Le vacarme organisé d'Owun

Damien Grimbert | Mardi 21 avril 2015

On ne va pas retracer ici en détail la tumultueuse odyssée du groupe Owun, formation noise historique née en 1992 en plein cœur de la vallée du Grésivaudan. Résumons donc.

Après une période d'intense activité dans la deuxième moitié des années 90 qui les voit côtoyer la crème de la scène rock underground française (Hint, Ulan Bator, Portobello Bones, Tantrum, Condense…) et partir en tournée autour des légendes psyché japonaises Acid Mothers Temple, le groupe renaît progressivement de ses cendres à partir de 2007, accouche d'un nouvel album des plus convaincants en 2011 (Le fantôme de Gustave) et distille depuis au compte-gouttes quelques performances radicales entre noise, no wave, shoegaze et drone qui laissent systématiquement leur audience profondément traumatisée.

De moins en moins juvéniles, mais de plus en plus jusqu'au-boutistes, les lives d'Owun se situent en effet à mi-chemin entre rite initiatique et expérience transcendantale. Démonstration ce samedi à 20h30 au Centre d'art Bastille, à l'initiative de [reafførests] et aux côtés du duo de « krautrock sécuritaire » Shooosh.

Damien Grimbert


Owun + Shooosh


Centre d'Art Bastille Site sommital de la Bastille Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Le Ciel, version coulisses (et concerts)

ACTUS | La salle de concert grenobloise, située près de la place de Verdun et fermée depuis 2015, va organiser des portes ouvertes ce dimanche 17 juin grâce à l'association Plege.

Damien Grimbert | Mardi 12 juin 2018

Le Ciel, version coulisses (et concerts)

Salle de concert emblématique fermée en 2015 par la Ville de Grenoble pour raisons économiques, le Ciel n’en accueille pas moins dans ses sous-sols de nombreux studios de répétition et d’enregistrement encore utilisés par un nombre conséquent de musiciens grenoblois. C’est cet "envers du décor" habituellement réservé à ses seuls utilisateurs que l’association Plege, créée après la fermeture pour assurer la sauvegarde du lieu, a décidé d’ouvrir pour la toute première fois au public le temps d’une journée portes ouvertes. Au programme, une exposition d’affiches de concerts réalisées par une pléiade d’artistes grenoblois de haut vol, un atelier de création d’instruments virtuels et numériques animé par l’Acroe, et enfin toute une flopée de concerts de premier choix avec au line-up Lynhood, Marc Di Malta, Poupard, Hold Station, Rémi Guirao, F de Shooosh, Bételgeuse, Lokom et Poopitch. Le soir venu, c’est cette fois la salle de diffusion elle-même qui rouvrira temporairement, le temps d’un concert réunissant le hardcore teinté d

Continuer à lire

Owun, renaissance noise

MUSIQUES | Le groupe grenoblois aux 25 ans d'activité sort un nouvel album baptisé "2.5". Et le défendra sur la scène du 102 samedi 18 février.

Damien Grimbert | Mardi 14 février 2017

Owun, renaissance noise

Ce n’est pas, loin de là, la première fois que l’on vous parle de la formation grenobloise Owun. Et c’est bien normal, les groupes locaux qui restent d’une telle pertinence musicale après 25 ans d’activité, ça ne court pas forcément les rues. Six ans après leur dernier opus Le fantôme de Gustav, le trio noise est de retour avec 2.5, nouvel album sur le label [reafforests] qui fait, et on est les premiers à s’en réjouir, bien plus que reprendre les choses là où il les avait laissées. Si l’on y retrouve en effet quelques caractéristiques phares du groupe (ces longues montées lancinantes aboutissant en de brutales explosions noisy), les trois nouveaux morceaux que l’on a pu écouter témoignent aussi d’une véritable évolution. Moins torturées, moins frontalement austères, mais toujours aussi envoûtantes, ces nouvelles compositions semblent ainsi s’ouvrir à de nouvelles influences jusqu’alors inexplorées, qui enrichissent sans jamais contredire le background musical déjà singulier d’Owun.

Continuer à lire

The place to be

MUSIQUES | Réunissant la crème de la crème de la scène indie rock grenobloise, la Release Party organisée ce lundi à l’Ampérage s’annonce comme LE concert à ne pas manquer pour (...)

Aurélien Martinez | Samedi 27 octobre 2012

The place to be

Réunissant la crème de la crème de la scène indie rock grenobloise, la Release Party organisée ce lundi à l’Ampérage s’annonce comme LE concert à ne pas manquer pour les amateurs de sonorités dissonantes. Au programme, les vétérans noise mélancoliques d’Owun, le rock psychédélique envoûtant des Rockandys, les facétieux Câlin (photo) pour un live flirtant ouvertement avec les sonorités électroniques, et enfin l’alt-rock trippé de The Squared Circle. On y sera, venez aussi ! DG

Continuer à lire