Villa Gillet & Le Petit Bulletin
Immersion dans
L’Atelier des Récits 2022

Saines découvertes

La vocation de Plug & Play, festival sis dans le microscopique Kraspek Myzik (60 places en bourrant bien) : «organiser un festival intra-muros avec une programmation un peu plus poussée que d'habitude.» Pour Olivier Ferrier, programmateur, la priorité est de «soutenir la nouvelle scène lyonnaise, mais pas que, avec des entrées à 5€ et un système de pass». Une manière de continuer le travail effectué tout au long de l'année par la petite salle de la montée Saint-Sébastien. Mais aussi l'occasion de présenter des artistes plus reconnus comme Slow Joe, Fabio Viscogliosi ou même Les Marquises, «susceptibles eux d'évoluer dans de plus grandes salles» : «Slow Joe ce sera un peu particulier, en acoustique, avec des guests. On est vraiment content de l'avoir mais je préfère parler des groupes émergents». Comme par exemple Paloma, Vesper Land ou Erwan Pinard, trois artistes qui tiennent à cœur au programmateur. Le festival qui a eu la bonne idée d'investir une période plutôt pauvre en concerts, le mois de janvier, sera ainsi l'occasion de faire de véritables et très certainement étranges rencontres comme Jesus Christ Fashion Barbe, Disco Doom ou Western Chocolat, dont les noms sont à eux seuls des découvertes. Si la première édition du festival était très axée folk, celle-ci se veut résolument plus rock avec une pincée d'électro. Avec en tête, le fantasme de lieux minuscules devenus mythiques par leur puissant pouvoir de défrichage : du CBGB new-yorkais à feu-le Pez Ner à Villeurbanne. C'est avec cette odeur de talent et de sueur mêlées, d'émulation et d'ouverture, que Plug & Play entend nous faire démarrer l'année. On n'est pas contre.
Stéphane Duchêne

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeudi 4 novembre 2021 La Ville de Lyon a décidé de remettre en jeu le label des huit Scènes découvertes de la cité. Pour chacune d'entre elles, l'enjeu est important tant l'aide financière et la mise en réseau bénéficient à ces structures souvent fragiles mais au travail...
Mardi 14 janvier 2020 Par tous les Saints, comme le temps file. Voilà déjà qu'arrive la 10e édition du festival Plug & Play initié par le Kraspek Myzik, ce nid d'aigle de (...)
Mardi 23 avril 2019 Cela fait une décennie maintenant que le nom de Neeskens apparaît régulièrement dans les agendas des salles lyonnaises. Dix ans que la notoriété de ce Néerlandais (...)
Mardi 8 janvier 2019 Après les fêtes, la fameuse trêve des confiseurs-programmateurs a une fâcheuse tendance à se prolonger plus que de raison, parfois bien au-delà de l'épiphanie. Ce (...)
Mardi 14 mars 2017 Missionnaires du bluegrass aux quatre coins du monde, les chicagoans d'Henhouse Prowlers, habitués aux grands écarts géographiques et musicaux, viennent transformer pour un soir le Kraspek Myzik en ambassade des États-Unis de la country.
Mardi 10 janvier 2017 « Atteindre une espèce de transe, même quelques secondes, comme quand tu baises ou tu danses… c’est ça mon kiff ! » clame Julia, guitariste du groupe garage (...)
Mercredi 4 mai 2016 Quand on navigue dans les eaux troubles de La Souterraine, cette drôle de maison underground aux fondations poreuses et aux portes toujours ouvertes aux (...)
Mardi 15 septembre 2015 Prononcez les mots "folk" et "finger-picking", ajoutez vaguement quelque allusion à la mélancolie, même vague, et une propension au lyrisme discret et (...)
Mardi 5 mai 2015 Depuis le début de l'année, le Kraspek Myzik fête son dixième anniversaire. L'occasion de revenir en compagnie de Nicolas Tiran, l'un de ses fondateurs, sur l'histoire de ce singulier «espace de diffusion et de création de musique indépendante»....
Vendredi 6 janvier 2012 Fort d'un premier album chaudard baptisé "Sunny Side Up", Slow Joe & the Ginger Accident, mariage d'un lapin lyonnais et d'une carpe indienne, vient démontrer sur la scène du festival Plug & Play que derrière la belle histoire, il y a des talents...
Vendredi 28 janvier 2011 Festival / En marge d'une programmation déjà enthousiasmante, le Kraspek Myzik fait son festival en février. Ca s'appelle Plug & Play. Le principe : brancher son instrument et jouer. Ben ouais. Stéphane Duchêne.

restez informés !

entrez votre adresse mail pour vous abonner à la newsletter