« Tout art est parfaitement inutile »

Aurélien Martinez | Mardi 9 septembre 2014

Voilà un spectacle astucieux et savoureux sur la figure passionnante qu'était Oscar Wilde, écrivain britannique d'origine irlandaise. Point de didactisme ou de chronologie historique ici, mais une succession de tableaux joyeux qui nous plongent dans l'œuvre et la vie de l'auteur du fameux Portrait de Dorian Gray en mettant en avant tant le personnage fantasque que sa plume aiguisée ou que ses déboires tragiques (il fut condamné pour homosexualité).

Écrit et agencé par Philippe Honoré, mis en scène par Philippe Person et interprété par trois comédiens en costumes d'époque (victorienne), L'importance d'être Wilde apparaît comme un petit bijou théâtral so british et extrêmement raffiné qui se sert judicieusement d'une des proses les plus fortes du XIXe siècle – « Le seul moyen de se débarrasser d'une tentation est d'y céder », ou encore « Je pense que la vie est une chose trop importante pour en parler sérieusement ».

AM

L'importance d'être Wilde, vendredi 27 février à la Faïencerie (La Tronche)


L'importance d'être Wilde

D'après l’œuvre d'Oscar Wilde, texte de Philippe Honoré, par la Cie Philippe Person
La Faïencerie 74 Grande Rue La Tronche
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

« Oscar Wilde était un vrai provocateur »

SCENES | Avec "L’importance d’être Wilde", le metteur en scène Philippe Person et l’auteur Philippe Honoré ont imaginé une savoureuse plongée au plus près d’un des auteurs britanniques les plus fascinants : Oscar Wilde. Sur scène, trois comédiens mettent en avant tant le personnage fantasque que sa plume aiguisée sans jamais tomber dans l’écueil du spectacle didactique ou historique. Rencontre avec le concepteur de ce bijou théâtral "so british". Propos recueillis par Aurélien Martinez

Aurélien Martinez | Mardi 24 février 2015

« Oscar Wilde était un vrai provocateur »

L’idée, avec l’auteur Philippe Honoré, était de vous confronter à la figure d’Oscar Wilde (1854 – 1900) mais de façon libre, et pas du tout didactique… Philippe Person : Tout à fait. On voulait absolument éviter le côté pédagogique et grande illustration de la vie et de l’œuvre d’Oscar Wilde. On a plutôt pris toute cette matière extraordinaire entre son œuvre, sa vie et l’époque dans laquelle il a vécu, pour en faire un véritable objet théâtral ; pour pouvoir offrir un texte à interpréter aux comédiens et pas seulement leur narrer quelques événements. Je voulais un spectacle très rythmé, presque dans le rythme dans lequel Oscar Wilde a vécu : à cent à l’heure, en touchant un peu à tout… On sent une réelle fascination de votre part tant pour l’œuvre que pour le personnage… L’œuvre d’Oscar Wilde est littéralement exceptionnelle. Et sa vie aussi : dans cette Angleterre victorienne complètement guindée, il bousculait, était un vrai provocateur. Il avait un regard acéré sur son époque, il savait où il voulait entraîner sa vie et c’est ça qui était formidable. Aujourd’hui, on connaît finalement

Continuer à lire