Freud bouge encore

Jean-Emmanuel Denave | Dimanche 22 février 2009

Connaître / Professeur à la prestigieuse New School for Social Research de New York, Eli Zaretsky est un intellectuel singulier. Spécialiste d'histoire de la psychanalyse aux États-Unis, il ne s'est pour autant jamais allongé sur un divan et puise ses outils théoriques aussi bien dans l'œuvre de Freud que dans celle d'André Gorz, de Max Weber ou de Jacques Derrida. Ce militant de la Nouvelle Gauche américaine, féministe et défenseur de l'émancipation des minorités ethniques ou sexuelles, a publié en 2004 un ouvrage fleuve et passionnant, Secrets of the soul, qui vient d'être traduit chez Albin Michel sous le titre Le Siècle de Freud. Le livre porte un regard étonnamment neuf et transversal sur le(s) parcours de Freud et de ses disciples (anglo-saxons notamment) en inscrivant la psychanalyse dans le champ plus large de l'histoire des idées, de l'évolution socioculturelle du XXe siècle et des mutations du capitalisme en particulier. Parmi les hypothèses osées défendues par l'auteur, on découvre celles-ci : le freudisme serait le deuxième grand moment d'introspection après le calvinisme au XVIe siècle, pourrait aussi être rapproché du fordisme, libérant le «moi» pour mieux l'ouvrir à la consommation de masse et au renouveau du capitalisme ! L'auteur discutera de ces thèses avec Elisabeth Roudinesco, spécialiste de l'histoire de la psychanalyse en France. Un débat prometteur et qui, sans l'ombre d'un doute, volera plus haut que les récentes diatribes autour du Livre noir de la psychanalyse, tentative cynique et bas de plafond d'assassinat de la psychanalyse. Jean-Emmanuel DenaveEli Zaretsky en dialogue avec Elisabeth Roudinesco
À la Villa Gillet, le 3 mars.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter