Karin Viard - Reine d'un jour, reine toujours

Karin Viard, comédienne, future Ex-femme de ma vie chez Balasko la semaine prochaine, varie les plaisirs, les genres et les rôles au nom de sa liberté d'actrice. Luc Hernandez

Il y a boulet et boulet. Il y a la fille collante qu'on se trimballe comme un sac à émotions prêt à se renverser, et puis il y a le boulet de canon, la fille sexy un rien ostentatoire qui affiche sa disponibilité. Karin Viard est un peu les deux. Elle a sa grosse voix repérable entre toutes pour faire entendre la première. Mais aussi les gros seins et le joli minois pour montrer qu'elle peut faire quand elle veut une escapade dans le rôle de la seconde. La Nouvelle Eve de Catherine Corsini en 1999 lui a donné l'occasion de relier à la fois son côté sexy et paumé, dans son rôle favori : celui de la femme d'aujourd'hui, celle qui frise la vulgarité sans jamais y tomber. Déboussolée, elle l'était déjà dans Les Randonneurs, qui la fait exploser dans la comédie en même temps que Poelvoorde. Elle continuera de chercher le Nord de l'amour dans des films aussi différents que La Nage indienne, Embrassez qui vous voudrez (où elle aimerait bien, "juste une fois, pour voir, avoir un orgasme féminin"), Le Rôle de sa vie avec Agnès Jaoui ou l'épatant Reines d'un jour (où elle court après Gilbert Melki sans jamais l'attraper). Rebelote dans le dernier Balasko à venir la semaine prochaine, L'Ex-femme de ma vie. La plus drôle et la plus belle des célibataires sur grand écran français semble être disponible comme d'autres sont condamnés : à vie, pour le meilleur et pour le pire.L'anti-DeneuveCar cette voix cristalline, d'une franchise à tout casser dans la comédie, peut être aussi tranchante comme une lame quand le drame survient : déchirante dans Emmène-moi ou Haut les cœurs, elle est une des rares actrices françaises à s'être aventurée dans le thriller (Un jeu d'enfants ou le prochain Costa-Gavras avec José Garcia, Le Couperet), jusqu'au gore (Je suis un assassin, avec Giraudeau et Cluzet). À bientôt quarante ans et cinquante films, elle semble pouvoir tout jouer et l'air de rien, elle a déjà opéré une petite révolution dans le monde féminin un rien trop étroit du cinéma hexagonal. Ayant renoncé depuis toujours à la tradition hystérique de l'actrice française lancée par les deux Isabelle (Adjani et Huppert), elle n'a rien non plus de ces éternelles bourgeoises dont chaque rôle semble un peu trop l'occasion de tester la durabilité de leur image. Karin Viard, c'est l'anti-Deneuve : à l'aura, elle oppose le tempérament, et n'a pas besoin de pose existentielle pour faire exister ses personnages. Elle ressemblerait davantage à une petite sœur de Balasko : simple, directe, professionnelle. La singularité d'un rôle, d'un univers, voilà ce qui la motive, et si elle est sur le point pour la première fois de retourner avec des réalisateurs qu'elle affectionne (Christian Vincent, Solveig Anspach, Tonie Marshall et, "un jour, c'est certain", avec Philippe Harel), elle a surtout ressentie jusqu'ici le besoin de varier les plaisirs. "Plus on a de gens pour poser des regards sur soi, plus on a de chances de se renouveler. Certains vont me voir comme une grande mystérieuse, d'autres comme une grande angoissée. J'aime me laisser porter par ces regards." Tout sauf être stastique, et elle ne se sentirait sûrement pas de retourner au théâtre qu'elle a pratiqué au Conservatoire de Rouen puis à Paris dans les années 90 : "Quand c'est pénible le théâtre, c'est pénible. Ce n'est pas tant le fait de jouer que tout ce qu'il y a autour. Et tout ce qu'il y a autour me coupe parfois tellement le désir que c'est atroce. La durée, les partenaires, les tournées font que je me sens en prison."Belle mamanElle a aujourd'hui deux belles filles et compte bien ne pas perdre son temps en digressions inutiles. "Ça m'est arrivé de me retrouver dans une pièce et de me dire que je me suis trompée, que le personnage n'est pas si intéressant. Il me reste alors encore six mois à me trimballer avec ça. Au cinéma, si on se trompe, c'est deux mois de notre vie. Pour le moment, je me paie le luxe de continuer à fonctionner de façon à voir grandir mes enfants." Un seul credo : liberté chérie. "J'ai besoin d'indépendance. J'ai horreur des rapports affectifs quand ils sont trop lourds et trop investis. Je peux refuser un rôle formidable sur le papier si je sens que la rencontre ne repose pas sur des rapports sains. Je n'appartiens à personne, je suis libre et je choisis de faire des choses." Et des belles : après Le Couperet de Costa-Gavras (en mars), on la retrouvera dans L'Enfer, le deuxième film de Danis Tanovic après No man's land, adapté d'un scénario de Kieslowski.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 5 octobre 2022 Kashink détonne dans le paysage du street art depuis une quinzaine d’années. Sa pratique engagée se met au service d’un discours sur l’identité. À travers ses peintures de masques, elle nous raconte notre complexité, nous invite à l’embrasser avec...
Mercredi 5 octobre 2022 La hype de la cave-bondée-comedy-club a enfin gagné Lyon. La recette ? Un bar, un resto, ou n’importe quel lieu culturel, une cave mal éclairée (une pièce (...)
Lundi 5 septembre 2022 La librairie Michel Descours organise le dimanche 11 septembre un véritable petit festival littéraire avec des rencontres, des lectures, des signatures… (...)
Lundi 5 septembre 2022 Agir contre l’exclusion des personnes en grande précarité, c’est la raison d’être de l’association La Cloche. En mettant l’humain au centre de tout considération, elle déploie ses actions dans toute la France et notamment à Lyon.
Lundi 5 septembre 2022 Bien qu’il atteigne cette année l’âge de raison avec sa 7e édition, le Festival du film jeune de Lyon demeure fidèle à sa mission en programmant l’émergence des (...)
Mardi 30 ao?t 2022 Cinq belles expositions à découvrir en galeries ce mois-ci, pour s’échauffer le regard avant (ou pendant) le grand événement artistique de la saison, la 16e Biennale d’art contemporain, qui débutera mercredi 14 septembre.
Lundi 5 septembre 2022 Impossible d’attaquer la saison 2022-23 sans regarder dans le rétroviseur de la saison précédente qui a permis de constater que les spectateurs ne sont pas tous revenus dans les salles et encore moins démultipliés face à l’offre exponentielle. De...
Vendredi 19 ao?t 2022 Les élus et élues du 2e appel à candidature pour la direction du NTH8 sont connus. 14 candidats se sont manifestés à la date-butoir du 10 juin. Cinq d’entre eux seront auditionnés en octobre. Voici lesquels.
Mercredi 17 ao?t 2022 Et si Forrest Gump portait un turban et dégustait des golgappas plutôt que des chocolats ? L’idée est audacieuse mais aurait mérité que le réalisateur indien de Laal Singh Chaddha se l’approprie davantage. Si l’intrigue réserve forcement peu de...
Mercredi 11 mai 2022 Ville médiévale et antique, Vaison-la-Romaine vaut bien qu’on s’y arrête le temps d’un week-end. Son site archéologique n’est rien moins que le plus vaste de France.
Mercredi 11 mai 2022 Alors que son film posthume Plus que jamais réalisé par Emily Atef sera présenté dans la section Un certain regard du 75e festival de Cannes, l’Aquarium (...)
Vendredi 13 mai 2022 Fruit du travail de bénédictin d’un homme seul durant sept années,  Junk Head décrit en stop-motion un futur post-apocalyptique où l’humanité aurait atteint l’immortalité mais perdu le sens (et l’essence) de la vie. Un conte de science-fiction avec...
Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Lundi 25 avril 2022 Toujours curieux et singulier, le festival Superspectives accueille cette année quelques grands noms de la musique contemporaine et expérimentale : Gavin Bryars, Alvin Curran, Charlemagne Palestine…
Mardi 26 avril 2022 Le confinement, c’est loin. La preuve, vous avez arrêté de faire votre pain. Par chance, d’aucunes en ont fait leur profession. Elles œuvrent dans un fournil du haut des Pentes : Bonomia.
Mardi 26 avril 2022 Entre deux tranches de pain brioché : du pastrami ou des boulettes. À côté : un mac'n'cheese ou un épi de maïs. C'est l'Amérique ? Non, Schmok.
Mardi 26 avril 2022 Il est libre, Iggy Pop. Bon, y en a quand même pas qui disent qu'ils l'ont vu voler, mais continuer de se trémousser torse-poils devant (...)
Mardi 26 avril 2022 Weavers, association villeurbannaise qui a pour ADN l’inclusion des personnes exilées, utilise les leviers d’intégration économique et sociale afin de faciliter leur recrutement. Le but : créer des liens sociaux pour les inscrire dans...
Mardi 26 avril 2022 Les organisateurs d’On vous ment ont de le sens de l’humour (ou de l’à propos) puisqu’ils ont calé la septième édition de leur festival pile entre la présidentielle et les législatives. Une manière de nous rappeler qu’il ne faut pas tout...
Mardi 26 avril 2022 Orfèvre dans l’art de saisir des ambiances et des climats humains, Mikhaël Hers (Ce sentiment de l’été, Amanda…) en restitue ici simultanément deux profondément singuliers : l’univers de la radio la nuit et l’air du temps des années 1980. Une...
Mardi 26 avril 2022 Un bon quart des rives du lac Léman se trouvent en France. Cap sur les tranquilles (au printemps) Yvoire, Thonon et Evian. Et sur le massif du Chablais auxquelles ces cités s’adossent et qui n’est pas par hasard...
Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2018, la Chaîne des Puys (et la faille de Limagne) comprend, entre autres, de tout jeunes volcans  – moins de 10 000 ans – qui abritent une pierre très prisée et une eau embouteillée, celles de...
Mardi 12 avril 2022 Le jeu de société a la cote. Deux copains viennent d'inaugurer leur première boutique spécialisée dans les jeux, où il est possible d’acheter, de louer et de rencontrer des éditeurs : Master Yeti.
Mardi 12 avril 2022 ADOS est une association qui prône des valeurs d’inclusion et d’égalité des chances. Un lieu ressource à destination des jeunes collégiens, lycéens et de leur famille. Objectif : les accompagner au mieux dans leur scolarité.
Mardi 12 avril 2022 Zoom sur Elie Hammond, tatoueuse nouvelle génération qui a débuté sous l'égide de Dimitri HK avant de se forger son propre style et de devenir l'une des artistes les plus en vue du moment : la globe trotteuse sera présente à la...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !