Un Dawa Fest pour « mettre en avant le mouvement hip-hop à travers les âges »

Festival | Nouveau festival dédié aux cultures hip-hop, le Dawa Fest, organisé jusqu’au samedi 9 novembre par l’association Mix’Arts, conjugue pluridisciplinarité, têtes d’affiche et propositions originales pour mieux mettre en avant la dimension « populaire et politique » du mouvement.

Damien Grimbert | Mardi 5 novembre 2019

À Grenoble, les festivals dédiés aux cultures urbaines se suivent (Vous êtes bien urbain en 2013 et 2014, Demain c'est bien de 2016 à 2018, désormais le Dawa Fest)… et se ressemblent un peu. En l'occurrence, c'est assez normal, puisque Demain c'est bien était déjà organisé par l'association Mix'Arts, en collaboration avec le collectif Base Art'.

Fabien Givernaud, programmateur sur les deux festivals, le reconnaît d'ailleurs volontiers : « On n'estime pas qu'on va révolutionner quoi que ce soit, l'idée reste avant tout de mettre en avant le mouvement hip-hop à travers les âges. Aujourd'hui, le rap, c'est vraiment une musique populaire écoutée par toute la jeunesse, et c'est une dynamique dans laquelle on veut s'inscrire. Mais notre volonté, c'est aussi de rappeler les fondamentaux, d'où vient le rap, pourquoi il est né… D'où l'idée de mélanger les disciplines dans les événements qu'on organise, et aussi d'y mettre une touche un peu politique derrière. »

Dans les salles et hors les murs

Versant le plus fédérateur de la culture hip-hop, la musique sera bien évidemment au cœur du festival, avec quatre soirées aux thématiques bien affirmées. Le mercredi sera ainsi dédié aux artistes féminines, avec un concert à la Source réunissant Reverie, Juicy et Tracy de Sá, tandis que les soirées du jeudi et vendredi à Eve se focaliseront respectivement sur les rencontres entre hip-hop et électro, et sur la nouvelle scène émergente (avec en point d'orgue les prestations de Youv Dee et Tengo John). Le concert du samedi à l'Ilyade, enfin, mettra en avant des artistes s'inscrivant dans une veine plus classique, à commencer par le légendaire duo Ärsenik.

Au-delà de ces diverses têtes d'affiche, le vrai centre névralgique du festival sera sans conteste la Block Party gratuite organisée à La Villeneuve le samedi après-midi. L'occasion de découvrir le hip-hop dans un contexte plus proche de celui qui l'a vu naître, ainsi qu'une splendide expo inédite de la photographe Pascale Cholette, Les Piliers (photo), dédiée aux personnalités grenobloises qui font et ont fait vivre cette culture décidément pas comme les autres.

Dawa Fest
Dans divers lieux jusqu'au samedi 9 novembre
Programmation complète sur mixarts.org


Reverie + Juicy + Tracy de Sá


La Source 38 avenue Lénine Fontaine
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Scratch Bandits Crew feat Youthstar + Pumpkin & Vin's Da Cuero + Choolers Division

Rap, hip-hop
EVE 701 avenue Centrale - Domaine universitaire Saint-Martin-d’Hères
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Les Frères Scotch + Armée Noire + Kespar + Tengo John + Youv Dee

Rap, hip-hop, trap
EVE 701 avenue Centrale - Domaine universitaire Saint-Martin-d’Hères
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Fanny Polly + Ärsenik + Resca

Rap
L'Ilyade 32 rue de la Fauconnière Seyssinet-Pariset
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


Pascale Cholette

"Les Piliers : hip-hop sans cliché". Photographie
Salle 150 90 Galerie de l'Arlequin Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter