Mois de la transition alimentaire : visitons les producteurs

Portes ouvertes | Visite d’un élevage d’escargots, d’une chèvrerie, atelier plantes sauvages… Le mois de la transition alimentaire est l’occasion de battre la campagne et (re)découvrir le travail de producteurs locaux. Idéal pour une sortie en famille pédagogique et ludique.

Valentine Autruffe | Mardi 5 octobre 2021

Photo : (c) Flickr/Didier GOUESSAN


Le mois de la transition alimentaire se tient jusqu'au 22 octobre dans le bassin grenoblois au sens large. Près de 90 acteurs y prennent part, notamment les collectivités territoriales impliquées dans le PAIT (projet alimentaire inter-territorial). Ce dernier vise à apporter une réponse commune au besoin d'une alimentation saine, locale et qui soit accessible à tous.
Le mois de la transition alimentaire regroupe de multiples activités. L'occasion rêvée de quitter la ville pour retrouver l'origine du contenu de nos assiettes, en particulier pour montrer à nos bambins le travail des producteurs du coin. Comme le programme est très dense, on vous a concocté une sélection maison.

Spiruline iséroise

Saviez-vous que des algues poussent au Touvet ? Une ferme cultive de la spiruline, une microalgue d'eau douce à laquelle on attribue mille vertus. Présentée en poudre, elle regorge de nutriments variés. Elle se consomme comme un condiment ou intégrée à des préparations (gâteaux, salades…) Toutefois, il faut bien se renseigner avant de se mettre à la spiruline, et pour ça, rien de mieux que d'aller voir directement ses producteurs.
Spiruline de Chartreuse, visite le samedi 9 octobre à 14h30 au Touvet

Après-midi à la chèvrerie

Des fermes plus traditionnelles proposent des visites sous forme de jeux. Exemple avec la chèvrerie de Chartreuse, qui ouvre ses portes et organise un atelier de cuisine diététique à destination du jeune public, ou la ferme de Galerne (fromages de chèvre et produits à base de noix), qui après la visite proposera un atelier dessin pour les enfants.
Portes ouvertes à la chèvrerie de Chartreuse, mercredi 6 octobre de 14 à 17h, Voiron
Portes ouvertes à la ferme de Galerne, dimanche 10 octobre de 9h à midi, Tullins

Héliciculture et lentilles du Trièves

Deux visites plus insolites dans le Trièves : celle d'une ferme hélicicole, c'est-à-dire un élevage biologique d'escargots. Joliment baptisée La Forêt des possibles, cette micro-ferme produit également du miel. En bonus, elle abrite aussi de charmants petits ânes. Dans le même secteur, Jean-Louis Perrier, cultivateur de lentilles, invite les participants à découvrir de nouvelles recettes pour cuisiner les céréales et légumineuses.
La Forêt des possibles, les 9 et 16 octobre de 9h à 12h, Le Monestier-du-Percy (réservation préalable via laforetdespossibles38930@gmail.com)
Les lentilles poussent dans le Trièves, le 20 octobre de 9h45 à 12h, Monestier-de-Clermont

Autour des plantes

Si le monde végétal vous inspire, deux rendez-vous à noter : une formation sur les plantes sauvages comestibles, suivie d'une initiation à l'illustration botanique, sont proposées par l'Echo sauvage. Le midi, il sera possible de déguster ces préparations à base de plantes sauvages. Même ambiance avec Mémé dans les orties, qui cultive et transforme des plantes et fleurs en infusions, huiles essentielles, etc. et proposera une dégustation de tisanes. Plus traditionnel, le Jardin de la Charbonnière, maraîcher légumes et fleurs fraîchement installé, ouvrira ses portes pour une visite.
Plantes sauvages comestibles et illustration botanique, les 16 et 17 octobre de 9h30 à 17h, Pontcharra
Mémé dans les orties, le 16 octobre de 10h à 12h, Mens
Visite d'un jardin maraîcher et floral, le 23 octobre de 16h30 à 19h à Prébois

Jeux et vélo électrique

Manger mais aussi bouger, comme dit l'autre. Le Paj, une association basée à Saint-Laurent-du-Pont, propose aux jeunes d'enfourcher un vélo à assistance électrique pour une balade gourmande. Les participants pourront découvrir les produits du terroir (glace, miel, fromage...) et rencontrer ceux qui les produisent. Egalement dédié aux jeunes, rendez-vous à Monestier-de-Clermont pour un escape game, "Crime au fast food", qui démarre avec une étrange énigme : Ronald a disparu sans terminer ses frites et son coca... Ludique aussi, Olivier Gorichon propose une "conférence gesticulée" sur les différents moyens de reprendre le contrôle sur notre alimentation, intitulée "Le progrès s'est mis à table".
Itinérance gourmande, le 27 octobre de 9h à 17h, Saint-Laurent-du-Pont
Crime au fast-food, le 8 octobre de 17h30 à 19h, Monestier-de-Clermont
Le progrès s'est mis à table, le 9 octobre de 20h à 22h, Autrans


Programme complet sur www.pait-transition-alimentaire.org

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter