Le double effet Claire Diterzi

MUSIQUES | L’auteure-compositrice-interprète dévoilera en concert "69 battements par minute", son cinquième album. Une merveille, comme toujours avec elle.

Aurélien Martinez | Mardi 10 novembre 2015

Photo : Micky Clément


Il y a (au moins) deux niveaux de lecture possibles de l'œuvre de Claire Diterzi. Le premier consiste à prendre ses chansons pour ce qu'elles sont : des petits bijoux très bien écrits (Infidèle sur son premier album Boucle) et orchestrés (Ce que j'ai sur le cœur sur Rosa la Rouge) à placer très haut dans le monde hétéroclite de la chanson française. Le deuxième consiste à déceler toute l'ironie dont l'auteure-compositrice-interprète est capable, très loin d'un premier degré bas de plafond.

Car depuis plus de dix ans, Claire Diterzi s'amuse avec tous les codes de la chanteuse très féminine (À Quatre Pattes sur Tableau de chasse) cherchant l'amour (Aux marches du palais sur Rosa la Rouge, en duo avec Lambert Wilson) quitte à se ramasser ensuite (Le Roi des forêts sur Le Salon des refusées). Une ironie qui, justement, inonde 69 battements par minute, son cinquième album solo. Seize titres joyeusement barrés (L'avantage avec les animaux c'est qu'ils t'aiment sans poser de questions, Envoie le steak, Je suis un pédé refoulé…), certains imaginés avec une guitare électrique en main (Tu voles de mes propres ailes), parce que c'est toujours mieux ainsi.

En découle du coup des concerts tout sauf traditionnels, où Claire Diterzi donne de sa personne. Ou plutôt de son personnage, comme au printemps 2014 à la Source Fontaine – non, elle n'était pas bourrée malgré ce que l'on pouvait penser. C'est certes déboussolant ; mais, définitivement, on est fans !

Claire Diterzi, samedi 14 novembre à 20h à l'Heure bleue (Saint-Martin-d'Hères)


Claire Diterzi

Spectacle 69 battements par minute
L'Heure Bleue Rue Jean Vilar Saint-Martin-d’Hères
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Théâtre : les 15 pièces à voir cette saison à Grenoble et aux alentours

Panorama de rentrée culturelle 2017/2018 | On a épluché l'ensemble des programmes des salles de l'agglo, et on en a sorti ce qui nous semble le plus pertinent. Sortez votre agenda : il y aura de quoi faire les prochains mois.

La rédaction | Mercredi 13 septembre 2017

Théâtre : les 15 pièces à voir cette saison à Grenoble et aux alentours

Le Oliver Saint-John Gogerty Mais que l’on aime au PB les Chiche Capon, clowns déjantés créateurs d’univers forts et de personnages très, mais alors très très hauts en couleur. Après avoir présenté leur LA 432 l’an passé au Théâtre municipal, ils reviennent cette saison dans les mêmes murs avec un précédent spectacle sur l’évolution de l’homme à la réputation plus que flatteuse – le spectacle, pas l’évolution. Et qui se trouve être celui qu’ils préfèrent dans l’ensemble de leur répertoire – c’est ce qu’ils nous avaient affirmé l’an passé en interview. On sera dans la salle. Au Théâtre municipal de Grenoble le 19 octobre Saigon

Continuer à lire

Les dix concerts immanquables de l'automne

MUSIQUES | Il y aura du monde les prochains mois dans les différentes salles de l'agglo grenobloise, dont beaucoup de très bons musiciens. Comme Jay Jay Johanson, Kraftwerk, Christophe, The Jon Spencer Blues Explosion, Socalled...

Stéphane Duchêne | Mercredi 16 septembre 2015

Les dix concerts immanquables de l'automne

Jay Jay Johanson « Hey ! Content de te voir, ça va Jay Jay ?! » Toujours bof apparemment à en croire la pochette d'Opium et son contenu. Jay Jay, ça va tellement que lors d'une interview sur France Culture, à la journaliste qui fait le bilan de sa carrière « Alors, vous avez 45 ans... », il répond sans rire « non j'en ai 50 » – alors qu’en fait, il en a 45. Bon. Mais Jay Jay, ça va tellement qu'il a sorti cette année – à 50 ans bientôt 68, donc, ne le contredisons pas – son dixième album studio en un peu moins de 20 ans. Sur la période, le Suédois aura à peu près tout fait, y compris s'afficher en Bowie capillairement attenté sur un disque qui flirtait parfois avec la grande époque de Steph de Monac' (Comme un ouragan, donc). Mais Jay Jay, ça va tellement, donc, qu'il nous revient avec un truc bien opiacé qui semble regarder directement dans le verre de Whiskey qu'il nous avait servi en 1996 et nous l'avait révélé en Chet Baker efflanqué aux cheveux blonds et à l'âme bleue faisant le sexe avec Portishead : une sorte de trip-hop jazz comme on aurait même plus l'idée d'en écouter en 2015, n'était

Continuer à lire

Répétition ouverte avec Claire Diterzi

MUSIQUES | Rendez-vous le vendredi 31 octobre de 16h à 18h à l'Heure bleue

Aurélien Martinez | Mardi 16 septembre 2014

Répétition ouverte avec Claire Diterzi

C’est l’une des meilleures auteures-compositrices-interprètes en France aujourd’hui, que l’on a croisée plusieurs fois dans l’agglo en forme concert (à la Rampe et à la Source) ou en forme spectacle (à l’Heure bleue avec Rosa la rouge). Excellente nouvelle : elle sera en résidence de création du 27 octobre au 1er novembre à l'Heure bleue, pour préparer son prochain spectacle Je préfère que ce soit Rodrigo Garcia qui m'empêche de fermer l'œil plutôt que n'importe quel enfoiré. Encore mieux : une répétition ouverte au public suivie d’un échange avec elle sera organisée le vendredi 31 octobre de 16h à 18h. Gratuit sur réservation en ligne (www.smh-heurebleue.fr) ou par téléphone au 04 76 14 08 08. Attention, jauge limitée à 30 pla

Continuer à lire

L’éternelle refusée

MUSIQUES | La vie est cruelle. Pourquoi tel artiste rencontre un succès phénoménal alors qu’un autre, tout aussi doué, peine à s’imposer. Oui, pourquoi Claire Diterzi, l’une des chanteuses françaises les plus originales et passionnantes, doit se contenter d’une carrière si discrète, alors qu’elle est au niveau, par exemple, d’une Camille ? En attendant de trouver une réponse, et avant son concert à la Source, on remonte le fil de l’histoire en chansons. Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Mardi 18 février 2014

L’éternelle refusée

Début des années 2000. Après deux expériences en groupe (Forguette Mi Note puis Dit Terzi), l’auteure-compositrice-interprète et guitariste tourangelle Claire Diterzi entame à trente ans une carrière solo. Sauf qu’elle bute sur l’exercice imposé du premier album – ce serait tellement plus simple de commencer par le deuxième ! En 2003, la demande du chorégraphe Philippe Decouflé (venir avec lui au Japon pour composer la bande son de sa création Iris) apparaît comme le bol d’air nécessaire. Sont présentes dans le spectacle (et sur le disque qui en découle) quelques chansons que l’on retrouvera sur Boucle, sa première livraison solo parue en 2006. Parmi elles, la très féministe À genoux, la subtile La Musique adoucit les mœurs ou encore une autre intitulée Infidèle, qui résume parfaitement ce qui anime Claire Diterzi, tant au niveau littéraire que musical. Dotée d’une guitare électrique, la chanteuse s’interroge sur ce qui fait le ciment de la relation amoureuse. Splendide. « Si les tissus de ma peau se

Continuer à lire

La rebelle

MUSIQUES | Claire Diterzi est une artiste à part dans le monde de la chanson française. Une auteure-compositrice-interprète exigeante capable de se renouveler à chaque album. Et surtout une véritable bête de scène, comme on s’en rendra compte en février à la Source. Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Lundi 13 janvier 2014

La rebelle

Le Salon des refusées, cinquième album de la Française Claire Diterzi, s’ouvre sur Le Roi des forêts, titre qui à lui seul résume parfaitement l’univers de la chanteuse : un texte d’une grande richesse tout en images porté par des guitares électriques et une voix reconnaissable entre mille utilisée comme un véritable instrument. Bref, un morceau qui a tout du tube. Sauf qu’il ne l’a pas été : une anomalie sans doute due au fait que, dans le vaste monde de la chanson française où chacun occupe un rôle précis et bien défini, la place de l’artiste barrée et lettrée est déjà magnifiquement occupée par Camille (que Claire Diterzi admire), ce qui contraint cette dernière au second rôle (voire pire – les Victoires de la musique, par exemple, ne l’ont jamais nommée). Une anomalie qui trouve aussi une autre cause : l’absence de compromis affichée crânement par Diterzi, qui enchaîne les albums-concepts difficilement compatibles avec le format radio, et qui semble prendre un malin plaisir à utiliser des instruments pa

Continuer à lire

Notre sélection de Noël

ACTUS | Pour Noël, plusieurs choix de cadeaux culturels sont possibles. Les palpables (bouquins, DVD, CD...) comme les immatériels. Nous avons privilégié les seconds, en vous concoctant une sélection de concerts et spectacles (dont il reste des places) à voir dans la région. Une sélection très ironiquement thématisée ! La rédaction

Aurélien Martinez | Mardi 10 décembre 2013

Notre sélection de Noël

Pour les teufeurs proprets Nuits sonores (le festival électro de Lyon, cette année du 28 mai au 1er juin) et Musilac (à Aix-les-Bains du 11 au 13 juillet) sont des festivals sympathiques : ils lâchent avant Noël des places à des tarifs avantageux. Pour Nuits sonores, on peut réserver un pass 3 nuits à 77 €, sans néanmoins connaître la prog (qui est toujours de haut niveau). Pour Musilac, où sont déjà annoncés Motörhead, Stromae, Shaka Ponk ou encore –M–, 10 000 pass 3 jours sont en vente au prix de 89, 90 € (au lieu de 119, 90 €). À noter que comme la date du 17 avril au Summum est complète (ainsi que celle de Lyon la semaine d’après), pour voir le phénomène Stromae dans la région, ce sera forcément à Aix-les-Bains.www.nuits-sonores.comwww.musilac.com

Continuer à lire

Claire Diterzi : la playlist

MUSIQUES | Retour en quelques titres sur le parcours de cette auteure-compositrice-interprète à l’affiche du spectacle Rosa la Rouge. AM

François Cau | Mercredi 23 novembre 2011

Claire Diterzi : la playlist

Infidèle (album : Boucle)L’un des morceaux qui résume sans doute le mieux l’univers de Claire Diterzi, tant au niveau littéraire que musical. Il fut utilisé dans le spectacle Iris de Philippe Decouflé. Claire Diterzi - "Infidèle" par naiverecords   Knockin’ on Heaven’s Door (album : Requiem for Billy the Kid)Pour la BO du film d’ Anne Feinsilber, elle reprend Bob Dylan… et c’est sublime !   Tableau de c

Continuer à lire

La vie en rouge

MUSIQUES | Rosa la Rouge, c’est un concert théâtralisé sur la figure de la révolutionnaire allemande Rosa Luxemburg, composé par la chanteuse Claire Diterzi. Une artiste passionnante et enthousiasmante qui détonne dans un paysage de la chanson française lisse à l’extrême. Rencontre. Propos recueillis par Aurélien Martinez

François Cau | Vendredi 18 novembre 2011

La vie en rouge

« Je n’ai pas peur et je veux tout / C'est moi Rosa la Rouge / Jamais je ne pleure et je prends tout / La prima donna rouge. » Rosa Luxemburg en pasionaria pop ? Sur le papier, l’idée semblait aussi saugrenue que d’imaginer le Che en membre frétillant d’un énième boys band. Pourtant, Claire Diterzi l’a matérialisée en écrivant une quinzaine de chansons qui forment l’étonnant spectacle Rosa la Rouge, mis en scène par l’homme de théâtre Marcial Di Fonzo Bo. Avec l’idée de se servir de la figure historique de cette militante et théoricienne marxiste, pour l’emmener plus loin, comme l’explique l’auteure-compositrice-interprète : « On ne voit pas la vie de Rosa Luxemburg, ce n’est pas didactique, pas biographique. C’est un délire à partir du personnage. On s’est amusés à faire des allers-retours entre aujourd’hui et l’époque où elle vivait. » Ainsi, en 2011, Rosa Luxemburg envoie des SMS, possède une carte Ikea, et traite les hommes de couilles molles. Loin de la simple modernisation aguicheuse, Claire Diterzi a simplement souhaité tisser des ponts entre elle, artiste du XXIe siècle qui avoue être très loin de la politique, et Rosa Luxemburg, militante « née cent ans pile avant moi »

Continuer à lire

La fleur au fusil

MUSIQUES | En 2006, la "nouvelle chanson française" empêtrée dans ses mélodies atones et ses paroles tournant à vide se voyait dynamitée par Claire Diterzi. Trois albums au (...)

François Cau | Lundi 12 septembre 2011

La fleur au fusil

En 2006, la "nouvelle chanson française" empêtrée dans ses mélodies atones et ses paroles tournant à vide se voyait dynamitée par Claire Diterzi. Trois albums au compteur plus tard, la compositrice-interprète déboule sur scène avec Rosa la Rouge, épopée musicale mise en scène au cordeau par Marcial Di Fonzo Bo. Le spectacle, entre théâtre et concert, est un prolongement de l’album du même nom, sorti il y a plus d’un an. Et confirme ainsi que Claire Diterzi est l’une des artistes françaises les plus passionnantes. Rosa la Rouge Jeudi 24 novembre à 20h, à L’Heure Bleue (Saint-Martin-d’Hères)

Continuer à lire

Atypiquement vôtre

MUSIQUES | Claire Diterzi, artiste difficilement classable mais diablement intéressante, sera sur la scène de la Rampe en mars. L’occasion de la rencontrer pour évoquer Tableau de chasse, son dernier album passé malheureusement inaperçu. Propos recueillis par Aurélien Martinez

François Cau | Vendredi 9 janvier 2009

Atypiquement vôtre

Petit Bulletin : Comment vous est venue l’idée d’un album où chaque titre serait basé sur une œuvre d’art ?Claire Diterzi : Assez naturellement, après avoir écrit de la musique pour de la danse, du cinéma, du théâtre… J’avais envie de continuer à écrire à partir d’arts vivants. Dans ma jeunesse, j’ai fait du graphisme, des études d’histoire de l’art ; je suis revenue à mes premières amours comme ça. Mais c’est plus votre émotion qui parle plutôt que vos connaissances d’historienne…Absolument. J’ai choisi des tableaux et des sculptures qui racontent tous une histoire, qui mettent un personnage dans une situation. Je me suis alors attelée à construire une narration à partir de l’œuvre que j’avais sous les yeux. Elément intéressant : vous avez modifié votre voix sur chaque nouvelle chanson…Le but, avec tous ces tableaux, était de m’offrir un rôle de chanteuse sur chaque titre tout en gardant une cohérence. On n’a pas les mêmes sonorités, les mêmes expressivités vocales sur toutes les chansons. Je suis tour à tour une femme contemporaine en plein divorce, une vielle chanteuse de 80

Continuer à lire