Tendance sombre

Damien Grimbert | Samedi 5 octobre 2013

Photo : Mike Rosley


Pour fêter en beauté les dix ans du Mark XIII, le créateur du lieu Aymeric Ponsart a composé un plateau réunissant des artistes issus de trois générations différentes, mais partageant un amour commun pour le versant le plus sombre des musiques électroniques.

Honneur aux plus anciens, on commence avec l'Italien Alexander Robotnick (photo), figure tutélaire de la scène électronique européenne issu de l'avant-garde florentine du début des années 80. Révélé au grand jour en 1983 avec le fameux tube italo-disco Problèmes d'amour, Maurizio Dami de son vrai nom va progressivement bifurquer vers les musiques ethniques, avant de retourner à ses premiers amours disco, new wave et électro il y a un peu plus d'une dizaine d'années. Un curieux parcours pour un passionnant personnage !

Place ensuite au Marseillais David Carretta, déjà présent lors du premier anniversaire du lieu, et cette fois de retour avec son acolyte Workerpoor, pour livrer un live électro/techno dark et puissant, une discipline dont il est (aux côtés de son ami The Hacker, avec lequel il partagera les platines au Mark XIII en début de soirée) l'un des maîtres incontestés.

Pour représenter la nouvelle génération enfin, il faudra compter avec les jeunes gens modernes de Marie Madeleine, auteurs d'une trilogie de EPs très remarqués sur Ekler'O'Shock oscillant entre disco sombre, pop vénéneuse et coldwave.

Dire qu'on attend beaucoup de cette rencontre entre générations est un euphémisme !

Damien Grimbert

Mark XIII Birthday Party, samedi 19 octobre au Drak-Art (before au Mark XIII jusqu'à 1h)


Mark XIII 10 years Birthday !

Au Mark XIII : carte blanche à The Hacker vs David Carreta + jento Chore. Au Drak'Art: Aymerick Ponsart + Marie Madeleine + Alexander Robotnick + David Carretta & Workerpoor
Redrum (ex Mark XIII) 8 rue Lakanal Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Mark XIII 10 years Birthday !

Au Mark XIII : carte blanche à The Hacker vs David Carreta + jento Chore. Au Drak'Art: Aymerick Ponsart + Marie Madeleine + Alexander Robotnick + David Carretta & Workerpoor
Drak-Art 163 cours Berriat Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le Keep It Weird fête ses trois ans ce samedi

MUSIQUES | C’est officiel : pour célébrer comme il se doit l’anniversaire de ses trois années d’ouverture, le Keep It Weird organise une grosse soirée samedi 12 (...)

Damien Grimbert | Mardi 8 octobre 2019

Le Keep It Weird fête ses trois ans ce samedi

C’est officiel : pour célébrer comme il se doit l’anniversaire de ses trois années d’ouverture, le Keep It Weird organise une grosse soirée samedi 12 octobre… en deux étapes. La première se déroulera dans l’enceinte même du bar d’Aymeric Ponsart, avec aux platines le Marseillais David Carretta, figure de longue date des musiques électroniques et spécialiste des sonorités électro, techno, italo-disco, new beat, et EBM. Comme on a déjà eu maintes fois l’occasion de vous vanter ses mérites, passons directement au deuxième volet de la soirée, qui se tiendra cette fois au Papa Club, nouveau club du complexe le Vieux Manoir dédié spécifiquement aux musiques électroniques, dont on vous annonçait l’ouverture il y a déjà plusieurs semaines. C'est l’occasion de découvrir, aux côtés du local Endrik Schroeder, le Hollandais David Vunk (photo), fondateur

Continuer à lire

Les 1001 nuits d'Alexander Robotnick

Soirée | Le pape de l’italo-disco sera la tête d'affiche de la soirée "Culte !" organisée samedi 10 novembre au Vieux manoir.

Damien Grimbert | Mardi 6 novembre 2018

Les 1001 nuits d'Alexander Robotnick

En dépit du formidable impact laissé par son classique italo-disco de 1983 Problèmes d’amour, il serait dommage de réduire pour autant l'Italien Maurizio Dami, alias Alexander Robotnick, à l’homme d’un seul tube. Déjà parce que, comme il nous l’expliquait lors d’une interview en 2009, il a conçu ce morceau de manière purement opportuniste (« Pour moi, l’italo-disco était déjà un truc un peu ringard à l’époque, dans les années 1980, j’étais plus branché Joy Division. C’est Giampiero, le boss du label Materiali Sonori, qui m’a incité à faire ce morceau, parce qu’on était fauchés et qu’il voyait ça comme un moyen de faire de la thune facile »). Ensuite, parce que Dami, qui fait ses débuts à Florence au sein de collectifs d’avant-garde comme Avida et Giovanotti Mondani Meccanici, n’a jamais cessé d’explorer différentes directions musicales tout au long de sa carrière, de l’ambient aux musiques ethniques en passant par le revival électro du début des années 2000. C’est d’ailleurs à cette période qu’il s’initie pour la première fois au deejaying, une discipline parfaitement adaptée

Continuer à lire

Bonne "Confusion" au Vieux Manoir avec David Carretta

MUSIQUES | S’il est avant tout connu pour sa programmation musicale "généraliste" apte à séduire le chaland en virée nocturne, le Vieux Manoir semble depuis (...)

Damien Grimbert | Mardi 10 octobre 2017

Bonne

S’il est avant tout connu pour sa programmation musicale "généraliste" apte à séduire le chaland en virée nocturne, le Vieux Manoir semble depuis quelque temps s’ouvrir à des sonorités plus spécifiques. Après le lancement des soirées thématiques Mystic House en 2016, c’est désormais au tour des soirées Confusion de faire leur apparition, avec une première édition ce vendredi 13 octobre marquée par un line-up des plus alléchants. En tête d’affiche, on retrouvera ainsi au format live le Marseillais David Carretta, figure de proue de longue date du versant le plus sombre des musiques électroniques aux côtés d’artistes comme The Hacker, Terence Fixmer ou encore DJ Hell, qui fut d’ailleurs l’un des premiers à l’accueillir sur son fameux label International Deejay Gigolo en 1996. Passionné depuis toujours par les sonorités électro, techno, new beat, EBM et italo-disco, David Carretta sera accompagné pour l’occasion par ses comparses Aymeric Ponsart et Endrik Schroeder aux platines, tandis que Lucky Jules et Wayatt se chargeront du 'before' officiel de la soirée au bar le Keep It Weird d'Aymeric Ponsart.

Continuer à lire

The Hacker et David Carretta vont souffler les bougies du Vertigo

MUSIQUES | Rendez-vous ce vendredi 3 juin pour la soirée des 19 ans du mythique club grenoblois.

Damien Grimbert | Mardi 31 mai 2016

The Hacker et David Carretta vont souffler les bougies du Vertigo

Histoire de fêter en beauté son 19e anniversaire ce vendredi 3 juin, le Vertigo a fait appel à deux vétérans chevronnés de la scène électronique française : le Grenoblois The Hacker et le Marseillais David Carretta (en photo). Amis de longue date et collaborateurs fréquents, les deux artistes ont émergé à peu près à la même période – deuxième moitié des années 1990 – et sorti leurs premiers EPs sur le même label – International Deejay Gigolo Records, mené de main de maître par l’Allemand DJ Hell. De quoi forger des liens solides, d’autant que leurs principales influences musicales puisent à peu de choses près dans les mêmes sources 80’s : EBM, techno et indus pour la dimension sombre, les atmosphères troubles et les rythmiques martiales, et new wave, él

Continuer à lire