Nos petites bulles - Décembre 2010

Chaque mois, la sélection BD du Petit Bulletin. Décembre 2010 : où il est question d'un voyage hyper low-cost, d'une retraite mal anticipée, d'une ambulance qui a tiré le mauvais numéro, d'espions qui s'aimaient et d'une guerre des étoiles. Voici les BD qui ont retenu notre attention le mois dernier. Benjamin Mialot

Trop n'est pas assez (Ça et Là)
Scénario et dessin : Ulli Lust
On n'est pas sérieux quand on a 17 ans, dit le poète. Ulli Lust, Autrichienne de naissance et Berlinoise d'adoption, l'a pris au pied de la lettre. À l'orée de sa majorité, en bonne punk éprise d'indépendance, elle s'est en effet embarquée avec son amie Elli dans un voyage à faire passer Pékin Express pour une promenade digestive : direction l'Italie, sans argent et sans papiers d'identité. Le résultat ? Un voyage qui forma sa jeunesse, y compris à ses dépens, et qu'elle raconte ici avec une franchise et une pudeur forçant le respect. Car on ne se marre pas des masses, à la lecture de "Trop n'est pas assez". Bien sûr il y a de belles rencontres et des combines amusantes. Mais elles ne sont rien en comparaison des traces, tant physiques que mentales, qu'ont laissées les habitants de la «jungle de testostérone» (macs, mafiosi, pauvres types...) arpentée par Ulli et Ed deux mois durant. Des traces dont le seul souvenir, à peine atténué par le naturel du trait de l'auteure, suffit à resserrer le nœud entourant notre estomac. La Position du tireur couché (Futuropolis)
Scénario : Jean-Patrick Manchette Dessin : Tardi
Dans le genre amant fidèle, Tardi se pose là : à 64 balais, il trouve encore le moyen de transcrire dans le style magnifiquement marmoréen qui est le sien l'univers littéraire de Jean-Patrick Manchette. Cette fois, c'est au roman noir le plus célèbre de l'écrivain marseillais qu'il s'attaque, à savoir "La Position du tireur couché", récit de la retraite impossible d'un tueur à gages. Sans surprise, du fait de sa familiarité avec le matériau d'origine et, plus généralement, de son passif en la matière (Léo Malet et son "Nestor Burma" ayant également eu droit à l'attention du créateur d'"Adèle Blanc-Sec"), il en tire une centaine de pages tout ce qu'il y a de plus haletant et implacable. À lire comme on dévore un vieux feuilleton type "La Traque" ou un film de Melville, avant de mesurer le chemin graphique et narratif parcouru par Tardi grâce à la réédition de "Griffu" chez Casterman, première et déjà fructueuse collaboration entre les deux artistes. Non posthume celle-là puisque datant de 1978. Ambulance 13 – Tome 1 (Bamboo)
Scénario : Patrick Cothias et Patrice Ordas Dessin : Alain Mounier
Hop, encore une adaptation ! Sauf que là, l'ouvrage original, déjà écrit par Cothias et Ordas et paru en juin dernier chez le même éditeur, nous est étranger. Honte sur nous, nos familles et nos animaux de compagnie. À notre décharge, on vous fera part de notre volonté de corriger le tir, d'autant plus inébranlable que son traitement à l'aune des canons du neuvième art émarge d'ores et déjà au club très select des must read de la fiction militaire. Parce qu'en suivant le parcours de Louis-Charles Bouteloup, médecin fraîchement diplômé, fils d'un proche du général Pétain et par conséquent urgentiste peu considéré par la piétaille sous sa tutelle, "Ambulance 13" pose un regard relativement inédit sur la Première Guerre mondiale, à la fois solidement documenté (organisation sanitaire, remous hiérarchiques...) et tragiquement cru. Sans doute plus impliqué qu'à l'accoutumée, Alain Mounier y signe au passage ses plus belles planches. Queen & Country – Tome 1 (Akiléos)
Scénario : Greg Rucka Dessin : Brian Hurtt et Steve Rolston
Enfin, il est de retour ! Non, pas Alain Juppé, mais "Queen & Country", autrement dit la production la plus aboutie de Greg Rucka, scénariste américain abonné aux classieux Eisner Awards. Publiée pour la première fois en France par feu-Semic, cette série d'espionnage retrouve le chemin des librairies grâce aux fieffés défricheurs d'Akiléos et n'a, comme l'on pouvait s'y attendre, rien perdu de son intérêt. Rien perdu de l'acuité de son regard sur la géopolitique et la diplomatie d'aujourd'hui (on sent le poids des heures à éplucher des microfilms à la bibliothèque du coin). Rien perdu non plus de sa profondeur psychologique, le titre déroulant une galerie de personnages et de dilemmes moraux tellement crédibles que l'apparente banalité de cette première opération (la Britannique Tara Chace, habituée aux missions salissantes, doit assassiner un ponte de la mafia russe) disparaît en moins temps qu'il n'en faut pour dire 007. De l'action, des sentiments et du sens, que demander de plus ? Une mise en images lisible et punchy ? Il n'y a qu'à demander. Annihilation – Tome 1 (Panini)
Scénario : Dan Abnett, Keith Geffen et Andy Lanning Dessin : Mitch Bretweiser, Scott Collins et Kev Walker
On poursuit avec le premier volet d'un triptyque cosmique qui ravira ceux dont la culture comics s'est en partie forgée dans les années 90 avec les crossovers "Le Gant de l'Infini", "La Guerre du pouvoir" ou encore "Croisade cosmique". "Annihilation", c'est son nom, tourne autour de la soif de conquête d'Annihilius, tyran insectoïde désireux d'étendre son emprise au-delà de la Zone Négative, genre jusqu'aux confins de l'univers, et de ceux qui vont tenter de lui barrer le chemin. Vous ne comprenez rien ? Ce n'est pas grave. Retenez simplement que ce récit choral a marqué le retour au sommet de l'éditeur Marvel sur le plan des bastons interplanétaires bigger than life. Retenez également qu'on y retrouve nombre de personnages cultes de l'éditeur, de Nova à Thanos en passant par le Silver Surfer, le Super Skrull, Drax et Ronan l'Accusateur. Et retenez pour finir que les couvertures de Gabriele Dell'Otto pourrait légitimer à elles seules l'acquisition de cette série de bouquins. La suite est, d'ailleurs, encore meilleure. La collection du mois : Cosmo (Ankama)
Ce n'est pas des Chinois qu'il faut avoir peur, c'est d'Ankama. Pourquoi ? Parce que cette société, au départ simple studio de développement de jeux massivement multijoueurs, a tellement prospéré qu'elle a pu se lancer avec succès dans l'édition de BD, la production de séries animées, le maintien à flots de Web TVs précaires, l'organisation de conventions ou encore la publication de magazines (notamment l'épatante revue graphique "Hey"). Et voilà maintenant qu'elle renforce sa position sur le secteur du livre jeunesse avec la collection Cosmo ! Si l'on croit la patte à la fois accessible et très contemporaine de ses premiers pensionnaires, d'un côté "Une journée de rêve" (la quête de tranquillité d'un chat fêtard, par Tony Debormez) et de l'autre "Le Chapeau de Bagel" (à la recherche de son couvre-chef, un chien un brin mythomane remonte le fil de sa journée, par l'illustre Dave Cooper), elle devrait très vite se poser comme une sérieuse alternative aux beaux ouvrages estampillés Gautier-Languereau. Et aussi... Wolf-Man – Tome 1 (Merluche Comics)
Y a pas à dire, il est bon ce Robert Kirkman. Non content de mener de front deux des plus passionnants comic-books de ce siècle ("The Walking Dead" et "Invincible"), le voilà qui réinvente le mythe du loup-garou via la descente aux enfers d'un millionnaire, un peu comme si les aventures fondatrices d'Iron Man avaient été écrites par Robert Louis Stevenson. Jouissif. Summer Wars – Tome 1 (Kazé)
Adaptée de l'excellent film d'animation du même nom, l'histoire d'un petit génie des maths chargé à son corps défendant de se faire passer pour l'époux de la bombe de son lycée et accusé dans le même temps d'avoir piraté la plus importante plate-forme communautaire du monde. Au-delà du mélange des genres, le travail de Sugimoto et Sadamoto brille par sa limpidité et son rythme. Terra Maxima (Cornélius)
Pas une bande-dessinée à proprement parler, mais un recueil de dessins de Ludovic Debeurme, où ses thèmes de prédilection (difformité, sexualité...) se dévoilent dans les plis de vaporeux crayonnés. L'auteur de l'inoubliable "Lucille", dont la suite arrivera début 2011 chez Futuropolis, n'y a rien à envier ni au peintre Jérôme Bosch, ni à l'illustrateur Stéphane Blanquet. Dérives (Atrabile)
Moins truqué et sensationnaliste que "Le Cauchemar" de Darwin, "Dérives" raconte l'infortune de Bouba, petit pêcheur victime de la mondialisation. Et confirme tout le talent du trop rare Piero Macola, Italien installé à Bruxelles d'une justesse de ton exemplaire et dont les illustrations charbonneuses comptent parmi les plus belles produites cette année. Hero Tales – Tome 1 (Kurokawa)
En débutant la traduction de Hero Tales, Kurokawa frappe un grand coup, et pour cause : "Hero Tales" n'est autre que la nouvelle série de Hiromu Arakawa, créatrice du succès planétaire "Full Metal Alchemist". Ce shōnen médiéval en partage évidemment les qualités, du chara-design débordant de personnalité au sens inné du rebondissement. Carton assuré. Brako (Sarbacane)
Adaptation par un Hippolyte au sommet de son art du roman "Dans la peau d’un youv" d’Hamid Jemaï, qu'on peut voir comme un contrepoint à la série homophone d'Olivier Lemarchal. On y fait la connaissance, un soir de Saint-Sylvestre, de trois lascars bien décidés à remplacer le gui par des biftons et d'un newbie dépassé par les événements. Intense et diablement cinématographique.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 6 février 2018 Un disquaire ou un libraire ? Les deux mon capitaine ! Des vinyles et des bandes dessinées, ce sont les deux composants de Original Watts, cette boutique atypique et pourtant tellement évidente : quels sont les deux ingrédients d’un bon week-end de...
Vendredi 18 novembre 2011 Bande dessinée / «La naïveté est le visage de la vérité». Guy Delisle aurait voulu illustrer cette affirmation de Victor Hugo, il ne s'y serait pas pris (...)
Mardi 24 mai 2011 111 dessinateurs, 11 scénaristes et 1000 cases pour raconter l'histoire d'un sauvage découvrant les outils et techniques qui ont permis à l'homme de se (...)
Lundi 2 mai 2011 Chaque mois, la sélection BD du Petit Bulletin. Mars 2011 : où il est question de Polina, de Min-sun, de Mick et Keith, de Lucky et de Philémon. Voici les BD qui ont retenu notre attention le mois dernier. Benjamin Mialot
Dimanche 19 décembre 2010 Parce que la Noël est le meilleur moment qui soit pour compléter une collection, retrouvez ci-dessous une sélection de dix intégrales, rééditions et coffrets méritant de figurer dans toute bonne bibliothèque de bédéphile. Benjamin Mialot
Jeudi 25 novembre 2010 Chaque mois, la sélection BD du Petit Bulletin. Novembre 2010 : où il est question de peinture, de communisme, d'architecture, d'un petit lapin blanc et d'un grand soldat. Voici les BD qui ont retenu notre attention le mois dernier. Benjamin Mialot
Vendredi 12 mars 2010 Bande-dessinée / A l'orée du printemps, trois rendez-vous illustrent la vitalité graphique et thématique de la bande-dessinée contemporaine, de l'uchronie guerrière à la fable sociale réaliste. Un, surtout, est à ne pas manquer : l'accueil de Grazia...
Mercredi 27 mai 2009 Du 5 au 7 juin, le palais du commerce s'emplit de bulles pour la 4e édition du festival de BD. La Belgique sera à l'honneur avec une histoire du jazz vue (...)
Vendredi 13 février 2009 Expo / Ouvrant ses portes à la BD, le Musée d’Art Contemporain accueille cinq auteurs aux œuvres singulières et contrastées. Une exposition qui abolit les frontières du 9e art en prouvant, si nécessaire, qu’il vaut bien les 8 premiers. Stéphane...
Jeudi 12 février 2009 Entretien / Gilbert Shelton, 68 ans, né à Dallas (Texas), créateur de la série Fabulous Freak Brothers et expatrié en France depuis 1984. Propos recueillis par Antoine Allegre
Vendredi 28 mars 2008 ART SPIEGELMAN Casterman
Mercredi 4 juillet 2007 Bande dessinée / Pour sa deuxième édition, le festival de la bande dessinée de Lyon investit à nouveau la Croix-Rousse pour un week-end dédié au 9e art sous toutes (...)

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !