Il était une fois le voguing à la Belle électrique

Soirée | Organisée samedi 8 juin à la Belle électrique pour la clôture du Grenoble Pride Festival, la soirée "Voguing Club !" sera l’occasion de découvrir l’univers unique du voguing (avec les artistes de la Kiki house of Campbell et leur DJ attitré Lazy Flow), mais également le live de la chanteuse et rappeuse Yseult et des DJ-sets de Octo Octa et Free Fall. Revue de détail.

Damien Grimbert | Mardi 4 juin 2019

Photo : Xavier Héraud


Forme de danse aussi éblouissante que spectaculaire tirant son inspiration des poses des mannequins du magazine Vogue, le voguing est indissociable de la culture qui lui a donné naissance : celle des "ballrooms" créés dans les années 1960 par la communauté transgenre et homosexuelle issue des quartiers défavorisés afro et latino-américains new-yorkais pour pouvoir jouir d'un espace de liberté à l'abri des discriminations du monde extérieur.

Une culture basée sur des codes bien spécifiques qui n'a cessé de se développer et de s'internationaliser au fil des décennies sans jamais perdre de son authenticité, attirant au passage l'attention d'un public sans cesse croissant fasciné par son incroyable créativité. Et dont la soirée de samedi devrait donner un resplendissant aperçu à la fois chorégraphique (grâce à l'intervention des Parisiens de la Kiki house of Campbell – photo) et musical (grâce au DJ-set de Lazy Flow, jeune prodige de la scène parisienne et défenseur de longue date des courants les plus marginalisés des musiques électroniques actuelles).

House, trap, pop

Si les performances de la Kiki house of Campbell et de Lazy Flow devraient (à notre sens) constituer le point culminant de la soirée, ces derniers ne sont néanmoins pas, loin s'en faut, les seuls atouts d'une programmation dont on ne peut que louer l'éclectisme et la diversité. Outre le DJ-set entre électro, breakbeat, cumbia et dub de l'artiste locale d'origine colombienne Free Fall, il faudra ainsi également compter avec le retour d'Octo Octa, icône de la house underground new-yorkaise déjà venue nous rendre visite au format live en septembre dernier à l'occasion du festival Jour et Nuit.

Quelques mots enfin pour terminer sur la venue d'Yseult, qui défendra au micro son univers chaloupé à mi-chemin entre trap et électro-pop vaporeuse, pour le plus grand bonheur de ses (nombreux) fans.

Voguing Club !
À la Belle électrique samedi 8 juin à 23h


Voguing Club !

House, électro dans le cadre du Grenoble Pride Festival 2019
La Belle Électrique 12 esplanade Andry-Farcy Grenoble
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

Les soirées du mois de février

MUSIQUES | Lazy Flow Figure montante de la nouvelle scène électronique parisienne, Lazy Flow, 23 ans tout juste, fait partie de cette génération de DJ/producteurs (...)

Aurélien Martinez | Jeudi 31 janvier 2013

Les soirées du mois de février

Lazy Flow Figure montante de la nouvelle scène électronique parisienne, Lazy Flow, 23 ans tout juste, fait partie de cette génération de DJ/producteurs grandie en pleine euphorie french touch 2.0, mais qui a eu l’intelligence de privilégier les chemins de traverse aux autoroutes encombrées de la grosse électro saturée. Puisant leurs influences dans les sonorités house, UK funky, tropical, footwork ou jersey club, ses divers EPs et remixes pour des labels comme Young Gunz, Moveltraxx, Southern Fried, San City High, Mental Groove ou encore Record Makers ont réussi à l’imposer comme un artiste à suivre, ce que son set du vendredi 8 février dans le cadre de la soirée Night In the Hood 2 ne devrait que confirmer. Organisée par Oscar et sa bande, cette dernière, qui le verra accompagné aux platines par Futurless et Arte William, sera également l’occasion de découvrir en live son dernier EP en date, Jet Lag, sorti en décembre dernier et préambule à un très attendu premier album prévu courant 2013 sur Sony Music et Moveltraxx. Night in the Hood 2, vendredi 8 février au

Continuer à lire