Al(l)el(ui)a, Diane !

Musique / Révélée en folkeuse de Nevada City l’an dernier avec The Pirate’s gospel, Alela Diane sort de sa solitude et s’affranchit de ses racines musicales sur un nouvel album très réussi, To be still. Christophe Chabert

On commence à connaître la chanson : la belle chanteuse folk solitaire venue d’un trou perdu de l’Amérique qui, comme d’un coup de baguette magique, excite la sympathie des auditeurs internationaux, entre trouble érotique et pamoison esthétique. On la connaît si bien qu’elle arrive presque à nous lasser. C’est peut-être ce qu’a dû se dire Alela Diane après l’accueil élogieux réservé à son premier album, où la demoiselle quittait son Nevada City natal, véritable réserve à folkeuse inspirée, pour parcourir le monde et faire découvrir ses morceaux dans leur intense nudité. On attendait donc au tournant la suite, qui n’aura pas mis un an pour arriver sur nos platines. Et c’est une bonne surprise : écriture affinée, mélodies séduisantes et, surtout, envie d’ouvrir les portes du studio à d’autres sons, d’autres instruments, d’autres musiciens. Bien entourée, Alela Diane n’en paraît que plus souveraine dans le paysage du nouveau folk.Le folk en héritage
On ne va pas refaire la biographie détaillée de Miss Diane : lointaines origines indiennes (native americans), parents hippies et musiciens, rencontre providentielle avec la fameuse Joanna Newsom qui l’incite à sortir ses chansons de sa chambre à coucher pour aller les jouer devant un public, premier album… En revanche, détail important, entre The Pirate’s gospel et ce To be still, Alela Diane s’est prêtée au jeu de l’album de reprises, exercice (de commande) presque trop évident de la part d’une chanteuse qui s’inscrit si directement dans un héritage musical extrêmement identifié. Mais l’idée s’est révélée plus fructueuse qu’on aurait pu le croire, le choix des artistes hommagés étant assez inattendu (Nick Cave ou Daniel Johnston) ; surtout, rendue au seul statut d’interprète, Alela Diane semble avoir libéré pour la suite ses envies d’auteur et de compositrice. Des morceaux aussi aboutis que Old age blue ou Every path (sommet de To be still), mais aussi la complicité artistique évidente qui la lie dorénavant avec Matt Bauer (qui accompagne avec son banjo la majorité des titres) ou avec son père Tom Menig témoigne d’une maturité rapide qui lui permet de quitter le peloton encombré des révélations pour intégrer celui des têtes chercheuses de la folk mondiale. La tournée au long cours qu’elle effectue en ce moment, avec en point d’orgue une belle série de festivals cet été, devrait entériner cette nouvelle position.Alela Diane
Au Transbordeur, mardi 26 mai
«To be still» (Fargo/Naive)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 31 janvier 2023 De passage à Lyon, comme chaque fois qu'elle publie un disque, Alela Diane a livré en 2022 un sublime album, Looking Glass, qui à travers le miroir marie l'intime et le global dans un chant de la terre qui voudrait ouvrir les consciences sur la...
Mercredi 4 janvier 2023 L'année précédente digérée, et avec elle, les agapes des réveillons, les affaires reprennent sur les scènes de musiques actuelles. Beaucoup de choses à voir et entendre dont nous vous livrons une sélection premium. 
Mardi 24 avril 2018 En plus d'Alela Diane, le Petit Bulletin Festival #2, ce sont deux autres têtes d'affiche, Cascadeur et Orchestra Baobab, et quatre jeunes talents fascinants. À noter aussi quelques concerts acoustiques et surprises à découvrir sur place pour...
Mercredi 28 mars 2018 Après son Petit Bulletin Live de 2014, la reine du folk indé Alela Diane revient nous rendre visite avec son dernier album "Cusp", poignant témoignage personnel, comme elle sait si bien les livrer, sur l'expérience de la maternité.
Mercredi 28 février 2018 De Cascadeur à Orchestra Baobab en passant par Sage, Alela Diane et tous les autres, petite sélection best of spéciale Petit Bulletin Festival #2. Même si le meilleur est à venir en live du 27 au 29 avril au Subsistances.
Mercredi 7 février 2018 Pour sa deuxième édition, le Petit Bulletin Festival prendra ses quartiers aux Subsistances les 27, 28 et 29 avril prochains avec pas moins de sept artistes au programme, de la folk à la pop en passant par la world music. En voici le détail.
Dimanche 8 mars 2015 C'était le 12 juin 2014. Sous une chaleur accablante, Alela Diane faisait littéralement suffoquer la Salle Rameau lors du dernier PB Live de la saison (...)
Jeudi 5 juin 2014 En visite lyonnaise pour un PB Live intime, Alela Diane interprètera, entre autres et en solo, les sublimes chansons d'"About Farewell". De cet album contant les prémices de son divorce, la folkeuse de Nevada City a fait un disque de renaissance...
Vendredi 21 mars 2014 A une semaine du concert de Benjamin Clementine et à un mois de celui de San Fermin, nous avons le plaisir de vous confirmer la venue, le 12 juin (...)
Vendredi 6 juillet 2012 Quand il s'agit d'évoquer ce que l'on a commencé à appeler le néo-folk, au mitan des années 2000, le nom d'Alela Diane s'impose immédiatement. (...)
Jeudi 5 avril 2012 On avait découvert Mariee Sioux Sobonya alias Mariee Sioux, par la grâce – à tous les sens du terme – de son amie d'enfance Alela Diane, qu'elle (...)
Vendredi 30 septembre 2011 Pop / C'est donc maintenant Alela Diane «& Wild Divine». Du nom du groupe qui l'accompagne, bien sûr. Tout est dans le «&», comme une tentative de (...)
Jeudi 15 septembre 2011 Fini les tresses d'indiennes, les pochettes sépias et les robes cousues mains par mémé dans une caravane de Nevada City, qui donnaient à la chanteuse et à son (...)
Mardi 8 avril 2008 Si on dénonce souvent le copinage et le favoritisme, il faut parfois reconnaître que de temps à autre il peut avoir du bon. Car en plus de venir présenter son (...)
Mardi 8 avril 2008 De passage à l'Épicerie Moderne, Alela Diane et sa copine Mariee Sioux sont le fruit d'une longue tradition de folk conjugué au féminin. Panorama non-exhaustif des grandes dames qui ont semé le folk aux quatre vents. Stéphane Duchêne

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X