Oxmo Puccino à guichets fermés vendredi à la Belle électrique

Damien Grimbert | Jeudi 14 novembre 2019

Photo : Fifou 1597


On se serait bien posé plus longuement sur le retour à Grenoble du grand Oxmo Puccino, d'autant qu'il vient défendre un nouvel album marqué par une vraie prise de risque, La nuit du réveil, qui nous a hautement enthousiasmés. Oui mais voilà, on n'est visiblement pas les seuls à partager ce sentiment, car son concert de vendredi à la Belle Electrique est d'ores et déjà complet. Pas besoin de convaincre qui que ce soit donc, juste de donner rendez-vous aux chanceux d'entre vous qui ont déjà leur place.


Oxmo Puccino + 2.2.6

Rap
La Belle Électrique 12 esplanade Andry-Farcy Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Oxmo Puccino : les masques, la plume et les 20 ans de son "Opéra Puccino"

Concert | Annoncée début mars, la restitution scénique du premier album d’Oxmo Puccino, "Opéra Puccino", le temps de trois concerts exceptionnels à l’Olympia (Paris) et à la Belle électrique (Grenoble), a créé une vague d’excitation sans précédent. C’est dire l’impact laissé par ce disque sorti il y a maintenant vingt ans sur la scène rap, mais aussi sur la carrière de son auteur.

Damien Grimbert | Mardi 19 juin 2018

Oxmo Puccino : les masques, la plume et les 20 ans de son

À bien des titres, 1998 est une année charnière pour le rap français. D’une part parce qu’elle marque à la fois l’apogée et le chant du cygne de trois années fastes (le fameux "âge d’or du rap français") pendant lesquelles le rap a accouché de ses plus grands classiques et atteint un degré de popularité sans précédent. De l’autre parce qu’elle marque l’émergence auprès du public d’un collectif parisien underground, Time Bomb, qui, en poussant la technicité des flows et de l’écriture à un degré de sophistication jusqu’alors inédit, va provoquer un raz-de-marée au sein de la scène qui laissera une empreinte durable pendant de nombreuses années. Paradoxalement, au sein de cette "nouvelle école" portée par des figures de proue comme les duos Lunatic et X-Men, Oxmo Puccino fait lui-même figure d’outsider. Venu au rap bien plus tardivement que ses contemporains, moins bon techniquement et moins expérimenté, Abdoulaye Diarra de son vrai nom va compenser ses lacunes initiales par un travail acharné, tout en se focalisant sur une dimension narrative encore sous-exploitée (le "storytelling"), qui, combiné à son amour de la langue et de l’écriture, va rapidement

Continuer à lire

Oxmo Puccino, la force tranquille

MUSIQUES | L'un des rappeurs français les plus passionnants sera jeudi à Crolles.

Sébastien Broquet | Mardi 11 octobre 2016

Oxmo Puccino, la force tranquille

C’est l’une des plumes les plus acérées et les plus pertinentes du hip hop actuel : Oxmo Puccino est en concert à l'Espace Paul Jargot de Crolles ce jeudi 19 octobre et c’est un show à ne pas manquer. Car celui qui a débuté en 1998 avec Opéra Puccino sait manier la scène à merveille, lui qui est doté d’une présence physique aussi imposante que charismatique et d’un flow tout en rondeurs mis au service de rimes affinées et de métaphores futées. S’il a débuté au sein du mythique crew Time Bomb, c’est en 2006 qu’il met loin derrière la concurrence avec Lipopette Bar, album concept enregistré en compagnie d’un groupe formé pour l’occasion : The Jazzbastards. Influencé jazz et film noir, ce disque l’emmène loin vers un univers qu’il occupe en solitaire et continue d’approfondir aujourd’hui, où ses talents de conteur du quotidien (Pam Pa Nam) se mêlent à un feeling très Ascenseur pour l’échafaud – pas un hasard s’il collabore avec les trompettistes Ibrahim Maalouf (l’an dernier) ou Erik Truffaz (récemment). La force tranquille qu'on vous dit.

Continuer à lire

Franc-tireur

MUSIQUES | Figure à part d’une scène rap française plus souvent portée sur le repli que l’ouverture, Oxmo Puccino se produira à la MC2 ce jeudi, en trio acoustique. Portrait d’un artiste singulier. Damien Grimbert

Damien Grimbert | Lundi 4 février 2013

Franc-tireur

« Chacun de mes projets, chaque avancée, a été qualifié de rupture, de virage à 180 degrés avec ce que j’avais fait auparavant. S’il y a une continuité dans ma carrière, une cohérence à trouver, je dirais qu’elle réside justement dans mon instabilité, dans mon mouvement ». Deux phrases, et le ton est donné. Oxmo Puccino n’est pas du genre à faire deux fois la même chose, et pas du genre non plus à s’en justifier. Le collectif Time Bomb, dans lequel il a fait ses premiers pas dans la seconde moitié des années 90 aux côtés d’artistes comme Lunatic ou les X-Men, instaurait déjà une rupture, un ton différent de ce qui se faisait alors dans le rap français. Et même au sein de Time Bomb, Oxmo Puccino creusait lui-même une veine qui lui était propre, que ce soit dans le choix des mots, des thématiques ou des méthodes de narration. C’est ce qui a fait le succès de son album inaugural, Opéra Puccino, sorti en 1998, qui l’impose sans ambiguïté comme l’un des artistes avec lesquels il va falloir compter. C’est aussi ce qui explique la (relative) incompréhension suscitée par L’Amour est Mort, son second opus, à sa sortie en 2001. Une incompréhension qui va marque

Continuer à lire

Rap tout terrain

MUSIQUES | Rappeur surdoué et versatile à la plume inimitable, Oxmo Puccino est une exception dans l’univers parfois un peu sclérosé du rap français. Après des débuts remarqués (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 11 janvier 2013

Rap tout terrain

Rappeur surdoué et versatile à la plume inimitable, Oxmo Puccino est une exception dans l’univers parfois un peu sclérosé du rap français. Après des débuts remarqués au sein d’une des écuries les plus hardcore du hip-hop français de la fin des années 90 (Time Bomb, sur lequel ont aussi commencé Lunatic ou les X-Men), il a en effet réussi à s’intégrer à l’univers plus feutré du jazz et de la chanson sans jamais compromettre son identité. Et gagné ainsi la reconnaissance d’un public plus "policé", tout en gardant le respect de ses fans de la première heure. Pour son passage à Grenoble, il présentera ses classiques, ainsi que quelques morceaux issus de son dernier album sorti à l’automne (Roi sans carrosse), dans une forme acoustique inédite, accompagné sur scène du violoncelliste Vincent Segal et du guitariste Edouard Ardan. Une formule "hip-hop de chambre" qui nous ferait sans doute grincer des dents venant d’un autre artiste, mais qui, dans ce cas précis, nous met au contraire l’eau à la bouche. Let’s go, Oxmo ! Damien Grimbert Oxmo Puccino, le 7 février à la MC2

Continuer à lire