Les Invités de mon père

Derrière ses allures de comédie à message élégamment filmée, écrite et interprétée, le deuxième long d’Anne Le Ny cache un film au discours contestable, dont les maladresses rejoignent un ennuyeux air du temps. Christophe Chabert

L’honnêteté critique oblige à reconnaître que Les Invités de mon père est un film plutôt bien écrit, filmé avec un classicisme post-Sautet efficace et servi par des acteurs talentueux (Fabrice Luchini et Michel Aumont sont formidables, Karin Viard un peu moins, surtout quand son personnage perd les pédales à la fin). Ce deuxième long-métrage d’Anne Le Ny après Ceux qui restent n’a donc rien à voir avec certains navets franchouillards vus récemment. Mais son propos, déplaisant, se présente comme une réponse venue du bord opposé au Welcome de Philippe Lioret, un film déjà très faible ! Un bourgeois septuagénaire pas encore revenu de ses idéaux de la Résistance décide d’héberger chez lui des sans-papiers. Ses enfants poussent d’abord des cris d’orfraie, pensant voir débarquer un troupeau de Maliens dans le salon. Surprise : c’est une Ukrainienne blonde et sculpturale accompagnée de sa gentille petite fille qui s’installe chez leur père. Soulagement ? Un temps seulement, car ils découvrent que l’invitée est à la fois l’objet sexuel du paternel et une femme prête à tout pour rester en France.

Not welcome…

C’est là que le film se corse. Qu’un sans-papier ne soit pas forcément un être miséricordieux, OK. Qu’un vieux gauchiste puisse aussi avoir des pulsions libidinales, rien à redire. Le problème, c’est que le film raconte tout cela du point de vue unique des petits-bourgeois inquiets de voir leur quotidien explosé : famille (le fils de Viard fricote avec la petite ukrainienne, ça craint !), argent (se faire déshériter est vécu comme une tragédie absolue, ce que la cinéaste ne remet pas vraiment en question), et même vie de couple… Tout part à vau-l’eau et le scénario, malgré ses apparents efforts de dialectique, finit par donner raison aux peurs de ces Français propres sur eux. La sans-papier, elle, n’a jamais droit à une scène où elle pourra se défendre de ce qu’on l’accuse. On n’est pas chez les frères Dardenne, où la caméra ne lâche jamais des exclus qui peuvent aussi commettre des actes légalement condamnables au nom de leur survie. Pour Anne Le Ny, tout le monde a ses raisons, mais surtout les puissants, qui se tirent sans réelle égratignure de leur égoïsme et de leur xénophobie. Entre l’angélisme de Welcome et la maladresse des Invités de mon père, ces films sur l’immigration clandestine sont aussi caricaturaux que le débat sur l’identité nationale…

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 3 décembre 2019 Arthur découvre par hasard que son meilleur ami César est condamné par un cancer. Celui-ci l’ignorant, Arthur s’apprête à lui annoncer la funeste nouvelle mais un quiproquo amène César à croire que c’est son pote qui est perdu. Déstabilisé, Arthur...
Mardi 26 novembre 2019 Un couple de trentenaires parisiens épanouis recherche la perle rare pour s’occuper de leurs deux enfants afin que la mère puisse reprendre son activité professionnelle. Leur choix s’arrête sur Louise, une quinquagénaire en tout point parfaite. Plus...
Mardi 13 novembre 2018 Portant le fardeau d’une enfance abusée, Odette craque et solde son passé, subissant en sus l’incrédulité hostile de sa mère. Une histoire vraie passée par la scène peinant à trouver sa pleine voix au cinéma, heureusement relayée par des comédiens...
Mardi 26 septembre 2017 La jalousie, en plus d’être une espèce de store, se révèle un vilain défaut. Il semble toucher le personnage joué par Karin Viard dans le nouveau film des frères (...)
Mardi 17 mai 2016 Si Roméo était fils d’un ogre pêcheur et Juliette travestie, fille d’un industriel de Tourcoing, peut-être que leur histoire ressemblerait à cette proto-comédie de Bruno Dumont. Un régal pour l’œil, mais pas une machine à gags. En compétition...
Mardi 17 novembre 2015 Même sous la robe rouge bordée d’hermine d’un président de cour d’assises, il y a un cœur qui bat. Venise porte toujours bonheur au duo Christian Vincent-Fabrice Luchini, que la Mostra a distingué (Prix du Scénario, Coupe Volpi de l’interprète...
Mardi 16 décembre 2014 Bons sentiments à la louche, pincée d’humour trash, mise en orbite d’une star de télé-crochet, célébration de l’art de Michel Sardou, regard pataud sur le handicap, populisme facile : Eric Lartigau signe un film dans l’air moisi du temps, qui donne...
Mardi 9 septembre 2014 D’Anne Fontaine (Fr, 1h39) avec Fabrice Luchini, Gemma Arterton, Jason Flemyng…
Mercredi 15 janvier 2014 De Solveig Anspach (Fr, 1h27) avec Karin Viard, Bouli Lanners, Claude Gensac…
Vendredi 10 janvier 2014 Derrière une intrigue de polar conduite avec nonchalance et un manque revendiqué de rigueur, les frères Larrieu offrent une nouvelle variation autour de l’amour fou et du désir compulsif. Si tant est qu’on en accepte les règles, le jeu se révèle...
Lundi 14 janvier 2013 De Philippe Le Guay (Fr, 1h45) avec Fabrice Luchini, Lambert Wilson…
Jeudi 11 octobre 2012 Passant après le calamiteux épisode Langmann, Laurent Tirard redonne un peu de lustre à une franchise inégale en misant sur un scénario solide et un casting soigné. Mais la direction artistique (affreuse) et la mise en scène (bancale) prouvent que...
Mercredi 3 octobre 2012 De François Ozon (Fr, 1h45) avec Fabrice Luchini, Kristin Scott-Thomas, Emmanuelle Seigner…
Jeudi 26 janvier 2012 Après À bout portant l'an dernier, c'est Polisse de Maïwenn qui recevra le Prix Jacques Deray récompensant le meilleur film policier français de l'année. Il (...)
Vendredi 25 novembre 2011 De Jean Sagols (Fr, 1h49) avec Katia Miran, Michel Aumont, Francis Huster…
Mercredi 12 octobre 2011 Avec son troisième film, Maïwenn tente de sortir de l'autobiographie en mettant en scène une brigade de protection des mineurs. Mais sa fiction chorale est rattrapée par une mise en scène qui ne cherche qu'à reproduire les codes du reportage télé....
Mercredi 9 mars 2011 De Cédric Klapisch (Fr, 1h45) avec Karin Viard, Gilles Lellouche…
Jeudi 10 février 2011 De Philippe Le Guay (Fr, 1h46) avec Fabrice Luchini, Sandrine Kiberlain, Natalia Verbeke…
Vendredi 10 juillet 2009 D’Arnaud et Jean-Marie Larrieu (Fr, 2h10) avec Mathieu Amalric, Karin Viard… (sortie le 19 août)
Mercredi 11 février 2009 De Danièle Thompson (Fr, 1h40) avec Patrick Bruel, Karin Viard, Marina Foïs…
Vendredi 17 octobre 2008 Alors qu’on l’a redécouvert au cinéma cette année grâce à deux prestations remarquables dans des films pas forcément inoubliables (Paris et La Fille de Monaco), (...)
Mercredi 3 septembre 2008 People / Cinq spectacles vont mettre à l’honneur quelques-uns des plus grands acteurs français : Bacri, Torreton, Galabru, Gamblin, Morel et Luchini. Christophe Chabert
Mercredi 2 avril 2008 de et avec Philippe Harel (Fr, 1h45) avec Karin Viard, Benoît Poelvoorde, Vincent Elbaz, Géraldine Pailhas…
Mercredi 13 février 2008 De Cédric Klapisch (Fr, 2h10) avec Romain Duris, Juliette Binoche, Fabrice Luchini...
Mercredi 2 février 2005 Karin Viard, comédienne, future Ex-femme de ma vie chez Balasko la semaine prochaine, varie les plaisirs, les genres et les rôles au nom de sa liberté d'actrice. Luc Hernandez
Mercredi 19 septembre 2007 de et avec Sam Karmann (Fr, 1h35) avec Karin Viard, André Dussollier, François Cluzet...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !