Les chemins de la liberté

CONNAITRE | Rencontre / Le CHRD propose une rencontre autour d'un ouvrage de référence sur l'histoire de la Résistance. L'occasion de découvrir un dictionnaire érudit mais accessible. Yann Nicol

Christophe Chabert | Mercredi 17 janvier 2007

Photo : Jean Moulin


La collection Bouquins des éditions Robert Laffont, désormais dirigée par Daniel Rondeau, a la particularité de proposer des ouvrages d'une très grande qualité à des prix particulièrement abordables. Vous pouvez ainsi, pour une trentaine d'euros, vous y procurer les œuvres complètes de Vassili Grossman ou Dino Buzzati (certes en deux volumes), mais aussi certains titres de référence dans les domaines scientifiques et historiques. C'est le cas de ce Dictionnaire historique de la Résistance qui présente une somme de recherches colossale sur une période de l'histoire de France qui a engendré de nombreux mythes et presque autant d'inexactitudes et de simplifications. C'est précisément à sa richesse, sa variété, et aux plus méconnues de ses manifestations que cet ouvrage s'intéresse, et cela dans une formule à la fois exhaustive pour les passionnés et abordable pour les néophytes. La chronologie détaillée des événements en regard des contextes nationaux et internationaux ainsi que de nombreuses cartes et documents qui ouvrent le volume participent à une mise en situation simple et complète et constituent une introduction parfaite au «dictionnaire» proprement dit.Des héros très discretsCe dernier est constitué de trois parties. «Acteurs et territoires» éclaire la vision que l'on peut avoir de ceux qui ont fait la Résistance. Les principaux réseaux, mouvements et structures sont ici passés au crible, de très nombreuses figures incontournables de la lutte y sont évoquées, mais l'étude s'attache aussi à mettre en valeur l'ensemble des acteurs anonymes. Car s'il est possible de chiffrer la résistance organisée, il est en revanche diablement compliqué de déterminer son étendue en tant que mouvement social et partant, de mesurer l'implication des Français dans ce phénomène. La deuxième partie, intitulée «événements et actions» recense, toujours par le biais de l'entrée dico, l'immense diversité des types d'actions, de la lutte armée à l'action politique, en prenant soin de détailler le caractère de ces combats : individuels ou collectifs, organisés ou spontanés... Ce dictionnaire s'achève par une partie passionnante sur l'héritage de cette période et sur la manière dont on la considère aujourd'hui. «Les résistants, leur temps et le nôtre» replace la Résistance dans son contexte social et culturel avant de proposer une réflexion sur son traitement par l'histoire, la littérature ou les media. Les chercheurs qui ont dirigé cet excellent ouvrage seront donc présents au CHRD pour une rencontre qui vous donnera certainement envie de découvrir cet outil de très grande qualité. Rencontre autour du Dictionnaire historique de la RésistanceAu CHRD, le 16 janvier à 18h30

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter