Bojan Z

Notre avis : Le style de Bojan Z – qui le différencie des dizaines de pianistes de jazz moderne sortis des conservatoires – c’est d’abord un métissage musical, celui d’un certain jazz, donc, avec les musiques balkaniques (puisque notre homme est franco-serbe). Mais c’est aussi son appétence particulière pour le clavier Fender Rhodes qu’il triture, détourne, distord et parcourt de sa main experte jusqu’à obtenir, parfois, un son proche d’une guitare électrique (mais jouée au clavier, ce qui donne tout son intérêt à l’expérience). Son album Xenophonia, paru en 2005, est ce qu’on appelle, dans notre jargon pédant de critique musical, une référence.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter