The Mauskovic Dance Band : Amsterdam sous les tropiques

Concert | Jeudi 4 octobre, « le Mauskovic Dance Band viendra proposer à la Bobine sa puissante synthèse d'afro-beat, de cumbia, de no-wave et de psychédélisme » nous assure la salle. On vous en dit plus.

Damien Grimbert | Mardi 2 octobre 2018

Dans la famille des jeunes musiciens hollandais surdoués passionnés de groove vintage, de psychédélisme planant et d'influences venues d'ailleurs, on connaissait déjà des pointures comme Jacco Gardner ou encore Jasper Verhulst, fondateur de l'explosive formation Altin Gün. Reprenant, aux côtés de musiciens et vocalistes d'origine turque, les plus grands standards de la formidable scène folk-rock anatolienne des années 1960 et 1970, le groupe s'était en effet brillamment illustré à l'occasion de deux passages remarqués cette année à Grenoble – à la Bobine et au Cabaret frappé. Mais l'heure est désormais venue de faire la place à Nicola Mauskovic, collaborateur de longue date de Verhulst (au sein des précités Altin Gün) et de Gardner (avec lequel il forme le duo post-tropical Bruxas), qui vient nous présenter à son tour une formation de sa confection : le Mauskovic Dance Band.

Auteur de deux 45 tours haut de gamme pour l'excellent label suisse Bongo Joe ainsi que d'un premier EP sorti chez Soundway, ce projet d'abord né en studio, puis développé sous la forme d'un véritable live-band, mêle pour sa part cumbia, space disco, no wave et musiques afro-caribéennes au sein d'un véritable maelstrom musical aussi psychédélique que dansant. Preuve que de l'Amérique latine à la pluvieuse Hollande, il suffit parfois d'un pas !

The Mauskovic Dance Band
À la Bobine jeudi 4 octobre à 20h30


The Mauskovic Dance Band + Péroké

Afro-beat, cumbia, no-wave et psychédélisme
La Bobine 42 boulevard Clemenceau Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

La Belle continue en extérieur

MUSIQUES | Concerts / Après une première édition en juillet dernier qui avait rencontré un joli succès, la Guinguette de la Belle Électrique fait son retour du 10 au 20 septembre sur l’esplanade Andry Farcy sous une forme un peu plus ambitieuse. Revue de détail.

Damien Grimbert | Mardi 8 septembre 2020

La Belle continue en extérieur

Ç'avait été l’une des surprises bienvenues de juillet dernier : loin de céder au marasme ambiant post-confinement, l’équipe de la Belle Électrique avait retroussé ses manches et organisé, avec les moyens du bord, trois soirs par semaine et pendant trois semaines, une programmation gratuite en plein air réunissant concerts, DJ-sets, bar et food truck sur l’esplanade juste à côté du lieu. Une proposition qui avait su fédérer un large public dans une ambiance très conviviale, sans contrevenir pour autant aux réglementations sanitaires en vigueur. À défaut de pouvoir maintenir l’édition 2020 de leur festival Jour et Nuit, les organisateurs ont donc décidé de remettre le couvert deux semaines durant en septembre, tout en s’offrant le luxe de "booster" un peu l’ampleur de leur programmation par la même occasion. Si la première semaine ne démérite pas, avec notamment un plateau rock/garage le vendredi, une soirée pop/électro le samedi et une jolie proposition afro-caraïbes le dimanche, c’est surtout la deuxième semaine qui retient notre attention en termes d’affinités musicales. On attend en effet beaucoup du retour des talentueux Hollandais du Mauskovic Dance Band, dont le curieux sy

Continuer à lire