"Le Disque usé" des Chatoyantes : vous les femmes…

Aurélien Martinez | Vendredi 18 septembre 2009

Elles sont trois sur scène. Deux chanteuses de cabaret aussi affriolantes que pataudes et leur pianiste introvertie coincée dans sa robe d'un rouge trop criard pour elle. Ensemble, elles ont monté un petit spectacle de chansons… Oh, trois fois rien… Juste la reprise de quelques standards (Piaf, Dietrich, les Andrews sisters…), comme ça, le plus simplement du monde… Pour faire plaisir au public, en somme…

La jeune compagnie grenobloise Les Chatoyantes, pour sa première création, a choisi une forme pour le moins originale : la mise en abyme. Soit un spectacle sur un spectacle en train de se jouer. C'est franchement jubilatoire de voir nos duettistes, stressées, dépressives – voire un brin alcoolisées –, essayer de respecter leur partition coûte que coûte, apostrophant discrètement l'autre lorsqu'elle se vautre. Ce qui en devient touchant, puisqu'elles arrivent tout de même à transmettre une émotion non feinte.

Le Disque usé devient alors une très jolie revue sur les rêves et la féminité – ah, la pianiste ! – qui se bonifie avec le temps, les rôles s'affinant, prenant de l'ampleur (nous l'avons déjà vue deux fois depuis sa création l'année dernière au Conservatoire de Grenoble).

À noter que les Chatoyantes se produiront cette fois-ci à la Guinguette de Fontaine : un bar minuscule qui accueille à la roots une dizaine de spectacles jusqu'en décembre. Et un lieu idéal pour retranscrire l'ambiance conviviale d'un cabaret de velours corrosif comme celui-ci.

Le Disque usé, du 4 au 6 février à 20h30, à la Guinguette (Fontaine)


Les mercredis dans l'espace n°99

Ottavia (chanson) + Les Chatoyantes (cabaret) à 20h30
Espace Piano Benoît Bertet 2 route d'Uriage Gières
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

"Le Disque usé" : 10 ans et toujours inusable

Spectacle | La (géniale) compagnie grenobloise Les Chatoyantes va fêter en octobre l'anniversaire de son cabaret déglingué avec une poignée de dates.

Aurélien Martinez | Mardi 16 octobre 2018

C’est un petit spectacle qui a dix ans et que ses trois interprètes (Émilie Geymond, Doriane Salvucci et Sylvie Ducas), regroupées sous le nom de Chatoyantes, vont reprendre dans l’agglomération grenobloise histoire de marquer le coup. « On l’a bien écumé sur Grenoble en 10 ans, mais je pense qu’il y a encore plein de personnes qui ne nous ont pas vues ! » nous assure Émilie Geymond. Ce qui est bien dommage pour ces personnes-là, tant ce Disque usé est une réussite. Sur scène, deux chanteuses de cabaret accompagnées de leur pianiste mutique font tout pour poursuivre une représentation qui leur glisse entre les doigts – à cause du trac, de l’alcool, de soucis d’équilibre… On est donc bien là sur une mise en abyme savoureuse avec cette proposition évoquant un spectacle en train de se faire. Et on est bien là sur du théâtre plus que sur de la musique, même si les comédiennes poussent la chansonnette (sur du Sheila, Mike Brant, Dalida, Frank Sinatra ou encore Édith Piaf) avec convic

Continuer à lire

Une saison théâtrale du côté de la scène locale

SCENES | Plusieurs compagnies grenobloises (ou apparentées) reprennent cette saison des spectacles créés les années précédentes. Mais comme ils sont excellents, pourquoi se priver de les (re)découvrir ?

Aurélien Martinez | Mardi 15 septembre 2015

Une saison théâtrale du côté de la scène locale

Ces dernières années, les metteurs en scène grenoblois ont livré des spectacles qui ont connu un succès considérable ici et là. On va passer rapidement sur le cas Grégory Faive et de son Pourvu qu’il nous arrive quelque chose dont on a dit du bien maintes fois – en gros, c’est du théâtre généreux et drôle sur les coulisses du théâtre. Créée en 2011, la pièce sera de retour dans l’agglo pour deux dates : le vendredi 11 décembre à la Faïencerie (La Tronche) et le jeudi 14 janvier au Grand Angle (Voiron). Une autre aventure théâtrale qui risque de suivre la même voie (celle du succès), peut-être même en encore plus grand : Mon frère, ma princesse (photo) d’Émilie Le Roux. Du jeune public pour tous sur un petit garçon qui veut porter des robes créé en 2014 à l’Espace 600 et repris le mercredi 20 janvier à l’Odyssée d’Eybens. À noter que cette saison, l’Espace 600 pro

Continuer à lire

Les présentations de saison, exposés de rentrée rituels

CONNAITRE | Les vacances sont bel et bien terminées, les salles de spectacle en apportent une nouvelle preuve. Du moins celles qui n’ont pas tout lâché avant la pause (...)

Aurélien Martinez | Mardi 8 septembre 2015

Les présentations de saison, exposés de rentrée rituels

Les vacances sont bel et bien terminées, les salles de spectacle en apportent une nouvelle preuve. Du moins celles qui n’ont pas tout lâché avant la pause estivale (les grosses sont les reines de l’anticipation – MC2, Hexagone, Rampe…), et qui profitent donc de cette rentrée pour organiser des présentations de saison afin… de présenter leur saison (logique). Si ces temps forts sont plus ou moins rébarbatifs selon le degré d’inspiration du directeur ou de la directrice qui les mène (oui, il y en a encore qui se contentent simplement de lire la plaquette à haute voix – paye ton interactivité), ils ont au moins des vertus informatives. Et des vertus artistiques quand ils sont couplés à un spectacle comme ça sera le cas cette semaine à l’Heure bleue de Saint-Martin-d’Hères, à l’Espace Paul Jargot de Crolles (qui lancera ainsi sa saison des dix ans) ou encore à l’Espace Aragon de Villard-Bonnot. Un Espace Aragon qui offrira, après le déroulé des propositions à découvrir cette année, le joyeux Disque usé de la compagnie Les Chatoyantes, déjà pas mal vu dans l’agglo – il tourne depuis 2008. Un cabaret déglingué défendu par

Continuer à lire

Jouer de (et avec) la musique

MUSIQUES | Le festival Chants libres est un ovni savoureux concocté par l’équipe du Tricycle qui propose de découvrir de « la chanson à voir » dans un espace théâtral. Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Lundi 25 novembre 2013

Jouer de (et avec) la musique

Croiser les formes artistiques n’est pas une nouveauté. Qu’importe : quand c’est bien fait, c’est toujours agréable. Ainsi en sera-t-il sûrement de la nouvelle édition de Chants libres, proposée par un Tricycle d’habitude plus tourné vers le théâtre contemporain. Sur une semaine et demie, le Théâtre de poche va ainsi se transformer tantôt en cabaret, tantôt en salle de concert, tantôt en tout autre chose. Parmi les nombreuses propositions, on en a retenu trois.  Bleu/Baudoin Quand le trio grenoblois Bleu, spécialisé dans la « chanson folk-songes », rencontre le dessinateur de BD Baudoin, ça donne un concert dessiné que l’on a hâte de découvrir. Une « fresque musicale » construite en live : « le mélange de l’encre et du son, la fusion de deux entités contraires, arts plastiques et musiques actuelles, aspirant à un même désir de légèreté ». Samedi 30 novembre à 20h

Continuer à lire

Les Chatoyantes

Cabaret | Voilà un spectacle qui tourne depuis plus de deux ans dans les petits lieux grenoblois et lyonnais (des bars, des théâtres, …). Aux commandes, deux (...)

Aurélien Martinez | Lundi 26 septembre 2011

Les Chatoyantes

Voilà un spectacle qui tourne depuis plus de deux ans dans les petits lieux grenoblois et lyonnais (des bars, des théâtres, …). Aux commandes, deux comédiennes grenobloises (Émilie Geymond, vue notamment chez Marie Brillant et Grégory Faive, et Doriane Salvucci, de la compagnie des Gentils – entre autres), et une musicienne (la pianiste Sylvie Ducas) qui, ensemble, jouent habilement avec le principe de mise en abyme. Le spectateur assiste ainsi à une représentation d’un cabaret tendrement désuet, tout en faisant face, impuissant, à l’envers du décor : une duettiste bourrée, des enchaînements ratés, des voix submergées par l’émotion… Une très jolie revue sur les rêves et la féminité à (re)découvrir samedi 1er octobre à 16h à la bibliothèque Kateb Yacine de Grand-Place, ou le jeudi 13 au café Bayard (Grenoble). Et retrouvez sur notre site une critique plus approfondie des Chatoyantes, parue lors de leur passage à la Guinguette de Fontaine.

Continuer à lire