Zoom sur le nouveau festival Electro Kinetics

Damien Grimbert | Vendredi 9 septembre 2016

Photo : Marianne Waquier


Nouveau venu parmi les festivals de rentrée, Electro Kinetics, organisé conjointement par les assos Carton-Pâte Records et La Métamorphose, se déroulera du mardi 13 au samedi 17 septembre dans cinq lieux différents (la Bobine, le O'Brother Kfé, l'Ampérage, le Parc Paul Mistral ainsi qu'un lieu tenu secret).

Si la programmation (23 artistes au total, tous orientés house ou techno) sera composée dans sa grande majorité d'artistes issus des deux associations, on retrouvera néanmoins quelques invités de marque le week-end venu, comme Oniris, Timid Boy (en photo) ou encore Moteka.


Electro Kinetics Festival : Micro House Night

Mario Tamasi + 6FRNC + JM + GT246
La Bobine 42 boulevard Clemenceau Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Electro Kinetics Festival : House Techno Night

Limon + Spacesheep + Uppah + PGHN
O'Brother Kfé 8 rue de Turenne Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Electro Kinetics Festival : Soirée immersive

Pause + Dislocated + Jeanne + Appollo Powder
Grenoble Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Electro Kinetics Festival : House to Techno Night

Oniris + Timid Boy + Transcode + Mr Cardboard + Baume
L'AmpéRage 163 cours Berriat Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Electro Kinetics Festival : Chill Session Maxi Edition

Owl Kick + Stinky B + Apollo Powder + 6FRNC
Parc Paul-Mistral parc Paul-Mistral Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Electro Kinetics Festival : Techno Night

Moteka + Dial + Optamystik + Kli.m + WTR
L'AmpéRage 163 cours Berriat Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Miley Serious : pour l’amour du lo-fi

Soirée | Vendredi 12 avril à l'Ampérage, on a rendez-vous avec une figure émergente de la scène techno parisienne.

Damien Grimbert | Mardi 9 avril 2019

Miley Serious : pour l’amour du lo-fi

Invitée par le collectif grenoblois Carton-Pâte Records pour la nouvelle édition de sa soirée G-Gang, Miley Serious fait partie de ces DJs précieux capables de concilier diversité et cohérence. Bien qu’inscrits dans une esthétique lo-fi abrasive, nerveuse et brut de décoffrage pile dans l’air du temps, ses mixes n’en balaient pas moins une vaste gamme de styles musicaux, de l’électro à l’acid en passant par la techno industrielle, le post-punk, la bass music ou encore la ghetto-house. Il faut dire aussi que la jeune parisienne originaire de Toulouse possède le background qui va avec. À l’origine passionnée de rock garage, de post-punk et de culture DIY, et bassiste dans plusieurs formations du cru à l’adolescence, elle s’initie ainsi aux musiques électroniques et au deejaying de manière totalement décloisonnée et décomplexée, à l’image du crew radiophonique 100% féminin TGAF qu’elle compose aux côtés d’OkLou, Carin Kelly et DJ Ouai à son arrivée à Paris. Fan de digging au sens le plus large du terme (disques, fripes, fanzines, objets du quotidien…) et fondatrice du jeune label 99cts RCRDS (dont chaque sortie associe un fanzine à une K7 audio),

Continuer à lire

Collectif Résonance : « On veut être la vitrine des musiques électroniques grenobloises »

ACTUS | Samedi 13 octobre, le tout frais collectif Résonance, se présentant comme « l'union de près d'une quinzaine de structures grenobloises défendant les musiques électroniques », organise un double événement de lancement. On a rencontré trois de ses membres histoire d’en savoir plus sur cet ambitieux projet.

Aurélien Martinez | Mardi 9 octobre 2018

Collectif Résonance : « On veut être la vitrine des musiques électroniques grenobloises »

Comment est né le collectif ? Émilie Angénieux (association Hadra) : Le collectif est né en novembre 2017 quand il y a eu le deuxième appel à projets de la Ville de Grenoble concernant le bâtiment Clé de Sol [situé dans le parc Hoche – NDLR]. À ce moment, beaucoup d’associations se sont réunies pour parler des musiques électroniques et de leur place à Grenoble. Et on s’est une nouvelle fois dit que même si le vivier grenoblois était énorme, il n’y avait pas d’accompagnement des pratiques qui était fait, et pas de visibilité institutionnelle. D’où l’idée de faire quelque chose ensemble et de candidater à l’appel à projets. Après l’audition en janvier, la Ville nous a contactés pour nous dire que notre projet était intéressant, mais que MixLab [association pilotant la Belle électrique – NDLR] serait gestionnaire du bâtiment [avec un projet d’accompagnement de la scène musicale locale – NDLR]. Tout en nous précisa

Continuer à lire

Les trois soirées de la semaine

Soirées | Direction le Black Lilith et/ou le Drak-Art le vendredi 25 mai et la Bobine le mardi 29.

Damien Grimbert | Mardi 22 mai 2018

Les trois soirées de la semaine

25.05.18 > Black Lilith Alpine Funk Classics Vol.1 Release Party Pour fêter la sortie du premier volume de son projet collaboratif Alpine Funk Classics, le collectif Shoganai organise une soirée pluridisciplinaire au Black Lilith. Au programme, un concert de jazz avec Marthe et TRIODD, une performance audiovisuelle ambient expé de Lei, une exposition de Juliette Piedagni et une flopée de lives et DJ-sets hautement recommandables : Exit Strategies, Nineteen Entities, Binary Digit & The Fresh Prince of Doner, Jean Pierre Pepone B2B Jean Pierre Parpaing… 25.05.18 > Ampérage Calling Marian / Hydrangea / Persepher / Paoli Pour sa nouvelle soirée à l’Ampérage, l’association La Métamorphose a composé un line-up à la fois 100% féminin et 100% techno, oscillant entre les « rythmiques percutantes et brutales d’une techno acid jusqu’aux mélodies sauvages et oniriques de l’ambient techno ». Côté live, on retrouvera ainsi Calling Maria et Persepher, tandis qu’Hydrangea (en photo) et Paoli seront en charge des DJ-sets. À ne pas manquer enfin, les créations visue

Continuer à lire

Dysmorphia, festival à contre-courant

Concerts & soirées | Réunissant cinq jours durant une vaste constellation d’artistes aux confluences de la techno, de la noise, de l’ambient et des musiques expérimentales, la deuxième édition du festival Dysmorphia, organisé par l’asso la Métamorphose, séduit par ses choix esthétiques tranchés.

Damien Grimbert | Lundi 29 janvier 2018

Dysmorphia, festival à contre-courant

Il y a les festivals musicaux qui se contentent d’accumuler les éternelles mêmes têtes d’affiche consensuelles et bien identifiées, histoire d’attirer le plus vaste public possible. Et ceux qui préfèrent miser sur la prise de risque, afin de faire la part belle aux découvertes et aux artistes coup de cœur. De toute évidence, le festival Dysmorphia appartient à la deuxième catégorie. Construit autour de six évènements distincts (trois soirées dans des bars, un concert à la Bifurk, une grosse soirée à la Belle électrique et un after le dimanche matin à l’Ampérage), ce dernier propose ainsi une programmation partagée à part égale entre DJs issus des principaux collectifs électroniques grenoblois, figures émergentes de l’underground français (Deux Boules Vanille, Postcoïtum, Apollo Noir) et valeurs sûres de la scène club européenne (Rebekah, Psyk). Nouvelles frontières Si le

Continuer à lire

Une dernière danse ce samedi soir à la Belle électrique

MUSIQUES | Cette année encore, la Belle électrique a décidé de consacrer sa dernière soirée de la saison (samedi 1er juillet à partir de 23h) à différentes forces (...)

Damien Grimbert | Mardi 27 juin 2017

Une dernière danse ce samedi soir à la Belle électrique

Cette année encore, la Belle électrique a décidé de consacrer sa dernière soirée de la saison (samedi 1er juillet à partir de 23h) à différentes forces vives issues de la scène associative électronique locale. Du côté de La Métamorphose, le ton sera résolument techno avec aux platines Optamystik, qui sera ensuite rejoint par son complice PGHN aux côtés duquel il forme le duo QADIK, plus orienté rave. Chez Mouvement Perpétuel c’est cette fois le groove et la house music qui seront à l’honneur, par l’intermédiaire des sets d’Amen et de Maxime Krk. Groove toujours pour Mogan et Bernadette, en charge pour leur part de défendre les couleurs du collectif Groove Jam. Enfin, les assos The Dare Night et Nymphony Records, représentées respectivement par Pause et Karl Keis pour la première et Merick pour la seconde, joueront de leur côté la carte de la conciliation en oscillant à tour de rôle entre house et techno.

Continuer à lire

Camion Bazar : la fête tout-terrain

MUSIQUES | Rendez-vous mardi 30 mai à la Bobine en mode apéromix pour le constater.

Damien Grimbert | Mardi 23 mai 2017

Camion Bazar : la fête tout-terrain

C’est une formule simple mais qui a fait ses preuves : un duo passionné de fête et de musique, une paire de platines vinyles et un camion ambulant. À l’heure où les DJs stars se produisent dans des salles immenses, Romain Play & Benedetta Bertella proposent à l’inverse une approche nettement plus décontractée et conviviale, mais tout aussi voire plus festive. Auteur de DJs sets groovy, pointus et ultra-éclectiques, amateur de confettis, de couleurs fluo et de grosses boules à facettes, le duo défend avec bonne humeur une conception de la fête décomplexée et à échelle humaine, qui fait fureur partout où leur camion se pose. Carton-Pâte Records invite Camion Bazar À la Bobine mardi 30 mai à 19h

Continuer à lire

B-Face à Varces : de la bourse aux vinyles au véritable festival

Événement | Rendez-vous samedi 13 mai, à Varces donc et en musique, pour le constater.

Damien Grimbert | Mardi 9 mai 2017

B-Face à Varces : de la bourse aux vinyles au véritable festival

Initiée en 2014 sous la forme d’une "simple" bourse aux vinyles, la manifestation culturelle B-Face, organisée à Varces par le centre socio-culturel de Varces-Allières-et-Risset, n’a cessé de gagner en ambition année après année au point de se transformer, pour sa quatrième édition, en véritable festival. Aux côtés des traditionnels stands de disques, expositions et animations en tout genre (ateliers participatifs parents-enfants, démonstration de sérigraphie, blind-tests…), B-Face a ainsi concocté cette année une véritable programmation musicale digne de ce nom, réunissant pas moins de sept groupes différents oscillant entre rock, noise, pop, folk, punk, électro et psyché. Après une première salve de concerts gratuits en plein air l’après-midi (avec Sourdure et As A New Revolt), c’est la salle l’Oriel qui prendra le relais le soir venu, avec les prestations de Titus d’enfer, It It Anita (en photo), Blood Sport, God !Zilla et Noyades. Soit autant de formations farouchement indépendantes (fidèles ainsi à l’esprit très "Do It Yourself" du festival) réunies par différentes associations bien connues de l

Continuer à lire

Quatre assos grenobloises sinon rien

MUSIQUES | Samedi 2 juillet, c'est soirée électro à la Belle électrique. Et ce sont des Grenoblois qui prennent les manettes.

Damien Grimbert | Mardi 28 juin 2016

Quatre assos grenobloises sinon rien

C’est une évidence trop souvent passée sous silence : la vie nocturne grenobloise ne serait rien sans le travail de défrichage quotidien mené par les assos électro locales. Ce sont elles qui accouchent des propositions artistiques les plus aventureuses, en invitant des DJs internationaux que personne d’autre ne se risquerait à programmer. Elles également qui permettent aux artistes émergents grenoblois de trouver une famille d’accueil, au sein de laquelle ils pourront grandir et se développer. Elles enfin qui sont les garantes de la vitalité de la plupart des soirées, en se démenant au quotidien pour attirer un nouveau public à venir partager leurs coups de cœur musicaux. Ce n’est donc que justice de voir ce samedi quatre de ces associations mises à l’honneur à la Belle électrique, le temps d’une soirée 100% locale. À l’affiche, les artistes du label Micropop Records, dont on vous a déjà vanté plus d’une fois les mérites, les vétérans chevronnés du crew Icône, en activité depuis maintenant deux décennies, les activistes techno de

Continuer à lire

Hugo Massien : un bel et sombre inconnu

MUSIQUES | Le jeune prodige de la scène deep tech britannique sera vendredi soir à l'Ampérage, à l'initiative de Carton-Pâte Records.

Damien Grimbert | Mardi 24 mai 2016

Hugo Massien : un bel et sombre inconnu

Dernière signature en date du prestigieux label XL Recordings, le jeune Anglais Hugo Massien est surtout l’une des principales figures de proue d’une micro-scène musicale encore largement méconnue en France : la deep tech. Comme son nom ne l’indique pas, cette dernière est une forme de house sombre, ultra-minimaliste et portée par des basses massives qui fait beaucoup parler d’elle outre-Manche. Elle réunit ainsi une petite constellation d’artistes autour de quelques labels de référence, comme le Audio Rehab de Mark Radford ou, dans son acception la plus underground, le Strange Static d’Aaron Vybe. Influencée par la scène rave britannique du tout début des années 1990 et son curieux melting-pot de sonorités acid-house et de rythmes afro-caribéens, la deep tech peut à ce titre être vue comme la dernière déclinaison en date du « hardcore continuum », cette fameuse matrice originelle qui a influencé les uns après les autres tous les styles de musiques électroniques britanniques apparus ces 25 dernières années – jungle, dubstep, grime, UK garage et on en passe… Certes, l’appréhension de cette filiation n’est pas forcément nécessaire pour apprécier l’énergie prima

Continuer à lire

Horaires de fermeture tardive : le Drak-Art et l'Ampérage de nouveau sur la sellette ?

ACTUS | L'association Carton-Pâte Records vient d'annoncer l'annulation de sa soirée prévue le vendredi 4 septembre au Drak-Art. En cause, le « non renouvellement temporaire d'autorisation de fermeture tardive pour les salles du Drak-Art et de l'Ampérage ».

Aurélien Martinez | Mardi 1 septembre 2015

Horaires de fermeture tardive : le Drak-Art et l'Ampérage de nouveau sur la sellette ?

La solution semblait être la bonne : l'autorisation préfectorale de fermeture tardive poussée à 6 heures du matin en janvier 2014 pour le Drak-Art et l'Ampérage, après plusieurs mois de tension sur ces questions du fait de problèmes de nuisances sonores – on avait tout expliqué ici. Coup de théâtre en cette rentrée : ce dispositif serait remis en cause. C'est l'équipe de l'association Carton-Pâte Records (photo), qui avait une soirée prévue ce vendredi 4 septembre au Drak-Art (jusqu'à six heures du matin donc), qui annonce la nouvelle par communiqué. « Après plus d'une semaine de lutte administrative avec la Préfecture de l'Isere et la Ville de Grenoble, le sous-préfet a décidé de ne pas reconduire temporairement les autorisations de fermeture tardive du Drak-Art. […] Ne voulant pas vous proposer une soirée payante sous un format 20h

Continuer à lire

Dancefloors estivaux

MUSIQUES | Après deux mois particulièrement riches en soirées mémorables, le rythme va commencer à fléchir drastiquement pour les noctambules grenoblois. Raison de plus pour (...)

Damien Grimbert | Lundi 6 juillet 2015

Dancefloors estivaux

Après deux mois particulièrement riches en soirées mémorables, le rythme va commencer à fléchir drastiquement pour les noctambules grenoblois. Raison de plus pour ne pas manquer la dernière soirée du bar de la Belle électrique ce vendredi 10 juillet (avec les collectifs hip-hop Paris Reality Check et Opus Crew) et encore moins la venue du Parisien Timid Boy, de son acolyte Spencer K. et de Kiko le lendemain au Drak-Art, à l’invitation de l’infatigable Mr Cardboard (qui reviendra pour sa part faire un dernier baroud d’honneur avec Agnostic, Sossmi, Apollo Powder et Spacesheep le samedi 25 juillet au même endroit). Pour le reste, outre l’incontournable Cabaret frappé au Jardin de Ville, le festival Merci Bonsoir ! à la Bifurk (qui proposera quelques DJ sets en fin de soirée du jeudi 16 au vendredi 18 juillet) ou encore le Bal des Sapeurs-Pompiers qui fera son grand retour à l’anneau de vitesse le 14 juillet, il faudra se rabattre sur les suspects habituels… En l’occurrence le Mark XIII qui continuera sa programmation nocturne t

Continuer à lire

Carton-Pâte Records

MUSIQUES | Nom : Carton-Pâte Records Site : www.cartonpaterecords.com Créée en : Avril 2013 Styles musicaux défendus : house, bass music, techno… Artistes associés : (...)

Damien Grimbert | Mardi 4 février 2014

Carton-Pâte Records

Nom : Carton-Pâte Records Site : www.cartonpaterecords.com Créée en : Avril 2013 Styles musicaux défendus : house, bass music, techno… Artistes associés : JM, Rampage84, Mr CardBoard, Pause, Peanuts Wear Caps... Artistes invités : Duke Dumont (Turbo), SIMBA (Fat!), Jolie Chérie (Kitsuné), Les Petits Pilous (BNR/Bad Life)… Soirées : Release Night (tous les mois au Bal Ptit Club), Release Night Extended (tous les deux mois au Drak-Art), J'y Aime le Jeudi et Saturday Open Decks (toutes les semaines au O’Brother Kfé) Dernières sorties discographiques :  SIMBA - Boot To The Head (UK House / Garage)Pause - Step Into The Unknown (Techno)K.I.X - Eighth Avenue (House) Prochaine soirée : Release Night Extended, vendredi 14 février au Drak-Art (cf.agenda)

Continuer à lire