L'opéra-bouffe se digère bien

Opera / A l’opéra de Lyon, on remet ça : un Offenbach, une Vie Parisienne, un Laurent Pelly et le tour est joué. La magie opère avec fulgurance : c’est jouissif, décalé, drôle… Pascale Clavel

Jacques Offenbach et Laurent Pelly : entre le compositeur et le metteur en scène, c’est une histoire d’amour comme on en voudrait toujours. Une alchimie totale, un duo de choc, une osmose qui traverse l’espace-temps. Offenbach compose sa Vie Parisienne voilà presque un siècle et demi. La satire qu’il fait de la société n’a rien perdu de son mordant ; troublant, car on pourrait croire qu’il est un de nos contemporains. Cette Vie Parisienne fonctionne à merveille parce qu’Offenbach croque avec justesse une société bouffie d’orgueil, remplie de ses petites convictions, engoncée dans des certitudes molles, truffée de rapports bling-bling au monde. Dans cette œuvre, les intrigues vont bon train, se chevauchent et s’interpénètrent. La musique d’Offenbach y est simplement délirante, légère, enivrante et entêtante. Dès la première, en 1866, elle a connu un succès phénoménal, triomphe magnifiquement orchestré par les directeurs du Théâtre du Palais-Royal d’alors. La finesse d’Offenbach et de ses deux librettistes (Meilhac et Halévy) a été d’offrir aux touristes le Paris qu’ils attendaient, son champagne, ses lumières, ses amours sans lendemain, tout en se moquant ouvertement de ces mêmes touristes. À l’origine, elle a été jouée plus de 260 fois.

Les recettes de Pelly

Laurent Pelly, fin connaisseur des œuvres d’Offenbach, revient à Lyon avec cette version très revigorante de La Vie Parisienne. Quelques râleurs risquent de crier au scandale parce que l’Opéra de Lyon fait du réchauffé ; d’autres sont déjà dans les starting blocks et attendent avidement la première. Elle a déjà été donnée fin 2007 avec le même metteur en scène. Oui mais voilà, Pelly joue dans la cour des grands, il sait chaque fois faire du neuf avec de l’ancien. Les mêmes ingrédients vont créer les mêmes effets : du rythme, des gags drolatiques où l'on s’agite beaucoup, tout cela dans un décor géantissime et coloré de Chantal Thomas. Quant à la distribution, rien à dire. Une ribambelle d’excellents chanteurs vont s’en donner à gorges déployées : Jean-Sébastien Bou campe un Raoul de Gardefeu décomplexé, Laurent Naouri un baron de Gondremarck à l’humour ravageur. Côté fosse, on attend beaucoup du chef d’orchestre Gérard Korsten. Va-t-il savoir, comme à son habitude, faire jaillir les sons comme des feux d’artifices ? Donner aux musiciens l’envie d’en découdre avec une partition savoureusement sucrée ? Quelle que soit la réponse, c’est un bel opéra-bouffe qui nous est donné à déguster.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mardi 17 décembre 2019 C'est le bicentenaire de la naissance d'Offenbach et comme à l'Opéra où l'on reprend Le Roi Carotte, du côté de l'Auditorium on fête également le roi de l'opérette (...)
Mardi 17 décembre 2019 De la joie, des outrances, de la drôlerie et une équipe de haute précision, Le Roi Carotte revient quatre ans après sa création, mis en scène par l'une des stars mondiales de l'Opéra et fidèle de celui de Lyon, Laurent Pelly.
Mardi 27 juin 2017 Montrer sur scène les vicissitudes et les vices des divas de l'opéra. Voilà une mise en abyme ludique de Gaetano Donizetti qu'on dirait écrite pour Laurent Pelly. Le metteur en scène s'en empare avec son éternelle gourmandise.
Mardi 20 décembre 2016 Créateur infatigable de grands spectacles jouissifs et épatants, Laurent Pelly trouve avec cet Oiseau vert de Gozzi une fable à sa mesure sans toutefois éviter quelques lourdeurs.
Mardi 15 décembre 2015 Un roi un peu trop sûr de lui et bien peu soucieux de ses administrés se fait évincer du pouvoir par un légume humain, le roi Carotte, rendu aimable (...)
Mardi 15 décembre 2015 Depuis plus de trente ans, Laurent Pelly invente des spectacles d’une parfaite maîtrise formelle et visuelle en racontant Hugo, Levin, Copi ou Ionesco. A l’opéra, il retrouve, en ce moment, Offenbach pour la onzième fois et livre, avec Le Roi...
Mardi 22 septembre 2015 Cette saison, tous les lieux lyonnais consacrés aux musiques dites savantes affichent un programme qui ose, qui revendique, qui dénonce une époque contemporaine en plein repli. De belles expériences en perspective.
Jeudi 26 juin 2014 Comme chaque été depuis 2009, l’Opéra de Lyon propose de diffuser sur grand écran, gratuitement et parfois en direct, un spectacle phare de sa saison. (...)
Mardi 25 février 2014 En s’attaquant à Rossini avec "Le Comte Ory", Laurent Pelly livre une création parfaite sur un homme boulimique et jouisseur. Et si cet Ory était le reflet de ce qu’il est devenu : un franc-tireur qui réussit tout ce qu’il entreprend, au risque...
Vendredi 3 janvier 2014 Et si on misait sur la relève en ce début d’année ? Les grands noms du théâtre auront beau être à Lyon tout au long des six mois à venir, c’est en effet du côté des jeunes que nos yeux se tourneront prioritairement. Nadja Pobel
Lundi 16 décembre 2013 Ce n'est pas une surprise, mais cela n'enlève rien à la vision des "Contes d'Hoffmann" : Laurent Pelly est un metteur en scène de génie. Créé en 2005, cet opéra est de nouveau présenté avant les fêtes. Un cadeau XXL accessible dès 5€. Nadja Pobel
Dimanche 16 décembre 2012 Que faire le 31 décembre au soir à Lyon lorsqu’on aime la musique classique et que l’on ne veut ni du sirupeux, ni du mièvre ? Une seule possibilité cette (...)
Jeudi 3 mai 2012 On le savait, Jean Lacornerie aime le théâtre musical. Pour sa première saison à la tête du Théâtre de la Croix-Rousse, il donne sa vision ébouriffée de "Mesdames de la halle", petit objet musical insolite de Jacques Offenbach. Pascale Clavel
Jeudi 26 avril 2012 Prévu du 2 au 15 mai au théâtre de la Croix-Rousse, «Mesdames de la Halle»,  opérette bouffe composée par Offenbach et mise en scène par Jean Lacornerie,  sera (...)
Vendredi 20 janvier 2012 Acteur tout terrain depuis 18 ans au théâtre, à la télé et même chez Spielberg, Karim Demnatt revient à lui et puise dans son pays d’origine – le Maroc - une histoire intime qu’il présente à l’Espace 44, "Brûler". Portrait de ce touche-à-tout à...
Jeudi 1 septembre 2011 En 1994 déjà, Laurent Pelly signait une mise en scène pour le jeune public, La Famille Fenouillard. Il n’était pas encore la star qu’il est aujourd’hui, (...)
Lundi 31 janvier 2011 Entretien / Laurent Pelly, ancien directeur du Centre dramatique national des Alpes et metteur en scène talentueux présente au Théâtre de la Croix-Rousse «Mille Francs de récompense» de Victor Hugo. Propos recueillis par Dorotée Aznar
Lundi 7 juin 2010 Laurent Pelly est de retour. Cette fois, c’est à l’Opéra de Lyon que l’on pourra croiser le metteur en scène qui présente, jusqu’au mercredi 16 juin, "Hänsel et (...)
Vendredi 11 décembre 2009 Concerts / Jacques Offenbach, c’est un très beau cadeau de fin d’année. L’Orchestre National de Lyon va régaler le public avec des œuvres sucrées mais pas (...)
Lundi 12 octobre 2009 Théâtre / Laurent Pelly met en scène ‘Le Menteur’ de Goldoni, une comédie grinçante comme il les aime. Et une grande réussite à découvrir au Théâtre Les Célestins. Dorotée Aznar
Vendredi 9 octobre 2009 Entretien / Laurent Pelly met en scène ‘Le Menteur’ de Goldoni. Il s’explique sur son amour pour la comédie, sans complexe. Propos recueillis par DA
Mercredi 21 décembre 2005 Avec "Le Roi nu", Laurent Pelly propose le spectacle parfait : 2 heures de divertissement et d'intelligence qui ne souffrent aucune faiblesse, portées par un texte et des acteurs éblouissants. Christophe Chabert
Mercredi 25 avril 2007 Entretien / Laurent Pelly, directeur du Centre Dramatique National des Alpes, met en scène La Voix humaine et Le Château de Barbe Bleue. Propos recueillis par DA
Mercredi 23 mai 2007 ENTRETIEN / AGATHE MÉLINAND ET LAURENT PELLY ACCOMPLISSENT LA GAGEURE DE REDONNER UN VIGOUREUX COUP DE FOUET AU CLASSIQUE DE LEWIS CARROLL. PROPOS RECUEILLIS PAR SÉVERINE DELRIEU

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !