Baladez-vous dans les campagnes

ESCAPADES | Les produits de qualité et de saison sont aux portes de Grenoble. Petite révision des fondamentaux les 5 et 6 juin prochains avec l’opération "Prenez la clé des champs", une forme de road-trip à la découverte des fermes iséroises. N’oubliez pas votre panier.

Jérémy Tronc | Mardi 18 mai 2021

Photo : DR


Que celui qui n'a jamais acheté de courgettes des Pays-Bas ou des prunes du Chili en plein hiver jette la première tomate. Non-sens, parmi tant d'autres, de notre société de consommation, validé au quotidien par nos actes d'achat. Il est important de redonner plus de place aux productions locales et de redécouvrir les potentialités de notre territoire. Les enjeux sont nombreux : autonomie alimentaire, résilience, préservation des territoires et de la nature, et maintien d'une agriculture locale. L'opération Prenez la clé des champs (www.prenezlacledeschamps.com) est l'occasion de se rapprocher des producteurs locaux. Elle a été créée en 1996 à la demande de fermiers soucieux de dialoguer et de faire découvrir leur métier, et portée par la chambre d'agriculture de l'Isère, suivie de la Savoie et de la Haute-Savoie.

Qualité garantie

Elle a pour but de faire découvrir au public une agriculture de qualité, le maître-mot de ces rencontres au succès incontestable : en 2019, 45 000 personnes se sont déplacées dans les fermes au cours du week-end. Pour cette édition 2021, une quarantaine d'exploitations, regroupées en 13 circuits, seront ouvertes au public. « Malheureusement, c'est une édition un peu réduite cette année. À cause de la Covid, l'opération a été reportée d'un mois et un certain nombre de fermes ne pouvaient plus participer à cause de leurs contraintes : montée en alpage, fauchage des foins, soins aux bêtes, etc. », regrette Sabine Bancillon, conseillère à la Chambre d'agriculture de l'Isère. Chacune des fermes participantes a préalablement été sélectionnée sur des critères définis par la Chambre d'agriculture. « Elles sont généralement toutes engagées dans une démarche de qualité, avec des labellisations telles qu'A.O.P, A.B, I.G.P ou la marque Bienvenue à la ferme », explique Sabine Bancillon.

Vous pourrez visiter les fermes avec une grande confiance et l'assurance de trouver de bons produits locaux et le plaisir de découvrir les modes de production de chaque agriculteur. « Nous avons participé à l'opération la première fois en 2012 pour nous faire connaître. Nous venions de nous installer, raconte Marion Rochat, éleveuse de brebis et de chèvres à la ferme du pic Saint-Michel à Lans-en-Vercors. Nous avons continué car nous aimons bien cela. Nous sommes très heureux de parler de notre métier, de répondre aux interrogations de chacun, d'être proches des gens, et les visiteurs nous le rendent bien. Les jours de beaux temps, nous pouvons avoir jusqu'à 2000 visites. C'est une reconnaissance pour notre travail et notre recherche de qualité. Les gens sont souvent admiratifs. » Une transparence totale, une relation de confiance qui s'installe, des produits associant respect des saisons, proximité et qualité, des animaux qui raviront les enfants : Prenez la clé des champs permet de renouer avec le bon sens d'une agriculture locale à taille humaine qui, selon les données récentes, bénéficie d'un regain très net d'intérêt.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Désirs de cinéma

ECRANS | Onzième édition pour Vues d’en face, le festival international du film gay et lesbien qui, chaque année, investit le cinéma le Club. Un évènement incontournable de la vie culturelle grenobloise, qui permet de découvrir une frange souterraine du cinéma contemporain. À découvrir du 13 au 21 avril. La rédaction

Aurélien Martinez | Vendredi 6 avril 2012

Désirs de cinéma

Si l’ambition de Vues d’en face est aussi militante (surtout en cette période électorale où certains politiciens ne sont jamais à court d’arguments ubuesques – exemple : un président-candidat expliquant sans sourciller s’opposer au mariage pour tous dans le but de ne pas « sacrifier notre identité à la mode du moment »), l’idée est avant tout de défendre un certain cinéma préoccupé par la question (très large) de l’homosexualité et de ses représentations. Et si évidemment, ce genre d’évènement fait la part belle aux œuvres se contentant simplement de présenter des personnes de même sexe en train de s’aimer (comme les traditionnelles sucreries avec mecs torse nu, dont l’intérêt cinématographique est souvent très limité), on peut aussi trouver, nichées dans la programmation, quelques excellentes surprises : des films trop atypiques pour les circuits de distribution classiques, venus souvent de pays peu (voire pas du tout) représentés dans les salles françaises. Des prises de risque esthétiques ou thématiques, qui donnent toute sa force à Vues d’en face. Gros plan donc sur certains des longs-métrages qui, selon nous, feront cette édition 2012. Avec aussi un zoom sur la piè

Continuer à lire