La Guillotière fait le pont

Nadja Pobel | Mardi 16 septembre 2014

La place du Pont. Même si son nom désigne surtout le pont du Rhône qui s'est longtemps étendu jusque-là, avant d'être raccourci au quai Augagneur, elle est aussi, justement, un pont jeté par-dessus la Méditerranée, entre la France et l'Algérie. Bien qu'installée deux fleuves plus loin, la Maison des passages s'attache depuis 2008 à tisser des liens entre ces deux pays à l'histoire si commune et parfois mortelle. Et c'est pour que ce passé, enterré en France et trop réécrit par l'Etat en Algérie, soit dit sans déchaînements passionnels (et à l'abri des célébrations musclées des footballistiques France-Algérie) qu'elle organise expositions et conférences jusqu'au 27 septembre en divers endroits du quartier de la Guillotière, dont le centre social Bonnefoi. Outre les photos d'Yves Neyrolles, qui rendent compte de ses métamorphoses (elles sont présentées dans trois lieux du 7e), on notera la tenue, le 25 septembre au théâtre de l'Elysée, d'un débat au cours duquel les historiens Marc André et Julien Hage disserteront de ce carrefour de cultures, véritable «champ de bataille de la Guerre d'indépendance» à leurs yeux. De quoi tenter d'apaiser des blessures pour certains toujours vives.

Nadja Pobel


Politiques publiques et lieux interculturels

Avec Marie-France Antona (comité d'habitants et commerçants du quartier Moncey), Jessie Dubief (sociologue) et Abdellatif Chaouite (anthropologue et rédacteur en chef de la revue Écarts d'identité)
Centre social Bonnefoi 5 rue Bonnefoi Lyon 3e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


La Guillotière : champ de bataille de la guerre d'indépendance algérienne en métropole ?

Conférence avec Marc André et Julien Hage (historiens)
Théâtre de l'Élysée 14 rue Basse-Combalot Lyon 7e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


L'Histoire et les mémoires du quartier du XVIIIe à nos jours

Exposition et diaporama sonore
Centre social Bonnefoi 5 rue Bonnefoi Lyon 3e
ce spectacle n'est pas à l'affiche actuellement


entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter