Le PB au Cabaret frappé

MUSIQUES | Le fameux festival musical de l'été grenoblois aura lieu du lundi 20 au samedi 25 juillet, au Jardin de ville. L'équipe du Petit Bulletin vous le fera vivre en ligne.

Aurélien Martinez | Jeudi 16 juillet 2015

On a déjà dit dans notre numéro festivals en Rhône-Alpes tout le bien que l'on pensait de la programmation de cette nouvelle édition du Cabaret frappé. Ces six jours de concerts débuteront officiellement ce lundi 20 juillet avec le Grenoblois Lakay de l'écurie Hadra et son « dub - dubstep - jungle psychédélique - downtempo - psytrance » (à vos souhaits) comme il le dit lui même.

Ce sera sous le kiosque du Jardin de ville, et ce sera gratuit comme tous les soirs à 19h. L'occasion donc de découvrir des artistes dans un cadre agréable, une bière (ou autre) à la main, entouré de plein de monde, du mélomane chevronné au simple passant : c'est ça l'esprit Cabaret frappé.

À 21h, direction le chapiteau pour le concert payant réunissant I am a chien (des Français branchés électro rock), Missill (une DJ française mêlant rap, électro et pop – photo) et DJ Pone, ancien des fameux Birdy Nam Nam (qui officient maintenant en trio, mais ça c'est une autre histoire).

Rendez-vous donc au Jardin de ville dès lundi, et sur notre site pour un compte-rendu quotidien de l'événement.


I am un chien + Missil + DJ Pone

Electro rock + electro breakbeat + electro
Chapiteau du Jardin de Ville Jardin de Ville Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Lakay

Electro dub
Kiosque du Jardin de Ville Jardin de Ville Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

PB d'or 2016 : musique

C'était 2016... | Avec du changement côté Cabaret frappé, des images fortes ou encore une confirmation.

Aurélien Martinez | Mardi 20 décembre 2016

PB d'or 2016 : musique

Le PB d’or de la bonne surprise : la nouvelle configuration du Cabaret frappé En janvier 2016, la Ville de Grenoble convoquait la presse pour annoncer un changement de taille : le Cabaret frappé, festival musical qu’elle organise chaque été au Jardin de Ville, passerait en gratuité totale – contre, auparavant, une première partie sous le kiosque en accès libre et, ensuite, une série de concerts payants sous chapiteau. Une décision politique motivée par un souci de faire évoluer le festival né en 1999, mais surtout par des considérations financières, cette gratuité permettant paradoxalement de réduire pas mal de coûts – plus de chapiteau par exemple. Pourquoi pas, même si, du coup, nous pouvions craindre une édition 2016 au rabais… Sauf que ça ne s’est pas produit, grâce justement à cette nouvelle organisation qui a redonné du souffle au dispositif. Le Jardin de Ville fut ainsi judicieusement repensé par l’équipe organisatrice autour d’une grande scène et d’un bar sous le kiosque, ce qui ne donnait

Continuer à lire

Cabaret frappé : « On présente les têtes d’affiche de demain »

MUSIQUES | Pour sa dix-huitième édition, le Cabaret frappé, incontournable temps fort musical de l’été grenoblois, change de peau en devenant 100% gratuit. Pourquoi ? On est allés poser la question (et d’autres) à Loran Stahl, responsable du festival depuis 2004.

Aurélien Martinez | Lundi 20 juin 2016

Cabaret frappé : « On présente les têtes d’affiche de demain »

Grand changement cette année : le festival abandonne ses soirées en deux temps (première partie gratuite sous le kiosque et concert payant sous le chapiteau) pour des soirées toutes gratuites. Pourquoi ce choix ? Loran Stahl : C’est la volonté de la Ville de Grenoble. Comme le Cabaret frappé est un événement municipal, il est tributaire de la politique de la Ville. En dix-huit ans, il en a d’ailleurs vu passer des municipalités ! Après, cette gratuité est un choix tout à fait cohérent avec le projet de la municipalité actuelle ; comme il est cohérent que, pour harmoniser les propositions sur le territoire, la Ville ait demandé que le festival ait lieu une semaine plus tôt [pour notamment ne pas se retrouver sur la même semaine que les Rencontres Brel – NDLR]. Même si on joue maintenant sur la semaine la plus chère de tous les festivals de France ! Forcément, le travail du programmateur que vous êtes doit être différent… L’équation

Continuer à lire

L'été des festivals autour de Grenoble

ACTUS | Certes, on a sorti fin juin notre supplément consacré au festivals en Rhône-Alpes, mais ce n’est pas une raison pour ne pas reparler de ceux prévus autour de Grenoble en juillet et août ; qu’ils soient branchés musique, spectacle vivant ou les deux ! Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Mardi 7 juillet 2015

L'été des festivals autour de Grenoble

10 – 12 juillet Le Vercors Music Festival Pour la première édition de ce nouveau festival prévu à Autrans, les organisateurs (et notamment le programmateur Jean-Philippe Bruttmann, compositeur et guitariste de son état) se sont offert quelques têtes d’affiche, sans doute pour marquer les esprits. Les excellents Moriarty, groupe au folk tendrement barré et bricolé, et la pimpante Yael Naim seront de la partie. Tout comme l’Américaine Ilene Barnes, à la voix impressionnante, et le guitariste américain de jazz fusion Al Di Meola. « Toutes les esthétiques musicales seront présentes autour des deux scènes du festival, mais auront toutes pour point commun de placer la guitare au centre des attentions. » Ça se tient. 15 – 19 juillet Merci, Bonsoir ! Encore un nouveau festival ! Dans le cadre de la première édition de l’événement spectacle vivant (versant arts de rue) et musique Merci, Bonsoir ! organisé à Grenoble (à la Bifurk et au parc Flaubert) par l’association

Continuer à lire

Cabaret frappé : notre sélection

MUSIQUES | Les choses ont pas mal bougé à Grenoble ces derniers mois depuis l'élection d'un maire vert. Mais pas Cabaret frappé, festival d'été de la ville, si éco-citoyen que sa programmation semble être le fruit d'un tri de talents hautement sélectif. Exemples. La rédaction

Stéphane Duchêne | Mercredi 24 juin 2015

Cabaret frappé : notre sélection

Sallie Ford Avec Slap Back (littéralement "gifler en retour" ou "rendre une gifle"), la rockeuse vintage à lunettes Sallie Ford a laissé de côté le revival rock fifties et ses oripeaux de Buddy Holly 2.0 à chromosomes XX pour un garage rock à fort effet décapant sur lequel elle a entièrement pris les rênes après la séparation d'avec The Sound Outside – remplacé par un groupe 100% féminin. Et c'est un peu des Breeders – et même des Pixies parfois – en mode psychédélique que l'on entend au détour de ces pop songs cinglantes. SD Mardi 21 juillet, sous le chapiteau Vieux Farka Touré Digne fils de son père, la légende Ali Farka Touré, Vieux Farka Touré est davantage célébré aux États-Unis où l'on sait mieux que tout vient de là et donc du blues que dans nos contrées. Son album The Secret y avait fait un carton quand, sur Mon Pays, il célèbre tout à la fois son Mali natal – se désolant de ce qui s'y passe – en une approche transversale du blues que

Continuer à lire

Du côté des festivals

MUSIQUES | Les gros festivals musicaux de la région ont dévoilé leur prog, parfois au compte-gouttes pour faire le max de bruit possible. On fait le point afin d’y voir plus clair et cocher les bons jours sur le calendrier.

Aurélien Martinez | Jeudi 22 mai 2014

Du côté des festivals

Le Cabaret frappé Du 21 au 26 juillet, à Grenoble Frànçois and The Atlas Mountains, l’un des meilleurs groupes de pop made in France, mais aussi le vétéran Tricky (ancien membre fondateur, et démissionnaire, de Massive Attack), le masqué Cascadeur, le Français Fakear et son électro, ou encore le mariage attendu entre Moriarty et Christine Salem : une poignée de noms nous donne bien envie. À noter que les dates de chaque concert seront précisées plus tard.   Les Rencontres Brel

Continuer à lire

Grenoble rocks

MUSIQUES | L’été, à Grenoble, c’est Cabaret frappé, et on ne discute pas. Chaque mois de juillet, le traditionnel festival de musiques actuelles investit, sur une (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 21 juin 2012

Grenoble rocks

L’été, à Grenoble, c’est Cabaret frappé, et on ne discute pas. Chaque mois de juillet, le traditionnel festival de musiques actuelles investit, sur une semaine depuis quelques temps, le Jardin de Ville, avec de nombreux concerts, certains gratuits (en première partie de soirée), d’autres non (sous le chapiteau). Et il faut le rappeler aux non autochtones sarcastiques, on a bel et bien affaire ici à un excellent festival, qui a su habilement conjuguer têtes d’affiche et découvertes, le tout dans une ambiance conviviale et apaisée que l’on ne retrouve pas forcément dans tous les grands raouts de ce type. Au programme cette année, niveau noms qui claquent, on a rendez-vous avec les Rémois de The Shoes, et leur pop dansante à l’efficacité redoutable qui usera à coup sûr les semelles des festivaliers – pas grave, ils sont programmés le dernier soir ! On croisera aussi le monumental Tony Allen, co-fondateur du style Afrobeat, avec son intriguant projet Black series from Lagos to Detroit ; le classieux Rover, sorte de Bowie des années 2000 ; les folkeux d’Ewert And The Two Dragons ; ou encore l’écrivain et musicien Theo Hakola. Mais force est de constater que la plus belle pri

Continuer à lire

The Shoes au Cabaret Frappé (entre autres)

MUSIQUES | Les premiers noms de la prog du Cabaret Frappé (la quatorzième édition, du 23 au 28 juillet au Jardin de ville) sont sortis. Avec notamment la venue des Rémois de The Shoes. Et ça, c’est une excellente nouvelle !

Aurélien Martinez | Jeudi 12 avril 2012

The Shoes au Cabaret Frappé (entre autres)

The Shoes donc, que l'on aurait déjà dû apercevoir à Grenoble en septembre dernier s'ils n'avaient pas annulé leur venue. Du pop-rock tubesque à mort, à l'efficacité redoutable en live. Le duo rémois, au sommet de la hype en ce moment, s'est même offert les services de Jake Gyllenhaal pour sa dernière vidéo Time to dance (que l'on vous a mise en bas de l'article). Bret Easton Ellis adore. Nous aussi! On retrouvera aussi Tony Allen, co-fondateur du style Afrobeat, qui présentera Black series from Lagos to Detro

Continuer à lire