Baisers violés

Théâtre / Attention talent ! La jeune compagnie Cavalcade, originaire de la région parisienne et fondée il y a onze ans, a pris l'habitude de travailler sur des textes incisifs et froids comme "L'Amante anglaise" de Duras ou "Roberto Zucco" de Koltès. Cette saison, la metteur en scène Sylvia Bruyant ne déroge pas à cette ligne de conduite en choisissant d'adapter "Le Baiser de la veuve" du très prolifique Israel Horovitz. Dans une Amérique profonde désenchantée gangrénée par la crise économique et le chômage, deux amis travaillent dans une usine qui compacte les papiers usés. En bleu de travail, ils traînent leur peine d'ouvriers et s'ennuyent ferme. Quand surgit Betty, une ancienne du lycée. Elle est tout ce qu'ils ne sont pas : elle est instruite, est allée à l'université et a même fait des enfants car, dit-elle : «c'est possible de faire les deux». Rapidement, Horovitz laisse entendre que ces douces retrouvailles masquent un passé commun cauchemardesque... Sylvia Bruyant, qui incarne Betty avec une variation de jeu remarquable, a su s'entourer de deux comédiens impeccables, l'un pour interpréter une force brute sans remords et l'autre pour tenter d'adoucir les angles sans jamais y parvenir. La grande réussite de cette mise en scène est d'avoir su faire entendre une écriture à vif et de ne pas avoir chercher à l'édulcorer. Sans jamais accabler ou au contraire excuser ses protagonistes, Horovitz, comme Sylvia Bruyant, ont su fabriquer des personnages plein d'humanité malgré leurs (immenses) erreurs de parcours.
Nadja PobelLe Baiser de la veuve
Au Théâtre de l'Intervalle, jusqu'au dimanche 20 juin (puis au festival d'Avignon cet été).

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Scènes...

Lundi 10 octobre 2022 Le spectacle vivant est un des rares moment où l’on ne fait qu’une chose à la fois. Pour le public, du moins... Car Les Rois Vagabonds, eux, jonglent entre les disciplines durant plus d'une heure. Leur "Concerto pour deux clowns" est joué au Grand...
Lundi 5 septembre 2022 Impossible d’attaquer la saison 2022-23 sans regarder dans le rétroviseur de la saison précédente qui a permis de constater que les spectateurs ne sont pas tous revenus dans les salles et encore moins démultipliés face à l’offre exponentielle. De...
Mardi 26 avril 2022 Sur les planches ou au cinéma (Au poste, Problemos…), Marc Fraize est un artisan. Auteur, acteur, humoriste, clown tendre et jubilatoire, il porte le rire loin des standards et  de l’enchaînement de blagues surfant sur l’actualité. Son...
Mardi 12 avril 2022 Non labellisé Scènes Découvertes, mais enfin aidé par la Ville, le Théâtre de l’Uchronie, au cœur de la Guill’, défend depuis 2014 des récits imaginaires et oniriques. Les pieds beaucoup plus sur terre que satellisés.
Mardi 29 mars 2022 Dans un spectacle dérangeant et éblouissant, Alice Laloy renverse les codes du roman de Pinocchio et s’attache au moment de sa transformation. Un des grands spectacles du dernier Festival d’Avignon ; de surcroît accessible aux enfants.
Mardi 15 mars 2022 Après son premier one-man-show dans lequel le prince des potins, Tristan Lopin, nous comptait ses déboires amoureux, l’humoriste revient avec un seul en scène brut, décapant et authentique, le 1er avril, à la Bourse du Travail.
Mardi 15 mars 2022 Pas simple de restituer Pialat au théâtre tant il a éclaboussé le cinéma de son génie à diriger les acteurs. Dans ce spectacle énamouré adossé à À nos amours, Laurent Ziserman parvient à saisir l’infinie justesse qui émanait des films du...
Mardi 1 mars 2022 Avant de présenter Un Sacre aux Célestins en mai, Lorraine de Sagazan propose au Point du Jour une plus petite forme, La Vie invisible, conçue avec le même auteur Guillaume Poix. Où il est question de la perception d’une pièce par un malvoyant....

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !