Festivals estivaux : des incertitudes demeurent

MUSIQUES | Roselyne Bachelot a tranché : pour la ministre de la Culture, les festivals estivaux ne pourront accueillir que 5 000 personnes assises et distanciées, dans le respect des gestes barrières. Les organisateurs sauront-ils s’adapter ? Certains d’entre eux ont déjà renoncé. D'autres nous ont répondu et fait part de leurs difficultés.

La rédaction | Mercredi 3 mars 2021

Photo : (c) TiTi Photographe / Thomas Bianchin - Musilac


Magic Bus en format réduit

En novembre dernier, l'association Retour de Scène se voulait optimiste (on ne sait plus trop, mais il y avait peut-être de quoi, à l'époque !) et annonçait des dates pour son prochain festival Magic Bus. La 20ème édition devait se tenir du 6 au 8 mai, avec une programmation presque bouclée. Aujourd'hui, l'équipe du festival est largement revenue sur ces projets initiaux, mais elle ne s'en démène pas moins pour maintenir un événement adapté aux contraintes sanitaires annoncées.

Damien Arnaud, coordinateur de l'association grenobloise, nous explique tout : « On est en cours de réflexion pour proposer un format assis en jauge réduite (pas plus de 500 personnes) courant juin. Ce ne sera pas à l'Esplanade, mais on cherche tout de même un lieu en plein air. La programmation sera axée sur la découverte de la scène locale avec, tout de même, un ou deux artistes d'envergure nationale en tête d'affiche. Certaines esthétiques, comme l'électro, ne seront malheureusement pas représentées. Ce sera une autre approche, plus tranquille. Ce que je peux d'ores et déjà annoncer, c'est que le Student Groove Orchestra, en partenariat avec le Crous, sera de la partie. » On en saura certainement un peu plus d'ici la fin du mois. / HV

Musée Électronique et Holocène reportés à 2022

Du côté du Périscope, l'organisateur à Grenoble des festivals Musée électronique (d'abord annoncé en juin, puis en septembre) et Holocène (octobre), la décision est déjà prise : rendez-vous en 2022. Il faut dire que les esthétiques proposées par ces deux événements (très électroniques et très dansantes) ne sauraient se déployer devant un public assis. « Aujourd'hui, il y a trop d'incertitudes. On espère que l'année prochaine, le contexte sera meilleur. D'ici là, en tant que public, on sera très heureux de découvrir les propositions des autres organisateurs », conclut Sophie Boizot, responsable communication. / HV

Vercors Music Festival : des dates, mais…

« Dans les scénarios que nous avions étudiés en fin d'année dernière, nous avions anticipé l'idée d'une jauge assise, dégradée et distanciée » : c'est avec un relatif soulagement que Hadrien de Villeblanche, l'un des membres de l'équipe du Vercors Music Festival, a accueilli les annonces de la ministre. Vendredi 26 février après-midi, il confirmait les dates de l'événement : du 2 au 4 juillet prochains. Tout en restant prudent : « Une deuxième année blanche consécutive est inconcevable pour nous. On a imaginé être capables d'accueillir entre 1 000 et 2 000 personnes assises et distanciées, avec une scène payante et une autre en concerts gratuits. Restent des interrogations, notamment sur la restauration et le bar. Ils sont conditionnés, si j'ai bien compris, à l'ouverture des établissements traditionnels. J'ai bon espoir qu'un assouplissement soit possible sur la base de protocoles sanitaires stricts. C'est notre pari. »

D'une manière générale, Hadrien de Villeblanche espère en savoir plus bientôt sur les aides accordées au festival. Il assure que, pour l'heure, les artistes invités répondent plutôt favorablement au nouveau format, « même si on sait depuis le début que ce sera plus compliqué pour les artistes étrangers d'être présents sur le territoire cet été ». Les organisateurs du festival restent désormais en contact avec les services de l'État et les collectivités territoriales pour faire avaliser leur dispositif. Les premières annonces de programmation, elles, devraient tomber d'ici début avril. « Tout le monde est dans les starting blocks. On est assez confiant sur le fait de mobiliser le public. » / MK

Musilac se prononcera bientôt

Rémi Perrier, l'organisateur du festival, a « accusé le coup », mais n'avait pas encore de réponse définitive à donner, mardi 2 mars au matin, sur la bonne tenue du festival, du 8 au 11 juillet prochain : « Nous sommes toujours dans l'étude de la version dégradée proposée par la ministre. Elle nous conduirait à réduire notre programmation, mais, avant de nous prononcer, on veut aller au bout de cette idée. Cela pose des questions : quid des musiques urbaines ? Quid de l'électro ? Quid du pop rock énergique ? Que se passerait-il si certains se lèvent pendant un concert, simplement pour montrer qu'ils vivent le truc ? » En situation normale, Musilac peut accueillir jusqu'à 30 000 personnes debout et, sauf exception, n'en reçoit jamais moins de 20 000 simultanément. Du côté des artistes, Rémi Perrier assure ne pas subir de pression : « Quand on s'est appuyé sur la programmation prévue en 2020 pour créer celle de 2021, certains Anglo-saxons importants se sont désistés. Mais à ce stade, personne d'autre n'a pris position. J'imagine que certains groupes n'adhéreront pas au public assis, mais on me laisse encore bosser. C'est vrai au-delà même de l'artistique, parmi nos partenaires ou nos prestataires. »

Parmi les questions qui se posent encore, lui aussi pointe notamment une incertitude persistante sur les prestations de bar et de restauration sur site : au-delà du manque à gagner économique, il lui est difficile d'envisager accueillir les festivaliers sans offre de cette nature. En tout état de cause, ceux qui viendront seraient regroupés sur un gradin, les concerts se déroulant sur une seule scène. Rémi Perrier s'inquiète de l'absence d'un accompagnement financier de source étatique, si d'aventure Musilac ne pouvait avoir lieu. Il dit s'être rapproché de ses interlocuteurs habituels et notamment de la mairie d'Aix-les-Bains, mais assure n'avoir eu aucun échange et aucun écho d'un possible soutien nouveau venu de l'autorité régionale. En revanche, il a bien noté qu'Emmanuel Macron évoquait la mise en place possible de pass sanitaires… et reste donc en attente d'éventuelles précisions sur ce point. Le chef de l'État a fait mention de cette possible mesure le 25 février, après un débat avec ses homologues européens. / MK

Des dossiers à suivre…

Nous avons tâché de rédiger au plus vite cet article après avoir obtenu des informations de nos interlocuteurs. La situation étant amenée à évoluer de jour en jour, d'autres articles sur le sujet pourraient suivre très prochainement. Nous n'avons évidemment pas encore fait le tour de l'ensemble des rendez-vous festivaliers (musicaux et autres) habituellement programmés au cours de l'été. / MK

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Notes estivales

MUSIQUES | L'équipe du Petit Bulletin a repéré pour vous des événements musicaux qui valent le coup d'être entendus. Comme autant d'idées de sorties pour les jours à venir...

La rédaction | Vendredi 2 juillet 2021

Notes estivales

Musiques actuelles Notes dans le Vercors Configuration à la fois assise et debout cette année : du côté d’Autrans, du 2 au 4 juillet, on attend du beau monde pour la septième édition du Vercors Music Festival ! Des artistes en pleine progression comme Suzane, par exemple, ou des groupes expérimentés dont la musique nous ravit, à l’image de La Rue Kétanou (photo). Pour faire une fête dantesque, on compte aussi sur le côté pin-up assumé des Swingirls ou le look des musiciens de Tigadrine, dont le blues du désert ne cesse d’envoûter les festivals isérois. Vercors Music Festival. À Autrans du 2 au 4 juillet. www.vercorsmusicfestival.com Insolite Et au milieu coule une rivière Des musiques enchanteresses dans un cadre enchanteur (des grottes en pleine forêt, bordées par un torrent et soumises à un microclimat rafraichissant), des frites, des bières « et du thé froid citron gingembre » ? C’est peu o

Continuer à lire

L'Anneau en attendant...

Culture | Les événements organisés en plein air cet été sont longtemps restés incertains. D’où l’idée de la Ville de Grenoble d’en regrouper plusieurs à l’Anneau de vitesse. Une bonne solution ? On a posé la question à quelques-uns des intéressés.

Martin de Kerimel | Mardi 29 juin 2021

L'Anneau en attendant...

Deux soirées complètes et une troisième qui a elle aussi bien fonctionné : le Festival Magic Bus n’a pas à regretter d’avoir dû quitter l’Esplanade pour rallier la scène de l’Anneau de vitesse. Après le premier soir, Damien Arnaud, coordinateur de Retour de Scène, jugeait que le public avait plutôt joué le jeu des consignes sanitaires. « Cela a fonctionné en bonne intelligence, dans une douce euphorie. » De quoi anticiper positivement le second événement confié à l’association cet été : le Cabaret frappé, du 16 au 20 juillet. Et même si ce n’est pas comparable – cette fois, on parle de concerts gratuits et sans doute de spectateurs autorisés à rester debout. Et 2022 ? Il est trop tôt pour dire si Retour de scène voudra revenir à l’Anneau de vitesse : « Cela pose question. On se dit que la volonté de la Ville n’est pas forcément de s’y installer durablement et l’Esplanade, elle, pourrait être en travaux. Les discussions se poursuivent. » Et la cohabitation entre associations ? « L’idée est bonne et, pour en avoir parlé avec d’autres organisateurs d’événements ailleurs en France, c’est assez rare pour être souligné. Après, c’est bien aussi que chacun

Continuer à lire

Stracho Temelkovski : « Je suis allé vers des influences plus urbaines »

ACTUS | Musique. Après le bon accueil de son premier album, le musicien grenoblois va remonter sur scène lors de la première soirée du festival Magic Bus, aux côtés du Student Groove Orchestra, le 17 juin. Un rendez-vous qu’il anticipe avec beaucoup de plaisir, comme il nous l’a expliqué il y a quelques jours.

Martin de Kerimel | Lundi 14 juin 2021

Stracho Temelkovski : « Je suis allé vers des influences plus urbaines »

Tu vas participer à la première soirée du festival Magic Bus. On imagine que ce sera avec joie… Oui, je suis content. Grenoblois, c’est vrai que j’ai plutôt eu tendance à voyager loin de ma terre natale. Revenir y jouer me fait vraiment plaisir. Habituellement, je tourne un peu dans les réseaux musiques du monde et jazz et, cette fois, on est un peu dans un dispositif de musiques actuelles. Pour ce concert qui m’associe avec le Student Groove Orchestra (SGO), on va bien sûr retrouver mon identité musicale, mais ce sera aussi un moment particulier avec cet ensemble plein de jeunesse et de talent. Jouer comme ça, avec un gros son et en extérieur, ça a quelque chose d’assez excitant ! On dit que ta musique n’a pas de frontières. Cela te paraît juste ? Absolument. Je le revendique ! Tu parles de tes origines macédoniennes. Il y a de cela aussi, dans tes compos ? Oui : un côté viscéral et rythmique, ainsi qu’une manière d’improviser, mais je ne retiens pas l’aspect traditionnel de la musique macédonienne. Je ne suis pas porte-drapeau et me méfie des récupérations. Je suis heureux d’êt

Continuer à lire

Grenoble : la Ville se positionne

Été culturel | On savait déjà que, pour son édition 2021, le Festival Magic Bus allait quitter l’Esplanade et rejoindre l’Anneau de Vitesse. La Ville de Grenoble a confirmé, vendredi 30 avril en fin de matinée, qu’elle prévoit d’autres événements culturels sur le site. Premiers détails.

Martin de Kerimel | Vendredi 30 avril 2021

Grenoble : la Ville se positionne

Bis… ou ter repetita : l’été dernier, après plusieurs mois de confinement, la Ville de Grenoble témoignait d’une intention d’accompagner le rebond de la culture, en programmant une "saison" d’événements en plein air, déclinée en quatre programmations de quinze jours et 188 propositions différentes (pour 214 levers de rideau). Plus tard, au début de cette année, elle a récidivé avec les Éclats de culture, une mini-série d’événements extérieurs organisée le 14 janvier, dans chacun des secteurs de la ville. Et voilà que l’on nous annonce pour le début de l'été « une programmation culturelle et festive », adaptée aussi aux normes sanitaires. Avec plusieurs partenaires locaux du monde culturel, la Ville travaille à la mise en place d’une scène à l’Anneau de Vitesse du parc Paul Mistral. Jusqu’à 1000 personnes devraient pouvoir trouver place autour de cette structure éphémère. « Y seront accueillis, du 17 juin au 9 juillet : le Festival Magic Bus, une programmation de la Bobine, une soirée exceptionnelle proposée par la MC2 et le Festival du Film Court en Plein Air, indique un communiqué. Cette scène sera aussi le théâtre de l’édition exception

Continuer à lire

Magic Bus : l’espoir demeure

ACTUS | L’association grenobloise Retour de Scène n’a pas encore de certitude absolue, mais Damien Arnaud, son coordinateur, confirme qu’elle n’a pas renoncé à l’organisation de son festival. On en sait même (un peu) plus.

Martin de Kerimel | Jeudi 15 avril 2021

Magic Bus : l’espoir demeure

Patience… c’est le mot d’ordre à suivre pour qui voudrait des infos détaillées sur la vingtième édition du festival Magic Bus. Quelques nouvelles fraîches (et a priori rassurantes) sont cependant tombées mercredi 14 avril. L’équipe de Retour de Scène n’a pas renoncé : elle travaille toujours « à proposer une 20e édition adaptée pour concilier concerts et précautions sanitaires. » Rappel : au tout départ, Magic Bus 2021 était prévu du 6 au 8 mai. Les dates ont changé, mais le ton du moment n’en est pas moins positif : « Nous fixons actuellement les derniers détails de la configuration définitive et pourrons vous annoncer la programmation d’ici la fin du mois d’avril. Nous espérons de tout cœur pouvoir vous retrouver pour cette 20ème édition du 17 au 19 juin 2021. » Retour de Scène aimerait pouvoir annoncer au moins une tête d’affiche nationale, en complément des groupes locaux attendus. Contacté au téléphone jeudi 15 avril au matin, Damien Arnaud, coordinateur de l’association, reste prudent. « C’est presque heure par heure que cela se joue. On attend aussi des nouvelles de notre Syndicat des musiques actuelles », admet-il. Sans cer

Continuer à lire

Musilac tombe à l’eau

Festival | La nouvelle est tombée vendredi 2 avril, à midi pile : l’édition 2021 du festival, censée se dérouler du 8 au 11 juillet, est complètement annulée. Un terrible coup d’arrêt pour un événement qui va connaître une seconde année blanche consécutive.

Martin de Kerimel | Vendredi 2 avril 2021

Musilac tombe à l’eau

Quel choc ! C’est officiel : il n’y aura donc pas de Musilac pour animer les soirées du début de l’été prochain. La longue incertitude qui planait sur l’événement a pris fin vendredi 2 avril, à l’heure du déjeuner. On savait évidemment que la jauge limitée à 5 000 personnes, assises et distanciées, compliquait sévèrement l’organisation du festival, de même que la probable impossibilité d’y proposer une offre de buvette et de restauration – la source habituelle d’une bonne partie des recettes utiles. Un sondage laissait entendre que le public restait solidaire avec l’équipe, mais réfractaire à une formule de ce type. C’est-à-dire prêt à accepter des contraintes, mais presque unanimement hostile à l’idée d’un festival assis. Une étude était cependant encore en cours pour valider (ou non) la tenue d’un événement sous une autre configuration. Désormais, c’est sûr : rien ne sera possible. « La situation intenable pour nous » Les organisateurs se sont expliqués par le biais d’un communiqué : « Comme il y a un an, trop de choses sont contre nous : la situation sanitaire, tout d’abord, qui reste l’essentiel et dont nous comprenons bien à quel point elle est dif

Continuer à lire

Remobilisation festivalière

ACTUS | Vie culturelle / Les très lourdes conséquences de la crise sanitaire ne laissent pas les organisateurs de festivals indifférents. Aujourd’hui, beaucoup réagissent publiquement et témoignent de leur détermination pour 2021. Explications.

Martin de Kerimel | Mardi 8 décembre 2020

Remobilisation festivalière

Agir pour ne pas connaître une deuxième saison blanche consécutive : c’est la volonté de quelque 200 événements musicaux partout en France, qui viennent de cosigner une tribune. Un texte au titre explicite – « Festivals 2021, Pourquoi on y croit ! » – comme pour mieux secouer le cocotier. Le ton est déterminé. Extraits : « En tant qu’organisateurs de festivals, rien ne nous interdit d’y croire. Optimistes de nature, entrepreneurs de métier, nous sommes engagés pleinement dans la préparation de nos prochaines éditions (…). Nos équipes sont déjà au travail. Les artistes se préparent. Le public nous attend ». « Un message positif » Rémi Perrier, le big boss du festival Musilac, prévu du 8 au 11 juillet prochain à Aix-les-Bains, fait partie des initiateurs de cette démarche. « On avait envie de délivrer un message positif, sans pour autant s’abandonner à la politique de l’autruche, indique-t-il. Petits et grands, on est tous touchés et on sait bien que tous les scénarios restent possibles pour l’an prochain, mais on se dit que le pire n’est jamais certain. » D’où cette intention de s’adresser à tous : artistes, public, parten

Continuer à lire

Le Périscope : « On se tient prêt à redémarrer »

Interview | Connu des Grenoblois comme l’organisateur des festivals Holocène et Musée électronique et comme le producteur de tournées de Trois Cafés Gourmands ou de Jérémy Frérot, Le Périscope a lui aussi vu son activité fortement déstabilisée par le covid-19. Sylvain Nguyen, gérant de la structure, nous en dit plus sur qu’elle a vécu et comment elle entrevoit l’avenir.

Nathalie Gresset | Mardi 9 juin 2020

Le Périscope : « On se tient prêt à redémarrer »

« J’ai du mal à mesurer toutes les conséquences que le covid a et aura sur notre activité, constate amèrement Sylvain Nguyen, l’un des deux fondateurs et gérants du Périscope. Le printemps et l’été, nos deux plus grosses saisons en tant que producteur de tournées et organisateur de festivals, sont annulés. Économiquement, c’est évidemment catastrophique. » Reports en cascade, annulations, chômage partiel pour les membres de l’équipe… Comme bon nombre d’acteurs du secteur culturel, l’entreprise grenobloise d’une dizaine de salariés n’est pas épargnée par les répercussions de la crise sanitaire. « Au début du confinement, on avait tout autant de travail car il fallait gérer les reports/annulations, rapatrier le matériel sur la route… Puis ça s’est calmé. Pendant le deuxième mois, on s’est concentré sur la communication envers le public et nos équipes. » Musée électronique reporté, Holocène annulé Côté concerts, Le Périscope a pour l’instant trouvé de nouvelles dates pour la totalité de ses événements. Les prestations de Gauvain Sers et d’Oldelaf prévues en mars à la Belle Électrique ont ainsi été décalées respectivement au 24 septem

Continuer à lire

Rémi Perrier : « Aujourd'hui, je ne peux pas dire si Musilac est annulé ou ne l’est pas »

Festival | Du samedi 11 au mardi 14 juillet devrait se tenir à Aix-les-Bains (Savoie) le festival Musilac, avec des têtes d’affiche françaises et internationales comme PNL, Iggy Pop, Lenny Kravitz, Angèle, -M-, Metronomy, Lomepal, Niska… Sauf que Rémi Perrier, le producteur de spectacle basé à Grenoble qui gère l’événement, ne sait pas si cette dix-neuvième édition pourra avoir lieu. On lui a passé un coup de fil pour en savoir plus.

Aurélien Martinez | Vendredi 10 avril 2020

Rémi Perrier : « Aujourd'hui, je ne peux pas dire si Musilac est annulé ou ne l’est pas »

Pouvez-vous nous dire aujourd’hui si la dix-neuvième édition du festival Musilac aura bien lieu mi-juillet ? Rémi Perrier : Non, car on a plusieurs problèmes. Le premier est que ça va commencer à péter du côté des artistes avant même que le gouvernement français et les préfectures ne se prononcent sur des décisions territoriales. Il y a des Américains, des Anglais, des Africains qui nous disent qu’ils ne seront sans doute pas en Europe cet été, ne sachant pas s’ils seront autorisés à bouger ou, si jamais c’est possible, s’il y aura des avions pour les transporter. Des problèmes concrets pour un organisateur de festival ! Un autre problème, c’est la billetterie : en ce moment, on ne vend quasiment plus de place pour Musilac, ce qui est aisément compréhensible. Mais ce qu’on ne vend pas maintenant, on sait que ce sera irrattrapable pour la suite. Si suite il y a… Vous semblez donc vous préparer à une annulation… À mesure que des festivals s’annulent autour de la France – Glastonbury, Bayreuth, Roskilde… –, je ne vois pas comment un préfet ou un gouvernement autoriseraient des rassemblements

Continuer à lire

Holocène 2019 : notre sélection d'artistes à découvrir à Alpexpo

Festival | Pour sa troisième édition, le festival Holocène fait déjà peau neuve sur les questions de format et d'accueil du public (lieu unique avec un Alpexpo revisité en trois scène, vendredi 18 et samedi 19 octobre). Reste le nerf de la guerre : la programmation. La preuve par 7.

Stéphane Duchêne | Mardi 15 octobre 2019

Holocène 2019 : notre sélection d'artistes à découvrir à Alpexpo

Hocus Pocus Voilà le grand retour, on ne sait pour combien de temps, du très culte collectif hip-hop-jazz nantais aux sympathies allègrement west-coast, après pratiquement une décennie d'absence consacrée notamment à des projets parallèles (comme C2C). C'est à Holocène qu'HP clôt une tournée des festivals particulièrement remplie. Vendredi à 21h45 Blu Samu Énième incarnation de la Belgian invasion, Blu Samu a déjà été aperçue cet été du côté du Cabaret frappé. La revoici à Holocène aux commandes d'un rap down tempo dont le flow smoothie jusqu'à l'écoeurement n'est pas sans évoquer les atmosphères soyeuses d'une Sade milléniale. Vendredi à 22h45 Lorenzo Bob vissé sur la tête, survet' vintage, flow à la résonance nasillarde, Lorenzo, Empereur du sale et prince du Rien à branler, est à la fois l'incarnation du ra

Continuer à lire

Grenoble : 33 concerts pour un automne musicalement dense et varié

Panorama de rentrée culturelle 2019/2020 | Avec du rock, de la pop, de la chanson, du rap, du jazz, voire tout ça à la fois. Et à Grenoble comme dans l'agglo bien sûr.

La rédaction | Mercredi 18 septembre 2019

Grenoble : 33 concerts pour un automne musicalement dense et varié

Shake Shake Go C'est entre le live et l'infiltration d'internet que le groupe franco-gallois mené par Poppy Jones et Marc Le Goff s’est révélé, à force de tournées aux côtés de pointures comme James Blunt et Rodrigo y Gabriela et par la grâce d'un tube qui fit exploser leur notoriété à travers le monde – la ballade England Skies (2015), tête des charts digitaux, synchro en séries et dans la pub. Quelques mois plus tard sort l'album All in Time auquel succède l'an dernier Homesick mené par un autre single, beaucoup plus rock, Dinosaur. Le formatage est là et bien là mais la formule (on pense à des Lumineers avec une voix féminine) tape toujours dans le mille, mettant d’accord, en plus du public, une partie de la presse, des Inrocks au Figaro – qui sont pourtant rarement d'accord. À la Source jeudi 26 septembre Xavier Machault & Martin Debisschop Jamais à cours de projets, Xavier Machault s'

Continuer à lire

Vercors Music Festival : nos quatre coups de cœur

Festival | En dépit de sa jeunesse (c'est sa 5e édition), le Vercors Music Festival sait déjà attirer les grands noms autour d'une ligne qui mêle le populaire et la découverte, l'exploration de la chanson française et l'expression multiculturelle et multigenre. En marge des Zaz, Grand Corps Malade, Sanseverino, Gauvain Sers et Ibrahim Maalouf, petite sélection de (nos) choix à découvrir entre le 4 et le 7 juillet à Autrans.

Stéphane Duchêne | Mercredi 19 juin 2019

Vercors Music Festival : nos quatre coups de cœur

Djazia Satour C'est devenu une tarte à la crème que d'accommoder la ou les musiques des origines à la sauce pop. Tout autant que de faire l'inverse. Le fait est que cela donne souvent un résultat absolument envoûtant. D'où vient que cela est particulièrement vrai avec la musique traditionnelle algérienne (de Rachid Taha à Imarhan) ? On ne sait guère... Mais c'est cette alchimie gracile que la Grenobloise Djazia Satour obtient sur ses disques, à commencer (pour ainsi dire) par le dernier, Aswât, où le blues se mêle au chaâbi, le banjo à l'oud, et l'esprit de conquête western à la mélancolie orientale. Où l'on a parfois l'impression que le Mississippi se jette dans la Méditerranée. Vendredi 5 juillet à 20h The Blue Butter Pot "Dis petit

Continuer à lire

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

Festival | Ailleurs, il y a Rock en Seine, les Eurockéennes, les Vieilles Charrues ou le Main Square. En Auvergne-Rhône-Alpes (à Aix-les-Bains, en Savoie, pour être précis), il y a Musilac, son lac (donc), ses milliers de festivaliers et ses quatre jours de programmation bourrés jusqu'à la gueule. Revue au jour le jour.

Stéphane Duchêne | Mardi 18 juin 2019

Musilac au jour le jour (et avec, comme toujours, du lourd)

11 juillet : Les enfants terribles S'il fallait tenter de donner un semblant de cohérence à cette soirée d'ouverture de Musilac, on la placerait sous le signe des golden boys (and girls), puisque l'on verra se succéder sur les scènes du festival les jeunes stars montantes que sont l'électro-explorateur Thylacine, le collectif de hip-hop rennais Columbine, le rock sans voyelle de la révélation MNNQNS et l'énigmatique météore Boulevard des airs. Ajoutez à cela une double fille de en la personne de Lou Doillon, le sidekick préféré du prince Orelsan qu’est Gringe (dont la carrière musico-cinématographique décolle en flèche), l'acteur le plus punk d'Hollywood (Jared Leto avec son groupe Thirty Seconds to Mars – pluie d'évanouissements à prévoir) et l'idole hip-hop US Macklemore. On peut alors se demander ce que le totem 90's Garbage fait au milieu de ce

Continuer à lire

Qui es-tu le Périscope ?

ACTUS | Zoom sur la société grenobloise qui organise cette première édition du festival Musée électronique.

Nathalie Gresset | Jeudi 13 juin 2019

Qui es-tu le Périscope ?

Avec l’entrée en piste de la première édition du festival Musée électronique, voilà un bon prétexte pour s’intéresser de plus près à la structure derrière la programmation de l’événement : le Périscope. Fondée en 2001 par Sylvain Nguyen et Alexandre Aujolas et aujourd’hui implantée sur le cours Berriat, la société grenobloise d’une dizaine de salariés a deux missions principales : la production de tournées d’artistes grand public et indépendants, et, depuis trois ans, l’organisation de festivals dans la région. « On ne fait pas seulement du booking. Les artistes nous confient leur activité concert du début à la fin. On les aide à développer leur spectacle, à recruter les équipes techniques et à trouver des lieux de diffusion. On construit une relation de proximité avec eux en essayant de comprendre leur essence afin de la reproduire sur scène » explique Sylvain Nguyen. Cette structure dotée « d’un fort es

Continuer à lire

Musée électronique : électro en vue

Festival | Et un nouveau festival grenoblois, un. Organisé par la société de production grenobloise le Périscope, il s’appelle Musée électronique, et sa première édition aura lieu vendredi 14 et samedi 15 juin dans les jardins du Musée dauphinois. Un cadre littéralement splendide (quelle vue !) pour un événement qui se veut « élégant mais pas pédant » avec une programmation riche en grands noms électro français. On détaille tout ça.

Aurélien Martinez | Lundi 10 juin 2019

Musée électronique : électro en vue

Un festival électro organisé de 18h à minuit ? Un choix curieux, mais que le programmateur Robin Direr nous avait expliqué en mars. « C’est une plage horaire intéressante qui permet de toucher un public large, et notamment les jeunes parents qui sortent moins facilement sur des minuit-6h. » Comprendre qu’avec Musée électronique, on ne sera donc pas sur des sons tapageurs ou abrasifs façon gros raout techno, mais plutôt sur une électro-pop dansante et légère. Et qu’on sera face à une programmation peu risquée pour cette première édition, avec des noms (quasiment tous masculins) bien référencés dans le vaste monde de l’électro. Tel, le vendredi soir, le Français Breakbot, que l’on connaît notamment grâce à son tube Baby I’m Yours sorti en 2010 sur le label français Ed Banger – celui de Justice, Cassius, Mr. Oizo, Uffie…. Une petite bombe électro-pop qui rentre instantanément en tête (la télé l’a beaucoup utilisée) du fait, notamment,

Continuer à lire

À plus dans le Magic Bus

Festival | Zoom sur la programmation de la 18e édition du festival prévue du jeudi 23 au samedi 25 mai.

Stéphane Duchêne | Mardi 21 mai 2019

À plus dans le Magic Bus

C'est désormais une formule immuable que propose l'association Retour de scène à l'approche de la 18e édition du festival Magic Bus : deux soirs de concerts à l'air libre sur l'Esplanade réunissant les têtes d'affiche du festival précédés d'une date à l'Ampérage en vue d'honorer la crème de la désormais incontournable Cuvée grenobloise. Où, dans ce cas, l'on pourra se familiariser avec le néo-trip-hop aux horizons élargis d'Aora Paradox, croiser Bleu Tonnerre qui réunit notamment les énergies de "Jose" Dos Santos (à mille lieues de ses Wastemen) et de Jul, ou encore s'enjailler sur le R'n'B laidback de LuLu & Young Seph. Côté Esplanade, les têtes d'affiche du vendredi seront plus familières en les personnes de Soviet Suprem et Shantel & The Bucovina Club Orkestar, pour une soirée à forte résonance balkanique qui mettra également en avant les "folk songs" de Picky Banshees et la cumbia hip-hopisante de Sidi Wacho. Le lendema

Continuer à lire

Musée électronique : « Un festival élégant mais pas pédant »

ACTUS | Le Périscope, producteur grenoblois à qui l'on doit notamment le festival Holocène, proposera mi-juin au Musée dauphinois la première édition de son événement baptisé Musée Électronique. On vous en dit un peu plus.

Aurélien Martinez | Mardi 26 mars 2019

Musée électronique : « Un festival élégant mais pas pédant »

Un lieu splendide à flanc de Bastille avec une vue imprenable sur Grenoble ; une programmation électro classieuse (Agoria, Breakbot, Busy P, Myd…) : pour le lancement de son événement Musée Électronique, le producteur grenoblois Le Périscope, qui organise notamment le festival Holocène (la prochaine édition sera cet automne), a voulu « faire quelque chose d’élégant mais pas pédant » comme nous l’a expliqué le programmateur Robin Direr. « Pour Holocène, on avait commencé à être en contact avec Olivier Cogne, le directeur du Musée dauphinois, dans l’idée de, pourquoi pas, proposer des concerts dans la chapelle du lieu. Mais on n’a pas réussi à organiser ça… On est tout de même restés en lien, comme Olivier Cogne a envie de redynamiser ce musée qui est magnifique, et d'attirer une certaine tranche d’âge qui ne vient

Continuer à lire

Le festival Holocène reviendra bien cette année, mais en octobre

ACTUS | C’est avec une succincte mais sympathique animation (des SMS envoyés entre deux personnes) que le festival Holocène vient d’annoncer sur ses réseaux sociaux (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 28 février 2019

Le festival Holocène reviendra bien cette année, mais en octobre

C’est avec une succincte mais sympathique animation (des SMS envoyés entre deux personnes) que le festival Holocène vient d’annoncer sur ses réseaux sociaux que sa troisième édition est prévue pour les 18 et 19 octobre 2019 : il était temps. Car comme les deux premières avaient eu lieu début mars, beaucoup de monde se questionnait logiquement sur l’avenir d’un festival qui faisait le mort. Un changement de période lié, sans doute (le Périscope, société de production grenobloise aux commandes d’Holocène, n’a pas souhaité répondre à nos questions), à l’arrivée du géant Tomorrowland à l'Alpe d'Huez début mars, soit quasiment sur les mêmes dates que celles de départ d’Holocène, et en plus avec des esthétiques musicales voisines. Et un changement qui démontre que le festival se cherche encore depuis sa création, lui qui

Continuer à lire

Le Vercors Music Festival annonce quatre premiers noms pour cet été

Annonce | Cinquième édition, déjà, pour le (plus si) nouveau festival du coin répondant au doux (et explicite) nom de Vercors Music Festival. Un événement qui a d'emblée (...)

La rédaction | Jeudi 7 février 2019

Le Vercors Music Festival annonce quatre premiers noms pour cet été

Cinquième édition, déjà, pour le (plus si) nouveau festival du coin répondant au doux (et explicite) nom de Vercors Music Festival. Un événement qui a d'emblée aligné les têtes d'affiche, s'assurant ainsi une médiatisation certaine et une place régionale importante (17 500 personnes ont été accueillies l’an passé selon l’organisation). La prochaine édition, prévue du jeudi 4 au dimanche 7 juillet à Autrans (dans le Vercors donc), suit la même logique au vu des quatre noms qui viennent d'être annoncés : la fameuse Zaz (jeudi 4), le trompettiste star Ibrahim Maalouf (vendredi 5), la révélation chanson Hoshi (samedi 6) et les revenants Ogres de Barback (dimanche 7). D'autres noms seront dévoilés les prochaines semaines. La billetterie est déjà ouverte sur

Continuer à lire

Disiz la Peste, High Tone et d'autres seront fin mai au festival Magic Bus

Festival | Du jeudi 23 au samedi 25 mai, ce sera la dix-huitième édition du festival Magic Bus, et la cinquième sur le site (en plein air) de l'Esplanade, devenu son (...)

Aurélien Martinez | Mardi 22 janvier 2019

Disiz la Peste, High Tone et d'autres seront fin mai au festival Magic Bus

Du jeudi 23 au samedi 25 mai, ce sera la dix-huitième édition du festival Magic Bus, et la cinquième sur le site (en plein air) de l'Esplanade, devenu son QG – même si le premier soir, plus découvertes locales, sera à l'Ampérage. Avec, comme chaque année, une programmation variée et festive, qui vient d'être annoncée. Le vendredi, on aura notamment droit au DJ allemand Shantel, accompagné de son Bucovina Club Orkestar ; aux fameux (et potaches) Soviet Suprem, souvent vus dans l'agglo avec leurs chansons en français mais aux accents très russes ; ou encore au collectif cumbia hip-hop Sidi Wacho, emmené par deux ex du feu Ministère des affaires populaires (mais si, écoutez ce gros tube). Le lendemain, la tête d'affiche sera le rappeur Disiz la Peste, que l'on connaît depuis presque 20 ans grâce à son tube

Continuer à lire

Grand bain musical à Musilac

Festival | Vieilles gloires, valeurs sûres, piliers de festoche, jeunes pousses, smoothies de genres et autres étrangetés à découvrir : le festival lacustre Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), va baigner l'été musical d'un éclectisme qui attire les foules comme les amateurs éclairés, jusqu'à les confondre. La preuve avec la programmation détaillée par jour.

Stéphane Duchêne | Mardi 19 juin 2018

Grand bain musical à Musilac

Old Wave le jeudi D'une certaine manière, s'il fallait un hymne en ouverture de cette édition 2018 de Musilac, il pourrait consister en trois bouts de refrains se répondant depuis le fin fond des âges 80 ; quand les uns martèleraient « I Just can't get enough », les autres répondraient « Don't you forget about me » ou « Always the sun ». Car, on l'aura compris, c'est une soirée très marquée "ressac de la new wave" que celle du jeudi, avec Depeche Mode, Simple Minds et The Stranglers – quand bien même les carrières de chacun de ces groupes britanniques n'auraient pas résisté d'égale manière au passage du temps. Pour le reste, on notera que J. Bernardt, transfuge des Belges de Balthazar, remplacera numériquement son collègue Warhaus, présent l'an dernier ce même soir ; que le rock indé répondra présent avec le Stroke Albert Hammond Jr. (le meilleur d'entre eux, sans doute), Findlay et The Mistery Lights ; que les amateurs de bizarrerie en auront pour leur compte avec le black metal-gospel-blues de Z

Continuer à lire

Vu dans le Vercors (Music Festival)

Festival | Entre grande scène payante (le Foyer) et une à entrée libre (le Club), têtes de gondole et têtes chercheuses, le Vercors Music Festival poursuit son intéressante ascension dans le grand cirque des festivals d'été. Sélection de saison à découvrir du vendredi 6 au mardi 10 juillet à Autrans, Isère.

Stéphane Duchêne | Mardi 19 juin 2018

Vu dans le Vercors (Music Festival)

Bigflo & Oli Au Foyer, vendredi 6 juillet à 20h Des rappeurs formés au conservatoire, en France, ça fait mauvais genre, on se méfie. On cherche l'"authentique" d'un Eddy de Pretto greffé à son I-pod, on guette le Booba en eux, Orelsan les évite. Oui, les frérots du flow toulousain Bigflo & Oli souffrent de n'avoir pas l'image de mauvais garçons élevés à Scarface ou aux mixes crasseux. C'est sans doute ce qui les a conduits au sommet des charts français, partisans d'un rap à l'ancienne où la richesse de la rime le dispute à celle des instrus (leur totem : IAM). À force de clichés, le rap hexagonal a fini par faire de la place à ceux qui n'en étaient pas, quitte à leur coller, peut-être injustement, l'étiquette commerciale. En ouverture de leur deuxième album l'an dernier, le duo toulousain règle ses comptes et clame : « Le rap français choqué, il pensait pas nous trouver là / On m'écoute en Suisse, en Belgique, à la Réunion, à Nouméa (…) quand les chiffres sont

Continuer à lire

Magic Bus : « Faire venir les gens aussi bien pour l’état d’esprit que pour l’ambiance du festival »

Festival | Du jeudi 17 au samedi 19 mai, le festival Magic Bus revient à l’Ampérage puis sur l'Esplanade avec une édition encore une fois placée sous le signe de l’éclectisme. Damien Arnaud, directeur de l'association Retour de scène qui organise l’événement, a répondu à trois de nos questions.

Alice Colmart | Mardi 15 mai 2018

Magic Bus : « Faire venir les gens aussi bien pour l’état d’esprit que pour l’ambiance du festival »

Comment définiriez-vous l’identité du festival Magic Bus, et comment a-t-elle évolué au fil des ans ? Damien Arnaud : Magic Bus est né il y a 17 ans, sous l’impulsion de l’association Dynamusic qui souhaitait soutenir financièrement le disquaire grenoblois du même nom engagé sur les artistes locaux. Au début, seuls des artistes locaux étaient invités au festival, puis petit à petit des groupes de notoriété un peu plus nationale se sont ajoutés à la programmation. Depuis 5 ans, c’est l'association Retour de scène qui a pris la relève sur l’organisation. L'idée était de garder l’identité d’origine en y ajoutant notre pâte, avec pour ambition de faire venir les gens aussi bien pour l’état d’esprit que pour l’ambiance du festival. Si le gros du festival aura lieu sur l’Esplanade, une première soirée dédiée à la scène locale est prévue à l’Ampérage… On a choisi l’Ampérage parce que c’est une salle réputée sur Grenoble tout en restant intimiste, ce qui est finalement pas mal pour ces groupes. Et, à terme, on aimerait ramener cette soir

Continuer à lire

Quand Grenoble s’anime avec les beaux jours

GUIDE URBAIN | Le printemps et ses (potentiels) beaux jours sont là. Voici donc un agenda d’événements urbains à vivre en mai et juin. Suivez-nous.

La rédaction | Mercredi 9 mai 2018

Quand Grenoble s’anime avec les beaux jours

Du vélo en veux-tu en voilà Du 14 mai au 10 juin, le vélo sera à l’honneur dans l’agglo grenobloise, au passage de plus en plus vélo-compatible. « Chaque année, Faites du vélo propose durant plus d'un mois une programmation multiple allant de la simple balade en ville à la compétition de sports extrêmes en passant par un escape game géant ou encore une randonnée vélo-botanique. » Notons aussi l’événement Vélopolis qui aura lieu les 19 et 20 mai à l’Anneau de vitesse du parc Paul-Mistral et qui promet d’en mettre plein la vue. Programme complet de la manifestation sur www.faitesduvelo.com. De la musique sur un parking Vendredi 18 et samedi 19 mai, c’est à l’Esplanade de Grenoble que ça se passera, avec le retour du festival Magic Bus. Côté prog, on sera sur des gros noms comme Puppetmastaz, Sergent Garcia ou encore Kumbia Boruka. Et côté ambiance, ce sera comme chaque année : sympathique !

Continuer à lire

Vercors Music Festival : une prog faite de stars, de futures stars et de découvertes

Festival | Zoom sur la quatrième édition du festival prévue du 6 au 10 juillet 2018 à Autrans, dans le massif du Vercors.

Aurélien Martinez | Vendredi 6 avril 2018

Vercors Music Festival : une prog faite de stars, de futures stars et de découvertes

Le Vercors Music Festival, c’est le festival qui monte, qui monte, même si l’équipe qui le dirige l’assure : il « restera à taille humaine ». Pourtant, les têtes d'affiche qu’il nous sort pour sa quatrième édition prévue du 6 au 10 juillet peuvent laisser penser le contraire. Avec French Fuse et, surtout, les jeunes stars du rap français Bigflo & Oli​ le vendredi 6 juillet ; le revenant Keziah Jones, le reggae de Danakil et le dub de High Tone le samedi ; Panda Dub (qui porte bien son nom) et Caballero + JeanJass (deux rappeurs belges) le dimanche ; l’Israélien à la voix de cristal Asaf Avidan et le tango électro de Gotan Project porté par la voix de Catherine Ringer le lundi ; et Juliette Armanet (la révélation de la nouvelle scène c

Continuer à lire

Tomorrowland : les acteurs culturels interpellent la Région

ACTUS | Et notamment le responsable du festival grenoblois Holocène, potentiellement l'un des plus impactés par la décision de Laurent Wauquiez.

Aurélien Martinez | Mardi 20 mars 2018

Tomorrowland : les acteurs culturels interpellent la Région

Comme nous l’expliquions début mars, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et son président Laurent Wauquiez ont annoncé que Tomorrowland, l'un des plus gros festivals électro du monde basé à Anvers, installerait du 13 au 15 mars 2019 une édition hivernale à l'Alpe d'Huez. Et ce avec 400 000 euros de subvention. Une décision à laquelle ont souhaité réagir de nombreux acteurs culturels régionaux évoluant dans les musiques actuelles, via une lettre ouverte publiée vendredi 16 mars sur notre site et largement lue et partagée depuis. À Grenoble, l’un des signataires les plus impactés est le producteur privé le Périscope qui, depuis l’an passé, organise début mars avec la société Allo Floride le festival Holocène, dédié aux musiques actuelles – et donc en partie à

Continuer à lire

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

Festival | Le festival vient d'annoncer une vingtaine de nouveaux noms, qui complètent ceux dévoilés précédemment. On fait le point sur les 40 connus (50 sont attendus).

Aurélien Martinez | Mardi 27 février 2018

Orelsan, Feu! Chatterton, Lomepal et d'autres seront cet été à Musilac

IAM, Franz Ferdinand, Beth Ditto, MC Solaar, Depeche Mode, Deep Purple, Simple Minds, Rone, Indochine, Roméo Elvis, Chloé… On connaissait déjà une partie des artistes qui seront programmés cet été, entre le jeudi 12 et le dimanche 15 juillet, à Aix-les-Bains, face au lac. Mais le festival aimant chaque année tenir son public en haleine, il en garde toujours sous le coude. Son équipe organisatrice vient donc de dévoiler d'autres noms, dont des têtes d'affiche comme : le on-ne-le-présente-plus Orelsan, qui a tout raflé aux dernières Victoires de la musique grâce à son rap simple et basique

Continuer à lire

Et voici la programmation de la 17e édition du festival Magic Bus

MUSIQUES | Rendez-vous à l'Ampérage et, surtout, à l'Esplanade entre le jeudi 17 et le samedi 19 mai.

Stéphane Duchêne | Mardi 6 mars 2018

Et voici la programmation de la 17e édition du festival Magic Bus

Créé en 1999 pour soutenir le disquaire du même nom disparu en 2012, le festival Magic Bus, qui a récemment annoncé sa programmation 2018, a toujours pris soin de promouvoir une scène locale grenobloise assaisonnée de quelques têtes d'affiche pour jouer celles de gondoles et attirer le chaland qui restait à convaincre. L'an dernier, il a même rajouté une date, en amont des deux soirées traditionnellement proposées sur l'Esplanade, pour justement privilégier les artistes locaux. Celle-ci verra cette année une alléchante triplette tout droit tombée de la Cuvée grenobloise ouvrir les hostilités à l'Ampérage avec l'électro-world de Deyosan (un trio clarinette-batterie-sitar sur lequel se posent des machines), le trip-hop noir de No Tearz (photo) et la synth-pop aussi chercheuse que dansante de Spaarks. Parmi les autres locaux présents à Magic Bus, mais cette fois pour les "grandes soirées", il faudra noter ces chers MPL (ou

Continuer à lire

Festival Holocène : quatre soirs quatre ambiances

MUSIQUES | Du mardi 27 février au samedi 3 mars aura lieu dans plusieurs salles de Grenoble et de l’agglomération la deuxième édition du festival Holocène, créé par la société de production grenobloise Le Périscope. Avec un programme varié au possible (au risque de s’y perdre ?) qui enchaîne les têtes d’affiche et les découvertes. On détaille tout ça avant de poser quelques questions au maître d’œuvre de l’aventure.

La rédaction | Mardi 20 février 2018

Festival Holocène : quatre soirs quatre ambiances

Un mardi hip-hop Gros contrastes en perspective pour la date rap du festival. En tête d’affiche, on retrouve ainsi Davodka, MC du XVIIIe arrondissement parisien autoproduit et figure de proue d’une certaine forme de rap français "à l’ancienne", peu médiatisée mais bénéficiant d’une base de fidèles inaliénables. "Kickeur" de premier plan en activité depuis bientôt 15 ans, Davodka, grandi à l’école des "freestyles" et "open-mics", rappe vite et bien, dénonçant les injustices et les tracas du quotidien sur des instrus "boom-bap" traditionnelles construites autour de samples mélancoliques. Pour l’originalité et l’innovation, on repassera, même si en dépit d’une certaine tendance à enfoncer les portes ouvertes dans ses textes, le talent est bel et bien là. À l’opposé du spectre, on retrouve les trois rappeurs suisses Di-Meh, Makala et Slimka, incarnations flamboyantes d’un rap "new-school" électronique et tapageur taillé pour les clubs, entièrement basé sur le charisme, l’énergie et la spontanéité. À vous de choisir votre camp ! DG

Continuer à lire

Six festivals à ne pas louper les prochains mois à Grenoble et aux alentours

Panorama de rentrée culturelle | Zoom sur certaines des grosses manifestations du premier semestre 2018 dans l’agglomération grenobloise. Où il sera question de musique, de spectacles et de rencontres avec des artistes.

La rédaction | Mardi 9 janvier 2018

Six festivals à ne pas louper les prochains mois à Grenoble et aux alentours

Experimenta Du 1er au 10 février Nouveau nom pour la biennale arts-sciences pilotée par l’Hexagone de Meylan (elle s’appelait avant Les Rencontres-i) et nouvelles dates (on passe d’octobre à février), mais ligne directrice toujours la même : favoriser la rencontre entre artistes, scientifiques et spectateurs. Avec, pour cela, un (passionnant) salon de trois jours fait d’installations artistiques, de performances, de conférences… ; et bien sûr de nombreux spectacles (comme Digital Vaudou – photo) dans plusieurs salles de l’agglo qui vont matérialiser de différentes formes (de la plus abstraite à la plus poétique par exemple) ce noble dessein. Holocène Festival Du 27 février au 3 mars « Le maximum de styles musicaux possibles » : tel est le mantra, édicté dès sa première édition l'an dernier par le festival Holocène, organisé par le producteur grenoblois le Périscope. Une promesse respectée, c'est bien le moins qu'on puisse dire, tant Holocène compte, réparties

Continuer à lire

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

Noël | Noël approchant à grands pas, voici notre traditionnelle sélection de cadeaux immatériels. Soit des concerts et des spectacles dont il reste des places (on s’en est assuré) et qui, lors du déballage des paquets, vous placeront pour sûr du côté de celles et ceux qui refusent ce monde matérialiste-capitaliste et qui préfèrent offrir des émotions vivantes – même si bon, une tablette, ça peut toujours faire plaisir.

La rédaction | Mardi 5 décembre 2017

Notre sélection de places de spectacle et de concert à mettre sous le sapin

Pour les cinéphiles qui n’ont rien contre aller de temps en temps au théâtre Créé cet automne, le spectacle Festen de Cyril Teste est l'une des claques théâtrales de l'année, justement parce que c'est plus que du théâtre. Qualifié de « performance filmique » par son metteur en scène, c'est l'adaptation sur le plateau du fameux film Festen de Thomas Vinterberg sorti en 1998 sur une réunion de famille qui part en vrille du fait de la révélation d’actes terribles commis par le père il y a des années. Un récit anxiogène à l'écran, qui se déploie sur scène dans une scénographique immense… et sur un écran retransmettant des images tournées en direct, notamment derrière le décor. Remarquable. Festen À la MC2 du mardi 23 au samedi 27 janvier De 10€ à 25€ Pour celles et ceux que le burlesque n’effraie pas, bien au contraire Le théâtre, ce n'est pas que des spectacles bavards et longs. C'est aussi des propositions sans paroles au potentiel comique incroyable, dans la

Continuer à lire

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

Festivals | La billetterie des deux festivals ouvre le vendredi 1er décembre

Aurélien Martinez | Mardi 28 novembre 2017

Musilac (en juillet) et Musilac Mont-Blanc (en avril) dévoilent une partie de leur programmation

L’hiver n’a même pas encore débuté que le festival Musilac, prévu du jeudi 12 au dimanche 15 juillet à Aix-les-Bains (Savoie), pense déjà à notre été en lâchant les premiers noms de sa prog. Si l’on savait que les fameux Depeche Mode seraient de la partie le jeudi, on vient d’apprendre que l’on pourra croiser le même jour, face au lac, deux autres vétérans du rock (au sens large) britannique : Simple Minds et The Stranglers. Le vendredi sera aussi rock avec les légendaires Deep Purple, voire blues-rock avec les Anglais de The Temperance Movement. Le samedi sera pour l'instant plus éclectique entre les vétérans d’Indochine, l’électro planante de Rone, la plus brute

Continuer à lire

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

Festival | Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le (...)

Sébastien Broquet | Mardi 7 novembre 2017

Depeche Mode, première tête d'affiche de Musilac 2018

Premier nom annoncé par le festival Musilac (à Aix-les-Bains du jeudi 12 au dimanche 15 juillet) et ça claque : Depeche Mode sera sur l'esplanade du lac le jeudi 12 juillet 2018 ! Ce sera dans le cadre de ce qui ressemble fort à une tournée des festivals majeurs de l'été, puisque le groupe anglais sera aussi aux Vieilles Charrues, au festival Beauregard ou encore au Main Square. L'occasion de présenter leur récent et 14e album, Spirit. Joli coup qui va booster d'emblée les ventes de tickets (ouverture de la billetterie le 1er décembre) et faire saliver en attendant le 28 novembre prochain où de nouveaux noms seront dévoilés.

Continuer à lire

Un été musical… et gratuit

Les temps forts de l'été | L’été, les musiciens sortent des salles de concert obscures pour aller jouer à l’air libre, sous le soleil exactement. Zoom sur quatre possibilités pour en voir de près, à Grenoble ou juste à côté, et tout ça sans se ruiner.

Aurélien Martinez | Mardi 4 juillet 2017

Un été musical… et gratuit

Le Cabaret frappé Du 15 au 20 juillet Si vous ne le savez pas encore, c'est que vous ne nous lisez jamais parce qu'on l'a déjà évoqué 1000 fois. Mais puisqu’on est sympa et que, surtout, on est dans des pages sur les temps forts de l'été, on en remet une couche : depuis l'an passé, à la demande de la Ville de Grenoble qui pilote l'événement, le festival musical le Cabaret frappé est 100% gratuit. Du coup, la scénographie du Jardin de Ville, où se déroule le festival, a judicieusement été repensée autour d'une grande scène à ciel ouvert (fini le chapiteau-étuve) devant laquelle on a de la place pour s’ébrouer. Et, à côté, l'espace bar a été agencé sous le kiosque de façon à pouvoir profiter aussi bien de la musique que de ses potes. Vraiment bien. Pour la prog, on la détaille ici. Mais sachez déjà qu’en bons chenapans que nous sommes, le lundi 19 juillet nous excite vraiment !

Continuer à lire

Le Vercors Music Festival côté coulisses

Festival | « La création du Vercors Music Festival est née d’une double opportunité. Je savais que le réseau Spedidam [une société de perception et de répartition des (...)

Aurélien Martinez | Mardi 20 juin 2017

Le Vercors Music Festival côté coulisses

« La création du Vercors Music Festival est née d’une double opportunité. Je savais que le réseau Spedidam [une société de perception et de répartition des droits des artistes-interprètes – NDLR] était en train de s'agrandir. Et j'étais par ailleurs au courant que la communauté de communes du Massif du Vercors était à la recherche d'un événement culturel pour sa saison d'été. Il m'a semblé important de faire se rencontrer ces deux aspirations. » Voilà comment Jean-Philippe Bruttmann, musicien et surtout programmateur du festival depuis sa création en 2015, nous explique la naissance du Vercors Music Festival. « Le réseau des festivals labellisés "Réseau Spedidam " représente 13 festivals en 2017 sur l'ensemble du territoire français. Pour mettre en œuvre chacun des événements du réseau, une équipe de production accompagne chaque association locale pour développer le projet de A à Z afin d'en faire un événement d'envergure nationale » – extrait du site web dudit réseau, qui a donc pour vocation de voir naître des festivals partout en France, notamment sur les te

Continuer à lire

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

Festival | Phoenix, Ibrahim Maalouf, Jamiroquai, Julien Doré, Two Door Cinema Club, Sting, Texas, Justice, Calypso Rose, Archive, Vianney, Juliette Armanet… Comme chaque année, Musilac aligne les grands noms quatre jours durant. Ce qui ne doit pas faire oublier les autres, plus discrets, moins bankables… Tour d’horizon jour par jour de ce que l’on découvrira à Aix-les-Bains entre le 13 et le 16 juillet.

Stéphane Duchêne | Mardi 20 juin 2017

Musilac : des stars comme s’il en pleuvait

Amplitude sonique le jeudi Ça commence fort Musilac le 13 juillet, et tous azimuts avec ça. De Juliette Armanet, la nouvelle petite fiancée des branchés, à l'alien sud-af' Die Antwoord (que ces mêmes branchés aiment pour de toutes autres raisons) ; de la pop variété joueuse de Lulu Gainsbourg (comme Armanet, on aime ou on déteste) aux hardos australiens d'Airbourne, en passant par le rap engagé de Kery James : il va y avoir dès le premier jour de l'amplitude thermique et sonique sur les bords du Lac du Bourget. Or on est loin du compte si l'on n’ajoute pas aussi l'électronicien teuton tout en délicatesse Fritz Kalkbrenner – délicatesse partagée par le duo Paradis, même si leur électronique empreinte des chemins plus pop. Reste que le gros des troupes est lui, ce soir-là, résolument pop rock : pop dansante chez Two Door Cinema Club, schlass comme jamais chez

Continuer à lire

Festival Magic Bus : de tout pour faire un monde

Festival | Pour sa seizième édition, le fameux festival grenoblois étend sa programmation sur trois jours, sans dévier pour autant de la ligne éditoriale – conviviale et consensuelle – sur laquelle il a bâti son succès et sa réputation.

Damien Grimbert | Mardi 16 mai 2017

Festival Magic Bus : de tout pour faire un monde

Selon le point de vue où l’on se place et l’approche que l’on défend, il serait potentiellement facile de hausser les sourcils à la vision de la programmation de cette nouvelle édition du festival Magic Bus. Après tout, l’immense majorité des groupes qui la composent se sont déjà produits à de nombreuses reprises à Grenoble, et ses têtes d’affiche partagent pour la plupart le même lustrage sonore bien propre, du genre à ne surtout pas effaroucher l’auditeur lambda peu friand de voir ses repères perturbés par la moindre aspérité sonore. On pourrait jouer les puristes donc, défenseurs farouches et acharnés de formes musicales plus instables, plus radicales, plus novatrices. Mais ce serait se tromper de combat. D’abord parce que les différentes formations présentées peuvent pour la plupart servir d’étapes intermédiaires, de "portes d’entrée" qui mèneront par la suite les oreilles curieuses vers des univers artistiques plus complexes et ambigus. Ensuite parce que ce serait snober les qualités musicales intrinsèques tout à fait honorables des formations en question, et

Continuer à lire

Magic Bus 2017 : la programmation

Festival | La seizième édition du fameux festival grenoblois se déroulera vendredi 19 et samedi 20 mai, à l’Esplanade. Avec également, nouveauté cette année, une date en amont le jeudi 18 mai à l’Ampérage. On fait le point – sachant qu’on connaît pas mal d'artistes programmés.

Aurélien Martinez | Mercredi 12 avril 2017

Magic Bus 2017 : la programmation

Vendredi 19 et samedi 20 mai, c’est du côté de l’Esplanade de Grenoble que ça va se passer, et c’est le festival Magic Bus qui régalera avec des invités qui donnent envie. Le vendredi, l’une des têtes d’affiche sera la Brésilienne Flavia Coelho dont on a souvent dit du bien dans ce journal – la preuve lors de son dernier passage en terres iséroises en 2015. Le même soir, on croisera aussi la cumbia agrémentée d’électro de la chanteuse argentine La Yegros (on en parlait ici), la chanson française (très influencée par le monde) du groupe Zoufris Maracas ou encore l’électro-world des locaux Radio Goulash. Le samedi soir,

Continuer à lire

Vercors Music Festival 2017 : des têtes d’affiche en veux-tu en voilà

Festival (en juillet) | Pour sa troisième édition, le festival musical d’Autrans (dans le Vercors, à moins d’une heure de Grenoble) voit encore plus grand. Rendez-vous du vendredi 7 au mardi 11 juillet pour le constater.

Aurélien Martinez | Mercredi 22 mars 2017

Vercors Music Festival 2017 : des têtes d’affiche en veux-tu en voilà

On savait déjà pour Camille, Tryo et Chinese Man. Voilà que l’équipe organisatrice du Vercors Music Festival, nouveau venu dans la cour des manifestations estivales, vient de rajouter quelques gros noms à sa prochaine prog. Dont : la sensation pop française La Femme l’ex Rita Mitsouko Catherine Ringer nos copines d’A-Wa (que l’on adore leur tube Habib Galbi !) les jeunes Français de Radio Elvis

Continuer à lire

Holocène : « Lancer un festival a toujours été un acte audacieux »

Interview | Du jeudi 2 au samedi 11 mars débarque à Grenoble et dans l’agglo un nouveau festival organisé par la société de production Le Périscope. Si l’on se penche sur la (foisonnante) programmation dans un autre article, on s’intéresse ici aux coulisses de cette première édition. Curieux que nous sommes, on a donc rencontré le directeur de cet Holocène pour en savoir plus.

Aurélien Martinez | Vendredi 24 février 2017

Holocène : « Lancer un festival a toujours été un acte audacieux »

Un nouveau festival musical va voir le jour début mars à Grenoble, au moment où certains s’éteignent (pour diverses raisons) comme récemment Rocktambule. Le pari est plutôt risqué ? Son directeur Sylvain Nguyen nous répond, dans ses (beaux) bureaux du cours Berriat : « Lancer un festival a toujours été un acte audacieux, que ce soit pour le milieu culturel associatif comme pour le privé. En même temps, c’est excitant. Après oui, c’est vrai, certains festivals naissent et d’autres s’arrêtent, mais ce sont des cycles et j’en suis désolé. Surtout pour Rocktambule, comme mon associé Alex a participé à la création du festival. Et quand des potes arrêtent, ça fait chier. » Derrière cette nouvelle aventure baptisée Holocène (du nom d’une période interglaciaire et d’une chanson de Bon Iver), on retrouve Le Périscope (de ce même Sylvain Nguyen), tourneur et producteur de concert

Continuer à lire

Vercors Music Festival : Camille, Tryo et d’autres déjà annoncés

Festival | Du vendredi 7 au mardi 11 juillet aura lieu la troisième édition du Vercors Music Festival qui, comme son nom l’indique (presque), a lieu depuis (...)

Aurélien Martinez | Lundi 20 février 2017

Vercors Music Festival : Camille, Tryo et d’autres déjà annoncés

Du vendredi 7 au mardi 11 juillet aura lieu la troisième édition du Vercors Music Festival qui, comme son nom l’indique (presque), a lieu depuis maintenant trois ans à Autrans. Et pour titiller les mélomanes, l’équipe du festival a lâché le nom de quelques artistes que l’on découvrira cet été. Certains donnent très envie, à l’image de la chanteuse Camille (mardi 11 juillet) qui signera son grand retour six ans après son fabuleux Ilo Veyou. Elle défendra sur scène son nouvel album qui devrait sortir au printemps – elle le dévoilera fin avril au Printemps de Bourges. On croisera aussi à Autrans les beatmakers martiaux de Chinese Man (vendredi 7 juillet) ou encore les légendaires Tryo (lundi 10 juillet), toujours Vent debout, du nom de leur dernier album. D’autres artistes seront annoncés les prochaines semaines. À noter que la billetterie est déjà ouverte sur le site d

Continuer à lire

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

Festival | Rendez-vous du jeudi 13 au dimanche 16 juillet à Aix-les-Bains (Savoie) pour les quinze ans du fameux festival.

Aurélien Martinez | Lundi 20 février 2017

Musilac 2017 : et voici onze nouveaux noms

Sting, Jamiroquai, Justice, Phoenix, Calypso Rose, Ibrahim Maalouf, Die Antwoord, Fritz Kalkbrenner, Archive, Julien Doré, LP, Vianney, Kery James, The Lumineers… Depuis plusieurs semaines, l'équipe de Musilac livre au compte-gouttes la liste des artistes qui seront à l'affiche de l'édition des 15 ans (liste complète en bas de cet article). Nouvelle livraison avec onze noms : Le fameux groupe Texas, mené par la Britannique Sharleen Spiteri La légende électro française Vitalic La jeune Britannique Birdy, très indie pop / folk Le Frenchy Lescop, simili Étienne Daho que l'on avait découvert dans La forêt Les rockeux fougeux (et made in France) de

Continuer à lire

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

Festival | 2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu (...)

Aurélien Martinez | Mardi 17 janvier 2017

Jamiroquai, de retour, sera cet été au festival Musilac

2017 marquera le potentiel retour au premier plan de Jamiroquai : un groupe anglais au son funk & co mené par le chanteur Jay Kay qui a connu la gloire au milieu des années 1990 avec des tubes comme Cosmic Girl ou Alright. Une volonté de retour que l'on a pu constater ce lundi 16 janvier avec le dévoilement d'un teaser annonçant Automaton, un nouvel album prévu pour la fin mars, six ans après le précédent (accueilli avec froideur). Qui dit nouvel album dit donc tournée pour le promouvoir. Bonne nouvelle : elle passera par Aix-les-Bains le dimanche 16 juillet dans le cadre du festival Musilac – qui, on le rappelle, a déjà dévoilé une bonne partie de ses têtes d'affiche, et il y en a des attrayantes (Justice, Phoenix, Calypso Rose, Julien Doré, Archive, Ibrahim Maalouf, …). La billetterie est déjà ouverte.

Continuer à lire

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

Festival | En véritable maîtresse du teasing, l’équipe du festival (qui aura lieu du 13 au 16 juillet à Aix-les-Bains) continue de lâcher des noms quand bon lui semble, histoire de ravir tous les publics – et de maintenir l'attention. On fait le point sur les dernières têtes d’affiche qui viennent d’être annoncées.

Aurélien Martinez | Dimanche 18 décembre 2016

Musilac 2017 : encore des nouveaux noms (dont des grands)

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue d'être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Justice, Sting, Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Mais on n'avait pas encore tout entendu, loin de là... Avec la nouvelle annonce que vient de faire le festival, c’est ni plus ni moins que dix noms qui viennent de se rajouter. Parmi eux, l’immense (et très populaire) trompettiste Ibrahim Maalouf, qu’on avait mis en une du PB début décembre lors de son dernier passage grenoblois ; l’ex-Birdy Nam Nam Pone dont on pense le plus grand bien comme on l’écrivait en novembre ; le petit prince de l'électro (il est né en 1999 !) dont tout le monde parle Petit Biscuit ; le (presque) tout aussi jeune (1996) DJ Kungs ou encore

Continuer à lire

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

MUSIQUES | Rendez-vous du 13 au 16 juillet à Aix-les-Bains (Savoie)

Aurélien Martinez | Lundi 12 décembre 2016

Musilac 2017 : Justice et Sting viennent grossir l'affiche des 15 ans

La prog des quinze ans du festival Musilac, qui durera cette année quatre jours, continue à être dévoilée au compte-gouttes. On savait déjà pour Phoenix, Die Antwoord, Archive, The Lumineers, Calypso Rose et Vianney. Deux nouveaux noms se rajoutent. D'abord les producteurs de tubes à la pelle (D.A.N.C.E., Never Be Alone...) Justice, dont le nouvel album vient de sortir. Et le on-ne-le-présente-plus Sting. Pour savoir qui passe quel jour, c'est sur le site du festival que ça se passe.

Continuer à lire

Notre sélection de concerts et spectacles à offrir à Noël

ACTUS | Comme chaque année en décembre, tout le monde se demande quoi mettre à qui sous le sapin. Laissons à nos confrères les suppléments en papier glacé vantant les mérites de produits high-tech capables de vider un porte-monnaie en deux secondes et autres biens de consommation qui en jettent une fois le papier déballé mais n’ont plus aucune utilité dès le 26 décembre, et optons pour une sélection 100% immatérielle à base de spectacles et de concerts. C'est cadeau !

La rédaction | Mardi 6 décembre 2016

Notre sélection de concerts et spectacles à offrir à Noël

Jeff Mills Pour les vétérans de l’électro Jeff Mills ? Une véritable légende de la musique électronique, à la fois technicien hors pair, artiste inspiré et figure historique de la scène techno de Détroit. Avec sa création atypique de 2014 baptisée Planets, il a réinterprété l’une des partitions les plus célèbres du répertoire symphonique classique (Les Planètes de l’Anglais Gustav Holst, composée il y a un siècle) pour un voyage dans le système solaire (d’où le titre) en dix mouvements. Et autant (voire plus) d’émotions, comme « le mélange du classique et de la musique électro produit toujours des résultats inattendus » selon lui. On le croit sur parole. À la MC2 vendredi 31 mars De 10 à 29€ ______ Julien Doré Pour les amateurs de chanson française à tendance hipster On a toujours regardé avec intérêt Julien Doré, même s’il y a toujours eu un petit quelque chose en lui qui ne nous convainquait pas totalement – son personnage de dandy adepte des références

Continuer à lire

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

Festival | « À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son (...)

Aurélien Martinez | Vendredi 25 novembre 2016

Musilac 2017 : un jour de plus et déjà quelques (beaux) noms côté prog

« À l’occasion de nos 15 ans, nous avons décidé de faire la fête plus longtemps ! » Cet été, le fameux festival situé à Aix-les-Bains célébrera donc son anniversaire sur quatre (et non plus trois) jours, comme annoncé ce vendredi sur Facebook. Rendez-vous du jeudi 13 au dimanche 16 juillet, toujours en face du lac savoyard. Si l’ensemble de la programmation n’a pas encore été dévoilé (elle le sera au fur et à mesure), on a déjà quelques noms qui donnent très envie – en vrac, les tubesques Phoenix, les Sud-Africains de Die Antwoord, les légendaires Archive et Lumineers, la reine Calypso Rose (photo) ou encore le frenchy

Continuer à lire

Holocène : un nouveau festival à Grenoble

MUSIQUES | Les festivals meurent (Rocktambule dernièrement) mais naissent aussi. Du 2 au 11 mars 2017 aura ainsi lieu la première édition du festival Holocène, piloté par (...)

Aurélien Martinez | Mardi 22 novembre 2016

Holocène : un nouveau festival à Grenoble

Les festivals meurent (Rocktambule dernièrement) mais naissent aussi. Du 2 au 11 mars 2017 aura ainsi lieu la première édition du festival Holocène, piloté par le Périscope, producteur grenoblois de concerts. Son axe ? La musique, avec tous les genres – Fréro Delavega, General Elektriks, Étienne de Crecy, Magma… Et si l’aventure débutera par un gros week-end au Summum et à Alpexpo, Holocène ira ensuite dans plusieurs (plus petites) salles de l’agglo, pour un budget global aujourd’hui chiffré entre 600 et 800 000 euros. On en reparle en temps voulu.

Continuer à lire

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

Portrait | Alors que la quinzième édition de Musilac aura lieu du 8 au 10 juillet à Aix-les-Bains, on a rencontré le promoteur local Rémi Perrier, à l’origine du festival comme de tout un tas de spectacles à Grenoble et ailleurs. Un métier de l’ombre qu’il nous dévoile dans ses locaux, les pieds sur le bureau et la clope au bec. Magnéto.

Aurélien Martinez | Dimanche 3 juillet 2016

Rémi Perrier, le chef d’orchestre de l’ombre

« Je suis très bien dans l'ombre. Il n'y a d'ailleurs pas forcément intérêt et pertinence à ce que le spectateur lambda – et lambda dans ma bouche ce n'est pas péjoratif – me connaisse. » Voilà ce que nous dit d’emblée le « promoteur local » (c’est ainsi qu’il définit son métier) Rémi Perrier, personnalité phare de la scène culturelle grenobloise qui organise de nombreux concerts et spectacles à Grenoble et ailleurs – si la « tour de contrôle est à Grenoble », sa zone de travail s’étend sur Rhône-Alpes-Auvergne, la Bourgogne et la Franche-Comté. Mais au fait, c’est quoi un promoteur local ? « Quand je réponds à des gens sur ce qu'est mon métier, j'aime bien dire que tout commence à la première affiche collée, au premier billet vendu, et va jusqu'à la dernière porte du dernier camion qui se referme à cinq heures du matin sur le parking de la salle. C'est un métier qui englobe tous les domaines indispensables à la bonne tenue d'un spectacle ou d'un concert. » Un métier « passionnant » qu’il exerce depuis plus de trente ans, et qui place sa société RPO comme un i

Continuer à lire

Vercors Music Festival : les stars prennent le massif

MUSIQUES | Deuxième édition pour la grand raout musical d'Autrans. Rendez-vous du vendredi 8 au lundi 11 juillet, avec pas mal de stars.

Aurélien Martinez | Mardi 28 juin 2016

Vercors Music Festival : les stars prennent le massif

Nouveau venu dans la galaxie des festivals isérois, le Vercors Music Festival a annoncé la couleur dès sa première édition en 2015 : ici, les grosses têtes d’affiche sont chez elles. Pour cette deuxième édition, toujours pensée par le guitariste Jean-Philippe Bruttmann, on retrouvera donc à Autrans des noms porteurs (et potentiellement sources d’affluence – le nerf de la guerre des festivals de l’été), aussi bien nationaux qu’internationaux, comme Selah Sue, Charlie Winston, La Yegros ou encore Deluxe. Côté chanson française, on aura droit à l’éternel Hubert-Félix Thiéfaine, au plus passionnant qu’il n’en a l’air Alex Beaupain ainsi qu’à la petite nouvelle (enfin, plus tant que ça depuis le temps) L alias Raphaële Lannadère. Et on est contents de retrouver le groupe Dionysos, qu’on avait un peu perdu depuis son grandiose Western sous la neige en 2002. Il revient avec un très fort Vampire en pyjama, porté par un Mathias Malzieu en pleine renaissance, autant artistique que personnelle (il sort d’une grave maladie). «

Continuer à lire