Une grande année

MUSIQUES | Regard / Elle revient, et elle est plutôt contente. La Cuvée Grenobloise 2007, made in Dynamusic nous dévoile son très bon cru, et célèbre l’événement via deux concerts, dont le premier se tiendra à la Maison de la Musique de Meylan ce samedi. Retour sur une saine initiative locale. François Cau

| Mercredi 31 janvier 2007

On rappelle le principe. Pour la cinquième année consécutive, l'association Dynamusic, sise dans le sein douillet du Magic Bus, édite une compilation regroupant des jeunes pousses de la scène locale ayant répondu à l'appel d'offre qui leur était généreusement lancé. Mais cette année, quelques infimes mais pragmatiques nuances ont été ajoutées au cahier des charges. Les habitués de la Cuvée et autres formations plus médiatisées que les jeunes pousses précitées (MIG et Rhésus pour ne citer qu'eux) se sont vues demandées des compos inédites, ou des versions revisitées de leur répertoire. Ce qui non seulement renforce la cohérence éditoriale de la compilation, mais lui donne en plus un cachet inédit voire collector. Autre changement important, le cru 2007 ne se pose plus comme la rétrospective de l'année écoulée, mais comme l'oracle local de la saison musicale à venir. Sorties d'albums, d'EPs, recherches de label… Sans que ses prédécesseurs aient à rougir, loin s'en faut, la Cuvée Grenobloise 2007 se synchronise de mieux en mieux avec ses ambitions de soutien à la scène locale.Rock en stockPour ce qui est du pur conjecturel, l'influence qui saute aux yeux à l'écoute des vingt morceaux retenus, c'est l'exploration du rock sous toutes ses formes. Un déclin significatif du nombre des projets reggae, world ou électro s'alignant sur la tendance nationale ? À en croire Sébastien Dos Santos de Dynamusic, ces sphères musicales ne sont pas pour autant au point mort sur l'agglomération grenobloise, mais lovent pour l'instant leurs expressions dans le cocon de la vie nocturne. Les sorties d'album et autres projets discographiques se raréfient, mais les soirées et sound systems affichent toujours leur vitalité. Pas d'inquiétude, donc, calmez-vous et jetez donc vos esgourdes sur la tracklist savamment achalandées de cette compil' (comme précisé, la playlist ci-contre est indicative et non revendicative). Au trois quart rockeuses, les pistes abritent cependant quelques aliens dépourvus de grosses guitares – Butterfly, le beau cadeau acoustique offert par MIG, le suave Libérez Albertine d'Alain Klingler, les instrus sous influence de Doei et Djemdi, l'envoûtant Autumn Leaves Latin Comes de SZ ou encore l'irrésistible Greg Gilg, qui nous demande gentiment dans Nightline : September 20, 1980 de mettre le massacre de côté. Largement de quoi satisfaire les goûts éclectiques de nos lecteurs adorés.Cuvée Grenobloise 2007Album disponible au Magic Bus, à la Fnac et au Forum Espace Culture

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter