L'encre dans la peau

Exposition / Une seule salle au Musée des Beaux-Arts consacrée à Jean Raine (1927-1986), mais quelle salle ! Cinq immenses encres sur papier ocre marouflées sur toile y sont accrochées ; soit cinq visions à la fois grotesques et effrayantes des entrailles de l'enfer ou de la folie du monde. D'innombrables créatures aux visages tremblant d'effroi, mi-fantômes mi-oiseaux, nous entourent, nous fixent de leurs grands yeux avides ou vides. C'est tout à la fois monstrueux et enfantin, comme une sarabande ou un carnaval de formes tourmentées, constituées de tâches et de giclées d'encre, de figures cauchemardesques tordues par des bourrasques de vent noir.
Les œuvres datent des années 1960, époque où, après un coma de trois semaines, l'artiste a perdu la perception des couleurs (qu'il recouvrera peu à peu à partir de 1966-68)...
Injustement méconnu, poète, cinéaste et artiste, Jean Raine participa au mouvement surréaliste belge emmené par Magritte, fut un proche d'Alechinsky et du mouvement Cobra, et fréquenta les derniers surréalistes français à la fin des années 1940...
Adepte du dérèglement de tous les sens de Rimbaud, il dessine et peint dans l'urgence et la fièvre, parfois à même le sol, et laissera après sa mort quelque 2000 œuvres !
«Mon humeur est de charbonner, non pas au fusain comme dans les académies, mais aux couleurs qui se nient, qui se tuent mortellement et qui pour finir font encre. On ne m'enlèvera pas l'encre du sang» a écrit Jean Raine.
Une œuvre viscérale donc, sans médiation ou presque, où les humeurs du sang et les distorsions des nerfs viennent directement s'imprimer sur la toile et le papier, corps à corps.
Jean-Emmanuel DenaveJean Raine. «La Proie de l'ombre» jusqu'au 9 juin au Musée des Beaux-Arts. «Cobra pour qui en veut» jusqu'au 24 avril à la Galerie Henri Chartier

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Expos...

Mercredi 5 octobre 2022 Kashink détonne dans le paysage du street art depuis une quinzaine d’années. Sa pratique engagée se met au service d’un discours sur l’identité. À travers ses peintures de masques, elle nous raconte notre complexité, nous invite à l’embrasser avec...
Mardi 30 août 2022 Cinq belles expositions à découvrir en galeries ce mois-ci, pour s’échauffer le regard avant (ou pendant) le grand événement artistique de la saison, la 16e Biennale d’art contemporain, qui débutera mercredi 14 septembre.
Mercredi 27 avril 2022 Un mois de mai exceptionnel pour les amateurs d’expositions, avec des photographes qui sortent de leur zone de confort, une belle collection particulière d’art contemporain au MAC, un abstrait baroque, et un Jean-Xavier Renaud qui...
Mardi 12 avril 2022 Zoom sur Elie Hammond, tatoueuse nouvelle génération qui a débuté sous l'égide de Dimitri HK avant de se forger son propre style et de devenir l'une des artistes les plus en vue du moment : la globe trotteuse sera présente à la...
Dimanche 3 avril 2022 Voici notre sélection de cinq expos à découvrir ce mois-ci gratuitement en galeries, qui ose le choc des générations et des styles : de l’école lyonnaise de peinture au street-art, en passant par la photographie de William Klein. Un point...
Mardi 15 mars 2022 Enfant terrible du monde de la photographie, William Klein n’a eu de cesse d’en bousculer les codes et les pudeurs. Jetant son corps dans la bataille du réel, ses images en conservent l’énergie, la violence, la vie. Retour sur les apports et le...
Jeudi 3 mars 2022 Mars arrive et la création contemporaine repart dans les musées et les galeries avec quelques belles affiches : William Klein, Christian Lhopital, Tania Mouraud, Thameur Mejri…
Mercredi 23 février 2022 Très loin d’être un musée de cire façon Tussaud, la nouvelle expo de La Sucrière revêt une réelle démarche artistique et permet de naviguer dans le courant de la sculpture hyperréaliste, jamais réellement structuré mais créé par des artistes...
Mardi 15 février 2022 Deux expositions personnelles, une exposition collective… Tania Mouraud connaît une forte actualité à Lyon. L’occasion de revenir sur cette figure importante de l’art contemporain.
Vendredi 4 février 2022 Du street-art australien au travail rigoureux du photographe Philippe Bazin, en passant par les espaces réinventés de Georges Rousse, on mélange tout dans notre shaker, ce mois-ci, pour vous inviter à découvrir plusieurs belles expositions à Lyon.
Mardi 1 février 2022 Pour entamer cette année qui verra la célébration de ses trente ans d’existence, le CHRD tombe le masque et offre les visages enfouis dans ses collections dont le fascinant ensemble de portraits peints au camp du Stalag en Silésie.

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !