Les petites reines de la rue Saint-Laurent

ACTUS | Le vélo est roi dans la tranquille rue Saint-Laurent. De nombreux entrepreneurs œuvrant pour ou avec leur vélo y ont pignon sur rue (oh oh oh !). On est allé rencontrer tout ce monde-là… à bicyclette-euh.

Jérémy Tronc | Vendredi 11 juin 2021

Photo : Jérémy Tronc


Si les terrasses de la place Cymaise sont régulièrement bondées depuis le 19 mai, la foule s'engage rarement plus haut dans la rue Saint-Laurent, intimidée peut-être par la Fontaine du Lion et son combat sans fin avec le serpent de bronze, allégorie des inondations qui ont ravagé Grenoble de l'époque romaine jusqu'au XIXe siècle. En revanche, la rue est souvent peuplée de vélos et de cyclistes, certains bricolant leur monture en pleine rue, comme devant le numéro 38. La société de livraison S!cklo vient d'y ouvrir un petit atelier géré par Roman, qui essaie de s'organiser au mieux pour réaliser vos petites réparations dans la journée. « Les gens sont surpris car le délai moyen dans les autres magasins, c'est plutôt deux semaines en ce moment. »

De l'autre côté de la rue, au 57, s'activent les coursiers de S!cklo, au gré des ordres de livraison reçus. Cette société “locale et éthique” de coursiers à vélo s'est montée en juillet 2019 en alternative aux grosses plateformes et à leurs mauvaises conditions de travail. Elle comptabilise désormais plus de 6000 utilisateurs et ses employés bénéficient de vrais contrats. « S!cklo offre un service de qualité tout en respectant de bonnes conditions de travail, résume Tifaine, une des fondatrices. Nous avons démarré avec sept bénévoles et cinq restaurants partenaires. Nous sommes désormais une vingtaine de salariés et gérons environ 700 commandes par semaine. » Belle progression.

Au 24 pouces, des entrepreneurs éthiques

Nous remontons un peu plus la rue et poussons la porte du 24 pouces, au 24 rue Saint-Laurent. Dans ce petit local, la surface se partage entre cinq entrepreneurs, dont Vélos Papillon, qui occupe une bonne partie de la pièce avec son atelier et ses vieux cadres de vélos désossés et suspendus. Benjamin crée à la carte des vélos de voyage à partir de cadres en acier sauvés d'une mise au rebut. « Je trouve regrettable de les balancer car ils possèdent une vraie valeur intrinsèque et des caractéristiques mécaniques remarquables. » Pour autant, même si les cadres ne sont pas réalisés sur mesure, Benjamin adapte ses vélos à la morphologie et à la pratique du client en jouant sur les composants. Les baroudeurs trouveront au 24 pouces un complément à leur vélo de voyage avec les remorques Zap Outdoor, ultra légères, compacts et repliables, mises au point par deux ingénieurs grenoblois. Le local abrite aussi Vasimimile et ses accessoires de visibilité fabriqués à moins de 100 kilomètres dans des ateliers de réinsertion, et Rustine et Guidoline, créateur de tee-shirts en coton bio dédiés au vélo. Le petit dernier se nomme Ursus Bikepacks, proposant des sacoches de cadres fûtées et stylées pour le voyage ou pour la ville. « Par souci écologique, tous mes produits sont confectionnés à base de polyester recyclé et de chutes de tissus. Je les conçois et les fabrique moi-même », explique Dany Fretter, créateur de la marque. Si par hasard vous passez dans la rue, pensez à visiter le Musée Dauphinois juste au-dessus, qui consacre une exposition (chaudement recommandée) à… devinez quoi ? Au vélo !

Le 24 pouces. 24 rue Saint-Laurent. www.facebook.com/Le24poucesgrenoble
Atelier S!cklo. 38 rue Saint-Laurent. 06 22 94 45 18

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter