Le cinéma interné

Dans le cadre des journées professionnelles «Cinéma et psychiatrie», l’Institut Lumière organise une soirée ouverte à tous le mardi 29 novembre à 20h. Heureuse initiative car le programme, qui sera présenté et commenté par trois spécialistes de la psychiatrie, aura pour point d’orgue la projection de Spider de David Cronenberg (2002). Mal aimé à sa sortie, y compris dans ces colonnes, le film n’a depuis cessé de grandir dans nos esprits au fil des visions, jusqu’à apparaître comme une œuvre majeure du cinéaste canadien. Ralph Fiennes y incarne un homme au comportement bizarre, bredouillant d’incompréhensibles morceaux de phrases et notant ses pensées dans un carnet avec une écriture en pattes de mouche (d’araignée ?). Tout juste sorti de l’asile, on l’envoie dans une pension médicalisée près du quartier où il passa son enfance. Là-bas, il revit les épisodes qui l’ont conduit à commettre un acte irréparable et l’ont plongé dans la folie — à moins que celle-ci n’ait toujours été là, névrose latente liée à un œdipe mal digéré… Le génie du dispositif inventé par Cronenberg est de mêler au sein des plans le présent et le passé, le souvenir des faits et le rapport distordu que le personnage entretient avec la réalité. C’est par la mise en scène que la psyché de Spider nous apparaît dans toute sa confusion, sans effet spécial mais avec une leçon de jeu et de cinéma, qui conduit à un terrible sentiment de désarroi, une tristesse qui dure bien au-delà du dernier plan. Christophe Chabert

Cinéma et psychiatrie : «Spider», à l’Institut Lumière, mardi 29 novembre.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intress par...

Mardi 15 novembre 2016 À l’occasion des 6e Journées Cinéma et Psychiatrie organisées par la Ferme du Vinatier, le Comœdia accueille une projection-débat autour d’un film collant (...)
Lundi 31 octobre 2016 C’est l’une des nouveautés de la rentrée dans les CNP-Cinémas Lumière (on ne sait plus comment les appeler) : le retour des projections du samedi minuit aux (...)
Mardi 20 mai 2014 David Cronenberg signe une farce noire et drôle sur les turpitudes incestueuses d’Hollywood et la décadence d’un Los Angeles rutilant et obscène. Un choc ! Christophe Chabert
Mardi 15 avril 2014 A l'occasion notamment du festival de danse Spider, consacré pour une part à la performance, on s'interrogera ici sur cette forme artistique revenue sur scène après ses extravagances des années 1960-70. Assagie la performance ? Pas si...
Mardi 25 février 2014 Avec "The Grand Budapest Hotel", Wes Anderson transporte son cinéma dans l’Europe des années 30, pour un hommage à Stefan Zweig déguisé en comédie euphorique. Un chef-d’œuvre génialement orchestré, aussi allègre qu’empreint d’une sourde...
Jeudi 15 novembre 2012 Hourra ! C’est le retour de L’Épouvantable vendredi cette semaine à l’Institut Lumière, dans une formule allégée à deux films au lieu de trois. Pour cette (...)
Jeudi 28 juin 2012 Après un ravalement de casting, Spider-Man revient pour raconter à nouveau ses origines. Entre faiblesse des enjeux, mise en scène approximative et acteurs sous-employés, était-ce vraiment nécessaire ? Jérôme Dittmar
Jeudi 31 mai 2012 Palmarès décevant pour festival décevant : Cannes 2012 a fermé ses portes le dimanche 27 mai, laissant une poignée de beaux films, une Palme logique et quelques figures récurrentes d’un film à l’autre. Dernier bilan. Christophe Chabert
Vendredi 25 mai 2012 Après A dangerous method, David Cronenberg signe une adaptation fidèle et pourtant très personnelle de Don De Lillo. Entre pur dispositif, théâtralité assumée et subtil travail sur le temps et l’espace, un film complexe, long en bouche et au final...
Dimanche 6 mai 2012 Même si son œuvre monumentale à la Sucrière a nécessité 6 000 pelotes de laine, tout ne tient qu’à un fil chez Chiharu Shiota : celui que les Anciens disaient relier l’âme à l’au-delà et qu’aujourd’hui on pourrait voir comme constituant le réseau...
Vendredi 23 mars 2012 On ne le répétera jamais assez : les «week-ends» des Subsistances sont ce que propose de mieux le Laboratoire international de création artistique. Quatre (...)
Mercredi 14 décembre 2011 La rivalité entre Freud et son disciple Carl Gustav Jung, un sujet complexe mais idéal pour David Cronenberg, qu’il rend passionnant pendant 45 minutes, avant de laisser la main à son scénariste, l’académique Christopher Hampton. Christophe Chabert
Jeudi 29 septembre 2011 Vite, vite, oublions la désastreuse mise en scène de textes de Rimbaud par Lukas Hemleb aux Subsistances. Et revenons à ce que le lieu sait faire de mieux : (...)
Mercredi 31 ao?t 2011 À l’heure de l’individualisme roi, même et surtout dans la sphère culturelle, on est heureux de pouvoir découvrir les travaux du collectif européen Spider, (...)
Mercredi 9 mai 2007 Critique / Disons-le tout de suite : Spider-man 3 n'est pas aussi enthousiasmant que son prédécesseur. Il lui manque le swing et la grâce qui permettaient (...)
Mercredi 9 mai 2007 Cinéma / Spider-man 3 prolonge une série qui détonne et étonne dans le paysage des blockbusters hollywoodiens par son ambitieux mélange des genres, ses surprenantes visées théoriques et la personnalité de son auteur, Sam Raimi. Christophe Chabert

Suivez la guide !

Clubbing, expos, cinéma, humour, théâtre, danse, littérature, fripes, famille… abonne toi pour recevoir une fois par semaine les conseils sorties de la rédac’ !