Quatre lieux sinon rien au Festival Nymphony Records

MUSIQUES | Le label grenoblois très branché musiques électroniques organise un petit festival pour fêter ses cinq années d’existence.

Damien Grimbert | Mardi 19 avril 2016

Photo : La Mamie's Crew


Dédié à la promotion des jeunes artistes émergents officiant dans les musiques électroniques, le label grenoblois Nymphony Records fête ce week-end cinq années d'existence bien remplies (EPs, compilations, nombreuses soirées sur Grenoble et Paris…). D'où l'idée d'organiser pour l'occasion un festival de trois jours, regroupant à la fois les artistes du label et quelques têtes d'affiche représentatives de sa ligne artistique.

Après une première soirée orientée techno au Drak-Art le vendredi (avec The Welderz, Mila Dietrich et Tonte Concept), rendez-vous dès le lendemain à l'Amphithéâtre de verdure pour une party en plein air de 14h30 à 23h. Au programme, un line-up plus house (Nick V, Zaspéro, Blazers, Merick) dans un espace spécialement aménagé pour l'occasion, incluant notamment un dôme métallique de 50m2 conçu par le collectif Shlag Lab.

Dernières étapes et non des moindres, la soirée du samedi à l'Ampérage avec aux platines le collectif de diggers disco parisiens aux sélections éclectiques La Mamie's (en photo), et enfin la Silent Party du dimanche après-midi au Centre d'art Bastille. Le principe de cette dernière ? Une expo à visiter, un DJ, des casques audio pour tout le monde… On vous laisse deviner la suite !

Festival Nymphony Records
À Grenoble du vendredi 22 au dimanche 24 avril

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Collectif Résonance : « On veut être la vitrine des musiques électroniques grenobloises »

ACTUS | Samedi 13 octobre, le tout frais collectif Résonance, se présentant comme « l'union de près d'une quinzaine de structures grenobloises défendant les musiques électroniques », organise un double événement de lancement. On a rencontré trois de ses membres histoire d’en savoir plus sur cet ambitieux projet.

Aurélien Martinez | Mardi 9 octobre 2018

Collectif Résonance : « On veut être la vitrine des musiques électroniques grenobloises »

Comment est né le collectif ? Émilie Angénieux (association Hadra) : Le collectif est né en novembre 2017 quand il y a eu le deuxième appel à projets de la Ville de Grenoble concernant le bâtiment Clé de Sol [situé dans le parc Hoche – NDLR]. À ce moment, beaucoup d’associations se sont réunies pour parler des musiques électroniques et de leur place à Grenoble. Et on s’est une nouvelle fois dit que même si le vivier grenoblois était énorme, il n’y avait pas d’accompagnement des pratiques qui était fait, et pas de visibilité institutionnelle. D’où l’idée de faire quelque chose ensemble et de candidater à l’appel à projets. Après l’audition en janvier, la Ville nous a contactés pour nous dire que notre projet était intéressant, mais que MixLab [association pilotant la Belle électrique – NDLR] serait gestionnaire du bâtiment [avec un projet d’accompagnement de la scène musicale locale – NDLR]. Tout en nous précisa

Continuer à lire

Une dernière danse ce samedi soir à la Belle électrique

MUSIQUES | Cette année encore, la Belle électrique a décidé de consacrer sa dernière soirée de la saison (samedi 1er juillet à partir de 23h) à différentes forces (...)

Damien Grimbert | Mardi 27 juin 2017

Une dernière danse ce samedi soir à la Belle électrique

Cette année encore, la Belle électrique a décidé de consacrer sa dernière soirée de la saison (samedi 1er juillet à partir de 23h) à différentes forces vives issues de la scène associative électronique locale. Du côté de La Métamorphose, le ton sera résolument techno avec aux platines Optamystik, qui sera ensuite rejoint par son complice PGHN aux côtés duquel il forme le duo QADIK, plus orienté rave. Chez Mouvement Perpétuel c’est cette fois le groove et la house music qui seront à l’honneur, par l’intermédiaire des sets d’Amen et de Maxime Krk. Groove toujours pour Mogan et Bernadette, en charge pour leur part de défendre les couleurs du collectif Groove Jam. Enfin, les assos The Dare Night et Nymphony Records, représentées respectivement par Pause et Karl Keis pour la première et Merick pour la seconde, joueront de leur côté la carte de la conciliation en oscillant à tour de rôle entre house et techno.

Continuer à lire

Les trois soirées de la semaine

DJs | Bloquez votre jeudi 27, vendredi 28 et samedi 29 avril : on a un conseil pour chaque soir !

Damien Grimbert | Mardi 25 avril 2017

Les trois soirées de la semaine

27.04.17 > Bar de la Belle électrique Retro-Futur #8 avec Tryphème, Jutix et Wayatt Alternative bienvenue aux autoroutes house et techno sans âme, les soirées Rétro-Futur mettent en avant « ambiances vintage et sonorités futuristes » en invitant la crème des DJs aventureux de la région. Pour cette huitième édition, leur organisateur Wayatt a ainsi convié à ses côtés son compère Jutix, chef de file de l’excellent collectif lyonnais Notte Brigante, mais aussi la DJ/productrice lyonnaise Tryphème, auteure il y a peu d’un passionnant premier album, Online Dating, pour le label de référence Central Processing Unit. ________ 28.04.17 > Drak-Art Bassodrome Outlook Festival Launch Party Organisé chaque année début septembre en Croatie, l’Outlook Festival s’est imposé en véritable lieu de pèlerinage pour les amateurs de bass music. Pour donner le coup d’envoi des festivités, pl

Continuer à lire