Les Théâtrales du Vercors : troupe de montagne

Festival | Troisième édition pour Les Théâtrales du Vercors organisées par le Centre culturel et sportif le Cairn de Lans-en-Vercors et la compagnie La Bande à Mandrin. Juliette Rizoud, directrice artistique du festival et de la compagnie, revient avec nous sur l’esprit de l’événement qui, comme son nom l’indique, se déploiera dans différentes communes du Vercors du jeudi 20 au dimanche 23 septembre.

Alice Colmart | Mardi 18 septembre 2018

« Au départ, je voulais créer un festival sur Grenoble, mais les choses n'ont pas abouti » explique Juliette Rizoud, directrice artistique des Théâtrales du Vercors que l'on a également connue comme membre permanente du TNP – le fameux Théâtre national populaire de Villeurbanne, près de Lyon. En 2015, la comédienne réussit ainsi, par le biais d'un ami, à associer sa compagnie (La Bande à Mandrin) au Centre culturel et sportif le Cairn qui ouvre ses portes à Lans-en-Vercors. « On a joué le premier spectacle de la salle, Le Songe d'une nuit d'été. Ce fut une grande réussite et c'est ce qui nous a donné l'envie de créer un événement sur plusieurs jours. »

Dès 2016, un festival est alors lancé. Et, en plus de proposer une programmation basée au Cairn, il s'agit « d'apporter le théâtre au plus près des habitants » en s'ouvrant à différentes communes du Vercors. « En 2016, il n y avait que Villard-de-Lans et Lans-en-Vercors ; en 2017 s'est ajoutée Méaudre et pour 2018, Autrans. » Voilà qui commence à faire du monde !

« On est une petite famille »

« Dans les villages, les gens sont interpelés. Le festival leur permet de voir des choses, sur les places publiques par exemple, qu'ils ne seraient pas forcément allés voir par eux-mêmes. » Se rapprocher des habitants, c'est l'idée principale, sans oublier de cultiver l'esprit de troupe. « Tous les comédiens qui jouent dans les spectacles viennent du TNP. On est une petite famille et on vit tous ensemble chez l'habitant pendant le festival ! »

Et d'ailleurs, niveau programmation ? « Cette année, on ouvre avec un cabaret rock à 19h au Cairn ! Et il y aura d'autres originalités comme dimanche 23 septembre une soirée Jacques Brel à 18h, toujours au Cairn, avec un spectacle autour des interviews pépites du chanteur, suivi d'un show de danse hip-hop sur ses chansons. » Soulignons aussi la reprise de La Jeanne de Delteil prévue vendredi 21 septembre à 20h30 au Cairn : une création du TNP dans laquelle Juliette Rizoud campe une explosive Jeanne d'Arc dans la plus pure tradition d'un théâtre ouvert à tous.

Les Théâtrales du Vercors
À Lans-en-Vercors, Autrans, Méaudre et Villard-de-Lans du jeudi 20 au dimanche 23 septembre


La Jeanne de Delteil

Par le Théâtre National Populaire. D'après le roman de Joseph Delteil
Centre culturel et sportif Le Cairn 180 rue des écoles Lans-en-Vercors
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

"La Jeanne de Delteil" : la cape et l'épée

SCENES | Le metteur en scène Christian Schiaretti, directeur du TNP de Villeurbanne, offre une Jeanne d’Arc forte en bouche par l’intermédiaire du texte de l’auteur Joseph Delteil. Un véritable petit bijou.

Aurélien Martinez | Mercredi 9 mars 2011

La Jeanne de Delteil, c’est Jeanne d’Arc, figure emblématique de l’Histoire de France, surnommée très gracieusement la Pucelle d’Orléans. Mais c’est, comme le nom du spectacle l’indique, Jeanne d’Arc vue par l’écrivain et poète français Joseph Delteil. Un homme de lettre iconoclaste qui arriva à créer un joli petit scandale à la sortie de son ouvrage Jeanne d’Arc en 1925 : les puristes de l’Histoire crièrent rapidement à la trahison (notamment certains catholiques), quand les surréalistes (dont Breton) vilipendèrent le style même de Delteil en des termes très durs. Mais d’autres, à l’instar de Claudel qui sentit dans ce texte « l’étoffe d'un grand écrivain », défendirent l’homme et son œuvre. Une œuvre qui, le temps des passions et des crispations terminé, dans une époque où les dogmes religieux se sont déplacés, apparaît d’une étonnante modernité : la pucelle est vivante, drôle, et s’exprime dans une langue imagée et charnue que Christian Schiaretti offre au spectateur par l’intermédiaire d’un acte théâtral simple et efficace. Le théâtre n’est pas mort ! Le metteur en scène avait déjà monté ce texte de

Continuer à lire