Révolution tarifaire dans les musées et bibliothèques

CONNAITRE | Le 1er septembre, la ville de Lyon a lancé une offre tarifaire alléchante, pour permettre au plus grand nombre de profiter des musées et bibliothèques. Détails de ces changements qui se déclinent en 3 cartes valables un an de date à date.

Nadja Pobel | Jeudi 3 septembre 2015

La carte Bibliothèque (18€)

Finis les abonnements lire (livre) ou lire/écouter/voir (livre, CD, DVD) voire artothèque. Désormais, tous les supports pourront être mélangés et 20 titres pourront être empruntés, toujours pour 3 semaines.

La carte Musée (25€ / 7€ pour les 18-25 ans)

Déjà bien connue, elle permet d'accéder aux expositions temporaires et permanentes des musées suivants :

  • Musée des Beaux Arts
  • MAC
  • Musées Gadagne
  • CHRD
  • Musée de l'imprimerie et de la communication graphique
  • Musée de l'automobile Malartre

Elle permet aussi de bénéficier d'une réduction pour la Biennale d'art contemporain (8€ au lieu de 15€).

La carte Culture (38€ / 15€ pour les 18-25 ans)

Elle donne non seulement droit aux avantages de la Carte musée et de la Carte bibliothèque mais comprend également la possibilité d'accéder à des tarifs réduits aux Célestins, à l'Auditorium, à l'Opéra, à la Maison de la danse, au Théâtre de la Croix-Rousse, au TNP ainsi qu'aux Musée et Cinéma Lumière et au Comœdia. Le Musée des Confluences intégrera cette offre au 1er janvier 2016 et de nombreux autres partenaires devraient s'ajouter.

Bien sûr la gratuité s'applique toujours à certains publics : les bénéficiaires du RSA, les personnes en situation de handicap ou de chômage et non imposables.

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter

La Ville lance sa Carte Culture Junior

Éducation | Toutes les bibliothèques et les six musées municipaux en accès libre toute l'année, gratuitement, avec en prime quelques bonus du genre visite des coulisses aux Célestins ? C'est possible, avec la Carte Culture Junior, disponible dès maintenant pour tous les moins de 18 ans.

Sébastien Broquet | Mardi 20 novembre 2018

La Ville lance sa Carte Culture Junior

On parle beaucoup de pass culture, ces dernières années, l'érigeant en solution à tous les problèmes d'accessibilité, oubliant un peu trop souvent qu'il ne suffit pas d'avoir un pass en poche pour franchir le seuil d'un musée d'art contemporain ou squatter les bancs d'une bibliothèque publique. Déjà car ces dernières sont inévitablement fermées le dimanche, et qu'il faudra bien à l'avenir se pencher sur la question de savoir pourquoi un lieu de savoir comme de détente clôt ses portes le jour où chacun a le temps de s'y rendre et d'y passer du temps... Pour preuve, la préfiguration de la Carte Culture Junior lancée officiellement en ce mois de novembre par la Ville de Lyon, qui avait été testée l'an dernier et distribuée alors gratuitement aux 4500 élèves de CP de l'école publique, n'avait pas eu les résultats escomptés malgré les promesses entrevues : seules 500 cartes ont effectivement été utilisées... La leçon a été retenue du côté de la mairie et cette fois, un accompagnement est mis en place afin d'inciter les détenteurs à s'en servir, mis en place avec l'AFEV (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville). La carte sera également distribuée directement dan

Continuer à lire

Cartes d'étudiants : les bons plans

Les bons plans étudiants | C'est le bon temps ! Un étudiant n'est pas bien riche, mais il peut profiter des nombreuses tarifications très avantageuses qui lui sont plus ou moins réservées.

Nadja Pobel | Mardi 4 octobre 2016

Cartes d'étudiants : les bons plans

La carte culture Créée il y a un an, cette carte est un sésame pour la ville et ses structures culturelles. Et il se trouve qu'il y en a beaucoup. Au commencement, il y avait la carte de bibliothèque qui existe toujours au prix de 10€ (18-25 ans) et 18€ pour les plus âgés : elle permet d'emprunter vingt documents différents tous supports confondus (finie la division entre livre, CD, DVD) quel que soit votre lieu de domiciliation. Couplé à la carte musée, cette carte culture offre pour 15€ (18-25 ans) ou 38€ la gratuité aux musées Gadagne (histoire de la ville de Lyon et marionnettes du monde), Imprimerie, Beaux-Arts, Art contemporain, CHRD et même le musée Malartre consacré à l'automobile situé à Rochetaillé mais dont Lyon est propriétaire. En vente dans tous ces lieux (à l'exception de ce dernier), la carte culture offre aussi des réductions dans les salles de spectacles de la ville et alentours (Célestins, Croix-Rousse, TNP, Auditorium, Opéra...), à l'Institut Lumière ou à son musée attenant. Renseignements : www.lyon.fr ou dans les lieux concernés Pass culture

Continuer à lire

«La bibliothèque, un lieu de vie» - Interview de Gilles Eboli

ACTUS | En cette rentrée littéraire, impossible de ne pas évoquer la Bibliothèque municipale, paradis de la lecture et premier lieu public lyonnais en termes de fréquentation. Son directeur, Gilles Eboli, revient pour nous sur ses nombreuses mutations en cours. Propos recueillis par Nadja Pobel

Nadja Pobel | Mercredi 30 septembre 2015

«La bibliothèque, un lieu de vie» - Interview de Gilles Eboli

Que représente la Bibliothèque municipale de Lyon en nombre d’abonnés et en fréquentation ? Gilles Eboli : C’est la première bibliothèque municipale en France hors Paris. 2, 8 millions de personnes franchissent chaque année la porte d’une de nos quinze antennes et nous avons 105 000 abonnés. Ces chiffres sont depuis des années en hausse régulière, sans que ce soit une explosion, mais c’est à souligner quand on nous parle ici et là d’effondrement du livre. Jusqu’à maintenant, il y avait l’usage savant et érudit – la consultation sur place – et l’usage de lecture publique – l'emprunts de document. Mais depuis la fin des années 90 s’est développé l’usage dit des "séjourneurs", qui consiste à rester à la bibliothèque car elle est perçue comme un lieu de vie, de sociabilité, de lien. Revendiquer ce qui, à un moment, a pu être vécu par certains comme quelque chose d’anormal – rester à la bibliothèque – est au cœur de notre projet d’établissement. Vous proposez depuis le 1er septembre une nouvelle offre tarifaire unique englobant tous les supports. Comment a-t-elle été conçue ? Au départ, il y a une volonté

Continuer à lire