Du baume au glaive : Baume-les-messieurs

Nadja Pobel | Mardi 15 juillet 2014

Photo : DR


Des grottes, une abbaye impériale, une cascade à tomber à la renverse. Et puis quoi encore ? Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux ! Le décor naturel de Baume-les-Messieurs a en effet inspiré Sir John Howe, l'illustrateur attitré de l'univers de Tolkien et directeur artistique de ses adaptations cinématographiques. Cette petite commune du Jura, pas même deux-cents âmes au compteur, est nichée au creux d'une reculée, un phénomène géologique remarquable, avec une entrée et une sortie parfaitement identifiables et entourées de hautes falaises. A la croisée de trois vallons (Mardasson, Seille et Dard), Baume fut un temps plus prospère et peuplée qu'elle ne l'est aujourd'hui, grâce à son abbaye dont les fondations remontent au IXe siècle (!) et d'où en 910 un certain abbé Bernon,  accompagné de six moines, parti fonder Cluny (voir par ailleurs). L'église Saint-Pierre, qui a connu son apogée aux XVIe et XVIIe siècles, quand Baume-les-Messieurs s'appelait encore Baume-les-Moines (avant sa sécularisation en 1759), est toujours en parfait état. Autre alternative pour s'approcher du ciel, moins mystique celle-ci : se balader à l'air libre, sur l'un des quatre belvédères qui dominent ce paysage minéral et majestueux. Si l'élément terrestre vous correspond mieux, filez dans la grotte, profonde de cent-vingts mètres et où cohabitent chauve-souris et crevettes aveugles. À son issue, c'est l'eau qui jaillit du Dard et s'écoule en une cascade de tuf. Ne vous manquera plus que le feu. Convoquez Sauron et son œil de braise, et le tour sera joué.

 

Baume-les-messieurs (Jura)
A 160 km de Lyon

Nadja Pobel

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

La trilogie du Seigneur des Anneaux pour la Nuit

Festival Lumière | À trois mois du lancement de la 10e édition du Festival Lumière, il va falloir s’habituer aux divulgations choisies de la programmation. Lors de la (...)

Vincent Raymond | Mardi 10 juillet 2018

La trilogie du Seigneur des Anneaux pour la Nuit

À trois mois du lancement de la 10e édition du Festival Lumière, il va falloir s’habituer aux divulgations choisies de la programmation. Lors de la présentation en juin dernier, Thierry Frémaux avait annoncé avoir déjà sélectionné le contenu de la traditionnelle Nuit de la Halle Tony-Garnier ; on en connaît la teneur : elle sera pour la première fois uniforme. C’est en effet la Trilogie de Peter Jackson inspirée de Tolkien, Le Seigneur des Anneaux, qui sera projetée, dans sa version longue (La Communauté de l’Anneau / Les Deux Tours / Le Retour du Roi). Trois mastodontes de fantasy, qui avaient littéralement régné sur le box office de 2001 à 2003 et valu à Peter Jackson une moisson de récompenses lors de la sortie de l’ultime volet de la saga.

Continuer à lire