Labyrinthe des passions

Musique / Le festival Héros Perdus proposé par l'Opéra de Lyon regroupe trois œuvres atypiques et musicalement très différentes, réunies par leurs thèmes et les trajectoires de leurs personnages. Pascale Clavel

La saison dernière, le Japon et son théâtre Nô s’invitaient à l’Opéra de Lyon pour un festival sensuel et poétique où l’on a pu entendre avec délectation la Lady Sarashina du compositeur hongrois Peter Eötvös. Cette saison, le pari est tout autre. Ce festival Héros perdus peut sembler sombre, inaccessible et inquiétant. Laissons les préjugés au beau milieu du hall et entrons dans chaque œuvre programmée avec curiosité musicale, avidité littéraire et appétit intellectuel. Quant au miroir fulgurant que les trois opéras vont tendre ostensiblement à notre humanité fragile, il faudra s'en méfier, nous risquons d’être atteint. Ce triptyque fonctionne aussi parce que chacun aborde un genre unique. Le Joueur de Serge Prokofiev reste un opéra de forme classique en quatre actes ; Dans la colonie pénitentiaire de Philip Glass est un opéra de chambre pour quintette à cordes, deux chanteurs et deux comédiens ; quant au Vin herbé de Frank Martin, il s’agit d’un oratorio profane pour douze chanteurs et huit instruments. Nous serons en face de trois opéras où les héros perdus sont aveuglés par le chemin qu’ils choisissent et n’ont qu’une obsession qui les mène à la mort ou à la folie. Le décor est posé, entrons dans l’intimité de chacun d’eux.Sous la passion, l’abîme
Prokofiev écrit Le Joueur en 1915. Œuvre de jeunesse, elle marque l’univers musical du début du XXe siècle parce que le compositeur se moque des conventions de l’opéra et pose son écriture vocale dans un registre qu’il désigne comme déclamatoire. Pour défendre Le Joueur à Lyon, Kazushi Ono, le nouveau chef permanent de l’Opéra, sera soutenu par Grzegorz Jarzyna, metteur en scène polonais issu du théâtre. En ce qui concerne Le Vin herbé, Frank Martin s’est opposé à ce qu’il soit donné en représentation scénique au moment de sa création, au début de la seconde guerre mondiale. Il avait en tête le Tristan et Iseut de Wagner et pour ne pas entrer en concurrence avec ce monument, a fait de son Tristan un oratorio profane et un pur moment de contemplation. Avec le Vin herbé, chef d’œuvre confidentiel admiré par Britten, Frank Martin réussit à faire la synthèse entre musique tonale et musique dodécaphonique. Le chef autrichien Friedemann Layer et le metteur en scène Willy Decker devront rendre visible son esprit intime et toute son intemporalité.Extase de l’un, supplice de l’autre
Dans la colonie pénitentiaire de Philip Glass devait être donné à la maison d’arrêt de Corbas. Après un flou peu artistique de la part des instances pénitentiaires, le projet est tombé à l’eau et l’œuvre se jouera au Studio Lumière de Villeurbanne. Cet opéra est une claque, le texte est un abîme, tout y est d’une grande pertinence aujourd’hui encore. Kafka dénonce le système judiciaire, institution où le détenu n’a pas le droit à la défense. Le jugement est mécanique, réduit à une sanction où la machine inscrit, traduit et exécute la sentence. L’officier exécute les hommes comme une mission. La vérité absolue passe par cet acte infâme. Étant lui-même emprisonné, il le fait avec application et même un certain plaisir. L’œuvre de Philip Glass a été écrite en 2000, juste un an avant Gantanamo ; le parallèle est saisissant ! On est dans une île, au sein d’une colonie pénitentiaire, dans un lieu qui a son propre système de jugement, ses propres règles du jeu, où les droits de la défense sont inexistants. Avec un quatuor vocal et un quintette à cordes, Philip Glass tisse un univers pesant, comme il sait si bien le faire : abondance de polyrythmies, répétition de thèmes courts jusqu’à l’obsession, figures syncopées... La mise en scène de Richard Brunel donnent à voir en direct le cauchemar et la barbarie, cherchant ainsi à secouer son spectateur. La dernière rime d'un festival en triptyque, aussi alléchant que potentiellement épuisant, où chaque œuvre cherche à rebondir sur la précédente comme un long poème noir.Festival Héros perdus
À l'Opéra de Lyon et aux Studios Lumière du 22 janvier au 5 février.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Vendredi 19 mars 2021 L'ancien adjoint à la Culture de Raymond Barre, Denis Trouxe, donne à son tour son avis sur la décision de flécher une partie — 500 000€ — de la subvention municipale de l'Opéra de Lyon vers de nouveaux projets.
Vendredi 10 juillet 2020 Avec son quatrième roman, Nina Hagen interprète Bertolt Brecht, l'auteur lyonnais Lilian Auzas poursuit une œuvre singulière qui se penche sur les destins de grandes figures féminines berlinoises. Et les délivre d'un certain nombre de malentendus.
Jeudi 12 mars 2020 Les annulations et reports s'accumulent dans presque toutes les structures de la métropole, impactant durement tout un écosystème déjà fragile. Voici ce qui nous a été communiqué. Nous mettrons cet article à jour au fur et à mesure. (dernière mise à...
Mercredi 27 mars 2019 Actuellement sur la scène de l'Opéra de Lyon dans une relecture décapante de "Didon et Enée" par le metteur en scène David Marton, la chanteuse américano-suisse Erika Stucky y fait sensation. Une prestation dans la droite ligne d'une carrière...
Mardi 3 juillet 2018 Pour qui se souvient du marin brésilien qui transformait du David Bowie en poésie carioca sur le pont d'un rafiot dans La Vie Aquatique de Wes Anderson, alors la venue de Seu Jorge à Fourvière, dans le cadre d'une tournée hommage au Thin White...
Mardi 24 avril 2018 C'est un classique de Jiří Kylián (créé en 1991), un classique pour le Ballet de l'Opéra (entré au répertoire en 1997) et un classique de la danse (...)
Mardi 19 décembre 2017 La Cenerentola proposée par l'Opéra de Lyon en cette fin d'année est un véritable enchantement. Certes, cette version de Cendrillon par Rossini sur un livret (...)
Mardi 21 novembre 2017 L'Opéra de Lyon en cette rentrée a embauché un tout nouveau programmateur en charge des concerts jazz et sono mondiale, mais pas que : le moins que (...)
Mardi 17 octobre 2017 C’est dans un climat tendu que s’est ouverte la saison lyrique de l’Opéra de Lyon. Après une déclaration des personnels, sur scène, concernant leurs rémunérations (...)
Mardi 23 mai 2017 Les notes de frais de Serge Dorny ont été dévoilées et épluchées par le pure player Médiacités. Une partie des salariés s'est offusqué de leur contenu, dans un communiqué.
Mardi 15 novembre 2016 Gilbert Amy a 80 ans. Compositeur, pédagogue, chef d’orchestre, ancien directeur du CNSMD de Lyon, il est célébré un peu partout en France et l’on redécouvre avec son œuvre tout un pan de la musique contemporaine, un univers expressif, complexe,...
Mardi 11 octobre 2016 De passage à Lyon pour un concert à l'Opéra, Martial Solal propose de redécouvrir le jazz à travers sa formation la plus emblématique : le trio. Comme toujours avec lui, le voyage s'annonce fascinant.
Mercredi 6 janvier 2016 Au fil de la saison 2015/2016, l’Opéra de Lyon et le Petit Bulletin vous invitent à découvrir le Ballet de l’Opéra dans l’intimité des coulisses et à (...)
Mardi 10 novembre 2015 Le Ballet de l'Opéra s'aventurant habituellement sur les terres de la danse contemporaine, il est surprenant de le découvrir au milieu d'une (...)
Mardi 22 septembre 2015 Cette saison, tous les lieux lyonnais consacrés aux musiques dites savantes affichent un programme qui ose, qui revendique, qui dénonce une époque contemporaine en plein repli. De belles expériences en perspective.
Samedi 14 mars 2015 Fort d'un solide casting de nouvelles têtes (Wouajdi Mouawad, Dominique Pitoiset, Jeanne Candel...) et d'habitués (Olivier Py, Laurent Pelly, David Marton...) et fidèle à sa volonté de donner à voir à la fois la modernité du répertoire et la...
Jeudi 12 mars 2015 Il ne prendra ses fonctions qu'en septembre 2017 (pour un mandat de cinq ans), mais son nom est déjà sur toutes les lèvres : Daniele Rustioni vient (...)
Mardi 13 janvier 2015 Les Candidatures pour la prochaine Brigade du ballet (mercredi 18 février pour le programme Forsythe) sont ouvertes ! Au fil de la saison, l’Opéra de (...)
Mardi 22 avril 2014 «Le costume est devenu un acteur déterminant de la scénographie d'un opéra. On voit d'abord avant d'entendre» lance Maximilien Durand, directeur du Musée des (...)
Lundi 14 avril 2014 Revenu de Dresde sans jamais être parti de Lyon, Serge Dorny a présenté sa douzième saison à la tête de l’Opéra de Lyon, placée sous le thème "Au-delà du réel". Decryptage. Nadja Pobel
Jeudi 8 décembre 2011 En regardant l'impressionnant répertoire du Ballet de l'Opéra de Lyon, on se dit qu'il n'y manque pas beaucoup des grands chorégraphes du XXe Siècle. George (...)
Jeudi 15 septembre 2011 De l’audace dans les deux grandes maisons lyonnaises, du culot et de l’inattendu : l’Opéra et l’Auditorium se transcendent. Il faut le redire, Lyon a su se doter de deux orchestres à rayonnement international ; c’est rare et c'est bon. Pascale...
Vendredi 23 avril 2010 À l’Opéra de Lyon, chaque printemps, un Festival éclot. Impulsé par Serge Dorny dès 2003, ce rendez-vous séduit par son originalité, ses prises de risques artistiques et la variété des propositions musicales. Pascale Clavel
Jeudi 11 mars 2010 La programmation 2010-2011 de l’Opéra de Lyon s’annonce riche, généreuse, abondante et surprenante. De la Trilogie mozartienne au très attendu Tristan de Wagner, Serge Dorny propose du lourd, mais pas uniquement. Pascale Clavel
Jeudi 17 septembre 2009 Orchestre / Pour l’un, Laurent Langlois, nouveau directeur général de l’Auditorium/ONL, c’est une première saison, celle de tous les dangers. Pour (...)
Jeudi 17 septembre 2009 Opéra / Depuis quelque temps, Serge Dorny, directeur général de l’Opéra, affectionne les fils conducteurs. Une année ‘le héros perdu’, une autre, ‘l’amour (...)
Jeudi 15 janvier 2009 Entretien / Serge Dorny, directeur de l'Opéra National de Lyon. Propos recueillis par Pascale Clavel
Dimanche 14 septembre 2008 Opéra / Serge Dorny jubile, le directeur général de l’Opéra National de Lyon a trouvé chaussure à son pied. Kazushi Ono, chef japonais est nommé pour cinq saisons, l’orchestre a retrouvé un guide. Le chef permanant ressuscite à l’opéra. Pascale...
Jeudi 10 avril 2008 Opéra / Quoi de nouveau ? Et bien, y’a d’la joie, voilà le printemps et avec lui la traditionnelle période où l’opéra annonce, dévoile, révèle sa future et remarquable saison. Pascale Clavel

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !