Je recherche Rubrique Lieu Recherche libre

MC2

Salle de Théâtre (situer sur la carte)
4 rue Paul Claudel 38000 Grenoble
Tel : 04 76 00 79 00
Site internet : cliquez ici

72 événements programmés dans cette salle

Dark was the night

Si, pour entrer en contact avec des extraterrestres, vous deviez choisir des images, des sons et des mots pour vous présenter, lesquels choisiriez-vous ? En 1977, des astronautes se sont posé cette question improbable. Emmanuel Meirieu nous relate cette histoire vraie.

Jusqu'au 6 octobre 2022, à 20h
de 5€ à 28€

Neighbours

Brigel Gjoka & Rauf « RubberLegz » Yasit se sont échappés d’une pièce de William Forsythe pour une fugue à deux : une exploration curieuse de l’autre dans l’espace du mouvement pur et des mémoires entremêlées.

Notre avis : Quand deux danseurs de l’immense William Forsythe vus dans le spectacle A Quiet Evening of Dance (la saison passée à la MC2) s’échappent le temps d’un duo pour confronter leurs mondes (classique et contemporain pour l’un, urbain pour l’autre ; mais aussi albanais pour l’un ; kurde pour l’autre), ça ne peut que nous intriguer fortement. « Bienvenue dans l’univers aussi cérébral que sensuel d’une connexion organique au plaisir contagieux », promet la MC2, qu’on a envie de croire.

6 octobre et 7 octobre à 20h
de 5€ à 30€

Odile et l'eau

Actrice, autrice et réalisatrice, Anne Brochet ne s’était jamais frottée à l’écriture pour plateau. C’est chose faite avec Odile et l’eau, un seule-en-scène qui entremêle images oniriques projetées et travail chorégraphique.

Notre avis : Comédienne de théâtre (on la verra en mars 2023 dans le spectacle Tout mon amour d’Arnaud Meunier), actrice (par exemple dans le Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau et Tous les matins du monde d’Alain Corneau) ou encore autrice, Anne Brochet s’essaie pour la première fois à l’écriture pour la scène avec ce solo qu’elle interprétera. L’histoire d’une femme ordinaire qui, « tous les jours, nage pour ne pas couler ». Une création dont la première sera dévoilée à la MC2.

Du 11 au 14 octobre 2022, à 20h
de 5€ à 28€

Barulhos

En portugais, le mot "barulhos" évoque les bruits du quotidien. Bouba Landrille Tchouda convertit ce vacarme sonore en plaidoyer dansé pour un espace de paix et de partage.

Notre avis : Pour sa nouvelle création pour six interprètes, le chorégraphe Bouba Landrille Tchouda (un habitué de nos pages avec son hip hop très contemporain) a utilisé le mot "bruit" en portugais en guise de titre. « Au Brésil, on l’utilise pour parler de vacarme, des sons de la ville », écrit-il. « Avec Barulhos, je cherche à capter avec le corps, l’énergie de ces fragments, ces craquements du monde. » Avec plaisir.

11 octobre et 12 octobre à 20h
de 5€ à 28€

Orchestre national de France

Trois partitions à thème parmi lesquelles le chef-d’œuvre de Prokofiev sur Cendrillon.

Vendredi 14 octobre 2022 à 20h
de 5€ à 59€

EtSi...

EtSi… est un spectacle conçu par le directeur de Chaillot – Théâtre national de la danse, Rachid Ouramdane, et l’artiste pluridisciplinaire Maxime Houot. Ensemble ils ont travaillé pour mettre en valeur un corps virevoltant à l’infini, celui de la danseuse Lora Juodkaite.

Notre avis : Un chorégraphe renommé (Rachid Ouramdane, devenu directeur du prestigieux Théâtre national de Chaillot à Paris), un artiste touche-à-tout (le plasticien et musicien Maxime Houot, membre du Collectif Coin) et une danseuse hypnotique (Lora Juodkaite, connue pour tourner sur elle-même sans relâche) réunis pour une courte (35 minutes) aventure. Une sorte de performance qui, au vu des images disponibles, confronte la machine au corps humain pour, à force de « torsions visuelles », « nous interroger sur la réalité des choses que l'on perçoit ».

Du 18 au 20 octobre 2022, à 20h
de 5€ à 28€

Jimmy et ses sœurs

Pourquoi les filles n’ont-elles aucun problème pour s’identifier à des héros masculins alors que l’inverse est si compliqué pour les garçons ? Entre humour et suspense, trois sœurs éprises de liberté démontent en un tournemain ce paradoxe.

Notre avis : « Et si le monde avait basculé. Et si, pour les protéger on empêchait les femmes de sortir sans être accompagnées. » Avec ce spectacle sur un texte de l’auteur britannique Mike Kenny (l’histoire d’une jeune fille qui se grime en garçon afin d’être libre), la metteuse en scène Odile Grosset-Grange propose une aventure résolument féministe qui, l’air de rien, pose de nombreuses questions. Du théâtre tout public (à partir de 8 ans) qui fait du bien.

Du 19 au 21 octobre 2022, mer et ven à 19h
de 5€ à 28€

En travers de sa gorge

Marc Lainé s’affranchit des normes de l’espace et du temps pour nous embarquer dans une dimension parallèle. Une histoire de fantôme en mode polar théâtral.

Notre avis : Metteur en scène, scénographe et auteur, Marc Lainé nous a habitués à aller fureter vers des genres qui sont souvent absents des plateaux de théâtre (comme, en 2018, le gore avec Hunter). Il débarque à Grenoble avec ce deuxième volet d’une trilogie fantastique qui réunit cinq acteurs-chanteurs parmi lesquels Marie-Sophie Ferdane et Bertrand Belin. L’histoire est celle d’une cinéaste en crise qui doit faire face à la disparition inexplicable de son mari. Le surnaturel et les âmes s’en mêlent. Création, quelques jours seulement avant sa venue à Grenoble, à la Comédie de Valence que dirige Marc Lainé.

19 octobre et 20 octobre à 20h
de 5€ à 28€

La Tempête : Les Vêpres de la vierge

Pour partager l’amour du sacré, Monteverdi compose une partition tant musicale que spatiale, qui fait surgir les couleurs de toutes parts, dans une grande sensualité qui fait son caractère unique.

Jeudi 20 octobre 2022 à 20h
de 5€ à 49€

Alessandro Picnocchi

À l'occasion de la sortie de Ethnographies des mondes à venir paru aux éditions du Seuil.

Mardi 25 octobre 2022 à 19h
entrée libre

Mélodies espagnoles et sud-américaines

Bienvenue en terres espagnoles et latino-américaines avec l’une des étoiles montantes des scènes lyriques, Paul-Antoine Benos-Djian.

Dimanche 6 novembre 2022 à 11h
de 5€ à 7€

Adieu la mélancolie

Adieu la mélancolie dresse le portrait décapant de la Chine, une puissance bâtie sur une tragédie tue et taboue, pour en finir avec l’amnésie institutionnalisée et la lâcheté.

Notre avis : « C’est l’histoire d’un homme et d’une époque, de la Révolution culturelle en Chine jusqu’à nos jours ici, en Europe. » Après avoir défendu l'idée d'une Europe ouverte, inclusive et humaniste avec le spectacle Nous, l'Europe, banquet des peuples (en 2020 à la MC2), le metteur en scène et compositeur Roland Auzet dissèque les fondations de la Chine moderne en adaptant l’ouvrage d’un poète chinois de renom, ancien garde rouge devenu homme d’affaires. Le spectacle sera créé fin septembre : nous irons le découvrir avec intérêt (l’ambition semble grande) pour vous en parler avant les dates grenobloises.

8 novembre et 9 novembre à 20h
de 5€ à 28€

Animal. Danser avec le vivant

Un homme se mêle à quatre chevaux noirs pour danser avec le vivant. Animal parie sur le don et l’écoute entre espèces pour rêver avec éclat à un autre avenir.

Notre avis : En coulisses, d’un côté la danseuse et chorégraphe japonaise (installée en France) Kaori Ito, interprète pour les plus grands noms de la danse contemporaine et artiste polymorphe passionnante ; de l’autre Manolo Bez, cofondateur du Théâtre du Centaure (Marseille), « famille d’une dizaine d’équidés et d’humains qui ont construit ensemble un mode de vie et de création spécifique ». Sur scène, quatre chevaux et cinq êtres humains (dont Manolo Bez), afin que « la musique et les corps dialoguent pour une parole animale à la fois sauvage et sacrée ». Un spectacle qui sera créé début novembre à La Roche-sur-Yon et qu’on a hâte de découvrir à Grenoble dans la foulée.

Du 15 au 17 novembre 2022, à 20h
de 5€ à 30€

Chineke! Orchestra : Nouveau Monde

Exclusivement composé de musiciens issus de minorités ethniques de 31 pays européens, cet orchestre anglais, adoubé par de grands chefs, nous livre un Nouveau Monde et plus encore.

Notre avis : La musique classique à la MC2, ça roule tout seul : un public d’habitués, qui réserve dès l’ouverture de la billetterie ses places, en connaisseur. Un petit univers un peu clos, comme partout ailleurs, que la formation britannique Chineke ! Orchestra vient bousculer par le biais de la discrimination positive. Sur scène, les musiciens sont tous issus de minorités ethniques, ce qui change la couleur habituelle des orchestres, avec 31 pays représentés. Vous savez quoi ? Étonnamment, la billetterie fonctionne moins bien pour ce concert classique que pour les autres… L’excellent Chineke ! Orchestra, dont c’est la première en France, jouera La Symphonie n°9 du Nouveau Monde d’Antonín Dvořák. Tout un symbole, donc…

Mardi 15 novembre 2022 à 20h
de 5€ à 49€

Navy Blue

Entre ballet contemporain, projection de vidéos, emprunt au code cinématographique et musique électro, Navy Blue est la toile de fond d’un poème chorégraphique.

Notre avis : Danseuse et chorégraphe irlandaise qui a fait sensation lors du dernier Festival d’Avignon, Oona Doherty, artiste engagée, revient à la MC2 avec sa nouvelle création pour douze interprètes, dévoilée en août. « La jeune chorégraphe interroge par la danse l’unisson, l’individualisme, l’empathie, la liberté » annonce la note d’intention. Nous irons découvrir le résultat à Paris fin septembre avant les dates grenobloises afin de vous en parler plus longuement.

22 novembre et 23 novembre à 20h
de 5€ à 28€

Le Roi Lear

Georges Lavaudant est un réel amoureux du théâtre de Shakespeare. Il le prouve une fois de plus avec Le Roi Lear, qu’il monte pour la 3e fois. À ses côtés, Jacques Weber, qui a reçu un Molière d’honneur en mai dernier, endosse le costume du souverain.

Notre avis : Un classique shakespearien (un père souhaite léguer son royaume à ses trois filles, mais rien ne se passera comme il l’avait prévu) monté par l’un des plus grands metteurs en scène français (Georges Lavaudant, en activité depuis plus de 50 ans) avec un grand nom du théâtre et du cinéma dans le rôle-titre (Jacques Weber). Et un spectacle qui, s’il ne surprend pas, fait parfaitement le job – Lavaudant comprend parfaitement cette pièce (qu’il a déjà montée deux fois), et Weber est monstrueusement shakespearien.

Du 23 au 25 novembre 2022, à 19h30
de 5€ à 30€

Quatuor Béla & Valeria Kafelnikov

Avec l’invitation de la harpiste star Valeria Kafelnikov, et la commande à la compositrice Anna Arkushyna, le Quatuor célèbre les liens entre la France et l’Ukraine dans la création.

Jeudi 24 novembre 2022 à 20h
de 5€ à 32€

La Tragédie de Carmen

Adaptation légendaire du Carmen de Bizet par Peter Brook, Jean-Claude Carrière et Marius Constant.

Mardi 29 novembre 2022 à 20h
de 5€ à 41€

Le Monde renversé

Les mythes autour des sorcières peuplent notre imaginaire. Les actrices du collectif Marthe les revisitent joyeusement pour dénoncer les mécanismes de persécution des femmes.

Notre avis : C’est le premier spectacle avec lequel l’acclamé collectif Marthe a surgi sur les plateaux français en 2018. Il est dense, enragé, bien ficelé. Et férocement post #metoo. Pas tant parce que ça en serait le sujet – ça ne l’est pas –, mais parce que le quatuor féminin remonte les siècles, via le texte Caliban et la sorcière (1984) de Silvia Federici, pour dire la persécution des femmes. Taclant la propriété (qui n’est pas qu’un "vol" mais aussi un "viol"), posant sur le plateau les mots cystite, mycose, vagin, elles construisent un spectacle salutaire, drôle et très documenté.

Du 29 novembre au 1 décembre 2022, à 20h
de 5€ à 28€

Via Injabulo

Les chorégraphes européens Amala Dianor et Marco da Silva Ferreira ont accepté l’invitation de la compagnie sud-africaine Via Katlehong. Chacun s’est inspiré du réservoir d’énergie et de revendication identitaire du collectif urbain.

Notre avis : Compagnie sud-africaine trentenaire chouchoute des scènes européennes (on l’a encore vue cet été au Festival d’Avignon), Via Katlehong (« vers la joie » en zoulou) a, pour sa dernière création, fait appel à deux chorégraphes : le Portugais Marco Da Silva Ferreira et le Français Amala Dianor. En résulte un spectacle en deux temps qui renferme une énergie folle, notamment grâce aux huit interprètes. On en parlera plus longuement en temps voulu.

1 décembre et 2 décembre à 20h
de 5€ à 32€

Avishai Cohen

Le contrebassiste vient à la MC2 avec Elchin Shirinov au piano et Roni Kaspi à la batterie, dans un trio tout de grâce et de légèreté, pour présenter son nouvel album Shifting Sands.

Notre avis : Figure incontournable de la contrebasse jazz, Avishai Cohen a écumé plus d'une scène en Isère (et plus d'une fois celle de Jazz à Vienne, il faut bien le dire). Ici l'Israëlien vient présenter un album bien particulier, composé depuis Jérusalem, dans une sorte de dénuement complet liée au contexte de la pandémie de Covid 19 (oui, il va falloir composer avec toutes ses œuvres de confinement, ce qui n'est pas inintéressant). Le voici pour l'occasion accompagné au piano et à la batterie de ses acolytes Elchin Shirinov et Roni Kaspi.

Vendredi 2 décembre 2022 à 20h
38€

Airs de Mozart

Avec la soprano Amel Brahim-Djelloul, le Quatuor Debussy propose un dialogue intimiste entre voix et cordes autour de Mozart.

Dimanche 4 décembre 2022 à 11h
de 5€ à 7€

Schubert in love

On connaît la voix de Rosemary Standley qui a porté Moriarty sur les cimes du folk. On sait peut-être moins que la chanteuse multiplie les escapades vers des répertoires classiques et lyriques.

Vendredi 9 décembre 2022 à 20h
de 5€ à 32€

Les Gardiennes

Nasser Djemaï aime nous raconter des histoires de famille. Dans cette tragi-comédie, l’auteur aborde la place des personnes âgées dans notre société.

Notre avis : Au Petit Bulletin, nous suivons depuis longtemps (et ses débuts isérois) le travail du metteur en scène, auteur et comédien Nasser Djemaï, tant son théâtre, en prise avec le réel et les enjeux contemporains, nous passionne. Sa dernière pièce, qui sera créée en novembre au Théâtre des Quartiers d’Ivry (Île-de-France) qu’il dirige, sera centrée sur les personnes âgées et la place qu’on leur fait (ou non) dans notre société. On vous en parlera plus longuement dès qu’on aura découvert le résultat.

14 décembre et 15 décembre à 20h
de 5€ à 28€

Broadway symphonique

Le duo composé d’Isabelle Georges et de Frederik Steenbrink interprète tous les grands airs des comédies musicales américaines avec l’Orchestre des Pays de Savoie et un quartet jazz invité pour l’occasion.

Jeudi 15 décembre 2022 à 20h
de 5€ à 41€

Oz

Deuxième création du nouveau directeur du théâtre jeune public Am Stram Gram à Genève, OZ narre le parcours initiatique d’une petite fille qui, confrontée à ses désirs impérieux, trouve réconfort dans la boîte noire de son imaginaire.

Du 4 au 6 janvier 2023, à 19h
de 5€ à 28€

Harvey

Un homme, joué par Jacques Gamblin, présente partout son ami, le très grand lapin Harvey, que personne ne voit.

Notre avis : Une fable sur la folie (un homme a pour meilleur ami un grand lapin que lui seul voit) écrite en 1944 par l’autrice étatsunienne Mary Chase que le metteur en scène Laurent Pelly monte malicieusement, avec un Jacques Gamblin parfait dans le rôle-titre. En découle un petit bonbon plus acide qu’on ne le pense – qui est fou dans tout ça finalement ? – qui se suit avec plaisir.

Du 4 au 6 janvier 2023, à 20h
de 5€ à 30€

Le Ballon rouge

Par les Percussions Claviers de Lyon.

Dimanche 8 janvier 2023 à 11h
de 5€ à 7€

Petit Pays

D’après le roman de Gaël Faye.

Notre avis : En 2016 sortait un roman qui allait connaître un succès fulgurant et propulser son jeune auteur sur le devant de la scène littéraire : Petit Pays de Gaël Faye. Soit le génocide rwandais de 1994 (et, surtout, ses prémices) vu par un enfant du Burundi. Le metteur en scène Frédéric R. Fisbach a décidé de le porter sur le plateau. « Le théâtre va proposer à nous, spectateurs, un terrain de jeu, de questionnements, d’identifications, de méditations totalement singulier, archaïque et nécessaire » (extrait de la note d’intention). Création en novembre à Toulon avant un passage par Grenoble début 2023.

11 janvier et 12 janvier à 20h
de 5€ à 28€

Le Balcon : Dracula

L'orchestre Le Balcon présente cette oeuvre de Pierre Henry, écrite d'après la Tétralogie de Wagner.

Jeudi 12 janvier 2023 à 20h
de 5€ à 41€

Backbone

Entre pyramides humaines, voltiges et acrobaties, Backbone se moque de la gravité terrestre et exalte la puissance du collectif.

Notre avis : Les Australiens de la compagnie Gravity and other myths emportent visiblement tout sur leur passage si l’on en croit les divers retours (de gens de confiance) qu’on nous a faits – en gros, niveau acrobaties, ça enverrait du lourd, ce que confirment les images que l’on a pu découvrir. Le monde entier semble même être tombé à leurs pieds vu les critiques presse qu’ils récoltent ici et là. Voilà notre curiosité bien titillée...

Du 17 au 19 janvier 2023, à 20h
de 5€ à 30€

Une jeunesse en été

Avec Une jeunesse en été, le metteur en scène Simon Roth explore un mode de transport en déroute : l’autostop.

Notre avis : Inspiré par le film Chronique d’un été de Jean Rouch (1961), ce spectacle est le résultat d’un tour de France en stop mené, pendant la fermeture des théâtres lors de la crise sanitaire, par une équipe de jeunes comédiens partis à la rencontre d’inconnus. « Un portrait du pays, inattendu, vibrant et divers, et d’une génération en quête d’elle-même » nous dit-on. Voilà qui, sur le papier, nous intrigue fortement…

Du 17 au 19 janvier 2023, à 20h
de 5€ à 28€

Ensemble Pygmalion : Chant des louanges

Raphaël Pichon et Pygmalion débarquent à la MC2 avec près d’une centaine de choristes, instrumentistes, et deux solistes ! Ils s’emparent d’un monstre du répertoire : la Deuxième symphonie de Mendelssohn.

Mercredi 18 janvier 2023 à 20h
de 5€ à 59€

Triple Bill

Trois pièces, trois univers chorégraphiques : le duo Sharon Eyal et Gai Behar, Medhi Walerski et Crystal Pite. Telle est l’équation proposée par le Ballet BC de Vancouver.

24 janvier et 25 janvier à 20h
de 5€ à 41€

Vincent Dedienne

Qu’écririez-vous à l’adolescent que vous étiez si vous deviez lui envoyer une carte postale ? C’est sur cette question improbable que le comédien débute son nouveau seul en scène. Il y incarne, sur un ton doux-amer, une galerie de portraits excentriques, reflets de notre époque.

Notre avis : Quand la MC2 programme de l’humour, elle fait dans le nec plus ultra avec Un soir de gala, le deuxième seul-en-scène de Vincent Dedienne. Soit un comédien qui, après avoir parlé de lui dans son premier spectacle (programmé, pour la petite histoire, en 2014 dans le cadre des 20 ans du PB), livre ici une galerie de personnages hilarants et tendrement (ou pas) fêlés. Avec, surtout, une écriture affûtée (ce sont de véritables petites histoires et non une simple succession de vannes) et un talent d’interprétation parfait. La classe ultime – et on ne parle pas que de son costard.

27 janvier et 28 janvier ven à 20h, sam à 18h
38€

To like or not to like

Émilie Anna Maillet nous plonge, à travers un récit numérique et théâtral, dans la vie virtuelle et réelle d’un groupe d’adolescents avant, pendant et après une soirée.

Du 31 janvier au 3 février 2023, à 20h
de 5€ à 28€

Les Enfants terribles

Phia Ménard, jongleuse et danseuse, met en scène le magnétisme d’un Philip Glass, éternel passionné de Jean Cocteau, et l’histoire d’une sœur et d’un frère pris dans des jeux cruels.

Notre avis : Quand la MC2 programme de l’opéra, on ne peut qu’applaudir ! Surtout quand c’est la metteuse en scène et artiste protéiforme Phia Ménard qui est annoncée aux commandes d’une œuvre de Philip Glass composée d’après le roman de Cocteau qui suit les aventures d’une sœur et d’un frère orphelins. De quoi livrer potentiellement un très grand spectacle, qui sera créé cet automne à Quimper. Patience…

1 février et 2 février à 20h
de 5€ à 32€

Fantaisies populaires

Fanny Hensel Mendelssohn, sœur de, et Clara Schumann, femme de, sont à l’honneur de ce concert qui répare l’histoire.

Dimanche 5 février 2023 à 11h
de 5€ à 7€

On ne paie pas ! On ne paie pas !

La désobéissance civile pour survivre et un titre comme un slogan pour la pièce de Franca Rame et du Prix Nobel révolté Dario Fo. Une satire acerbe et truculente de notre société de consommation.

Du 21 au 23 février 2023, à 20h
de 5€ à 28€

L'Endormi

Inspiré d’une histoire de gamins qui tourne mal, L’Endormi transcende les faits et casse les codes en mêlant brillamment théâtre et rap. Sans moralisme, ni condescendance, il raconte la possibilité de réinventer sa vie.

Notre avis : Spectacle d’Estelle Savasta présenté comme un « récit rap contemporain pour la jeunesse », L’Endormi part d’un tragique fait divers : un soir, au pied de l’immeuble de l’auteur Sylvain Levey, un jeune garçon de quinze ans est mort poignardé par un membre d’une bande rivale. À ce que l’on en a compris, le récit est livré ici du point de vue de la sœur, « jeune fille téméraire qui cherche à mettre des mots sur ce qu’on lui cache ». On ira découvrir le résultat avec intérêt tant on aime quand le théâtre tout public (à partir de 9 ans dans ce cas) se confronte au présent…

Du 21 au 23 février 2023, à 20h
de 5€ à 28€

Mélisande

L'opéra de Debussy trouve une nouvelle vie dans une adaptation de Richard Brunel et Florent Hubert portée notamment par l’actrice et chanteuse Judith Chemla, dans le rôle de Mélisande.

Notre avis : Judith Chemla est une comédienne et chanteuse grandiose, qui magnétisme toutes les scènes qu’elle foule. Cette saison, elle sera au centre de l’adaptation que Richard Brunel et Florent Hubert ont fait de l’opéra Pelléas et Mélisande de Debussy et Maeterlinck. Du théâtre musical sur « une femme dont on ne sait rien, entre deux hommes, une femme qui ne veut pas se plier, une histoire de jalousie, de passion et de révolte, et la mort pour finir, mais une mort choisie, contre toute convention ». Grand moment en perspective.

22 février et 23 février à 20h
de 5€ à 41€

Récital de Bertrand Chamayou

Lizst, Messiaen, Wagner...

Mardi 28 février 2023 à 20h
de 5€ à 32€

This is how you will disappear

L’artiste Gisèle Vienne déploie un thriller onirique autour de trois personnages emblématiques des pulsions de vie et de mort d’une société obnubilée par la violence et la beauté.

Notre avis : Ni metteuse en scène, ni chorégraphe, ni plasticienne, mais un peu tout ça à la fois, Gisèle Vienne est l’une des faiseuses de spectacle les plus passionnantes en France en ce moment. Après les chocs Crowd et L’Étang, la MC2, qui en a fait l’une de ses artistes associés, programme une ancienne pièce de 2010 créée pour le Festival d’Avignon. Sur scène, une grande forêt et trois personnages qui la traverse. Une expérience sensorielle forte sur la beauté et la violence qui nous marque encore.

2 mars et 3 mars à 20h
de 5€ à 30€

Showgirl

Remake théâtral du film de Paul Verhoeven de 1995, Showgirl narre autant l’ascension crapoteuse d’une danseuse de revue à Las Vegas que la chute de l’actrice qui l’incarna sur grand écran.

Notre avis : Que l’on aime la comédienne, performeuse et danseuse Marlène Saldana, vue notamment dans les spectacles de Christophe Honoré, et sa présence magnétique. La voilà qui s’est lancée dans un remake théâtral du film Showgirl de Paul Verhoeven détesté à sa sortie en 1995 mais réévalué depuis par une poignée de fans. Une histoire de jeune danseuse de strip-tease qui rêve de gloire. Sur scène, tout sera excessif nous assure-t-on, avec, en sus, la musique de Rebeka Warrior (Sexy Sushi, Mansfield.TYA, Kompromat). Excités que nous sommes, nous irons découvrir le spectacle cet automne pour vous en parler lors de son passage à la MC2 – qui annonce dans sa brochure : « âme puritaine, s’abstenir ».

Samedi 4 mars 2023 à 18h
de 5€ à 28€

Imaginaires de Tim Burton

Par le quatuor à cordes de l’Orchestre des Pays de Savoie.

Dimanche 5 mars 2023 à 11h
de 5€ à 7€

La Mouette

Entre jeu d’acteurs et performance filmique, Cyril Teste revisite avec brio ce texte singulier d'Anton Tchekhov. Une pièce quasi autobiographique, autour de l’amour, la mort et l’art.

Notre avis : Passé maître dans l’art des "performances filmiques" (sur scène, la vidéo est un outil à part entière, permettant, lors de certaines scènes, d’être au plus près des comédiennes et comédiens, au cœur de leur intimité), le metteur en scène Cyril Teste déploie son dispositif sur un texte du répertoire, et non des moindres : La Mouette d'Anton Tchekhov. Le résultat est, comme toujours avec lui, d’une grande précision. Et quel plaisir de retrouver le merveilleux comédien Mathias Labelle dans le rôle de l’écrivain Konstantin Treplev, amoureux transi et malheureux de l’héroïne Nina…

Du 8 au 10 mars 2023, à 20h
de 5€ à 28€

Nuits

Récital de la soprano Véronique Gens et de l'ensemble à cordes Giardini.

Jeudi 9 mars 2023 à 20h
de 5€ à 32€

Concerto contre piano et orchestre

Formé d’une pléiade d’artistes venant des musiques classique, jazz, improvisée ou ancienne, tous passionnés de théâtre, La Sourde, orchestre inclassable, invite autant à regarder qu’à écouter ce concert conçu autour d’une pièce de Carl Philipp Emmanuel Bach.

Mardi 14 mars 2023 à 20h
de 5€ à 32€

Optraken

Des pans de murs en béton qui avancent, des pétards qui claquent, des sacs de farine qui tombent… Et cinq circassiens joueurs, drôles et rusés. Quelque chose entre l’art de l’esquive et l’amour du risque.

Notre avis : Ils sont joyeux, indisciplinés et c’est ça qui nous attire. Optraken, le premier spectacle de la compagnie Galactik ensemble dans lequel quatre acrobates, formés dans de prestigieuses écoles de cirque, se débattent avec un environnement accidenté et un climat déchainé, nous a échappé avec le bazar du calendrier du Covid, et on le regrette. Si Zugzwang, leur opus suivant, était un peu démonstratif, ce quatuor est sans nul doute à suivre. Pour info, Presque Fresque, son troisième spectacle, naîtra en fin de saison à Lyon.

15 mars et 16 mars à 20h
de 5€ à 30€

Tout mon amour

Dans une maison qui fut le théâtre d’événements tragiques, un homme (Philippe Torreton) et sa femme (Anne Brochet) reviennent après dix ans d’absence.

Notre avis : Un deuil. Celui du père. Le fils et sa femme débarquent dans la maison du défunt afin de régler les affaires familiales. Les expédier même. Mais tout ne se passera pas aussi simplement… Arnaud Meunier, directeur de la MC2 depuis 2021, a gardé sa casquette de metteur en scène pour porter sur le plateau la première pièce de Laurent Mauvignier. Une grande réussite à l’atmosphère tendue, pleine de non-dits, portée notamment par un duo remarquable : Philippe Torreton et Anne Brochet.

Du 15 au 18 mars 2023, du mer au ven à 20h, sam à 18h
de 5€ à 30€

Pénélope

Versant de son mythique ballet Ulysse, la nouvelle création de Jean-Claude Gallotta éclaire la figure protéiforme de son épouse vertueuse jusqu’à la ruse.

Notre avis : Versant féminin de son mythique Ulysse créé en 1981, Pénélope sera la prochaine grande création du chorégraphe Jean-Claude Gallotta, qui verra le jour en octobre. « Aux XXe et XXIe siècles, plusieurs écrivains et poètes ont commencé à revisiter le personnage pour le sortir de la représentation immémoriale de la femme, fidèle à l’homme absent, asservie à une inachevable tapisserie, vertueuse jusqu’à la ruse face aux convoitises masculines. Pour Jean-Claude Gallotta, il était donc assez naturel d’élargir le regard qu’il porte sur l’épopée homérique et de l’aborder du point de vue de Pénélope. » On ira voir ce que cela donne avant les dates grenobloises.

22 mars et 23 mars à 20h
de 5€ à 30€

Le Iench

Sur un plateau tournoyant, décor de l’intime, Éva Doumbia déplace nos représentations traditionnelles avec cette fiction familiale.

Notre avis : « Drissa Diarra est un garçon noir. L’année de ses 11 ans, il emménage dans un pavillon en province. Alors Drissa rêve sa famille en blonds de télévision : les deux voitures dans le garage, les repas du dimanche. Et surtout le chien. Ce désir de chien devient son obsession. » Nous n’avons pas encore pu découvrir cette proposition de la metteuse en scène et autrice Éva Doumbia, mais nous en avons entendu et lu le plus grand bien – par exemple le site sceneweb parle de « spectacle-manifeste sur le racisme systémique et les violences policières ». Nous ferons tout pour le découvrir avant les dates grenobloises.

22 mars et 23 mars à 20h
de 5€ à 28€

B'Rock orchestra : Stabat Mater

Fidèle à ses programmes aux thématiques fortes, le B’Rock Orchestra et le chef René Jacobs abordent la douleur avec le célébrissime Stabat Mater de Pergolèse.

Jeudi 23 mars 2023 à 20h
de 5€ à 41€

Imperfecto

Quand un maître du flamenco rencontre une danseuse échappée du hip-hop, le battle s’annonce étonnant.

Notre avis : « Quand un maître du flamenco (David Coria) rencontre une danseuse échappée du hip-hop (Jann Gallois), le battle s’annonce étonnant et savoureux » écrit la MC2 dans son programme. On veut bien le croire. Critique à venir en temps voulu une fois que nous aurons vu cette proposition sur le papier alléchante.

28 mars et 29 mars à 20h
de 5€ à 30€

Pupo di zucchero - La festa dei morti

Le jour des morts, un vieil homme esseulé invite à dîner tous ses défunts. Dans leur ancienne demeure, ses chers disparus renouent avec la joie de vivre et le plaisir de se raconter. Place à un banquet aussi burlesque que magique, aussi baroque que cocasse.

Notre avis : Artiste italienne peut-être la plus rayonnante en France, la Palermitaine Emma Dante continue à travailler les corps avec des créations fortes en images. « Hommage poétique aux disparus », celle-ci, dévoilée au Festival d’Avignon en 2021, « nous rappelle que nous sommes mortels et que la mémoire de ceux qui nous furent chers se transmet ». Moment potentiellement fort.

28 mars et 29 mars à 20h
de 5€ à 28€

Bartók par Béla

Animés par l’envie de faire connaître Bartók, le quatuor nous entraîne sur les pas d’un éternel marcheur et citoyen du monde. Sur les routes de Transylvanie, dans les fermes bulgares et jusqu’aux portes du désert algérien, Bartók a sauvé de l’oubli de nombreuses mélodies.

Dimanche 2 avril 2023 à 11h
de 5€ à 7€

Manchester collective : The Oracle

Le Manchester Collective débarque à la MC2 pour un concert à la croisée des musiques classique et contemporaine et des musiques du monde avec le violoncelliste et chanteur sud-africain Abel Selaocoe.

Mardi 4 avril 2023 à 20h
de 5€ à 32€

Si vous voulez bien passer à table ?

Au théâtre, quelqu’un nous raconte une histoire. En cuisine, quelqu’un nous prépare un repas. Cette comparaison et l’envie de rencontre et de plaisir qui l’accompagne sont le point de départ de cette ronde culinaire proposée par Grégory Faive.

Notre avis : « Durée : le temps de préparer un repas » annonce le (très drôle) metteur en scène et comédien grenoblois Grégory Faive sur le site de sa compagnie. C’est que sa prochaine création, qui sera créée à la MC2, tournera autour de la nourriture. « L’organisation d’une brigade est proche d’un théâtre. La complexité de la préparation d’un plat, la pression que ressent celui qui le prépare pour que celui qui le déguste passe un bon moment… » Voilà qui nous fait saliver d’avance.

Du 4 au 7 avril 2023, à 20h
de 5€ à 28€

La Belle au bois dormant

Cette création pour quinze danseurs du chorégraphe catalan Marcos Morau signe un retour aux sources du conte, chambre noire de nos imaginaires et de nos espérances déchues.

Notre avis : Axé sur un répertoire au présent, le Ballet de l’Opéra de Lyon est l’une des compagnies de danse françaises les plus passionnantes. Sa prochaine création, dévoilée en novembre dans ses murs, sera une relecture, par Marcos Morau, d’un ballet composé de Tchaïkovski datant de 1890. « L’univers visuel foisonnant du chorégraphe catalan revisitera le sommeil de la princesse dans une procession impétueuse et débridée » assure le programme.

6 avril et 7 avril à 20h
de 5€ à 32€

Le jour J de Mademoiselle B

Tenue de soirée et talons hauts, rouge à lèvres vif et chevelure de sirène, Mademoiselle B. est une célèbre actrice qui, après dix ans d’absence, remonte sur scène pour ses adieux au public. Mais le soir de la première, elle se retrouve face à sa plus grande peur…

Notre avis : « Véritable ovni de la saison, Le Jour J de Mademoiselle B est en quelque sorte un spectacle queer pour la jeunesse ! Gabriel F., metteur en scène, dramaturge et comédien, y incarne une actrice mondialement connue, brisée par la vie au sommet de sa gloire. » Même si nous ne connaissons pas cet artiste, la MC2, qui organisera la création de ce spectacle en tournée décentralisée en Isère (avec un passage trois jours par la MC2), sait nous titiller. On partira à la pêche aux infos d’ici le printemps !

Du 18 au 20 avril 2023, mar à 18h, mer à 14h30 et 19h, jeu à 10h30 et 14h30
de 5€ à 28€

Othello

Après avoir monté Le Roi Lear en 2007 au festival d’Avignon, Jean-François Sivadier questionne à nouveau Shakespeare. Familier des grandes fresques classiques, le metteur en scène choisit cette fois-ci Othello, avec dans le rôle-titre, Adama Diop.

Notre avis : Jean-François Sivadier est l’un des faiseurs de théâtre français les plus passionnants, capable notamment de captiver le public avec presque n’importe quel texte du répertoire. Le voilà qui s’attaque au fameux Othello de Shakespeare, avec comme toujours son génial comédien Nicolas Bouchaud, et le tout aussi génial Adama Diop dans le rôle-titre. Une très longue tournée en France est organisée cette saison avant les dates grenobloises. On en reparle donc en temps voulu.

Du 26 au 28 avril 2023, à 19h30
de 5€ à 30€

La Rose des vents

Noémi Boutin met les petits plats dans les grands avec le chef-cuisinier Emmanuel Perrodin. Entre deux coups d’archet et deux coups de hachoir, ils vous invitent à déguster une bouillabaisse et des effluves de sons et de poésie.

26 avril et 27 avril à 20h
de 20€ à 30€

Le Crocodile trompeur, Didon et Énée

Dans un espace inspiré d’un tableau de Brueghel, acteurs-chanteurs-musiciens s’emparent de la légende du Troyen Énée, fondateur de Rome, qui tombe dans les bras de Didon, reine de Carthage. Fin tragique annoncée !

Notre avis : Il y a neuf ans, sous le titre "Crocodile dandy", nous accordions notre Une à ce spectacle qui nous avait plus qu’enthousiasmés. Qu’il tourne une nouvelle fois ne peut donc que nous ravir. Soit une relecture du tragique Didon et Énée de Purcell mixant, avec beaucoup d’humour, les codes de l’opéra (le travail musical est très précis) et du théâtre. « J’aime bien rire au théâtre, même si c’est un peu con de le dire comme ça ! » nous répondait la metteuse en scène Jeanne Candel en interview. Ça tombe bien, nous aussi !

4 mai et 5 mai à 20h
de 5€ à 41€

Hip Hop Opening

Retour vers le futur du mouvement hip hop et hommage à sa force plus que jamais festive et subversive.

4 mai et 5 mai à 20h
de 5€ à 28€

Stacey Kent

Deux millions d’albums plus tard et une première place des charts tout au long de sa carrière, Stacey Kent s’impose une nouvelle fois sur le devant de la scène jazz et dans les bacs.

Jeudi 11 mai 2023 à 20h
38€

LOVETRAIN 2020

À destination des années 80, cette néo comédie musicale pour 14 danseurs dessert les tubes lancinants et pop de Tears for Fears. Le train d’Emanuel Gat comporte un accès direct à des références baroques et des contrepoints émotionnels.

11 mai et 12 mai à 20h
de 5€ à 30€

Le Petit Chaperon rouge

Das Plateau interprète, avec beaucoup de poésie et d’optimisme, la version de ce conte écrite au XIXe siècle par les frères Grimm.

Notre avis : Créé cet été dans le in du prestigieux Festival d’Avignon, ce spectacle du collectif parisien pluridisciplinaire Das Plateau est un petit bonheur adressé au jeune public – un créneau qu’investit de plus en plus la MC2, et tant mieux. Soit une proposition à la fois théâtrale et visuelle (la scénographie est très inventive) qui part de la version du conte des frères Grimm, plus favorable à l’héroïne et son courage, pour mieux taper juste. Promenons-nous dans les bois avec elle alors, on risque d’y croiser un chouette spectacle…

12 mai et 13 mai ven à 19h, sam à 18h
de 5€ à 28€

Ma p'tite chanson

Agathe Peyrat et Pierre Cussac, ces deux habitués des scènes d’opéra et des festivals de jazz, ont créé un tour de chant du troisième type : Henry Purcell, Brigitte Fontaine, Maurice Yvain, les Beatles ou encore Tom Waits.

Dimanche 14 mai 2023 à 11h
de 5€ à 7€

Orchestre Les Siècles

Deux ballets russes : Shéhérazade de Rimski-Korsakov et Petrouchka de Stravinsky.

Mardi 16 mai 2023 à 20h
de 5€ à 49€

Le Bruit des loups

Nous voilà dans une forêt envoûtée et envoûtante, peuplée de bêtes et de mystères. Un dédale émotionnel propice à la rêverie et au réveil de nos peurs enfantines.

Notre avis : Attention, choc visuel et esthétique. Magicien des temps modernes, illusionniste poétique, Étienne Saglio propose un spectacle marquant. Avec lui, la nature reprend ses droits, une forêt s’invitant littéralement sur scène. Entre rêve et cauchemar, sa fable rappelle autant le monde de l’enfance que l’inquiétude du présent, grâce à toute une série de stratagèmes d’une finesse remarquable – même si on imagine facilement tout le travail qu’il doit y avoir en coulisse.

Du 23 au 25 mai 2023, à 20h
de 5€ à 28€

Voyage hypnotique

Noémi Boutin et Vanessa Wagner interprètent Schubert, Britten ou encore Philip Glass.

Vendredi 26 mai 2023 à 20h
de 5€ à 32€

La Douleur

Patrice Chéreau nous a quittés il y a 10 ans. En son hommage, son actrice fétiche Dominique Blanc reprend sa mise en scène du journal d’après-guerre de Marguerite Duras.

Notre avis : « Peut-être est-il dans la colonne, peut-être avance-t-il courbé, pas à pas, peut-être qu'il ne va pas faire le second pas tellement il est fatigué ? Peut-être que ce prochain pas, il n'a pas pu le faire il y a de cela quinze jours ? Six mois ? Une heure ? Une seconde ? » Dans La Douleur (1985), Marguerite Duras se souvenait de l’après-guerre et de l’attente insupportable de l’être aimé, prisonnier dans un camp de concentration. Créé en 2008 par le metteur en scène Patrice Chereau (aujourd’hui disparu), ce solo de la comédienne Dominique Blanc tourne de nouveau. Un immense moment d’émotion et de théâtre.

Du 6 au 8 juin 2023, à 20h
de 5€ à 32€

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter