Nouveaux chapeaux pour Alice

Julián Ríos Tristram

On n'est pas surpris de voir Julián Ríos édité chez Tristram. L'écrivain espagnol rejoint au catalogue de l'éditeur des précurseurs comme Maurice Roche, Arno Schmidt ou Hubert Lucot, ayant en commun d'être des auteurs qui inventent un langage, qui bousculent les codes narratifs et dont l'œuvre exigeante est bourrée de fantaisie et d'inventivité. Il en est ainsi de Nouveaux chapeaux pour Alice, textes qui s'inscrivent dans la lignée d'un livre paru chez Corti en 1994 (Chapeaux pour Alice), réédité ici dans sa version définitive. On y retrouve la fulgurance de Julián Ríos qui nous livre une multitude d'histoires courtes qui ne sont ni véritablement des nouvelles, encore moins des chapitres, mais plus certainement des instantanés, des flashs, des contes miniatures truculents et envoûtants. Ces histoires extraordinaires, qu'un chapelier étrange raconte à Alice à chaque fois qu'il la coiffe d'un nouveau couvre-chef, nous transportent vers tous les coins du globe et à toutes les époques, grâce à une puissance d'évocation, une verve et un pouvoir d'imagination qui semblent sans cesse repousser les limites de l'acte littéraire. Tristram publie un autre texte de Julián Ríos, Chez Ulysse, récit stimulant, ludique et érudit qui nous mène dans les coulisses du roman de James Joyce en nous en révélant les références et les mécanismes de création. Un coup double qui confirme l'originalité et l'intelligence de l'écrivain espagnol, dont l'œuvre ne ressemble décidément à aucune autre. YN

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !