Grands Scarabées

Conférence / Pour la première d'une nouvelle série de conférences musicales à la Bibliothèque de la Part-Dieu, un ancien Marquis de Sade vient analyser l'œuvre des Beatles. Improbable ? Non, indispensable. Stéphane Duchêne

Comme le disait si bien John Lennon, «Before Elvis, there was nothing». On pourrait tout à fait dire la même chose des Beatles. Lesquels ont, en matière de musique moderne, pop, tout inventé. Ou au moins ouvert la porte pour que tout le soit. Si Elvis a été l'Ancien Testament du rock, les Beatles eux, en furent le Nouveau. Pas étonnant que Lennon, toujours lui, et toujours versé dans le mysticisme, ait déclaré, peut-être moins par provocation que comme une démonstration : «Nous sommes plus célèbres que le Christ», avant de tout mettre en œuvre pour lui ressembler physiquement et jusque dans une sortie tragique où il rencontra son propre Judas. Aujourd'hui encore, les Beatles sont une religion, dont on n'a pas fini de procéder à l'exégèse à coups de livres, de rééditions, de ventes de tickets de caisse d'épicerie ayant appartenu à la tante du jardinier de Ringo, de titres exhumés ressuscités ou momifiés et de conférences savantes. Ce qui nous amène à celle que propose la Bibliothèque de la Part-Dieu, intitulée «Les Beatles, Musique mythique» et animée par un certain Gilles Rettel. Son nom ne dira sans doute pas grand-chose à grand-monde, mais il fut en son temps, sous le pseudonyme d'Anzia, membre de Marquis de Sade. Non, pas l'écrivain libertin, mais le groupe de rock rennais qui fit les beaux jours sombres de la new-wave martiale française. «Verticales Musique»
Certes, le rapport avec les Beatles est tout à fait ténu, Marquis de Sade n'ayant jamais donné beaucoup d'indices musicaux d'une quelconque Beatlemania. Tout au plus pourrait-on rapprocher leur album "Dantzig Twist" de la période ou les Scarabées ululaient "Twist & Shout" au fond d'une cave à Hambourg, mais c'est un peu court. La vérité est que Gilles Rettel, qui fut également guitariste du groupe Marc Seberg, a un CV long comme le bras dans l'industrie de la musique et l'enseignement. Musicologue, il se livrera à une analyse en profondeur du phénomène Beatles et de la révolution musicale qu'il a engendré, ce qui devrait s'avérer passionnant. Cette conférence sera d'ailleurs la première d'une série labellisée «Verticales Musique». Comme son nom l'indique, il s'agira de «plongées verticales dans l'univers sonores de différents genres musicaux». Soit la musicologie appliquée à d'autres disciplines que la musique classique, son objet d'étude traditionnel. Alors que, dans les pays anglo-saxons, où ces matières-là sont nobles, on enseigne depuis longtemps l'histoire du rock ou la pop culture sous toutes ses formes (on pense au génial Greil Marcus à la New School), ce genre d'initiative est, en France, suffisamment rare pour être salué. Les Beatles, Musique Mythique
À la Bibliothèque de la Part-Dieu, mercredi 26 janvier.

à lire aussi

derniers articles publiés sur le Petit Bulletin dans la rubrique Musiques...

Lundi 25 avril 2022 Toujours curieux et singulier, le festival Superspectives accueille cette année quelques grands noms de la musique contemporaine et expérimentale : Gavin Bryars, Alvin Curran, Charlemagne Palestine…
Mardi 26 avril 2022 Il est libre, Iggy Pop. Bon, y en a quand même pas qui disent qu'ils l'ont vu voler, mais continuer de se trémousser torse-poils devant (...)
Mardi 29 mars 2022 Alors qu'il remonte sur scène pour présenter son dernier objet d'artisanat, La Vraie vie de Buck John, Jean-Louis Murat est l'objet d'une belle rétrospective menée par l'agence musicale lyonnaise Stardust et une vingtaine d'artistes aurhalpins.
Mardi 29 mars 2022 Un peu plus de deux ans après la tournée de Reward, la Galloise Cate le Bon est de retour sur une scène lyonnaise. Avec Pompeii, un album tout en minimalisme pop, composé et enregistré durant le grand confinement, et qui plonge dans la torpeur tout...
Mardi 1 mars 2022 Événement du côté du Ninkasi avec la venue du commandant en chef de feu Sonic Youth, qui depuis la séparation du groupe phare de l'indie rock américain multiplie les saillies solo comme pour mieux combler et dérouter ses fans éplorés.
Mardi 1 mars 2022 2021 aura été l'année de l'avènement pour Tedax Max. Douze mois pour sortir trois albums et se hisser au premier plan de la scène rap locale. Avant son passage du côté de Vénissieux à Bizarre!, le vendredi 18 mars, on a échangé...
Mardi 15 février 2022 1913, quelle année ! La modernité artistique y éclate dans toute sa superbe et aussi dans toutes ses surprises qui désarçonnent le public. C’est par exemple : les premiers ready-made de Marcel Duchamp, la publication à compte d’auteur...
Jeudi 17 février 2022 Les Parisiens de Bryan’s Magic Tears ont sorti mi octobre leur troisième album, "Vacuum Sealed". Le groupe signé sur Born Bad sera au Périscope ce jeudi 17 février.
Mardi 15 février 2022 Membre du collectif Under Rave de u.r.trax, Vel incarne la relève de la scène techno française. L’artiste et ingénieure — qui semble dotée d’une jauge d’énergie infinie — nous invite dans ses sets intenses à une transe...

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !