Pauvres sans retour

| Mercredi 17 janvier 2007

Lecture / La pièce Cinq hommes, commande de la Compagnie Théâtrale Müh au dramaturge australien Daniel Keene, fut montée en 2003 au Théâtre du Rond-Point par cette même compagnie. Troisième Bureau choisit judicieusement cette pièce pour sa deuxième lecture : la pièce offre une illustration on ne peut plus contemporaine de la thématique de l'exil, thématique choisie cette année par le collectif. Dans ce texte écrit en 2002, la situation de départ s'avère malheureusement très commune : en Europe des ouvriers immigrés clandestins (venus pour raisons économiques et/ou politiques), s'échinent à construire un mur pour le compte d'un patron sans scrupules. Un mur absurde, dont on ne connaîtra jamais la raison de son existence, revêt là, un caractère éminemment symbolique. Il est la frontière infranchissable entre pays riches et pauvres, entres niveaux sociaux, entre domination et exploitation. Sur le chantier, lieu également symbolique car no man's land caché du monde, Luca l'albanais, Samir l'algérien, Edvard le slovène, Slavko le serbe, et Janos le hongrois, personnages abandonnés, apprennent à vivre ensemble, à se respecter, à se soutenir, à se connaître. Une solidarité, une humanité touchantes émanent de ces personnages pourtant blessés, humiliés, contrastant avec la violence de la situation. Daniel Keene dépasse la description du quotidien de cette micro société isolée (le contenu des parties dialoguées s'avère plutôt cliché), en écrivant des scènes intimistes. Edvard voudrait écrire des contes. Janos et Slavko disent des poèmes. Samir écrit des lettres tendres à son fils et à son épouse. Luca, le plus endurci et désenchanté de tous, évoque son retour dans une langue inattendue. La poésie, le rêve, l'imagination, les mots et la langue permettent de soutenir cette vie insupportable, vie de parias où les perspectives de retour sont faibles ; retour qui s'avère pourtant le rêve secret de chacun. SDcinq hommesLecture le 15 janvier à 20h, Café restaurant la Frisele texte est publié aux éditions Théâtrales

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter