Les soirées du mois de novembre

Damien Grimbert | Lundi 4 novembre 2013

10 ans de Chica-Chic

On vous en parlait déjà dans le précédent Insomniak, mais cette fois, c'est bel et bien parti. Après une soirée de lancement à la Bobine le 22 octobre dernier vaillamment assurée par la jeune et talentueuse Léonie Pernet, nouvelle signature du label Kill The DJ, les 10 ans de Chica-Chic battront leur plein du 16 au 23 novembre avec pas moins de cinq évènements distincts. À retenir notamment pour les noctambules, une Go Bang ! Spéciale 10 ans le mardi 19 à la Bobine, qui débutera par un live de C.A.R. (nouveau projet solo de Chloé Raunet du groupe Battant) à 19h, et terminera par un Dj-set réunissant tous les « amis DJs et selectors de la galaxie Chica-Chic ». Et surtout la Chica-Chic Party ! du 23 novembre au Drak-Art qui accueillera aux côtés de Mag, Rescue, et Lucky Jules, la toujours bienvenue DJ Wet, et l'excellent Crackboy (photo), dantesque et jouissif side-project ghetto/acid-house/jackin' techno d'un producteur bien connu de la scène parisienne doté d'une érudition musicale hors pair. On a déjà hâte d'y être !

Go Bang! Spécial 10 ans avec C.A.R., mardi 19 novembre à la Bobine
Chica-Chic Party ! avec Crackboy et DJ Wet, samedi 23 novembre au Drak-Art

Yan Wagner

Auteur l'an dernier d'un très remarqué premier album produit par Arnaud Rebotini sur le label Pschent, Forty Eight Hours, Yan Wagner sera de passage au Bal Ptit Club le vendredi 15 novembre, pour un DJ-set dans lequel il devrait laisser libre cours à son amour immodéré pour les sonorités froides et synthétiques des années 80. Passionné par les grands noms de la new wave et de la synth-pop, mais également par les pionniers de la techno de Detroit ou les précurseurs allemands de D.A.F., le jeune chanteur devrait nous offrir un voyage musical riche, mélodique et mouvementé, fort de ces influences multiples.

Yan Wagner, vendredi 15 novembre au Bal Ptit Club

Excess Overdrive

Pas toujours facile d'œuvrer à la promotion d'un style musical lorsque celui-ci descend rarement en dessous de la barre de 160 BPM. C'est pourtant la voie dans laquelle s'est engage le label français Audiogenic, fer de lance de la scène hardcore française en activité depuis plus d'une quinzaine d'années. À l'occasion de la sortie d'Excess Overdrive, le nouvel album de Radium (bien connu des amateurs du genre pour son activité au sein du duo Micropoint), Audiogenic s'est associé avec le collectif Wazacrew pour organiser une soirée éponyme le samedi 9 novembre au Drak-Art qui réunira aux côtés du précité Radium, les DJs Adrenokrome, La Pinaille, Dje et Kayro.

Soirée Excess Overdrive, samedi 9 novembre au Drak-Art

 


Go Bang ! spéciale 10 ans Chica-chic

C.A.R. + Djs
La Bobine 42 boulevard Clemenceau Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Yan Wagner


Le Bal Ptit Club 1 ter rue d'Agier Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Excess Overdrive

Radium + Adrenokrome + La Pinaille + Dje + Kayro
Drak-Art 163 cours Berriat Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Elli et Jacno, Étienne Daho... : la généalogie pop (et folle) de Calypso Valois

Concert | Son ascendance même (elle est la fille d'Elli et Jacno et la filleule d'Étienne Daho) a suffi à nourrir la hype autour de Calypso Valois, apprentie actrice (pour Olivier Assayas notamment) déjà remarquée au sein du duo Cinema que sa rencontre avec le compositeur et producteur Yan Wagner et les encouragements ont poussée pour de bon derrière un micro. Jusqu'à accoucher d'un premier album, "Cannibale", à la séduisante duplicité, entre mélodies pop, atmosphères savantes et rythmiques robotiques. Avant de la découvrir sur la scène de la Maison de la musique de Meylan, on tente ici de faire son arbre généalogique autant réel que fantasmé. Aurélien Martinez (avec Stéphane Duchêne)

Aurélien Martinez | Mardi 6 mars 2018

Elli et Jacno, Étienne Daho... : la généalogie pop (et folle) de Calypso Valois

Les parents : Elli & Jacno A Bailar Calypso (1987), c’est un tube dans la pure veine de ce que le meilleur des années 1980 a pu produire. Un morceau signé Elli Medeiros, à qui l’on devait déjà l’efficace Toi mon toi sorti un an plus tôt, qui s’adresse donc à une énigmatique Calypso « mi amor » – la chanteuse est née en Uruguay, d’où l’espagnol. Calypso est ainsi le prénom de la fille qu’Elli Medeiros a eu avec le musicien et chanteur français Jacno (Denis Quilliard). Un couple que la France découvre d’abord dans le groupe Stinky Toys, précurseur du punk en France, avant de voguer en duo sous le nom d’Elli et Jacno. Et de marquer le début des années 1980 avec leur son fait de synthétiseurs minimalistes qui convenaient parfaitement à leurs chansons pop et légères comme Main dans la main (dont les paroles sont un véritable hymne à la tolérance, contre tous ces tenants d’une norme rétrograde) ou le magnifique

Continuer à lire

Les 5 soirées de la fin février

MUSIQUES | Allons danser à l'Ampérage, à la Belle électrique, à la Bobine ou encore à Eve et au Jules Verne.

Damien Grimbert | Mardi 20 février 2018

Les 5 soirées de la fin février

Vendredi 23 février > l'Ampérage Le Camion Bazar Auteurs de DJs sets groovy, pointus et ultra-éclectiques, Romain Play et Benedetta Bertella alias Le Camion Bazar défendent une conception de la fête conviviale, décontractée et à échelle humaine, qui ne rechigne pas sur les confettis, les couleurs fluo et les boules à facettes pour mettre tout le monde dans l’ambiance. Après un premier passage remarqué à la Bobine au printemps dernier, leur retour à l’Ampérage aux côtés des Rouennais du Collectif Lucien et des locaux de Carton-Pâte Records s’annonce donc haut en couleur. Samedi 24 février > la Belle électrique Michael Mayer + Fort Romeau + Uppah Vétéran de la scène minimale de Cologne et co-fondateur du prestigieux label Kompakt, Michael Mayer est de retour à la Belle électrique pour délivrer l’un des DJ-sets épurés, élégants et mélodiques dont il a fait sa marque de fabrique. À ses côtés, Michael Greene alias Fort Romeau

Continuer à lire

Daho le « pionnier »

MUSIQUES | Si Étienne Daho est le « pop father », quels artistes peuvent bien être ses enfants ? Rencontre avec Yan Wagner, l’un de ses potentiels descendants, présent sur "Les Chansons de l'innocence retrouvée". Propos recueillis par Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Mardi 18 novembre 2014

Daho le « pionnier »

« Étienne Daho occupe une place prépondérante dans la musique française et en même temps un peu à part. Il est en tout cas parmi les pionniers d’une vraie pop française – j’entends par là une musique qui ne met pas tout dans les paroles, qui prend en compte le son et la production comme le faisaient les Anglo-Saxons. C’est devenu aujourd’hui quelque chose de tout à fait banal, mais c’était assez rare auparavant. » Pour le jeune parisien Yan Wagner, musicien à l'électro-pop synthétique et un brin new wave, Daho a donc été une source d’inspiration. Mais pas la seule. « C’est quelqu’un dont je respecte l’opinion et avec qui j’aime discuter. Mais si je devais être le fils de quelqu’un artistiquement, ce serait le fruit d’une belle orgie aux multiples participants ! » Les deux artistes ont collaboré à deux reprises : d’abord dans le cadre d’un duo sur le

Continuer à lire

Les autres têtes d’affiche du vendredi

MUSIQUES | Il y aura donc Blondie et Azealia Banks le vendredi à Musilac. Mais pas que. Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Vendredi 5 juillet 2013

Les autres têtes d’affiche du vendredi

Le classieux Beau gosse brun ténébreux rapidement rangé dans la case des jeunes gens modernes (ces artistes à la Lescop & co qui font plus que référence à une certaine époque musicale française – celle des Jacno, Daho, Darc...), Yan Wagner se permet de refuser l’étiquette : « c’est une lubie journalistique, ou peut-être de la fainéantise, mais c’est quelque chose qui me casse les pieds » déclare-t-il en interview. De toute façon, un jeune gens moderne, ça s’exprime en français, pas en anglais comme lui, non ? Passons... Son premier album Forty eight hours, sorti l’an passé, est d’une efficacité redoutable dans sa construction. De l’électro-pop dansante et sensuelle, qui rappelle ainsi les noms précités, mais aussi New Order et la new wave. En live, le charme vénéneux de Wagner (son timbre grave et faussement nonchalant y sont pour quelque chose) embarque l’audience en moins de deux. Comme on avait pu s’en rendre compte en juin 2011 lors d’un concert parisien en homma

Continuer à lire

Les soirées du mois de décembre

MUSIQUES | Myd, Panteros666 et Crackboy Alléchant plateau que celui composé par l’association Roots’n’Culture pour sa prochaine Nuit électro. Au programme, deux des (...)

Damien Grimbert | Lundi 3 décembre 2012

Les soirées du mois de décembre

Myd, Panteros666 et Crackboy Alléchant plateau que celui composé par l’association Roots’n’Culture pour sa prochaine Nuit électro. Au programme, deux des quatre membres du collectif Club Cheval (Myd (photo) & Panteros666), dont on avait déjà célébré à plusieurs reprises dans ces colonnes l’éclectisme des sélections, l’efficacité redoutable des productions, et surtout l’absence totale d’œillères musicales qui rend chacun de leur set si excitant. Et pour les accompagner, rien de moins que le mystérieux Crackboy (dont on gardera l’anonymat), talentueux producteur parisien auteur de plusieurs EPs irréprochables pour Get The Curse, Tigersushi, I’m a Cliché ou encore Zone Records, mais également de DJ-sets de très haute volée. On a déjà hâte d’y être ! La Nuit électro, samedi 8 décembre au Bar MC2 Aeroplane Oscillant à la croisée de la cosmic disco, de la pop synthétique et de la balearic house, l’ital

Continuer à lire