Max Graef, Bon Entendeur et Talaboman : les 3 soirées du week-end

MUSIQUES | Rendez-vous à l'Ampérage, au Vertigo et à la Belle électrique.

Damien Grimbert | Mardi 2 mai 2017

05.05.17 > Ampérage

Max Graef

Nouveau collectif local en activité depuis six mois à peine, Groove Jam réunit cinq jeunes passionnés de musiques électroniques bien déterminés à redonner leur place aux sonorités house, groove et funky au sein de la nuit grenobloise. Pour leur troisième soirée de la saison, ils ont ainsi fait appel au DJ/producteur berlinois Max Graef, fondateur des labels Box Aus Holz et Money $ex Records, bien connu pour sa capacité à infuser ses sélections house de fines influences jazz, hip-hop, R'n'B et latin-funk.


05.05.17 > Vertigo

Bon Entendeur

Trio d'amis réunissant Pierre Della Monica et Arnaud Bonet derrière les platines et Nicolas Boisseleau au management, Bon Entendeur s'est fait connaître par le biais d'une série de mixtapes finement ciselées construites sous forme d'hommage à la culture française, entremêlant extraits d'interviews de figures patrimoniales comme Jacques Brel, Richard Bohringer, Catherine Deneuve ou Daniel Balavoine à une époustouflante sélection disco, funk, hip-hop, brazil et rare groove à l'épreuve du temps. Une vraie curiosité !


07.05.17 > Belle électrique

Talaboman

Réunion au sommet de deux poids lourds de la scène électronique européenne (l'Espagnol John Talabot et le Suédois Axel Boman), le duo Talaboman (photo) a confirmé il y a quelques mois toutes les attentes placées en lui avec la sortie de son très réussi premier album The Night Land. Collection de longues plages sonores élégiaques portées par un groove discret mais néanmoins bien présent, et quelques brefs soubresauts acid, ce premier opus onirique et lysergique à souhait laisse présager le meilleur pour le DJ-set commun qui les réunira ce dimanche pendant près de 7h d'affilée.


GVJM #3

Max Graef + Limon b2b Amen + J&B + De l'amour b2b StinkyB
L'AmpéRage 163 cours Berriat Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Vertigo Club invite Bon Entendeur


Le Black Lilith 18 Grand Rue Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Talaboman - The Night Land

John Talabot & Axel Boman
La Belle Électrique 12 esplanade Andry-Farcy Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Kavinsky : pour l’amour des synthés (et du Spring’Alp festival)

Festival | Tête d’affiche, aux côtés de Cut Killer, Bon Entendeur et Joris Delacroix, de la première édition du Spring’Alp, festival électro prévu ce vendredi 29 mars au Palais des sports de Grenoble, Kavinsky défend depuis maintenant plus de douze ans une vision fantasmée des années 1980 où synthés et grosses cylindrées règnent en maîtres. Explications.

Damien Grimbert | Lundi 25 mars 2019

Kavinsky : pour l’amour des synthés (et du Spring’Alp festival)

Si, pour beaucoup, le nom de Kavinsky restera à jamais associé à la bande-son de Drive, polar ouaté et atmosphérique de Nicolas Winding Refn sorti en 2011, la carrière de l’artiste parisien né en 1975 n’en a pas moins démarré cinq ans plus tôt, en 2006 précisément. Ami de longue date du cinéaste Quentin Dupieux alias Mr Oizo (il figurait ainsi à l’affiche de son premier long-métrage Nonfilm en 2001), Vincent Belorgey de son vrai nom fait ainsi des débuts remarqués sur la scène électronique dès son premier EP Teddy Boy, sorti sur le label Record Makers et porté par le tube fracassant Testarossa Autodrive. D’emblée, l'homme porte haut ses influences : un univers profondément marqué par les séries B américaines badass des années 1980 et leurs bandes-son synthétiques vintage, à commencer par celles du cinéaste et compositeur culte John Carpent

Continuer à lire

Une dernière danse ce samedi soir à la Belle électrique

MUSIQUES | Cette année encore, la Belle électrique a décidé de consacrer sa dernière soirée de la saison (samedi 1er juillet à partir de 23h) à différentes forces (...)

Damien Grimbert | Mardi 27 juin 2017

Une dernière danse ce samedi soir à la Belle électrique

Cette année encore, la Belle électrique a décidé de consacrer sa dernière soirée de la saison (samedi 1er juillet à partir de 23h) à différentes forces vives issues de la scène associative électronique locale. Du côté de La Métamorphose, le ton sera résolument techno avec aux platines Optamystik, qui sera ensuite rejoint par son complice PGHN aux côtés duquel il forme le duo QADIK, plus orienté rave. Chez Mouvement Perpétuel c’est cette fois le groove et la house music qui seront à l’honneur, par l’intermédiaire des sets d’Amen et de Maxime Krk. Groove toujours pour Mogan et Bernadette, en charge pour leur part de défendre les couleurs du collectif Groove Jam. Enfin, les assos The Dare Night et Nymphony Records, représentées respectivement par Pause et Karl Keis pour la première et Merick pour la seconde, joueront de leur côté la carte de la conciliation en oscillant à tour de rôle entre house et techno.

Continuer à lire