L’hiver n’a même pas encore débuté que le festival Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), pense déjà à notre été en lâchant les premiers noms de sa prog. Si l’on savait que les fameux Depeche Mode seraient de la partie le jeudi, on vient d’apprendre que l’on pourra croiser le même jour, face au lac, deux autres vétérans du rock (au sens large) britannique : Simple Minds et The Stranglers. Le vendredi sera aussi rock avec les légendaires Deep Purple, voire blues-rock avec les Anglais de The Temperance Movement. Le samedi sera pour l'instant plus éclectique entre les vétérans d’Indochine, l’électro planante de Rone, la plus brute

Continuer à lire

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

Festival | Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le (...)

Sébastien Broquet | Mardi 7 novembre 2017

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le jeudi 12 juillet 2018 ! Ce sera dans le cadre de ce qui ressemble fort à une tournée des festivals majeurs de l'été, puisque le groupe anglais sera aussi aux Vieilles Charrues, au festival Beauregard ou encore au Main Square. L'occasion de présenter leur récent et 14e album, Spirit. Joli coup qui va booster d'emblée les ventes de tickets (ouverture de la billetterie le 1er décembre) et faire saliver en attendant le 28 novembre prochain où de nouveaux noms seront dévoilés.

Continuer à lire

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

Festival | Phoenix, Ibrahim Maalouf, Jamiroquai, Julien Doré, Two Door Cinema Club, Sting, Texas, Justice, Calypso Rose, Archive, Vianney, Juliette Armanet… Comme chaque année, Musilac aligne les grands noms quatre jours durant. Ce qui ne doit pas faire oublier les autres, plus discrets, moins bankables… Tour d’horizon jour par jour de ce que l’on découvrira à Aix-les-Bains entre le 13 et le 16 juillet.

Stéphane Duchêne | Mardi 20 juin 2017

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

Amplitude sonique le jeudi Ça commence fort Musilac le 13 juillet, et tous azimuts avec ça. De Juliette Armanet, la nouvelle petite fiancée des branchés, à l'alien sud-af' Die Antwoord (que ces mêmes branchés aiment pour de toutes autres raisons) ; de la pop variété joueuse de Lulu Gainsbourg (comme Armanet, on aime ou on déteste) aux hardos australiens d'Airbourne, en passant par le rap engagé de Kery James : il va y avoir dès le premier jour de l'amplitude thermique et sonique sur les bords du Lac du Bourget. Or on est loin du compte si l'on n’ajoute pas aussi l'électronicien teuton tout en délicatesse Fritz Kalkbrenner – délicatesse partagée par le duo Paradis, même si leur électronique empreinte des chemins plus pop. Reste que le gros des troupes est lui, ce soir-là, résolument pop rock : pop dansante chez Two Door Cinema Club, schlass comme jamais chez

Continuer à lire

Holocène : « Lancer un festival a toujours été un acte audacieux »

Interview | Du jeudi 2 au samedi 11 mars débarque à Grenoble et dans l’agglo un nouveau festival organisé par la société de production Le Périscope. Si l’on se penche sur la (foisonnante) programmation dans un autre article, on s’intéresse ici aux coulisses de cette première édition. Curieux que nous sommes, on a donc rencontré le directeur de cet Holocène pour en savoir plus.

Aurélien Martinez | Vendredi 24 février 2017

Holocène : « Lancer un festival a toujours été un acte audacieux »

Un nouveau festival musical va voir le jour début mars à Grenoble, au moment où certains s’éteignent (pour diverses raisons) comme récemment Rocktambule. Le pari est plutôt risqué ? Son directeur Sylvain Nguyen nous répond, dans ses (beaux) bureaux du cours Berriat : « Lancer un festival a toujours été un acte audacieux, que ce soit pour le milieu culturel associatif comme pour le privé. En même temps, c’est excitant. Après oui, c’est vrai, certains festivals naissent et d’autres s’arrêtent, mais ce sont des cycles et j’en suis désolé. Surtout pour Rocktambule, comme mon associé Alex a participé à la création du festival. Et quand des potes arrêtent, ça fait chier. » Derrière cette nouvelle aventure baptisée Holocène (du nom d’une période interglaciaire et d’une chanson de Bon Iver), on retrouve Le Périscope (de ce même Sylvain Nguyen), tourneur et producteur de concert

Continuer à lire

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

Festival | Rendez-vous du jeudi 13 au dimanche 16 juillet à Aix-les-Bains (Savoie) pour les quinze ans du fameux festival.

Aurélien Martinez | Lundi 20 février 2017

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

Sting, Jamiroquai, Justice, Phoenix, Calypso Rose, Ibrahim Maalouf, Die Antwoord, Fritz Kalkbrenner, Archive, Julien Doré, LP, Vianney, Kery James, The Lumineers… Depuis plusieurs semaines, l'équipe de Musilac livre au compte-gouttes la liste des artistes qui seront à l'affiche de l'édition des 15 ans (liste complète en bas de cet article). Nouvelle livraison avec onze noms : Le fameux groupe Texas, mené par la Britannique Sharleen Spiteri La légende électro française Vitalic La jeune Britannique Birdy, très indie pop / folk Le Frenchy Lescop, simili Étienne Daho que l'on avait découvert dans La forêt Les rockeux fougeux (et made in France) de

Continuer à lire

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

Festival | 2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu (...)

Aurélien Martinez | Mardi 17 janvier 2017

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu la gloire au milieu des années 1990 avec des tubes comme Cosmic Girl ou Alright. Une volonté de retour que l'on a pu constater ce lundi 16 janvier avec le dévoilement d'un teaser annonçant Automaton, un nouvel album prévu pour la fin mars, six ans après le précédent (accueilli avec froideur). Qui dit nouvel album dit donc tournée pour le promouvoir. Bonne nouvelle : elle passera par Aix-les-Bains le dimanche 16 juillet dans le cadre du festival Musilac – qui, on le rappelle, a déjà dévoilé une bonne partie de ses têtes d'affiche, et il y en a des attrayantes (Justice, Phoenix, Calypso Rose, Julien Doré, Archive, Ibrahim Maalouf, …). La billetterie est déjà ouverte.

Continuer à lire

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

Festival | En véritable maîtresse du teasing, l’équipe du festival (qui aura lieu du 13 au 16 juillet à Aix-les-Bains) continue de lâcher des noms quand bon lui semble, histoire de ravir tous les publics – et de maintenir l'attention. On fait le point sur les dernières têtes d’affiche qui viennent d’être annoncées.

Aurélien Martinez | Dimanche 18 décembre 2016

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue d'être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Justice, Sting, Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Mais on n'avait pas encore tout entendu, loin de là... Avec la nouvelle annonce que vient de faire le festival, c’est ni plus ni moins que dix noms qui viennent de se rajouter. Parmi eux, l’immense (et très populaire) trompettiste Ibrahim Maalouf, qu’on avait mis en une du PB début décembre lors de son dernier passage grenoblois ; l’ex-Birdy Nam Nam Pone dont on pense le plus grand bien comme on l’écrivait en novembre ; le petit prince de l'électro (il est né en 1999 !) dont tout le monde parle Petit Biscuit ; le (presque) tout aussi jeune (1996) DJ Kungs ou encore

Continuer à lire

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

MUSIQUES | Rendez-vous du 13 au 16 juillet à Aix-les-Bains (Savoie)

Aurélien Martinez | Lundi 12 décembre 2016

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue à être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Deux nouveaux noms se rajoutent. D'abord les producteurs de tubes à la pelle (D.A.N.C.E., Never Be Alone...) Justice, dont le nouvel album vient de sortir. Et le on-ne-le-présente-plus Sting. Pour savoir qui passe quel jour, c'est sur le site du festival que ça se passe.

Continuer à lire

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

Festival | « À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 25 novembre 2016

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

« À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son anniversaire sur quatre (et non plus trois) jours, comme annoncé ce vendredi sur Facebook. Rendez-vous du jeudi 13 au dimanche 16 juillet, toujours en face du lac savoyard. Si l’ensemble de la programmation n’a pas encore été dévoilé (elle le sera au fur et à mesure), on a déjà quelques noms qui donnent très envie – en vrac, les tubesques Phoenix, les Sud-Africains de Die Antwoord, les légendaires Archive et Lumineers, la reine Calypso Rose (photo) ou encore le frenchy

Continuer à lire

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

Portrait | Alors que la quinzième édition de Musilac aura lieu du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains, on a rencontré le promoteur local Rémi Perrier, à l’origine du festival comme de tout un tas de spectacles à Grenoble et ailleurs. Un métier de l’ombre qu’il nous dévoile dans ses locaux, les pieds sur le bureau et la clope au bec. Magnéto.

Aurélien Martinez | Dimanche 3 juillet 2016

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

« Je suis très bien dans l'ombre. Il n'y a d'ailleurs pas forcément intérêt et pertinence à ce que le spectateur lambda – et lambda dans ma bouche ce n'est pas péjoratif – me connaisse. » Voilà ce que nous dit d’emblée le « promoteur local » (c’est ainsi qu’il définit son métier) Rémi Perrier, personnalité phare de la scène culturelle grenobloise qui organise de nombreux concerts et spectacles à Grenoble et ailleurs – si la « tour de contrôle est à Grenoble », sa zone de travail s’étend sur Rhône-Alpes-Auvergne, la Bourgogne et la Franche-Comté. Mais au fait, c’est quoi un promoteur local ? « Quand je réponds à des gens sur ce qu'est mon métier, j'aime bien dire que tout commence à la première affiche collée, au premier billet vendu, et va jusqu'à la dernière porte du dernier camion qui se referme à cinq heures du matin sur le parking de la salle. C'est un métier qui englobe tous les domaines indispensables à la bonne tenue d'un spectacle ou d'un concert. » Un métier « passionnant » qu’il exerce depuis plus de trente ans, et qui place sa société RPO comme un i

Continuer à lire

Musilac met le feu au lac

Festival (Savoie) | Aussi foisonnante que pointue, éclectique que bien choisie, populaire (Les Insus, Elton John) que fureteuse (Barns Courtney), hurlante (Mass Hysteria) que susurrante (Lou Doillon), la programmation de la nouvelle édition de Musilac (Aix-les-Bains, Savoie) est un joyeux casse-tête autant qu'un labyrinthe où il fait bon se perdre. Nous avons posé ça et là quelques balises.

Stéphane Duchêne | Mardi 21 juin 2016

Musilac met le feu au lac

Foals À quoi voit-on qu'une sauce est en train de prendre pour de bon ? C'est simple : quand certains commencent, affublés d'une grimace de doute, à l'accuser d'avoir tourné. C'est bien le phénomène qui se produit avec Foals, prodigieux groupe anglais de disque et de live, dont l'ambition démesurée (pour schématiser, on pourrait dire qu'ils ont remisé leur math-rock pour s'attaquer à une sorte de pop quantique en mutation permanente) commence à faire dire que la formation menée par Yannis Philippakis n'aspire qu'au rock de stade (mi-Muse, mi-Pink Floyd tardif). Procès sévère – si l'on n'a même plus le droit d'enflammer les foules... Ironie du contexte aixois, Foals se produira sur la scène montagne quand précisément à l'écoute de leur dernier album, pourtant intitulée What went down, on a la très nette sensation de parcourir une montagne sans jamais savoir si l'on est en train de la gravir ou de la descendre. Dimanche 10 juillet à 21h10 Grand Blanc L'Australie, la Réunion, Aix-les-Bains :

Continuer à lire

Musilac : Feu! Chatterton, Ratatat, Editors et d’autres annoncés cet été

MUSIQUES | Le festival prévu du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains (Savoie) rajoute des noms à sa programmation. Dont certains qui donnent très envie. On fait le point.

Aurélien Martinez | Dimanche 6 mars 2016

Musilac : Feu! Chatterton, Ratatat, Editors et d’autres annoncés cet été

Lilly Wood and The Prick, Birdy Nam Nam, The Avener, Nekfeu, Louise Attaque… Comme chaque été, Musilac aligne les grands noms, en glissant quelques chouettes découvertes ici et là – Courtney Barnett par exemple. Ce dimanche, on apprend que dix nouveaux artistes rejoindront les autres au bord du lac en juillet dont : Feu! Chatterton, le groupe français dont tout le monde parle en ce moment et qui était en "une" cette semaine du Petit Bulletin Grenoble pour son (excellent) concert de samedi à la Belle électrique. Le duo new-yorkais Ratatat, que l’on n’avait pas croisé depuis un bail. Et qui propose des mélodies tubesques en veux-tu en voilà.

Continuer à lire

Birdy Nam Nam, St Germain et d’autres cet été à Musilac

MUSIQUES | Troisième annonce d’artistes ce vendredi du côté de Musilac. Qui verra-t-on début juillet à Aix-les-Bains aux côtés de Lilly Wood and The Prick, Elton John ou encore Nekfeu ? Réponses.

Aurélien Martinez | Vendredi 15 janvier 2016

Birdy Nam Nam, St Germain et d’autres cet été à Musilac

On connaissait déjà certains des artistes programmés du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains, et il y a des gros noms (voir la liste ci-dessous). L'équipe aux commandes de Musilac étant adepte du dévoilement au compte-gouttes (ça buzze plus), elle vient de lâcher cinq nouveaux noms. Le trio Birdy Nam Nam (photo), qui a récemment d’enflammé la Belle électrique Le très French Touch St Germain, qui est revenu l’an dernier sur le devant de la scène avec l’album Real Blues. Oxmo Puccino, qu’on ne présente plus. Les Anglais de Shake Shake Go et leur pop-folk qu’on a pu croiser l’été dernier au Cabaret frappé. La jeune chanteuse française

Continuer à lire

De nouveaux noms pour Musilac

MUSIQUES | On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, Foals et Lilly Wood and (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 17 décembre 2015

De nouveaux noms pour Musilac

On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, Foals et Lilly Wood and The Prick. Voici du neuf pour ceux qui voudraient se rendre début juillet à Aix-les-Bains. Le vendredi 8 juillet, on aura droit au duo français d’électro-pop Synapson. Pour le samedi 9 juillet, quatre nouveaux noms se sont ajoutés : le DJ au succès fulgurant The Avener, le rappeur à la mode Nekfeu (ancien du groupe 1995), les vétérans métalliques de Mass Hysteria et la Britannique Amy Macdonald (à classer dans les genres «"folk-rock, pop-rock, rock alternatif UK" selon son label Universal). Enfin, le dimanche 10 juillet, on croisera sur scène le Boys Noize et sa house dynamite, le duo pop VKNG, formé par des musiciens venus d

Continuer à lire

Musilac 2016 : The Avener, Nekfeu ou encore Boys Noize annoncés

MUSIQUES | Il y a quinze jours, l’équipe aux commandes du festival prévu du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains avait lâché les premiers (gros) noms de sa future prog. Voici une nouvelle salve de huit artistes.

Aurélien Martinez | Mercredi 16 décembre 2015

Musilac 2016 : The Avener, Nekfeu ou encore Boys Noize annoncés

On savait déjà pour Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, les Anglais de Foals et les fameux Lilly Wood and The Prick (voir plus bas pour les jours associés). Voici du neuf pour ceux qui voudraient se rendre début juillet à Aix-les-Bains. Le vendredi 8 juillet, on aura droit au duo français d’électro-pop Synapson. Pour le samedi 9 juillet, quatre nouveaux noms se sont ajoutés : le DJ au succès fulgurant The Avener, le rappeur à la mode Nekfeu (ancien du groupe 1995 ; photo), les rockeurs (mais pas que, loin de là) de Mass Hysteria et la Britannique Amy Macdonald (à classer dans les genres « folk-rock, pop-ro

Continuer à lire

Musilac 2016 : des gros noms pour la première annonce

MUSIQUES | Les Insus, Elton John ou encore Lilly Wood and The Prick sont annoncés. La billetterie ouvre ce vendredi.

Aurélien Martinez | Lundi 30 novembre 2015

Musilac 2016 : des gros noms pour la première annonce

Vous faites quoi entre le 8 et le 10 juillet 2016 ? Parce que ce sont les dates de la nouvelle édition de Musilac. Un festival qui a déjà lâché quelques noms de sa future prog, dont des gros que l’on pose comme ça, en vrac : la légende Elton John, les anciens de Téléphone revenus sous le nom d’Insus, les eux aussi de retour Louise Attaque, les Anglais de Foals ou encore les fameux Lilly Wood and The Prick (photo). De quoi rameuter du monde à Aix-les-Bains donc. Ouverture de la billetterie ce vendredi 4 décembre à 10 h. Les noms des autres artistes programmés viendront plus tard. Les différents jours : Vendredi 8 juillet : Les Insus Samedi 9 juillet : Elton John + Lilly Wood and The Prick Dimanche 10 juillet : Louise Attaque + Foals

Continuer à lire

Musilac : notre sélection

MUSIQUES | Il est des festivals qui parviennent à concilier l'inconciliable et c'est grandement le cas de Musilac qui, en bordure d'un lac cher à Lamartine, parvient à mélanger l'eau de l'exigence populaire et l'huile d'actes de bravoure artistiques, nécessité économique et prise de risque, David Guetta et Alt-J. Sélection pas complètement au débotté. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Mercredi 24 juin 2015

Musilac : notre sélection

Hot Chip Why Make Sense ? s'interroge Hot Chip en guise de titre de son dernier album. C'est vrai ça, pourquoi faire sens quand on a la danse ? Parce qu'on peut, tout simplement. Parce qu'effleurer la surface superficielle du dancefloor n'empêche pas de se creuser l'âme et la tête en profondeur. Et c'est en cela qu'Hot Chip, redoutable machine à danser, est peut-être bien l'une des plus fascinantes bêtes à penser de la pop contemporaine. Même si, bien sûr, on peut se contenter de profiter de leur facette la plus évidente. Dimanche 12 juillet Alt-J Dans Alt-J, le "J", se prononce "Djé" à l'anglaise, mais aussi comme dans "genius". Car c'est un peu ce qu'est le quatuor de Leeds : une bande de petits génies à laquelle il n'est pas toujours aisé d'être sensible, tant cette pop versatile est sophistiquée et trompeuse. Sournoise presque, dans sa manière de nous embarquer – incroyable morceau que Every Other Freckle sur This Is All Yours. Alt-J, c'est la confirmatio

Continuer à lire

De nouveaux noms pour Musilac

MUSIQUES | Le festival prévu du 10 au 13 juillet à Aix-les-Bains vient d’annoncer les derniers gros artistes programmés. On fait le point.

Aurélien Martinez | Jeudi 9 avril 2015

De nouveaux noms pour Musilac

On était déjà au courant pour Christine and the Queens, The Chemical Brothers, Baxter Dury, David Guetta, The Do, Alt-J, Cerrone, Muse (complet dans le cadre du "bonus day"), Brigitte, Selah Sue… Mais l’équipe du festival en avait encore en stock. Se rajoutent au programme l

Continuer à lire

Six nouveaux artistes programmés cet été à Musilac

MUSIQUES | Ils rejoignent Muse, Baxter Dury, The Dø ou encore Christine and the Queens du 10 au 13 juillet à Aix-les-Bains (Savoie)

Aurélien Martinez | Mardi 24 février 2015

Six nouveaux artistes programmés cet été à Musilac

C’est l’une des révélations françaises qui cartonne : le duo Brigitte sera sur la scène de Musilac le samedi 11 juillet pour défendre son troisième album À bouche que veux-tu. Une excellente nouvelle tant les concerts des deux artistes sont d’excellente facture – ce qu’on ne soupçonnait pas forcément à l’écoute de leurs albums. Ce même 11 juillet, on croisera aussi face au lac Cœur de Pirate et les rockeurs anglais de Circa Waves. La veille (le vendredi 10 donc), s’ajoutent au programme les Californiens de Rival Sons et leur rock très n'roll. Et le dimanche 12, on a rendez-vous avec l’Écossais Paolo Nutini et l’Américain indie-rock Bleachers, auteur notamment de l’explosif

Continuer à lire

De nouveaux noms pour Musilac

MUSIQUES | L’équipe organisatrice vient d’annoncer cinq nouveaux artistes qui seront présents entre le 10 et le 13 juillet à Aix-les-Bains : The Chemical Brothers, le (...)

Aurélien Martinez | Mardi 27 janvier 2015

De nouveaux noms pour Musilac

L’équipe organisatrice vient d’annoncer cinq nouveaux artistes qui seront présents entre le 10 et le 13 juillet à Aix-les-Bains : The Chemical Brothers, le guitariste Slash, les métaleux de Gojira, les folkeux Angus & Julia Stone (photo) et le on-ne-le-présente-plus Calogero. Du coup, niveau jour, ça nous fait pour l’instant : Vendredi 10 juillet : Selah Sue, The Parov Stelar Band, Imelda May, Slash et Gojira. Samedi 11 juillet : Baxter Dury, David Guetta, Calogero et Angus & Julia Stone. Dimanche 12 juillet: Christine and the Queens, The Do,

Continuer à lire

Christine and the Queens et Baxter Dury cet été à Musilac

MUSIQUES | Musilac vient de dévoiler de nouveaux noms qui seront à Aix-les-Bains entre le 10 et le 13 juillet.

Aurélien Martinez | Mercredi 17 décembre 2014

Christine and the Queens et Baxter Dury cet été à Musilac

La popeuse Christine and the Queens (dont le concert en mars à Grenoble est complet), le classieux Baxter Dury, les clivants The Dø ou encore Selah Sue (qui sera aussi en concert le 19 juin aux Nuits de Fourvière, à Lyon), Parov Stelar et Imelda May : voici les nouveaux artistes programmés cet été par Musilac. Ils rejoignent donc Muse (à l'affiche du "bonus day" le lundi 13 juillet), David Guetta, Cerrone et Alt-J. Pour savoir qui passe quel jour, rendez-vous sur le site du festival.

Continuer à lire

Muse, David Guetta, Cerrone et Alt-J annoncés à Musilac

MUSIQUES | Premiers noms pour l'édition 2015 de Musilac (du 10 au 13 juillet, toujours à Aix-les-Bains), et c'est du lourd (vous le prenez comme bon vous semble) : (...)

Benjamin Mialot | Mardi 25 novembre 2014

Muse, David Guetta, Cerrone et Alt-J annoncés à Musilac

Premiers noms pour l'édition 2015 de Musilac (du 10 au 13 juillet, toujours à Aix-les-Bains), et c'est du lourd (vous le prenez comme bon vous semble) : Muse, qu'on ne présente plus, David Guetta, qu'on présente encore moins, Cerrone (notre Moroder à nous, en quelque sorte) et surtout nos chouchous d'Alt-J, fers de lance de cette pop arty et néanmoins charnelle dont l'Angleterre est féconde depuis le début du siècle.

Continuer à lire

Les soirées de l’été

MUSIQUES | Prenant le relais des clubs, bars et salles grenobloises, les festivals estivaux réservent aussi quelques belles soirées propres à vous laisser ruisselants de sueur. Voici notre sélection.

Damien Grimbert | Mardi 1 juillet 2014

Les soirées de l’été

Au Col des 1000 Outre son incontournable cadre idyllique en pleine nature, cette 17e édition du Col des 1000 réserve aussi quelques jolies surprises musicales. Aux côtés des vétérans français de l’électro-dub High Tone, on retrouvera ainsi l’irrésistible égérie néo-swing Alice Francis et l’électro-cumbia haute en couleur des Colombiens de Systema Solar, deux valeurs sûres pour faire chalouper les dancefloors. Pour autant, la palme de l’artiste le plus attendu revient sans doute au vénérable Anglais Joseph Smith alias Aba Shanti-I (photo), fondateur du label Falasha Recordings, résident du célèbre Carnaval jamaïcain de Notting Hill depuis 1993 et surtout véritable légende de la scène dub anglaise et internationale, en activité depuis pas loin d’une trentaine d’années. Préparez-vous à une avalanche de basses ! Quand ? : vendredi 4 et samedi 5 juillet, à Miribel-les-Échelles Shigeto à Jazz à Vienne Si l’on retient avant tout, et c’est bien normal, la programmation majestueuse de sa scène principale au cœur du théâtre antique, J

Continuer à lire

Du côté des festivals

MUSIQUES | Les gros festivals musicaux de la région ont dévoilé leur prog, parfois au compte-gouttes pour faire le max de bruit possible. On fait le point afin d’y voir plus clair et cocher les bons jours sur le calendrier.

Aurélien Martinez | Jeudi 22 mai 2014

Du côté des festivals

Le Cabaret frappé Du 21 au 26 juillet, à Grenoble Frànçois and The Atlas Mountains, l’un des meilleurs groupes de pop made in France, mais aussi le vétéran Tricky (ancien membre fondateur, et démissionnaire, de Massive Attack), le masqué Cascadeur, le Français Fakear et son électro, ou encore le mariage attendu entre Moriarty et Christine Salem : une poignée de noms nous donne bien envie. À noter que les dates de chaque concert seront précisées plus tard.   Les Rencontres Brel

Continuer à lire

Kavinsky (et d’autres) cet été à Musilac

MUSIQUES | Joies de la stratégie de com' de Musilac : le festival vient d’annoncer de nouveaux noms qui seront à Aix-les-Bains (Savoie) les 11, 12 et 13 juillet prochains. On fait le point

Aurélien Martinez | Dimanche 9 mars 2014

Kavinsky (et d’autres) cet été à Musilac

Kavinsky, Frànçois & the Atlas Mountains, Maceo Parker, mais aussi le folkeux américain Conor Oberst, le DJ italien Giorgio Moroder, les inusables Français de Skip the Use et le groupe touareg Tinariwen : voilà les nouveaux artistes que l’on découvrira cet été à Musilac. Pour le premier, on ne le présente évidemment plus, la BO de Drive étant passée par là. Les seconds sortiront un nouvel album le 17 mars, après l’exce

Continuer à lire

Placebo et Vanessa Paradis (entre autres) annoncés cet été à Musilac

MUSIQUES | Le festival aura lieu les 11, 12 et 13 juillet, à Aix-les-Bains

Aurélien Martinez | Mercredi 5 février 2014

Placebo et Vanessa Paradis (entre autres) annoncés cet été à Musilac

Son concert au Summum (Grenoble) en novembre dernier avait été grandiose, avec un Benjamin Biolay parmi les musiciens. Pour ceux qui auraient loupé Vanessa Paradis, séance de rattrapage cet été à Musilac. Sont aussi annoncés à Aix-les-Bains les bien installés Placebo ou encore les petits nouveaux de London Grammar. En tout, sept noms ont été rajoutés à la prog (Seasick Steve, Dropkick Murphys, Garland Jeffreys et Valerie June sont les quatre derniers). On rappelle les autres têtes d'affiche déjà dévoilées :

Continuer à lire

Des nouveaux noms pour Musilac

MUSIQUES | Les 11, 12 et 13 juillet à Aix-les-Bains, aux côtés de Stromae, –M–,  Shaka Ponk et Motörhead, on (re)découvrira aussi le groupe Fauve, qui avait enflammé le (...)

Aurélien Martinez | Lundi 16 décembre 2013

Des nouveaux noms pour Musilac

Les 11, 12 et 13 juillet à Aix-les-Bains, aux côtés de Stromae, –M–,  Shaka Ponk et Motörhead, on (re)découvrira aussi le groupe Fauve, qui avait enflammé le Cabaret frappé cet été. Les autres noms annoncés ce lundi 16 décembre: The Hacker, Bakermat, Étienne Daho,

Continuer à lire

Musilac: les premiers noms

MUSIQUES | Certes, le festival d’Aix-les-Bains aura lieu dans un bout de temps (du 11 au 13 juillet). Mais les organisateurs, très doués en teasing, ont déjà lâché (...)

Aurélien Martinez | Mardi 26 novembre 2013

Musilac: les premiers noms

Certes, le festival d’Aix-les-Bains aura lieu dans un bout de temps (du 11 au 13 juillet). Mais les organisateurs, très doués en teasing, ont déjà lâché quelques noms. Stromae (qui sera avant de passage au Summum – le 17 avril), –M– (qui lui était au Palais des sports en novembre), ou encore les furies Shaka Ponk (au Summum en octobre 2014) et les légendaires Motörhead (sans Summum de prévu). Autre info : dès le 29 novembre à 10 h, mise en vente de 10 000 pass 3 jours à un tarif avantageux. Et prochaine annonce concernant la prog : le 16 décembre.

Continuer à lire

Harlem Shake

MUSIQUES | Il n'y aura pas que Blondie vendredi à Musilac. Zoom sur la jeune Azealia Banks, nouvelle enfant terrible des musiques urbaines. Damien Grimbert

Damien Grimbert | Lundi 8 juillet 2013

Harlem Shake

Un pied dans le rap, l’autre dans la club music, la jeune Américaine Azealia Banks, 22 ans au compteur, fait chavirer les cœurs et secouer les dancefloors. Cumulant talent, énergie, sex-appeal, et une personnalité bien trempée, elle s’est imposée en l’espace d’un an et demi comme la nouvelle enfant terrible des musiques urbaines, domestiquant les dernières tendances musicales afin de les transformer en écrin flamboyant pour sa voix splendide, son flow addictif et son charisme contagieux. Pourtant, tout n’était pas gagné dès le départ pour la native de Harlem : une enfance difficile au sein d’une famille monoparentale, une première percée avortée sous l’alias Miss Banks$ à l’âge de 17 ans (en dépit d’une signature précoce sur le prestigieux label britannique XL Recordings)… C’est la sortie du fabuleux tube 212 à l’automne 2011 qui va tout changer pour elle. Revenue à New York après une escale de quelques années à Montréal, danseuse dans un strip-club pour payer les factures, elle donne tout ce qu’elle a dans ce morceau en hommage à son quartie

Continuer à lire

New York Doll

MUSIQUES | Increvable poupée rock et icône de la scène new-yorkaise des années 70, Debbie Harry de Blondie gratifie le festival Musilac (en Savoie) de son unique prestation française. Une bonne nouvelle pour les fans, surtout quand on songe qu'à 68 ans, l'ex-petite fiancée de la new wave n'a (presque) rien perdu de sa mythique aura. Stéphane Duchêne.

Stéphane Duchêne | Jeudi 4 juillet 2013

New York Doll

Sans doute, Debbie Harry aura-t-elle été la première à introduire une dimension ostensiblement féminine dans un univers rock et punk où l'androgynie était la seule véritable réponse connue à la virilité. Au point que quand les hommes s'habillent en femmes ou se maquillent (Bowie, New York Dolls, Lou Reed), revendiquent homo ou bi-sexualité, voire leur asexualité (la bande du CBGB, club new-yorkais), les femmes (Patti Smith, Joan Jett, on en passe...) effacent toute trace de féminité. Debbie Harry, elle, est Blondie, créature inspirée des pin-up et des actrices des années 50, Marilyn en tête. Sublimation de la féminité mais d'une féminité qui n'abdique pas le féminisme de ses consoeurs. La barbie Blondie n'est pas une poupée, c'est une marionnettiste dont le charme vénéneux est la principale ficelle : femme fatale brûlante à l'extérieur mais d'une implacable froideur à l'intérieur. La recette idéale pour rendre fou le premier mâle venu. Debbie Il faut dire qu'en 1976, quand Blondie, le groupe, connaît, à l'aube du punk, ses premiers suc

Continuer à lire

Dark Mark (Lanegan)

MUSIQUES | Voix et physique de roc(k) mais cœur attendrissant et volontiers saignant, Mark Lanegan est l'un des musiciens et chanteurs les plus versatiles et prolifiques de ces vingt-cinq dernières années. Une force de la nature qui ne force jamais la sienne, mais s'avère capable de tous les écarts. Stéphane Duchêne

Stéphane Duchêne | Mercredi 19 juin 2013

Dark Mark (Lanegan)

Mark Lanegan, c'est un peu la voix d'un Johnny Cash indie montée sur le physique de Ron Perlman, le type abonné, et pour cause, aux têtes bizarres dans les films (La Guerre du Feu, Hellboy, Drive...) et les séries (Beauty and the Beast, Masters of Horror, Sons of Anarchy). Autant dire le genre de gars à qui on dit merci quand il vous marche involontairement sur les pieds. Comme pas mal de ses collègues ayant sorti la tête à quelques minutes de l'avènement du grunge – il fit partie de l'éphémère The Jury avec Kurt Cobain –, Lanegan fut toujours partagé entre vacarme de fin du monde et ballades de fin d'amour. Avec ses Screaming Trees, dont on ne comprendra jamais qu'ils soient restés le grand oublié public du grunge, Lanegan émargeait dans la première catégorie. Sa carrière « solo », parsemée d'innombrables collaborations, albums de duo et autres panouilles, est, elle, bien plus versatile. Mais même quand il s'essaie au folk, au blues ou à la country, qu'il rejoue en crooner démoniaque La Belle et la Bête façon chat et souris avec l'Écossaise Isabel Campbell (ex-Belle & Sebastian), Dark Mark e

Continuer à lire

En avant la musique

ACTUS | On commence à connaître tout ou partie de la programmation de certains gros festivals du printemps et de l’été. Du coup, on liste ce que l’on pourra prochainement écouter à Nuits Sonores, Musilac & co. La rédaction

Aurélien Martinez | Vendredi 22 février 2013

En avant la musique

La onzième édition de Nuits Sonores, l’incontournable festival électro lyonnais, se déroulera comme toujours en mai, pendant le week-end de l’Ascension. Avec, comme l’an passé (mais pour la dernière fois), une programmation nuit prévue aux anciennes usines Brossette et divisée, toujours comme l'an passé, en trois scènes aux dimensions décroissantes. Niveau live et DJ set, on attend beaucoup du plateau confié au festival norvégien Oya, sur lequel se succèderont les trois chefs de file de la nu-disco scandinave, à savoir Lindstrøm, Todd Terje et Prins Thomas – un Prins Thomas déjà croisé à Grenoble en septembre dernier, dans le cadre du festival Jour & Nuit de l’association MixLab. Également conviés à venir jouer à Lyon, Pantha du Prince, dont la techno racée et lumineuse dialoguera avec les carillons et percussions du Bell Laboratory, ou encore Rone (photo)

Continuer à lire