Les Géants

Après son réussi Eldorado, Bouli Lanners continue de creuser son chemin en tant que réalisateur. Plus ambitieux, Les Géants s’attache à un trio de gamins perdus, traînant pendant un été dans une maison de campagne déserte, obligés de passer en mode survie et de commettre quelques mauvais coups. Dans sa première partie, le film à la bonne idée de confronter ces enfants en roue libre à une bande de rednecks wallons bien plus bizarres et inquiétants, ce qui a le mérite de tuer dans l’œuf toute tentative de récupération sociologisante (genre la délinquance chez les mineurs…). La mise en scène ample et précise de Lanners donne ainsi à ce bout de Belgique sauvage des allures de Délivrance francophone, utilisant un humour très noir (et très belge) dans la lignée de Delvaux ou Du Welz. Bizarrement, alors qu’il se tire avec panache des pièges les plus compliqués de son histoire, le cinéaste s’avère beaucoup moins à l’aise quand il s’agit d’accompagner la dérive (littérale, cette fois) des gamins le long d’une rivière. S’essayant au conte cruel de l’enfance façon La Nuit du Chasseur, Bouli Lanners montre surtout les limites de son scénario. Là où on attendait un envol, le film a tendance à stagner dans une sorte de réalisme poétique assez éculé, sans arriver à conclure son récit. Et l’on se dit que ces Géants, sur la fin, manquent un peu de hauteur.
Christophe Chabert 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 26 janvier 2016 De et avec Bouli Lanners (Fr/Bel, 1h33) avec Albert Dupontel, Suzanne Clément, Michael Lonsdale, Max von Sydow…
Mercredi 15 janvier 2014 De Solveig Anspach (Fr, 1h27) avec Karin Viard, Bouli Lanners, Claude Gensac…
Jeudi 11 octobre 2012 Passant après le calamiteux épisode Langmann, Laurent Tirard redonne un peu de lustre à une franchise inégale en misant sur un scénario solide et un casting soigné. Mais la direction artistique (affreuse) et la mise en scène (bancale) prouvent que...
Vendredi 18 mai 2012 Définitivement dans le cercle des meilleurs cinéastes français en activité, Jacques Audiard arrive à ne presque pas décevoir après Un prophète tout en abordant, avec une intelligence constante de la mise en scène, les rivages du mélodrame. Un grand...
Dimanche 22 mai 2011 Il était une fois en Anatolie de Nuri Bilge Ceylan. La Source des femmes de Radu Mihaileanu. Elena d’Andrei Zviagintsev.
Jeudi 27 janvier 2011 De et avec Dany Boon (Fr, 1h48) avec Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners…
Mercredi 17 décembre 2008 Après Aaltra et Avida, Gustave Kervern et Benoît Delépine reviennent avec un film furieux, hirsute, mal élevé, enragé et joyeusement anar. Salutaire, donc. Christophe Chabert
Vendredi 20 juin 2008 Après son enthousiasmant “Ultranova“, Bouli Lanners poursuit sa description décalée d’une Wallonie livide, où le besoin dévorant de chaleur humaine se manifeste de façon inattendue. François Cau

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !