Treasure Island : le meilleur des deux mondes

MUSIQUES | Le duo franco-japonais formé en 2010 à Osaka sera samedi 13 mai au Bauhaus Bar. Vous aussi ?

Damien Grimbert | Mardi 9 mai 2017

Photo : Black Ship


Passionnant duo franco-japonais formé en 2010 à Osaka, Treasure Island est né d'une collaboration entre les musiciens Yann Berne (dont on avait déjà pu découvrir le projet solo lo-fi bruitiste Dokutoramo il y a de cela environ un an) et Kanako Mitsuzumi, qui gère à ses côtés le très recommandable label cassette Black Ship.

Réunissant sur scène voix, guitare, synthés et tout un attirail de machines, le groupe est l'auteur d'une curieuse hybridation musicale chantée en anglais, japonais et français, à la croisée de la synth-pop vintage et d'une sorte de post-punk néo-tribal plus abrasif. De ces influences a priori antinomiques naît paradoxalement un vaste champ des possibles, où les frontières entre pop et expérimental s'effacent pour laisser place à d'étranges mélopées multilingues portées par des rythmiques complexes et envoûtantes qui ne ressemblent, et c'est suffisamment rare pour le souligner, à pas grand-chose d'autres.

Auteur de multiples concerts en France, Suisse et Belgique et de deux albums sortis respectivement en 2015 et 2016, Treasure Island sera en live samedi 13 mai au Bauhaus Bar et on vous recommande chaudement de ne pas rater ça.


Treasure Island


Bauhaus 20 rue Chenoise Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Balladur et Treasure Island : indie rock en toute décontraction

MUSIQUES | Jeudi 8 février, on a rendez-vous à la Baf avec deux duos qui promettent un beau moment de communion primitive.

Damien Grimbert | Mardi 6 février 2018

Balladur et Treasure Island : indie rock en toute décontraction

Il y a toujours quelque chose d’assez jouissif à découvrir des groupes venus d’horizons qu’on imagine plutôt abrasifs et radicaux (noise bruitiste, cold-wave glaciale…) s’ouvrir à des univers plus pop, exotiques et colorés sans jamais renier pour autant leur héritage musical et leur goût pour l’expérimentation. Déjà parce qu’ils font par là preuve d’une ouverture d’esprit et de curiosité qui fait parfois un peu trop défaut à la scène indie rock "canal historique" ; et ensuite – surtout – parce que cette rencontre entre le chaud et le froid, la pop et l’expérimental, aboutit souvent à la création d’entités sonores lo-fi superbement chamarrées, aussi inédites qu’euphorisantes. <a data-cke-saved-href="http://balladur.bandcamp.com/album/super-bravo" href="http://balladur.bandcamp.com/album/super-bravo">Super Bravo by Balladur</a> Déjà venus nous rendre visite chacun de leur côté au cours de ces dernières années, les deux duos Balladur

Continuer à lire

Transe sonique signée Dokutoramo

MUSIQUES | Pour sa prochaine "Weird-In Session", le label Fullfridge invite Dokutoramo, projet solo lo-fi et bruitiste, aux confins du noise et de l'expérimental.

Damien Grimbert | Mardi 3 mai 2016

Transe sonique signée Dokutoramo

Projet singulier initié il y a bientôt trois ans, les Weird-In Sessions du label grenoblois Fullfridge Music accueillent de façon irrégulière mais récurrente différents musiciens et DJs français et étrangers, le temps d’une exploration sonore proche de l’expérimental. Une sorte de « résidence nomade » qui prend le plus souvent la forme de (très bons) shows radiophoniques sur Radio Campus Grenoble, mais se concrétise aussi parfois par le biais de concerts dans divers lieux grenoblois. Après Riffs, Shinigami San, Lokom, Mettani et plus récemment Le Verdouble, la prochaine session live mettra ainsi à l’honneur Dokutoramo, projet solo lo-fi et bruitiste de Yann Berne (Docteurlamort, Treasure Island) créé en 2004 à son arrivée au Japon. Mêlant parties percussives et tonales jouées simultanément à l’aide d’une guitare électrique, d’une pédale de delay, d’un radiocassette et (plus récemment) d’un tom basse, la musique de Dokutoramo brouille volontairement les habitudes de l’auditeur pour mieux le plonger au cœur d’une dérive sonore néo-tribale, aux frontières de la noise et de l’expérimental. Une forme d’exorcisme sonique à l’impact saisissant, qui fait écho, comme l

Continuer à lire