De l'amour (propre)

Bilan du 31e festival du film court de Villeurbanne : pas de véritable choc dans la compétition française, mais quelques films réussis qui dessinaient de beaux univers d’auteurs, sur la forme ou sur le fond. Christophe Chabert

Bilan / Avant le début du festival du film court de Villeurbanne, Laurent Hugues, son directeur, parlait d’une compétition française «hétérogène dans sa forme» : il n’avait pas tort, tant les films se ressemblaient peu entre eux. À leur meilleur, les films offraient des propositions qui, sans être foncièrement originales, témoignaient d’une maîtrise du récit ou de la mise en scène qui les plaçaient bien au-deçà d’un coup d’essai. Ainsi de "Ya basta !" de Gustave Kervern et Sébastien Rost (Prix du public), une réjouissante comédie rentre-dedans sur des handicapés qui utilisent leurs «talents» pour commettre un casse. Moins expérimental que les réalisations de Kervern dans le long, le film tient toutefois son objectif : faire rire sans se poser des questions de morale, les remplaçant par un humanisme cru façon frères Farelly. Autre beau film du festival, "Petit tailleur" de Louis Garrel (Prix Petit Bulletin) se lit comme une transposition fictionnelle de la situation de son auteur. L’hésitation d’Arthur entre son travail de tailleur et sa rencontre avec Marie-Julie, actrice caractérielle, est aussi celle de Garrel, entre son statut de cinéaste héritier d’un cinéma très français (la Nouvelle Vague mais aussi les films de son père) et son rôle d'acteur identifié à une famille artistique finalement étroite.

Fièvres

Intéressant aussi, le nouveau film d’Hendrick Dusollier "Babel" ressemble à du Jia Zhang-Ke filmé par Zach Snyder : un regard stylisé sur le choc entre la Chine paysanne et le Shanghaï moderne en pleine expansion urbaine. C’est très beau, mais le propos paraît léger par rapport aux images somptueuses composées par Dusollier. On pourrait reprocher la même chose au film qui a obtenu le Grand Prix du festival, "Le Rescapé" d’Aurélien Vernhes-Lermusiaux. À force de privilégier les creux de son récit, le réalisateur confond mystère et pose, distanciation et glacis esthétique. L’autre grand vainqueur du palmarès était aux antipodes de ce cinéma un peu engoncé dans sa forme : "L’Amour-propre" de Nicolas Silhol raconte l’intimité dépressive et torturée d’un comique populaire en tournée. La force du film tient à ses constants contre-pieds scénaristiques (le Prix du scénario n’était pas usurpé), son instabilité narrative au diapason de celle de son personnage. La mise en scène, classique mais toujours juste et précise, sait créer un malaise durable, une fièvre qui est aussi celle de son acteur, l’impressionnant Xavier Gallais. Dans un 31e festival placé sous le signe de l’amour, "L’Amour-propre" (même s’il aurait pu s’appeler "La Haine de soi") était le meilleur film de la compétition.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mercredi 16 novembre 2022 Inébranlable monument dans le paysage cinématographique de la Métropole, le très villeurbannais doyen des festivals de court-métrages régionaux — que tout authentique amateur de format bref qui se respecte se doit de connaître — va illuminer la...
Jeudi 18 novembre 2021 Dans H2G2, la bible de Douglas Adams, 42 était la réponse à la « question ultime sur le sens de la vie ». Peut-on alors parler hasard si le millésime 2021 du Festival du film court correspond à sa 42e édition ? Non point,...
Mardi 14 novembre 2017 Bientôt quadragénaire, le doyen des festivals de l’agglomération lyonnaise n’a rien d’un autarcique : depuis des années, il propose des séances délocalisées dans des (...)
Mardi 10 novembre 2015 ​Lancé à l’aube des années 1980 à Gerland puis installé dans la foulée au Zola de Villeurbanne, le Festival du Film Court a connu de nombreuses métamorphoses. Mais il demeure, à 36 ans, un phare précieux pour révéler les nouvelles générations....
Mardi 1 septembre 2015 Si le festival Lumière ouvre le bal des festivals de l’automne,  une cohorte de rendez-vous se pressera dans son sillage, célébrant toutes les (...)
Mardi 18 novembre 2014 Le festival du film court de Villeurbanne, manifestation phare du genre dans l’agglo, a commencé au Zola vendredi dernier et se poursuit jusqu’à dimanche. (...)
Vendredi 22 novembre 2013 À mi-parcours de sa compétition européenne, nos favoris au 34e festival du film court de Villeurbanne restent solidement en tête, malgré de jolies découvertes et un nouvel OVNI filmique de l’insaisissable Christophe Loizillon. Christophe Chabert
Jeudi 14 novembre 2013 La compétition du 34e festival du film court de Villeurbanne s’annonce passionnante, et plus que jamais ouverte sur le monde — et ses affres —, vu par des cinéastes en quête d’audace et d’efficacité. La preuve en quelques films majeurs. Christophe...
Mercredi 6 novembre 2013 C’est le début cette semaine de l’incontournable Festival du film court de Villeurbanne au Zola, qui s’annonce cette année comme un excellent cru. On dit ça (...)
Dimanche 11 novembre 2012 Pour sa 33e édition, l’excellent Festival du film court de Villeurbanne va faire, contre vents et marées, le panorama d’un genre en perpétuelle mutation et en pleine expansion. Avec déjà un gros coup de cœur dans sa compétition :«American...
Vendredi 9 novembre 2012 Rencontre avec Morgan Simon, auteur et réalisateur d’"American football", un premier court d’une grande maîtrise et d’une belle intelligence qui renouvelle habilement le genre classique du "boy meets girl" à la française. Tourné à Lyon, le film a...
Mercredi 9 novembre 2011 La révolution numérique a touché Le Zola et le Festival du film court de Villeurbanne ! Conséquence : une explosion du nombre de films présentés en présélection… Reste à savoir si la qualité de la compétition suivra, mais les à-côtés du festival...
Jeudi 11 novembre 2010 Local / Chaque année, le festival du film court de Villeurbanne laisse une place aux films tournés dans la région par de jeunes cinéastes. Si cette production (...)
Jeudi 11 novembre 2010 Cinéma / 31 ans à proposer le meilleur de la production française et européenne en matière de court-métrage, cela relève de l’amour. Rien d’étonnant à ce que cela devienne le slogan et le thème du festival du film court de Villeurbanne, dont...
Dimanche 22 novembre 2009 Festival / Christophe Loizillon et son film 'Corpus / Corpus' sont les grands vainqueurs du 30e festival du film court de Villeurbanne au sein d’une compétition inégale, avec néanmoins quelques très bonnes surprises. Christophe Chabert
Vendredi 6 novembre 2009 Ils ont été primés à Villeurbanne…
Vendredi 6 novembre 2009 Événements / Le festival du film court de Villeurbanne a choisi comme parrain de son trentième anniversaire une personnalité exceptionnelle du cinéma français : (...)
Jeudi 5 novembre 2009 Cinéma / Pour ses trente ans, le festival du film court de Villeurbanne se tourne vers son passé et fait le bilan en films de trois décennies de court métrage. Mais par-delà cet anniversaire, les compétitions de 2009 affirment avec force la vitalité...
Dimanche 23 novembre 2008 Le palmarès du Festival du film court de Villeurbanne a conclu avec panache une édition de très bonne tenue, couronnée par un réel engouement du public. CC

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés au fonctionnement du site internet. Plus d'informations sur notre politique de confidentialité. X