To mix or not to mix

Théâtre / Boosté par le plébiscite suscité par la bande originale de la pièce, clé de voûte essentielle du projet, le metteur en scène David Gauchard emmène donc son Hamlet Thème & Variations en tournée... François Cau

Hamlet version hip hop ? Après tout pourquoi pas : du Roméo queer refoulé de Baz Luhrmann au Richard III crypto-fasciste de Richard Loncraine, le 7e art a tellement dévoyé le pauvre Shakespeare à la sauce post-moderne qu'on n'est plus vraiment à ça près. En même temps, l'intitulé est clair : Thème & Variations, un jeu annoncé sur le texte et surtout la substance sonore, axe majeur de la création. En homme avisé, David Gauchard s'est entouré d'un casting de rêve. Prenant pour base la nouvelle traduction du texte, signée André Markowicz, le metteur en scène s'est adjoint les services d'un trio létal pour sa bande-son : Tepr, My Dog is Gay (le duo d'Abstrackt Keal Agram) et le non moins grandiose Robert Le Magnifique. Des compositions plus que concluantes, à même de survivre à la création de façon autonome, et vaillamment soutenues par les flows des comédiens (parmi lesquels on retrouve ledit Robert, mais aussi Arm, MC de Psykick Lyrikah, et par ailleurs auteur de l'excellent texte final, Hier). Ajoutez à cela une contribution plastique de la marionnettiste huppée Emilie Valantin et vous obtenez un projet presque trop prometteur. To mix ! Mea Culpa : on s'attendait tellement à un énième "coup" théâtral qu'on fut plutôt agréablement surpris. En dehors du look des comédiens (en "uniformes" jeans/t-shirts/baskets) et de la présence du DJ à même le plateau, la scénographie, relativement épurée, relève presque de l'intemporel, fait évoluer ses personnages au sein de formes géométriques, les fait interagir efficacement avec les supports vidéos.

Se réappropriant la rythmique particulière de la traduction de Markowicz, David Gauchard a su doser l'alternance entre un phrasé quasiment slammé et les morceaux à part entière, ces derniers offrant à la pièce nombre de ses meilleurs moments (le duel avec Laërte, ou encore l'apparition spectrale du père d'Hamlet). La somme de talents réunis, loin de se phagocyter, crée au contraire une émulation convaincante. Les compositions musicales, en particulier, collent à la personnalité de leurs auteurs tout en servant le texte. C'est par ailleurs le succès de ces dernières dans leur édition CD qui a poussé l'équipe à partir en tournée à travers le pays.

À ce propos, on émettra une réserve de taille en conclusion, malheureusement à même de mettre en doute cet avis positif : pour ce périple national, David Gauchard a réduit la durée de la pièce d'environ une heure (!). Par volonté de coller au plus près de sa fameuse bande originale, quitte à opter pour un format plus proche d'un live que d'une pièce ? On espère que ce concentré demeurera aussi pertinent que sa prime version.

Hamlet/Thème & Variations
Au Théâtre de la Renaissance jusqu'au 21 octobre
"Hamlet" (Idwet/La Baleine)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 5 avril 2016 Après avoir beaucoup travaillé Shakespeare, David Gauchard,  le metteur en scène de la compagnie L'unijambiste s’adresse pour la première fois aux petits et aux grands. Et part au pays des Inuits pour un spectacle sensoriel d’une qualité rare.
Mardi 5 janvier 2016 Lancée par la venue de Joël Pommerat et Romeo Castellucci, la seconde partie de saison s’annonce dense et exigeante. Tour d’horizon de ce qui vous attend au théâtre sur les six prochains mois.
Mercredi 9 septembre 2015 Des spectacles à venir, "Riquet" (délesté de sa houppe) est sans conteste le plus émouvant et le plus abouti. Retour sur ce travail de Laurent Brethome qui passera par le Toboggan et tour d’horizon des propositions jeune public de la saison. Nadja...
Mercredi 24 juin 2015 Après dix ans de très bons et loyaux services de Nino d’Introna, le TNG, désormais fusionné avec le théâtre des Ateliers, fera en septembre sa première rentrée sous la direction de Joris Mathieu, assisté de Céline Le Roux. Détail de leur...
Mercredi 12 novembre 2014 Adoptant à bras le corps le chaotique "Ekaterina Ivanovna" du Russe Leonid Andreïev, David Gauchard signe un spectacle d'une sidérante âpreté. Benjamin Mialot
Vendredi 17 janvier 2014 L'an passé, au Théâtre de Villefranche, Vincent Mourlon interprétait, avec une intensité si redoutable qu'on se demande encore s'il était dans le sur-mesure ou (...)
Jeudi 7 mars 2013 Il est des compagnies qui accompagnent. Celle de l’Unijambiste, pilotée par David Gauchard, séduit tour à tour les rédacteurs du Petit Bulletin depuis des années. Après avoir travaillé Shakespeare en musique, c’est avec un texte contemporain et...
Vendredi 4 janvier 2013 La rentrée théâtrale 2013 démarre sous des auspices dont aucun curieux (amateur ou – et surtout - réfractaire) n’osait rêver : Robert Lepage puis Thomas Ostermeier sont parmi nous en janvier. S’ensuivront de bons restes d’Avignon, des argentins...
Vendredi 27 janvier 2012 David Gauchard termine sa trilogie shakespearienne sur une note résolument optimiste. Avec "Le Songe d’une nuit d’été", il convoque à nouveau la vidéo et une bande son (pop) pour dynamiser ce texte complexe et loufoque. Musique, maestro ! Nadja...
Lundi 25 janvier 2010 THÉÂTRE / Au milieu des deux cent sept mises en scène d’un texte de Shakespeare visibles chaque année, celle de David Gauchard détonne, avec son "Richard III" urbain, musical et hypotonique. Aurélien Martinez

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !