The Divine Comedy en concert en novembre à la MC2

MUSIQUES | Les amoureux de pop anglo-saxonne ont rendez-vous à la MC2 Grenoble le jeudi 3 novembre 2016. La billetterie ouvre ce vendredi.

Tiphaine Lachaise | Mardi 17 mai 2016

Le projet pop The Divine Comedy sera de retour en France cet automne pour une série de concerts, et Grenoble et Lyon sont au programme. Le groupe nord-irlandais fondé en 1989, mais rapidement transformé en projet personnel du chanteur Neil Hannon, dont il est le seul membre fixe, posera ses valises à la MC2 Grenoble le 3 novembre – et la veille au Radiant-Bellevue à Caluire (près de Lyon).

Ce qui promet quelques bonnes surprises puisque Neil Hannon, auteur des morceaux Our mutual Friend ou National Express, devrait présenter son nouvel album, le onzième, Foreverland.

Les places seront mises en vente dès le vendredi 20 mai à 10h.


The Divine Comedy


MC2 4 rue Paul Claudel Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

The Divine Comedy : l’empereur Neil Hannon toujours divin

pop | Six ans après son dernier album, Neil Hannon de The Divine Comedy revient avec un "Foreverland" tout en contraste. La simplicité structurelle de la pop y côtoie des orchestrations sublimes, et l'intimité de certains titres rencontre l'humour d'autres. Absolument divin.

Gabriel Cnudde | Dimanche 30 octobre 2016

The Divine Comedy : l’empereur Neil Hannon toujours divin

Il ne porte pas de couronne ni de sceptre, mais Neil Hannon est bien un empereur. À la tête de The Divine Comedy depuis plus de 25 ans, le Nord-Irlandais règne sur un territoire immense où se rejoignent les frontières de la pop et de la musique classique. Avec son onzième album, Foreverland, ce dandy hors du temps met en place une nouvelle fois un voyage temporel réjouissant. Un voyage naïf mais pas niais, pop mais pas mielleux, intimiste mais pas égocentrique ; bref, un voyage absolument indispensable pour tous ceux qui pensaient la pop morte et enterrée depuis des années. Invoquant de grandes figures du passé pour l'aider sur le champ de bataille (Napoleon Complex, Catherine the Great), Neil Hannon remporte toutes ses campagnes. Alliant la simplicité structurelle de ses morceaux à une orchestration instrumentale monumentale, il surprend. Avec lui, ce qui pourrait sonner banal et déjà vu devient grandiose. Orchestre pop C'est bien là tout le talent de The Divine Comedy : faire de la pop un genre orchestrale majestueux. La guitare côtoie un clavecin lyrique, un ensemble de corde

Continuer à lire

Les onze concerts de l'automne (onze, oui)

Saison 2016 / 2017 | On fait quoi jusqu'à la fin de l'année ? On va écouter qui ? Voici une sélection extraite de notre panorama de rentrée culturelle sorti le 14 septembre. Mais allez fouiller aussi sur notre site, dans le coin "les choix de la rédaction" ; vous verrez : on attend de nombreux autres concerts !

La rédaction | Jeudi 15 septembre 2016

Les onze concerts de l'automne (onze, oui)

Ben Harper À en croire la chanson titre de son album Call it what it is, et en tout cas sur ce morceau au moins, Ben Harper continue, après un album avec maman, de revenir aux sources et aux tripes du blues, quelque part du côté de chez Taj Mahal, mais sans se départir de ses accents politiques. Ici, il est question de la vague de bavures meurtrières de la police américaine à l'endroit de nombre de jeunes noirs. C'est donc un Ben Harper habité, comme il l'est aussi en mode Stevie Wonder sur Shine, que l'on retrouvera sur la scène du Summum pour la deuxième en deux ans. Au Summum mardi 4 octobre __________ Stranded Horse Génial esprit transversal, le dénommé Yann Tambour n'en finit plus de tirer le fil que constituent les cordes d'une kora, produisant un mariage de folk, de pop et bien sûr de musique traditionnelle mandingue qui est allé un jour jusqu'à s'échouer magnifiquement sur les terres grises de Joy Division (ah, cette reprise de

Continuer à lire