Black Rebel Motorcycle Club : back in black

Rock | Le fameux groupe de rock américain sera mardi 14 novembre sur la scène de la Belle électrique (à guichets fermés), après être revenu de loin.

Stéphane Duchêne | Mardi 7 novembre 2017

C'est au moment où s'avançait la sacro-sainte fête d'Halloween, ce carnaval des morts qui transforme nos instincts de mort en pulsions mercantiles, que le Black Rebel Motorcycle Club décidait de lancer le deuxième single extrait de son album à venir en janvier – et que le groupe de rock américain viendra présenter à la Belle éléctrique en avant-première. Un album là encore au titre (Wrong Creatures) de circonstance. Haunt s'avance ainsi comme un morceau plus atmosphérique que ce à quoi nous a habitués la bande de bikers de Peter Hayes. Pour un peu, on croirait presque entendre du Calexico perdu dans le désert de nuit, en panne d'essence à l'heure où sortent les fantômes.

C'est que le trio revient de loin, pas d'entre les morts mais presque. En tout cas d'une panne sèche qui explique tout ce temps écoulé depuis Specter at the feast en 2013. En 2014, la batteuse Leah Shapiro a dû être opérée pour réparer une malformation grave du cervelet. Au-delà de la souffrance et du drame humain, le groupe lui-même a bien failli se retrouver sur la paille, se voyant même dans l'obligation de faire un appel aux dons des fans pour financer les frais médicaux.

Qu'on se rassure, trois ans plus tard, comme le prouve un autre single, le bien nommé Little thing gone wild, le trio et ses murs de guitares sont bel et bien revenus d'entre les moribonds du rock. Tant mieux pour eux. Et pour nous.

Black Rebel Motorcycle Club
À la Belle éléctrique mardi 14 novembre à 20h


Black Rebel Motorcycle Club

Rock'n'roll US
La Belle Électrique 12 esplanade Andry-Farcy Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Et voici les 20 concerts de l’automne

Panorama de rentrée culturelle 2017/2018 | Une sélection à base de stars de la chanson, de rock qui déménage ou encore de surprises musicales bienvenues.

La rédaction | Mercredi 13 septembre 2017

Et voici les 20 concerts de l’automne

A-Wa Les trois sœurs Haim n'en finissent plus de passer près de chez nous – ce sera leur cinquième date dans la région en tout juste deux ans. Et de s'ouvrir toutes les portes depuis la parution de leur Habib Galbi, transformé en hit au fil des mois (y compris en Israël, chose très rare pour un morceau chanté en arabe) et flanqué d'un album tout aussi réjouissant baptisé du même nom. Soit des chansons issues du répertoire traditionnel yéménite qu'elles ont souhaité s'approprier, le malaxant de leurs multiples influences allant des Beach Boys (ah, les harmonies vocales !) à Kendrick Lamar. On est fans, surtout en concert. À la Rampe mardi 26 septembre Amadou et Mariam Ils sont loin les Dimanche à Bamako (15 ans déjà) qui ont mis Amadou et Mariam sur la carte de la musique internationale (après 15 ans d'une première carrière) et ont permis de démontrer que la musique malienne allait bien au-delà de la kora traditionnelle e

Continuer à lire